Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Mar 9 Fév 2010 - 14:54

Printemps 427


[Campagne au titre censuré], Episode 1



[23/01/10. Adélaïde, Aënolë, Anahendiel, Aurélia, Henry, Hérohn, Jérémiah, Kylan, Loderr, Lohéann, Maëllys, Parma, Théodoria]
† Retour de PI : Pour le mariage de son fils le Prince Guilian Tadilie à l’Automne 426, le Roi de Khôrn Allen Tadilie rend à chaque invité 1/5e de l’influence qu’il a amenée et qui est ajoutée aux PI de l’Hiver 426.



† Royaume de Khôrn : En Hiver 426, le Roi Allen Tadilie appelle tous ses vassaux à lever des armées sur leur territoire.

† Basseclaire : Evènement gandorien : La Marche des Machines Pensantes. Les PJs sont conviés par leur ami commun Lord Rabbits à ce conclave klaspionite à Basseclaire. Ils connaissent ce dernier depuis plus de dix ans.

† Kaasahrim : Le Sultanat de Bouharafã est considéré comme définitivement perdu. Les régents kaasahrs n’ont pas su s’unir pour le libérer une nouvelle fois. Ils ont cependant pu se déplacer pour l’évènement gandorien de Basseclaire car Pharaon a apparemment relâché sa pression. La conquête de ce dernier semble s’entériner …

† Fortsword : Présentation d’Elizabeth Longsword (9), fille de Mélissandre Hendarr (Cool et Hérohn Longsword (9), (nièce de Jérémiah Hendarr et cousine de Parma Hendarr). Née le 24/03/427.

† Basseclaire : En récompense de ses diverses et nombreuses actions héroïques au service loyal de l’Empire d’Astélie, l’Empereur anoblit le Sergent de la Garde Pourpre Kylan Anderson. Il nomme Sire Kylan Anderson (2), au Titre de Baron de Timberon (en Whiteford) et à la Charge de Capitaine de la Garde Pourpre affecté au poste du Rubis à Basseclaire.

† Basseclaire, Temple de Klaspios : Ascenseur. Dernier étage avant le ciel. Les PJs pénètrent dans une Cour des Miracles mécaniques. Dans le hall cerné par les salles de congrès, le gratin des plus hautes personnalités du Monde Connu se presse autour des diverses inventions toutes plus étranges les unes que les autres et dans les salles de conférences sur l’anatomie humaine ou sur la vie après la mort. Ici, tout est extrême. On a même aménagé une piste d'aterrissage pour « chariottes flottantes » sur le toit. Les PJs sont attendus par les suivants de Lord Rabbits portant l’emblème d’Auromalum, sa fondation (une pomme dorée croquée sur fond noir). Ils sont deux : une blonde au décolleté vertigineux (Miranda) et un grand elfe à la peau brune avec un iguane apprivoisé sur l'épaule (Iguane). « Bienvenue ... » commence Miranda tandis qu'Iguane sourit de toutes ses dents

Quand soudain ... un étrange mendiant se fraye un chemin jusqu'aux PJs. Son regard vide les fixe et il déclare d'une voix d'outre-tombe : « Trouvez les six, tout en dépend ! » avant de glisser à Hérohn un cube en cristal. Miranda sourit, amusée. La seconde d'après, sa tête explose. Le clochard s'écroule, le corps déchiqueté par une rafale de carreaux d’arbalètes

Dans l'encadrement de l’ascenseur ouvert, un homme. Manteau noir immense, chapeau à larges bords. Un cauchemard vivant. Une arbalète lourde dans une main, une dague sacrificielle dans l'autre : Le Dévoreur !

Soudain, huit hommes en noir jaillissent d’un autre ascenseur : « Tuez ces chiens !, leur ordonne le Dévoreur, et amenez-moi le Cube ! ». Le carnage commence ... _ Fight. Foule hurlante fauchée par les carreaux d’arbalète, riposte des personnalités combattantes, dont les PJs, fumée, explosions ...

_ Le Dévoreur est mis en fuite.

_ De nombreuses personnalités sont sévèrement touchées.

† Investigations :

O Les malfaiteurs. Ils ont tous été abattus par les PJs ou les PNJs. Ils portent tous sur l’avant-bras droit un tatouage représentant une mâchoire bestiale brisant une dague. Théodoria obtient des informations de l’Administration de Rocsombre : le symbole aurait un rapport avec le mythe de la fin du monde haërite (une bête brisant les épées censées la détruire) et la secte dont font partie tous les malfaiteurs, les Guetteurs du Seuil de l’Apocalypse, prônerait la venue de la Bête et la fin du monde. Leur chef serait un mystérieux individu appelé le Dévoreur ...

O Le Dévoreur est une légende urbaine ... Son nom apparaît dans les faits divers de nombreuses grandes villes depuis plusieurs années. Ici, mystérieux chef d’organisation de malfaiteurs ; là, guide spirituel de secte hérétique ; ailleurs, tueur en série imité par les psychopathes. Il tue avec une arbalète fulgurante, son corps de géant putréfié dissimulé dans un ample manteau surmonté d'un chapeau noir. On dit qu'il possède des pouvoirs étranges, qu'il peut mourir et ressusciter.

O Le mendiant. Une étude de son corps apprend qu'il s'agit d'un quidam de base, mendiant dans le quartier du Port. Il serait entré dans le Temple de Klaspios en profitant de la confusion. Précision troublante : l'homme est mort d'un arrêt cardiaque deux heures avant de parler aux PJs !

O Le Cube. Il semble être entièrement réalisé en cristal et être plus solide que du diamant. Il semble, de plus, (trop) parfaitement régulier pour avoir été taillé de main mortelle. Il est possible de voir en son sein un ensemble de motifs, d'une complexité extrême, semblant avoir été gravés à l’intérieur et échappant à toute compréhension. Leur signification est inconnue. De plus à chaque fois que les PJs et eux seuls, le touchent tous en même temps, le Cube se met à luire tandis que la lumière autour d'eux s'assombrit ... et les images de six poignards, aux manches étranges (se terminant par deux boules entrelacées) aparaissent en tournant dans les airs !

O Les poignards. Après quelques recherches parvient à les identifier. Ils sont appelés Poignards d’Estarion dans les écrits d’Eroneus le Scribe (XIVème siècle avant le Prophète) et Épées de l'Apocalypse dans le Testament du Prophète. Ces reliques doivent anéantir la Bête lors du Jugement Dernier. Au cours des croisades, Xerxos le Grand Empereur de Palenthe en aurait rapporté un du Kaasahrim en Palenthe. La trace des cinq autres a été perdue. Il est également question dans la liturgie haërite de 6 Epées de la Sentence. Anahendiel et Aënolë se souviennent qu’il existe également dans les mythologies elfiques des légendes au sujet de 6 poignards magiques.

_ La nouvelle du désastre se répand trés vite : « Le Temple de Klaspios explose en plein ciel ! Vingt-trois morts, des dizaines de blessés ! ». Les malfaiteurs seraient des fanatiques basseclairians membres d’une secte hérétique ; ils ont tous été abattus. Leur chef, connu des « autorités compétentes » comme « le Dévoreur », a réussi à fuir.

† Lord Rabbits. Iguane recontacte les PJs. Miranda et lui devaient leur faire visiter le congrès à la place de Lord Rabbits, qui quitte rarement sa demeure. Personne ne s'attendait à une attaque. Le groupe est invité au siège d’Auromalum, à Palenthe, pour en parler. Les PJs décident donc d’embarquer pour Palenthe où Lord Rabbits les attend.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Mar 9 Fév 2010 - 15:07


Eté 427


[Campagne au titre censuré], Episode 2



[23/01/10. Adélaïde, Aënolë, Anahendiel, Aurélia, Henry, Hérohn, Jérémiah, Kylan, Loderr, Lohéann, Maëllys, Parma, Théodoria]

Retour de PI : La Religion de Klaspios rend à chaque participant « survivant » au congrès de la Marche des Machines 1/5e de l’influence apportée (arrondi au supérieur)et qui est ajoutée aux PI de l’Eté 427.

Harpistes du Nord : En conséquence du décès tragique du vieux Maître Harpiste Hans Petterson (-), une réunion est organisée en Dendelriane entre la Joyeuse Colporteuse du Bonheur Christellia McDylan (4), Dirigeante des Semeurs de Joie et le Haut Versificateur Hansel Chantevoix (-), Dirigeant des Compagnons de la Rose. Les Harpistes du Nord est la dernière institution de Gandorâh, dont l’affiliation religieuse n’a jamais été clairement établie. A l’origine, l’institution fut fondée par des musiciens itinérants surilyens, passant de villes en villages et colportant les nouvelles du monde et entraînant les gens les plus modestes dans leurs sarabandes. Maîtres et enseignants de divers instruments de musique, les Harpistes devinrent rapidement essentiels aux régents dans l’organisation de leurs festivités. Et de la rue, les troubadours entrèrent à la Cour. Certains d’entre eux s’y installèrent et leur musique se tourna moins vers le peuple que vers l’aristocratie ce qui attira bientôt les musiciens solanians. Mais avec l’évolution de l’institution des Compagnons de la Rose qui entretient entre autres des écoles de musiques et celle des Semeurs de Joie qui regroupe les troubadours et autres amuseurs de rue, les Solanians et les Surilyens semblent s’être mis d’accord pour mettre un terme à la résistance séculaire des Harpistes du Nord quant à leur non affiliation religieuse. En conséquence les propriétés des Harpistes du Nord vont être partagées équitablement entre les Solanians et les Surilyens. Les Solanians envisagent dit-on de partager leur part pour refonder les institutions disparues de l’Ordre de la Toile et du Pinceau et les Architectes de Marbre. Le Haut Juge Suprême et l’Empereur lui-même se seraient prononcés favorablement pour cette décision. L’Empereur aurait ajouté qu’il s’agit là d’une juste rétribution des bienfaits de Dame Solania notamment lors de la libération de la Maldaisia du joug de l’Empereur Cagalirius. Sa Majesté précise que le retour de ces institutions a certainement été facilité par les démonstrations artistiques remarquables dont sa cousine, la Chambellane Impériale Maëva Moondril a gratifiées l’empire ses dernières années.

Auromalum, Eté 427 : 45 jours de voyage. Iguane guide les PJs jusqu'au siège d’Auromalum. La fondation occupe un manoir enchâssé au coeur de la végétation abandonnée d’un grand jardin. Lord Rabbits attend les PJs sur le perron, rivé à son fauteuil roulant mécanique, et les invite à découvrir l'endroit :

À l'étage, une vingtaine de chambres au luxe raffiné.

Au rez-de-chaussée, encombré de dizaines d'orchidées noires, des rayonnages débordant de livres rares.

Le sous-sol contient une salle d'entrainement, une armurerie, un stand de tir et une infirmerie.

Un canal souterrain, abritant deux barques, débouche sur la Taramise, le fleuve traversant la cité.

Lord Rabbits explique rapidement aux PJs les bases d’Auromalum : cette petite organisation confidentielle collecte des informations sur les phénomènes occultes. Ses origines, floues, remontent à quelques années après la Bataille du Mont Karadeus. Au cours des années, elle est devenue une formidable base de données. Financée par la Fraternité du Cercle Blanc, Auromalum comprend une dizaine d'agents dans le monde. Lord Rabbits organise les opérations mais reçoit ses ordres d'une instance supérieure. L'exposé s'achève devant un festin préparé par Iguane. Rabbits s'excuse pour l'affaire de la Demeure du Seigneur à Basseclaire : son idée était de réunir ses amis pour une grande occasion, et peut-être de leur proposer de travailler avec lui. Les gens efficaces se font si rares ... Il ignore tout du Cube, mais il offre aux PJs sa totale collaboration. En réponse à leurs questions, il les conduira à Eroneus.

Eroneus : « Voici Eroneus, notre bibliothèque pensante, la compilation de nos connaissances, un fragment de la mémoire des mortels. Si votre information n'est pas là, elle n'existe sans doute pas ». Il s’agit d’une bibliothèque qui affiche les résultats des recherches sur les miroirs à la manière des cristaux mémoires. Les PJs obtiennent quelques informations :

O Poignard : « Poignards ou épées de l'Apocalypse. Ces six reliques mythiques auraient servi dans les rites de l'ancien Empire Sedeth. Ils sont mentionnés dans L’héritage des Croisés. »

O L’héritage des Croisés : « Cet ouvrage inachevé raconte comment l'Épée (ou le poignard) d’Estarion passa de l’Empereur Xerxos au Trésor Impérial, puis à Eroneus le Scribe. Extrait connu :

Bienvenue Pèlerin, sur la voie de l'Épée,

Car même en l’Inferno, la Loi éclaire tes pas.

Par le sang de la Bête, à terre déversé,

La tombe au secret, révélée te sera ...

O Eroneus le Scribe : « Auteur de L’héritage des Croisés, historien et cabaliste, il vécut à la cour de Palenthe au XIVe siècle avant le Prophète.

O Estarion _ « (-1445 AP — -1385 AP), Grand général palenthin commandant des troupes de Xerxos le Grand au Kaasahrim Il aurait affronté la Bête, représentée par un dragon aux appendices tentaculaires. Grand héros de Palenthe, trois sites historiques sont liés à son hommage : Circus di Estarion, une place ; la Chapelle d’Estarion, où repose Xerxos le Grand ; Les Héritiers d’Estarion, un Temple de Healmak bâti en hommage aux Croisés, vers le Port.

Massacre Impérial : À leur remontée en surface, un serviteur apporte un message à Lord Rabbits : « Stupeur dans la capitale : les corbeaux de la Tour Xerxos (tour indépendante bâtie non loin du Palais Impérial) ont été massacrés par un fou furieux. Le forcené semblait chercher un objet dans le Trésor Impérial, exposé ici. Il a disparu en direction du port sans rien emporter. La population est choquée par la mort des oiseaux, signe légendaire annonçant une terrible catastrophe ... »

Le Temple des Héritiers d’Estarion : Peu après, les PJs se rendent dans le quartier du Port. Le quartier est encombré de marins, de mendiants et de voyageurs. Canaux et entrepôts hantés par des vagabonds. Le Temple fut rasé à l‘époque de la conversion du Grand Empire et une Eglise dédiée au Prophète fut bâtie sur ses ruines. Après la mort de l’Empereur Euristhos, le Temple de Healmak fut restauré mais l’accès à sa crypte avait été obstrué. Pour y accéder il faut s'aventurer dans des tunnels désaffectés sous le Port. Le groupe s'enfonce dans des tunnels immondes aux pierres suintantes de pourriture. Peu à peu les lieux changent, montrant des signes d'activité : Barrages de bois scellant les issues, puits de lumière projetant une lumière blafarde sur des restes humains ...

Au coeur des tunnels gisent les vestiges des catacombes du temple d’Estarion, une salle gothique couverte de fresques représentant un paysage infernal enflammé (l’Inferno, l’ancien Royaume divin de Melgaroth).

_ Les PJs parviennent à déjouer les pièges protègeant la crypte en se servant des versets de L’héritage des Croisés :

_ Silence. Une mélopée s'élève. Parfum de roses fanées. Une brume s'extirpe du gisant. Lueur aveuglante. La nuée forme une silhouette qui écarte les bras, révélant un poignard. Hurlement. Tout disparaît. Le poignard tombe ...

_ Soudain bruit d’une course de pas lourds. Le Dévoreur ! Il tente de ravir le Poignard aux PJs mais il est mis en fuite lorsque ses suivants sont neutralisés par le Cri de guerre de Kylan.

La Toile Céleste : Auromalum, plus tard. Rabbits a fait des recherches pendant leur absence et il a sorti un document compilant toutes les connaissances d'Auromalum sur les Poignards de l'Apocalypse.

Le Poignard sacré est entièrement en cristal, comme le Cube. Lorsque Hérohn met les deux objets en contact, la lumière baisse. Le Cube s'illumine. Les PJs retiennent leur souffle. Soudain des faisceaux bleutés jaillissent et frappent chacun d'entre eux, balayant sur leur peau un quadrillage lumineux. Des chiffres défilent ... et leurs esprits sont aspirés par le Cube tandis que leurs corps s'affaissent ! Âmes désincarnées plongeant dans un gouffre hurlant. Des lettres s'affichent, d'un bleu aveuglant : « Bienvenue sur la Toile Céleste. Transfert vers Nexus Premier, procédure engagée ». Voyage, Longs tourbillons. Voyage encore. Puis l'arrivée, comme un coup de poing. Les PJs entrent par effraction dans ... un autre corps. Silence. « Procédure terminée. Nexus Premier : Abouh Hankayah. 47 heures, 59 minutes, 60 secondes, 59, 58, 57, ... »

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Mar 9 Fév 2010 - 15:09



[Campagne au titre censuré], Episode 3

[06/02/10. Adélaïde, Aënolë, Aurélia, Hérohn, Jérémiah, Kylan, Loderr, Lohéann, Maëllys, Maëva, Théodoria, Ulric]

Enfants du Nexus : Ténèbres. Tunnel. Renaissance. Les PJs, en position fœtale sur des couches de pierre, inspirent et crient. Dans la pénombre parfumée d'encens, ils observent une silhouette fuir en hurlant de peur. Ils viennent de s'incarner dans les corps d’Anciens Sedeths morts ... à Abouh Hankayah, capitale de l’Empire Sedeth, plus de 1500 ans avant le Prophète ! Par une des fenêtres de l'atelier de l'embaumeur, ils embrassent un spectacle grandiose : des milliers d'esclaves s'affairent sous le regard fardé des contremaîtres, à l'ombre d'un ouvrage titanesque. Les PJs contemplent la grande pyramide de Khéomothep en cours d'achèvement, le centre du pouvoir de Pharaon à leur époque !

Les PJs découvrent leur nouveau corps. Hormis le Cube et le Poignard, aucun équipement n'a été « transporté dans le temps ».

Les démons du Sabhã Bientôt, une cinquantaine d'hommes armés se ruent à l'assaut de la Maison de Vie où se trouvent les PJs, décidés à en extirper les « démons qui se sont emparés des morts. » Pris au piège, le groupe fuit par le conduit à déchets qui s'ouvre sur le Sabhã. Ils sont nus. Ils récupérèrent quelques haillons jetés vite fait dans un coin par l’embaumeur pour tous se couvrir un minimum, mais de toute évidence, pour passer inaperçus en ville, il leur faudra de véritables vêtements.

_ Plongeon. Fraîcheur des eaux bleues du Sabhã. Bruissement des roseaux et des papyrus. Du fleuve les PJs peuvent contempler le site autour de la pyramide : la ville de tentes regroupant les travailleurs, le quartier du Haut Temple aux demeures d'argiles, et les mastabas (tombeaux) au bord de l'eau.

_ Sortir de l’eau avant que les crocodiles ne s'intéressent à eux !

_ De plus ils portent un tatouage funéraire sur l’épaule droite, bien visible, et la nouvelle de leur « résurrection » se répand.

La ville de tentes. Elle s’élève au coeur d'une palmeraie, près d'un marché flottant sur le Sabhã. Esclaves, catins, voleurs et soldats s'y mêlent.

Par manque de prudence, les PJs attirent l’attention des soldats sedeths. Ils sont contraints de faire face à une dizaine d’entre eux.

_ Aide inattendue d'un jeune homme charismatique vêtu de haillons qui les place sous sa protection. Son nom est Xian Thetanon (!!) Epris de liberté, il est assez téméraire pour ne pas se courber devant le pharaon. Chef des voleurs, il projette de se lancer à l'assaut des richesses du Haut Temple, durant la cérémonie qui doit s'y dérouler le lendemain soir. Il les conduit dans son QG pour parfaire le plan avec sa bande.

_ Lorsque les PJs lui posent des questions bizarres, il les envoie voir « le Sphinx ».

Les Prêtres de Lhukar se font discrets. Ils sont traqués par les soldats de Pharaon et exécutés. Ils tentent de s’opposer à la cérémonie à venir.

Le Sphinx. Ce vieillard vit dans un mastaba abandonné. Il est atteint d'une dégénérescence musculaire qui paralyse ses jambes et l'oblige à se tenir sur ses avant-bras (le faisant ressembler à la créature légendaire). Mage et oracle, il déclare que les PJs sont les « élus du poignard de Lhukar ». Leur destin est lié à la prochaine cérémonie du Haut Temple.

La pyramide. Pour l'instant, c'est la seule en construction. Au sommet, les astrologues scrutent le ciel à la recherche du « Glaive de Feu », une boule de feu traversant la nuit, tous les 3000 ans environ. (Une comète qui traverse le système d’Helgirak ; son prochain passage ? Vers l'an 430 AA, pourquoi ?). Selon eux, elle annonce le réveil de la Bête Dévorante.

Le Haut Temple. À l'intérieur, un autel trône devant le Puit des Lamentations, où sont enfermés les futurs sacrifiés. Derrière l’autel une sculpture représentant un dragon de jais avec des tentacules (la Bête) devant laquelle se prosternent les prêtres de Pharaon.

Le rituel de la Bête : Deuxième soir. Vibrations lancinantes des tambours. Vapeurs pourpres chargées d'effluves empoisonnées. Devant l'autel, Khéomothep, fardé d'or, entre en transe. Les prêtres enduits de sang entonnent un chant guttural. Trente victimes sont tirées du Puit des Lamentations, encadrées par des soldats. Le pharaon psalmodie en exhibant le Poignard de Lhukar. Sur un mur d'albâtre est peinte une immense fresque, une sorte de porte ou de déchirure, entrebâillée sur un monde de folie et d'aberration.

Alors l'hystérie se déchaîne, et les victimes sont massacrées dans une tourmente de cris et de sang. Dans le même temps à l’extérieur, un poison émanant de la pyramide se répand dans les rues et les hurlements résonnent à mesure que les citoyens meurent asphyxiés par le gaz mortel.

Soudain, le Poignard se met à pulser d'une lueur malsaine, tandis que d'étranges brumes jaillissent de la « porte » peinte. Au-delà, une ombre gigantesque et inhumaine se rapproche à la lisière du monde mortel. Dans un écoeurant bruit de succion, des appendices informes et suintant jaillissent, déchiquettent les prêtres en transe : la Bête arrive ! Sidéré, le pharaon Khéomothep lâche le Poignard et contemple le monstre qu'il est parvenu à invoquer, avant d'être aspiré en hurlant.

_ C'est alors que Xian sonne l'attaque.

_ Au même moment les Prêtres de Lhukar se révèlent parmi la foule et se précipitent pour briser le rituel et empêcher la Bête de traverser le goulet.

_ Les PJs agissent vite, évitant dans la panique, les soldats de Pharaon, les Prêtres de Lhukar et les tentacules de la Bête pour s'emparer du Poignard. Mais dans la confusion Ulric et Adélaïde ne peuvent éviter l’un des tentacules et leur corps est aspiré à travers le portail ; ils se désintègrent presque instantannément ...

Epilogue (jartonnade historique) ... : Khéomothep anéanti, sa pyramide restera vide, et Kethouthsis, son fils, tournera les Anciens Sedeths vers Lhukar, le dieu du Soleil. Les adorateurs de la Bête fonderont un empire cruel, plus à l'est : Batubatan, la « Porte de Dieu ». Le culte des ténèbres n'a pas dit son dernier mot ! (Théocratie de Batubatan dont les rares visiteurs ont rapporté des récits émerveillés de milliers de temples d’or dont les tours orgueilleuses traversent les nuages jusqu’à atteindre les portes du Royaume Divin …)

Quant aux PJs, leur voyage s'achève. Cube activé. Faisceaux bleutés. « 0h0min3sec ... 2,1,0. Nexus Premier : Compte à rebours terminé. Saut enclenché ». Et ils plongent dans le maelström, droit vers la prochaine étape de la Toile Céleste.




_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Jeu 4 Mar 2010 - 19:36

Episode 4

[27/02/10.Aënolë, Henry, Hérohn, Jérémiah, Kylan, Loderr, Lohéann, Maëllys, Océane, Temistocle, Théodoria]

Réveil sanglant : Palenthe, 2e Yorionir 427 AA. Minuit. Éclair ! Grondement du tonnerre ... Les PJs s'éveillent en sursaut. La pluie tape contre leurs fenêtres. Chambre commune d'un modeste temple de Klaspios. Une Guérisseuse de Healmak, Urania, attend qu’ils reprennent leurs esprits. Puis elle les conduit à la bibliothèque du temple. La forme translucide de lord Duncan Rabbits se tient au milieu de la salle, radieux, assis sur son fauteuil roulant. La Guérisseuse se retire respectueusement pour les laisser discuter.

Rabbits leur explique qu'il les a fait conduire au Temple du Savoir Eternel, une chapelle privée appartenant à Auromalum. Ils sortent de 48 heures d’inconscience. Il est content de les retrouver en bonne santé. Il leur donne rendez-vous le lendemain pour discuter de leur expérience et il disparaît. Les PJs sont en chemise de nuit, mais le Cube et les deux Poignards sont là.

_ Soudain des cris retentissent. La porte s'ouvre et ... un mort-vivant en manteau noir entre dans la pièce, dague sacrificielle dans une main, le corps de la Guérisseuse, la gorge tranchée, dans l’autre. Il hurle : « la Prêtresse a dit de ne pas jouer avec les poignaaaards, bâtards de Dieu ! ». Le Dévoreur jette avec mépris le corps de la prêtresse de Healmak et dégaine son arbalète. Du couloir jaillissent 6 Adorateurs de la Bête.

_ Les intrus se jettent sur les PJs ! Dans la lueur stroboscopique de l’orage, le combat est un cauchemar.

_ Les PJs résistent comme ils peuvent.

_ Arrivée de 3 Disciples du Célestrion commandés par le Chevalier du Célestrion, Amaranthe Ils aident à la meule.

_ Dans la mêlée, un bout de papier griffonné et froissé tombe du manteau du Dévoreur.

_ Le Dévoreur finit par fuir lorsque le dernier de ses hommes tombe. Il parvient à reprendre le bout de papier tombé de sa poche mais il ne réussit à ravir aux PJs aucun Poignard de Cristal.

Etat de Choc : Temple du Savoir Eternel. Les PJs sont sonnés, le cerveau en avance rapide. Des images se bousculent dans leur tête : des malades hagards errant dans des couloirs blancs, une salle au plafond aveuglant encombrée de machines étranges ...

Amaranthe vient s’enquérir de la bonne santé des PJs, puis il prend congé avec ses disciples.

De nombreux gardes encerclent le périmètre. Un centurion vient interroger les survivants du carnage (les PJs principalement).

_ Soudain, Iguane franchit le barrage des gardes. D'un geste, il invite les PJs à monter dans des carrosses. Retour à Auromalum, effluves des orchidées noires, bourdonnement du fauteuil de Lord Rabbits. Fin du cauchemar.

_ Réunion avec Rabbits qui leur explique qu’il a contacté l’Académie du Célestrion et il a obtenu quatre disciples pour protéger la demeure. Les autorités palenthines sont sur la brèche et cherchent à démêler les fils de cette affaire. Mais Rabbits a usé de son influence pour éviter que l’on vienne importuner les PJs avec des questions. Ainsi ils peuvent se consacrer à leur enquête. Auromalum leur fournit tout l'équipement (raisonnable) dont ils peuvent avoir besoin.

L’enquête :

O Les agresseurs. Appartiennent apparemment à la même secte hérétique que ceux qui ont attaqué les PJs dans le tombeau d’Eroneus. (Tatouage d’un dragon doté de tentacules). Selon Rabbits, ils se feraient appeler les Adorateurs de la Bête et l’Inquisition commence à s'intéresser à l'affaire.

O « Miraculeusement », les PJs remettent la main sur le bout de papier tombé de la poche du Dévoreur. Griffonnée dessus, une adresse. En dessous, la mention : « Decius Caïus Lubricius. ».

_ L’adresse correspond à un ancien tripot désaffecté. Poussière, silence, RAS. Sauf au sous-sol. Choc. Sur un mur au bout d’un long couloir poussiéreux et obscur, une peinture représentant un écorché vif sur fond de pentacle embrasé. En enfonçant les deux yeux du malheureux, les PJs révèlent un passage qui conduit à un escalier descendant dans les égouts de la ville.

Les PJs viennent de découvrir un lieu sale et mal famé hanté par des criminels psychopathes et autres malgamiens comploteurs. A l’entrée, au pied de l’escalier des sortes de casiers enfoncés dans le mur. Il s’agit d’une sorte de « boîtes aux lettres ».

_ Les PJs débarquent avec une armée de gardes et une poignée de Chevaliers du Célestrion. Ces derniers mettent en fuite les habitants du lieu et procèdent à quelques arrestations.

_ Les PJs découvrent le code de la boîte aux lettres du Dévoreur. L’un des casiers se déverrouille et sort du mur. Il contient un parchemin sur lequel est inscrit le nom « Gisaï Khan » et l'adresse du Daemonis Maleficum, une taverne à Ourkhãr (le nom de la ville est également marqué).

Décret Impérial : Suite au massacre ayant eu lieu au Printemps dernier dans la Demeure du Seigneur Klaspios à Basseclaire, les Quatre Empereurs du Monde, Kelthir Moondril, Victorius Palenthus, Felipe Managa et Ysériel Dhosediel se sont réunis à Rocsombre pour discuter des conséquences de cet évènement funeste. Ils ont décidé de mettre tout en œuvre pour retrouver le criminel dénommé le Dévoreur afin qu’il soit traduit devant la justice de Haëroon et qu’il paie enfin pour ses crimes. Les Empereurs souhaitent d’ailleurs que les Compagnons de la Nouvelle Aube apportent des explications sur les évènements encore incompris qui se sont déroulés ce jour tragique et qu’ils contribuent prioritairement à traquer ce criminel qui semble leur en vouloir personnellement. De plus les Empereurs du Monde décrètent qu’à l’avenir, lors de rassemblements nobles d’une telle envergure, la sécurité des hautes personnalités devra être renforcée et sera de la responsabilité des accueillants. En cas de défaillance et de mise en danger de leurs invités les hôtes en porteront la responsabilité. Il ne sera plus admis que les dirigeants du monde soient invités dans un coupe-gorge. Les Quatre Empereurs déplorent la perte des victimes du Massacre de Basseclaire : Adim ibn Nadir al-Sebha (7), Emir de Haïsebha

Ghazi ibn Maknun al-Hasin (7), Mage Sultan de Khamahasin

Hans Petterson (-), Maître Harpiste

Jaïda al-Dharrim (6), Grande Inquisitrice du Kaasahrim (Tante de Théodoria)

Ainsi que 19 autres personnes moins célèbres accompagnant ou protégeant les différents invités

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Jeu 4 Mar 2010 - 19:37

[Titre de la Game censuré]

[04/03/10. Adélaïde, Anahendiel, Kylan, Obertius]

Un soir à l’Opéra : Palenthe, les PJs sont invités à l’Opéra pour entendre le récital de Carla Brenaldi, une jeune cantatrice de grand talent. La salle est pleine, tout le beau monde de la cité impériale est présent. Les PJs font une pause avant de vraisemblablement partir pour le Kaasahrim. Ils sont assis dans la loge d’honneur, au côté de l’Empereur Victorius Palenthus.

Les lanternes s’éteignent, le récital commence et la magie opère instantanément. Captivé par la voix de Carla Brenaldi, le public oscille entre l’exaltation et les larmes.

Vers la fin du concert, un silence quasi religieux tombe sur la salle le temps d’un très long morceau quasi hypnotique, dans lequel la cantatrice psalmodie sans cesse le nom de Negen.

_ Soudain deux Palenthins se lèvent brusquement, insultent la diva, brandissent le poing, crachent sur la scène … « sacrilège impie ! Insulte intolérable ! Révoltante parodie ! Usurpation ! ». Ils quittent ensuite l‘opéra.

_ Le récital s’interrompt. Carla Brenaldi quitte la scène. Quelques minutes plus tard, le chef d’orchestre annonce que Damoiselle Brenaldi ne se sent pas très bien, le récital est donc terminé.

_ Dans les coulisses, deux gardes du corps empêchent quiconque de voir la cantatrice.

_ Les PJs discutent avec Khalim ibn Fharid le compositeur de Carla. Il s’excuse pour la cantatrice mais elle est très choquée de ce qu’il vient de se passer. C’est lui qui a composé les dernières chansons de la cantatrice. Il ne comprend pas la réaction du public. Le mythe de Negen n’est qu’une fable ancienne qui ne saurait être prise au sérieux, il ne s’attendait pas à un tel tollé.

Un mystérieux enlèvement : Tôt le lendemain matin, les PJs reçoivent un message de Khalim. Il aimerait leur parler de toute urgence. Il habite une suite au deuxième étage de l’hôtel Seramius, gardée en permanence par deux de ses hommes.

La cantatrice a disparu de sa chambre hier soir. Khalim avait laissé deux hommes de garde devant sa porte après les curieux évènements de la veille mais, ce matin, ils se sont aperçus que Carla a été enlevée pendant la nuit.

Khalim ne désire pas prévenir la Garde ; il craint en effet que cet évènement, consécutivement à celui de la veille ternisse la réputation de la cantatrice et nuise à son succès.

Khalim demande aux PJs de l’aider. Il connaît leur réputation : ce sont des héros à Palenthe ; ils ont sauvé l’Empire du joug de Cagalirius et du Sorcier Pourpre en sauvant et en ramenant Victorius à la Cité Impériale.

Enquête : La suite de Carla se situe au troisième étage de l’hôtel Seramius. Quand les PJs entrent, ils comprennent qu’ils ne sont pas les seuls à s’intéresser à elle. La chambre a été fouillée et mise à sac.

Les PJs trouvent un paquet de lettres d’un admirateur, signées Teosius Caïus, dont le ton est clairement névrotique. Sur les murs, des toiles encadrées, au réalisme saisissant, représentent Carla dans différentes villes du Kaasahrim. Sur l’une d’elle, Khalim et Carla, enlacés, posent devant une pyramide. Toutes ont été réalisées par un certain Cleandro Ajilas,.

_ Les PJs montrent les lettres de Caïus à Khadim : Ce dernier dit être ami avec Caïus mais il n’avait pas connaissance de ces lettres. Il s’en étonne mais il ne pense pas que Caïus ait quelque chose à voir avec l’enlèvement. Khadim connaît l’adresse de Teosius Caïus. Khalim connaît également Cleandro Ajilas ; c’est un bon ami ; il sait qu’il est peintre et qu’il a un atelier quelque part en ville mais il ne sait pas où exactement.

Caïus habite un appartement d’un bâtiment proche de l’hôtel Seramius.

Quand les PJs lui rendent visite, Caïus n’est pas chez lui. Mais la porte de son appartement est entrouverte. Son domicile à la décoration très féminine, a également été cambriolé.

L’appartement est rempli de croquis et de dessins représentant Carla dans différentes attitudes, sur scène ou dans sa vie quotidienne..

Sur le mur derrière un bureau, un portrait peint signé par Teosius de Cleandro Ajilas en train de travailler dans un atelier de peinture. La toile porte le titre : « Cleandro à l’atelier du 12 rue de la Conquête ».

Dans l’un des tiroirs du bureau, un livre de comptes bien tenu. Les PJs apprennent grâce à celui-ci que Teosius travaille aux Thermes du Repos d’Aquarys et qu’il s’est porté acquéreur récemment d’un appartement en périphérie de la cité dans les quartiers pauvres.

L’appartement de Teosius : En périphérie de la cité est un trou miteux dans un bâtiment en ruines.

Quand les PJs y arrivent : Traces de combat (meubles renversés, fenêtres brisées). Un cadavre, vraisemblablement Teosius, gît sur le sol, les yeux arrachés. Ceux-ci ont été posés sur un plateau bien en évidence sur une table encore sur ses quatre pieds, au milieu de la pièce principale.

Les PJs découvrent également des traces évidentes de séquestration dans un petit cagibi mal éclairé. Ainsi qu’un bijou appartenant vraisemblablement à Carla.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Mar 9 Mar 2010 - 22:36



[Les yeux de Negen] (suite)

[06/03/10. Adélaïde, Anahendiel, Kylan, Loderr, Lohéann, Parma]

Investigations :

O Les mythes : Negen est une divinité très peu connue, liée aux rêves, à la destinée et à la Lumière. Son lieu de repos, Hak-Yãh, est mentionné dans le recueil Cultes innommables. Il est souvent fait allusion, dans les écrits concernant Negen, à un ouvrage sedeth, le Livre de la Lumière, qui contiendrait le testament spirituel du dieu et qui aurait été écrit à partir de ses rêves. La Grande Bibliothèque impériale en possédait un exemplaire mais il a brûlé il y a quelques années avec un stock de vieux livres occultes sur ordre de l’Empereur Cagalirius. Un certain antiquaire Lucius Plebius, un vieux fou, en aurait également un exemplaire.

O Lucius Plebius est mort depuis deux ans. Horus, son fils, a repris la boutique et il est plein de rancœur à l’encontre des Kaasahrs qu’il accuse d’avoir assassiné son père et de l’avoir condamné à tort. En effet selon les Kaasahrs, il serait parti à Zhouera pour acquérir une ancienne dague de sacrifice sedeth afin de pratiquer un rituel démoniaque. Mais celui-ci aurait mal tourné et Lucius y aurait trouvé la mort. Mais Horus est convaincu que son père n’était pas un infernaliste. Il montre d’ailleurs aux PJs la dernière lettre qu’il a reçu de son père de Zhouera. Dans celle-ci, Lucius dit à son fils combien il a hâte de rentrer à Palenthe car l’atmosphère devient pesante à Zhouera ; il se dit en effet harcelé par un certain Khalim qui souhaite à tout prix lui racheter la dague, mais selon Lucius, il est hors de question qu’il se sépare d’un objet aussi précieux. Il termine en disant qu’il s’agit bien d’une dague utilisée par les Anciens Sedeths lors de leurs rituels sacrés et dont parle le Livre de la Lumière ; cet objet pourrait avoir plus de 4 000 ans ! Horus se souvient très bien du Livre de la Lumière. Il s’agissait d’une fable pour enfants, un joli ouvrage, selon lui. Son père l’avait avec lui lorsqu’il a été assassiné à Zhouera …

O Cleandro Ajilas : Son atelier de peinture est dans le centre ville. Son disciple, Flavius, après un long interrogatoire, finit par lâcher que Ajilas se terre chez lui, quelques rues plus loin. Cleandro n’a pas quitté la ville car il est sur le point de craquer. Il est drogué et en manque. Il veut même aller implorer Taddeus Valentus de lui pardonner. (Taddeus est l’un des chefs des Dormeurs, la Secte à laquelle Ajilas appartenait et qu’il a trahie).

Tout se précipite : Le cheminement de l’enquête commence à paraître étrange aux PJs : Les situations ont un air de déjà vu, les coïncidences sont trop nombreuses pour être plausibles, certains indices trop évidents, des lieux de la cité palenthine, qu’ils croient connaître, sont légèrement différents ou ils n’avaient jamais vu certaines échoppes alors qu’ils sont déjà passés par là …. Bref, on se croirait dans un rêve.

_ Les PJs se rendent chez Khalim car Parma a l’intuition qu’il est en danger. Des Dormeurs sont déjà sur place, Khalim est sur le point d’être exécuté. Loderr neutralise les agresseurs. Khalim demande alors aux PJs de l’accompagner au Temple du Soleil pour contempler la Conscience de Negen.

Selon ses informations, le Temple du Soleil se trouve en rase campagne à quelques kilomètres au nord-ouest de Palenthe, dans un endroit peu fréquenté à l’écart des routes de commerce. Khalim a localisé l’édifice. Il s’agirait des ruines d’un antique temple, une entrée vers « la conscience de Negen ».

Les PJs aperçoivent chez Khalim le Livre de la Lumière. Il se trouve sous une cloche de verre protégée par un sceau magique. Khalim l’emporte pour l’expédition.

Khalim, ivre de désir, s’enflamme, il faut partir au plus vite, être les premiers, les Dormeurs sont déjà en route !

_ Frénétique course contre la montre. Tout le monde se précipite. Ce qui ressemblait à une banale affaire d’enlèvement prend des allures de délire mystique incontrôlable.

Le Temple du Soleil : Perdu au milieu d’une plaine désertique, le Temple du Soleil est un endroit empli de superstitions lugubres et évité par les voyageurs. La tour est partiellement détruite mais sous les décombres du rez-de-chaussée, une dalle donne sur un escalier. Celui-ci descend profondément pour arriver dans une caverne décorée de fresques racontant l’histoire de Negen en ancien sedeth (Negen, Roi de la Lumière, régnait avant la venue des Anciens Dieux, il fut trahi par eux et enfermé dans une prison où il fut contraint de s’endormir). De là, un boyau s’enfonce encore plus bas et débouche dans une caverne gigantesque aux couleurs rougeoyantes. Des fleuves d’épais liquide écarlate, aux reflets métalliques, miroitent et coulent en grondant sous les pieds des PJs. Il s’agit du sang de Negen. La paroi de la caverne vibre, palpite et respire.

Chaleur étouffante, odeur acide. Des passerelles de bois enjambent les torrents de liquide visqueux. Au loin on entend le sinistre battement de cœur d’une créature titanesque.

Khalim est hystérique. Les Dormeurs ont de l’avance. Les PJs les aperçoivent au détour d’une artère. Khalim veut les rattraper. Dans sa folie, il dévoile son jeu et révèle son plan : Skaar n’est qu’un pantin comparé à Negen. Il va le réveiller et devenir son Prophète Eternel !

_ Course poursuite. Finalement en traversant un dernier gouffre sur un pont de bois entre deux cascades de bile, Khalim et les PJs parviennent à une grande caverne : le cerveau de Negen !

Les visions : Le cerveau de Negen est un paysage hallucinant : une splendide cavité d’ivoire qui s’ouvre sur une masse rose bourgeonnante, agitée de tremblements. Des deux côtés de cette salle naturelle, deux gigantesques globes luminescents brassent les couleurs les plus somptueuses et les plus hypnotiques qui soient. Les Dormeurs rescapés sont là. Ils sont en état d’extase et ils acceptent tout le monde dans leur mouvement, unissant leurs efforts pour connaître le sens de l’univers. Toute hostilité a disparu.

_ Mais Khalim a d’autres projets. Il est convaincu qu’un stimulus pourrait réveiller Negen. Pour cela il a amené un puissant explosif (un objet enchanté) …

La contemplation des globes oculaires de Negen est un grand moment de révélation mystique. Des couleurs et des images se croisent en fluctuant sur une surface marbrée. En s’y plongeant, les PJs dévoilent les mystères de l’univers, l’illumination divine …

_ Puis soudain, Khalim se précipite vers le cerveau avec sa bombe. Les Dormeurs réagissent et tentent de l’empêcher. _ Fight final qui tourne court car les PJs s’éveillent …

L’Eveil : Les images se brouillent et une brume lourde et tortueuse apparaît, se faufilant partout, passant à travers le corps des PJs et réorganisant leurs pensées …

_ Le groupe se retrouve au coin d’une rue de Palenthe, frustrés et dans le flou.

_ Lorsqu’ils tentent de reprendre l’enquête là où ils l’ont laissée, ils se rendent compte que certaines éléments sont déformés voire inexistants :

O Carla n’a jamais été enlevée. C’est une cantatrice très célèbre et adulée pour son talent et sa voix enchanteresse. Mais la veille, elle a chanté à l‘opéra une chanson qui a choqué l’auditoire sur le Pardon et le Retour des Anciens Dieux Gandoriens …

O Khalim est inconnu de Carla.

O Teosius Caïus est un grand admirateur de la diva passablement névrosé et très étonné que les PJs connaissent ses projets d’enlèvement.

O Son ami Cleandro Ajilas est un peintre de talent, drogué, mais il n’a jamais rencontré Taddeus Valentus. Et pour cause, ce dernier n’existe pas ! En se rendant à l’Université de Palenthe, les PJs en ont la confirmation : il n’y a jamais eu de professeur de ce nom ici.

O Le Temple du Soleil n’existe pas.

O Lucius Plebius est toujours en vie et il possède bien un exemplaire du Livre de la Lumière.

_ Les PJs tombent des Nues ...




_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Mar 30 Mar 2010 - 13:58



Episode 4 (suite)

[27/03/10. Adélaïde, Aurélia, Jérémiah, Kylan, Loderr, Lohéann, Maëllys, Océane, Obertius, Temistocle, Théodoria, Ulric]

Recherches :

O Eroneus. La bibliothèque d’Auromalum possède un dossier confidentiel sur Gisaï Khan. Il serait mêlé à des disparitions suspectes au Kaasahrim. En croisant les différents rapports, on se rend compte qu'il aurait plus de 130 ans.

Nouvelles neuves du monde :

Lord Rabbits a reçu des messages pendant leurs investigations. Il en fait part aux PJs :

O À Tin Hong, son Confrère et ami le Seigneur Kobayashi, Daimyo (Grand Seigneur et riche aristocrate) de Yama Moto, l’Empire du Dragon Solaire et génial Maître de « l’Alchimie interne », invite Rabbits à assister à une démonstration du fruit des expériences qu’il supervise depuis des années. Il s’agit de la première fois en vingt ans qu'il sortira de sa forteresse pour démontrer qu'une machine peut être aussi performante et fiable qu’un être vivant.

O Au large d’Anom-Ayãh, l’un des navires insubmersibles d’Auromalum a découvert les restes du Zebec le Léviathan, coulé au Ier siècle Après l’Ascension, et un squelette qui pourrait bien être celui du légendaire pirate Mamouk. (un anneau caractéristique aurait été retrouvé autour de son doigt ; il reste à examiner les indices pour confirmer qu’il s’agit bien de Mamouk). Cette trouvaille pourrait être une découverte historique majeure si elle est confirmée car on supposait que Mamouk était mort à Pungu lors de la chute de la « Cité assiégée » vers 25 AA.

_ Pour l'instant la piste du Dévoreur passe donc par Ourkhãr ...


Automne 427



Hallendelien : Epousailles de Lady Laakanaël Hallendelien (6) et de Lord Elvaël Starladas (5), le frère du héros de la guerre contre les Wûrghs, Anahël Starladas (5) (cf. Bataille de Garillano).

Mhoralia : Epousailles de Lord Cyndill O'Harendil (7) et de Lady Nayendel Hallendelien (6).

Gandorâh : Les Collèges de magie, les astrologues et autres astronomes prévoient le passage très prochain dans le ciel gandorien d’une énorme boule de feu. L’évènement est étudié avec précision et les vieilles superstitions resurgissent parmi le peuple. L’angoisse monte.

La Cité des Mouches : Ourkhãr, Automne 427. 42 jours de voyage. Coupe-gorge. Surveillance permanente et omniprésence des Mouches soldates qui patrouillent dans la ville et qui ont droit de vie ou de mort sur tout citoyen (Mouches anthropomorphes, ailes, cottes de mailles, lances, têtes de mouches disposant d’une bouche, par laquelle elles parlent le kaasahr d’une voix caverneuse et bourdonnante). Les Disciples de Skaar victimisent la population en toute impunité. Ils portent ostensiblement leurs atours skaarites. Les bagarres sont monnaie courante ; meurtres en pleine rue. La loi du plus fort règne en maîtresse et il faut s’y conformer pour survivre. Charmante ambiance pour chercher des infos !

Cependant le Sorcier Mouche Ourkhãr a interdit les massacres gratuits des humains et des nains. Il a besoin de forces vives pour ses projets. Ourkhãr aimerait beaucoup étendre son domaine. Le Sorcier Mouche a rallié les habitants en leur promettant du pillage et des conquêtes. Les Kaasahrs de cette terre, tous des citoyens de seconde classe sous la domination du peuple mouche, reçoivent désormais un traitement plus équitable et ont le droit de porter des armes. Le peuple considère Ourkhãr, non comme un tyran, mais comme un conquérant et un protecteur et, qu'il s'agisse des nains dans les mines et les forges ou des humains dans les champs et sur la mer, il le sert avec ferveur.

Informations :

La taverne du Daemonis Maleficum est un lieu réservé aux skaarites, on n’y accède que sur invitation. Elle occupe les deux niveaux d'un immense entrepôt. On y entre à bord de wagonnets, utilisés par les mineurs nains, depuis une entrée ressemblant à une gueule infernale. Son patron, Gisaï Khan, est un être sans âge, sombre, mystérieux, très charismatique et collectionneur d’ossements humains.

Le Daemonis Maleficum est fermé le jour, mais dès le crépuscule, un cortège d'habitués encapuchonnés se masse devant l'entrée. Gisaï Khan ne sort jamais de son établissement. Il loge au second étage. Les issues sont truffées de protections magiques et des démons gardiens patrouillent en permanence.

_ Les PJs se débrouillent tant bien que mal pour obtenir une entrée.

Daemonis Maleficum ! : Entrée. Les wagonnets plongent dans un tunnel de velours pourpre. Cris des rails torturés. Lumière ! Les PJs pénètrent dans le hangar. Foule de crânes et fresques morbides. Narghilés, fumée enivrante, musique étrange. Tapis et fauteuils sur lesquels sont avachis les clients, sirotant leurs consommations tout en observant avec appétit les danseuses à moitié nues qui se déhanchent sur des tables hautes au milieu de la salle. Certaines s’approchent de clients et se montrent « gentilles » avec eux s’ils paient un bon prix. Près du comptoir, un autel dédié au Dieu Serpent Skaar, couvert de sang séché, agrémenté de nombreuses statues reptiliennes et pentacles démoniaques. Au-dessus, un dédale de passerelles suspendues conduit à des appartements privés.

_ Les PJs, malgré des conditions particulièrement difficiles, mènent leur petite enquête.

O Ils apprennent qu'un individu ressemblant au Dévoreur est venu il y a peu. Il a rencontré deux personnes : Gisaï Khan et Gangrène.

O Gangrène est une prêtresse de Yarlaroth, 35 ans, encore belle malgré les maladies qui l’infestent (vêtue de soie noire transparente, portant le symbole de sa déesse : Une larme verdâtre coulant d’un œil purulent). Elle leur révèle ce que le Dévoreur venait chercher : « ... l’Ultime Purgatoire, voilà ce qu'il voulait. C'est une légende qui traîne dans notre milieu : une sorte de mixture alchimique parfaite, quasi vivante. Un mythe créé par le Seigneur Kobayashi, un grand maître mage de Tin Hong. » Gangrène ne croit pas à l'existence de l’Ultime Purgatoire. Selon elle, seule sa déesse est capable de créer un mal aussi parfait. Pour preuve le prétendu Cadeau de Melgaroth lancé en vérité par Yarlaroth il y a 15 ans et qui aurait ravagé le monde sans la traîtrise de la Déesse Nephri. Cependant le Dévoreur, lui, semble y croire car il est parti pour Yama Moto, l’Empire du Dragon Solaire. De plus, elle n’en est pas certaine mais elle croit avoir compris que Gisaï a beaucoup d’admiration pour le Dévoreur et qu’il lui aurait remis un objet de grande valeur, mais elle n’en sait pas plus.

Epilogue : Les PJs quittent précipitamment Ourkhãr après une visite, traumatisante pour certains, qui restera sans doute gravée dans leurs mémoires. Leur navire quitte le port et prend rapidement le large. Il semble qu’ils doivent partir pour l’Empire de Yama Moto, le Dragon Solaire. Pour l’heure, ils font voile vers Boukhabdhã pour se ressourcer et réfléchir …


_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   Mer 21 Avr 2010 - 19:47

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

† Boukhabdhã : Escale. Repos, prise d’informations, réflexion sur la suite du voyage. Théodoria envoie un message à Rabbits pour obtenir une lettre de recommandation auprès du Seigneur Kobayashi ; elle demande également des précisions sur le passage de la comète : pour le moment on ne sait pas d’où exactement elle sera visible et la date est encore peu précise : milieu de l’année 428.


Hiver 427



Episode 5

[10/04/10. Adélaïde, Aënolë, Aurélia, Hérohn, Jérémiah, Loderr, Lohéann, Maëllys, Océane, Obertius, Parma, Temistocle, Théodoria, Ulric]

† Tin Hong, Hiver 427. (Temps de voyage, 3 200 km. 45 jours).

Les PJs découvrent une ville tentaculaire : Propreté. Architecture dépaysante. Samouraïs escortant leur Seigneur. Respect, honneur, politesse extrême des habitants qui sont très accueillants envers les « Gaijins » qu’ils ont l’habitude de voir du fait que Tin Hong est un grand port de commerce qui communique largement avec les domaines gandoriens du sud du Kaasahrim. Nombreux marchands en tous genres. Les habitants possèdent un fort sens de l'honneur, sont très fiers de leurs ancêtres, et dévoués à leur famille.

Sortie de Gandorâh : Les pouvoirs divins ne fonctionnent plus.

_ A peine arrivés, les PJs sont agro par un guide qui propose de les aider à se diriger dans la cité.

Grâce à leur guide, les PJs localisent facilement Kobayashi. La populace ne parle que de lui. Kobayashi est un Daimyo de Tin Hong (grand seigneur et riche aristocrate). Cette cité est la capitale du District Kozukara (province de l’Empire) dirigé par le Gouverneur Haïken Onigawa Sama (un samouraï de la fameuse dynastie Haïken, 60 ans) résidant lui-même à Tin Hong. Dans 48 heures, Kobayashi organisera sur une route du Shinzen Yama (le Mont Shinzen), la première tentative au monde de conduite d’un animal mécanique ! Il veut montrer que la construction mécanique a évolué et n’est plus aussi peu fiable qu’autrefois. Kobayashi offre une fortune aux cavaliers sélectionnés pour l’expérience. Il prétend que sa monture mécanique est aussi maniable et plus rapide qu’un cheval vivant. Mais il ne sort pas de son palais.

† Kyuden Kobayashi : Le palais du Daimyo est enchâssé au coeur du quartier des affaires. C'est une véritable forteresse gardée par une armée de samouraïs, bushis et ashigarus commandés par le Wu Jen personnel de Kobayashi, Kosuzu Okage. Le Seigneur Kobayashi aime tester la sagesse de ses sujets ! Et pour obtenir le droit de le rencontrer les visiteurs doivent résoudre une énigme ou un casse-tête. Nombreux sont ceux qui attendent une audience, s’escrimant en vain sur une énigme trop difficile pour eux.

Les PJs parviennent à résoudre la leur, et on les conduit dans un salon où Kobayashi apparaît sous forme spirituelle. Ancêtre à la barbe démesurée, il manipule de ses ongles crochus un talisman de morgorium.

Il sourit : « Bienvenue, gaijins. Je suis Asuke Kobayashi, Daimyo du Clan Kobayashi. Votre intelligence vous a conduit ici. Maintenant, prouvez-moi votre valeur. ».

_ Kobayashi nie l'existence de l’Ultime Purgatoire : « Je suis flatté d’apprendre qu’il y ait en Gandorâh des êtres qui croient à cette légende »

_ Lorsque les PJs lui parlent de la menace du Dévoreur, le vieux Maître leur répond qu’il ne craint rien au sein de sa forteresse inviolable.

_ Les PJs se présentent comme des amis de Lord Rabbits. Kobayashi les invite alors à le « rejoindre » en passant par un couloir décoré de douze têtes d’animaux empaillés (Buffle, Cheval, Chèvre, Chien, Cochon, Coq, Dragon, Lapin, Rat, Serpent, Singe, Tigre). Lorsqu’ils sont à mi-chemin, deux parois de pierre tombent aux extrémités du couloir en condamnant les issues. Puis les murs commencent à se rapprocher l’un de l’autre menaçant d’écraser les PJs. La voix de Kobayashi se fait alors entendre : « La Voix du plus fort n’est pas toujours la meilleure car il a parfois besoin de plus petit que lui. »

_ Les PJs réagissent vite. Ils comprennent le sens de l’énigme et cherchent dans la gueule du Rat (« la voix du plus petit »), un petit levier caché qui stoppe les murs.

_ Le couloir débouche sur un salon raffiné mais le vieux sage n’y est pas. Pour des raisons de sécurité, il ne reçoit jamais personne en chair et en os. Cependant il fait une exception pour les amis de Rabbits qui doivent cependant prouver leurs dires. Kobayashi ne fait toutefois entrer qu’Océane tandis que les autres PJs sont invités à sortir du palais.

† L’expérience mécanique : L'aube ensanglante le Mont Shinzen. Sur une route isolée, 10 cavaliers sur leur monture, l’une de ces dernières est une machine : une sorte de créature quadrupède féline de métal, montée par le meilleur cavalier ayant passé les épreuves. Les participants sont suivis par une cohorte de nobles, marchands et autres curieux. Pour les privilégiés 3 Nefs Célestes (navire enchanté pour voler grâce à l‘énergie magique d’un puissant Wu Jen) sont posées et destinées à suivre la course du ciel. Seuls les personnalités les plus puissantes y sont admises dont le Gouverneur (et les PJs, invités par Kobayashi). Dans l’une d’entre elle s'installe Kobayashi avec ses samouraïs et Kosuzu Okage. Il compte superviser les opérations du ciel.

_ L’expérience se déroule sur une descente vertigineuse de 10 km. Les cavaliers doivent négocier des obstacles, prendre des virages en épingle à cheveux, etc.

_ Quand soudain ... Rafales dans le ciel, explosion. Une autre Nef lourdement armée surgit. Sur le pont, manteau noir claquant dans le vent : le Dévoreur !

_ Des hommes en noir sautent sur les ponts des Nefs Célestes et attaquent.

_ Le Dévoreur saute sur le vaisseau de Kobayashi. La présence des PJs le surprend. Il abat l’escorte du vieux sage avant de s’en prendre successivement à Hérohn, Parma puis Océane qui tombent tous 3 sous sa puissante arbalète à répétition.

_ Pendant le combat, les PJs aperçoivent sur le pont de la Nef ennemie, l’un des mages du Dévoreur qui porte le Troisième Poignard de Cristal. Il reçoit l’ordre de son maître de protéger l‘artefact. Ulric et Aënolë, accompagnés d’un moine volant prennent d’assaut la Nef et récupèrent le Poignard.

_ Bataille en plein ciel.

_ Finalement, Kobayashi est tué et le Dévoreur s’empare de son amulette (l’Ultime Purgatoire ?).

_ Malgré la mort de leur chef, les membres de la Fondation Kobayashi remercient les PJs qui ont tout fait pour le sauver et leur accorde une faveur dont ils pourront bénéficier quand ils le voudront.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA
» Résumé des Episodes précédents
» Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA
» Résumé des épisodes précédents. Année 425.
» Résumé des épisodes précédents. Année 424 AA.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Chronique d'Arhys-
Sauter vers: