Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Ton Politique de la Cour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierso
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 15/03/2005
Chronique d'Arhys : Gregorio Cagalirius, Prince Doré de Coranthe et Chancelier de Cagalironne, Régent par intérim de Cagalironne.

MessageSujet: Le Ton Politique de la Cour   Ven 28 Aoû 2015 - 10:02

Au Louvre

Fréquenter la Cour est nécessaire afin de se faire connaître et respecter. Celui qui n'y est pas admis est bien souvent totalement exclu de la société vampirique parisienne. Il ignorera alors ce qui s'y trame ainsi que les réseaux d'influences tissés par chaque vampire au sein de la population humaine, ce qui pourrait même le placer dans une situation délicate, s'il venait, par méconnaissance, à empiéter sur le réseau d'influence d'un vampire de Cour. Ce serait alors commettre une faute grave qui pourrait se conclure, non seulement par une perte de Statut ou un enchevêtrement sans fin de dettes et de rites de prestations, mais également par l'exil ou même une chasse de sang.

Cependant, pour qui sait respecter ses règles, la Cour ouvre des perspectives de puissance, et ce à deux points de vues.

D'une part, la connaissance des zones d'influences humaines et territoriales (ainsi que leur évolution) permet de se tailler ses propres fiefs. Un vampire ambitieux cherchera les zones instables ou vierges d'influence vampirique afin d'asseoir son pouvoir personnel. Mieux encore, une analyse judicieuses des antagonismes lui permettra de les attiser afin, par la suite, de récupérer une zone de pouvoir pour son propre compte.

D'autre part, le fait d'acquérir un certain prestige grâce à ses talent réels ou fictifs permet bien souvent de rentrer dans les bonnes grâces du Prince...et naturellement, d'obtenir ainsi certains postes pleins de responsabilités et donc de pouvoir.

La Cour s'organise ainsi autour de transactions et d'alliances nouées dans ses alcôves et corridors, fluctuant au gré des lunes et des rumeurs. Les services rendus exigent toujours une contrepartie et les amitiés vampiriques se perdent dans un imbroglio d'intérêts successivement respectifs, communs ou contradictoires.

En dehors du Louvre

En dehors du Louvre, les rapports entre les Vampires de Cour sont assez similaires : chacun exerce dans la ville son autorité et son influence, selon sa puissance, en évitant de froisser ses aînés.

Cette attitude se retrouve aussi dans le choix des Calices. La plupart aiment se nourrir par des « flirts vampiriques » dans les nombreuses boîtes de nuits de la capitale, et il est de bon ton de choisir des Calices jeunes et beaux (le sexe n'importe pas). Dans ces situations, jeter son dévolu sur une victime qu'un ancien s'était destiné peut créer des rancunes tenaces (notamment parce qu'une harpie ne manquera pas de faire remarquer ce genre d'incident).

Les Vampires de Cour ont également, en général, leur troupeau personnel (nécessaire quand on décide de passer la nuit au Louvre). Certains se nourrissent même uniquement sur celui-ci, sans doute parce que le flirt ne les intéresse pas ou qu'ils sont malhabiles dans ce genre d'exercice.

Toutes ces "habitudes" font qu'il est considéré comme de très mauvais goût de chasser dans les rues, même sur son propre domaine, un vrai Vampire du Louvre laissant ces moeurs "vulgaires" aux Néonates, Nosferatus, Caitiffs, Anarchs, et autres mal lunés.

_________________
Pierso, l'homme au mille et un perso.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Ton Politique de la Cour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» LA METEO POLITIQUE HAITIENNE ET LE JUDEO VODOU !
» Une nouvelle ou une proposition politique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Vampire : Paris by Night-
Sauter vers: