Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Lun 6 Sep 2010 - 0:16

Printemps 430
Politique Impériale
Automne 428
 L’Empereur convoque à Basseclaire le Roi de Khôrn et le rencontre en présence du Conseil Blanc
L’Empereur nomme et décore les Compagnons de la Nouvelle Aube :
1. Anahendiel O’Harendil
2. Hérohn Longsword
3. Jérémiah Hendarr
4. Kylan Anderson
5. Lohéann Haëris
6. Maëllys de la Rosa
7. Océane Leafstar
8. Parma Hendarr
9. Théodoria Leafstar

En tant que suivants de la Nouvelle Aube :
1. Aënolë
2. Ulric Tadilie
3. Adélaïde Longsword
4. Maëva Moondril
5. Aurélia
Hiver 428
 A la toute fin de l’hiver, le Roi de Khôrn annonce officiellement son abdication. Il se retire des affaires politiques pour faire pénitence dans un monastère haërite. Il reste à la disposition de son Empereur si celui-ci estime juste de faire appel à lui.
 L’Empereur annonce officiellement la nomination de la Consule Cecilia Cagalirius au titre de Reine de Khôrn. Cependant il rappelle que ses vassaux sont nommés par lui et qu’ils ne peuvent se décréter en tant que tels. De plus Cecilia règnera sur la Lhésonia et non en Coranthe. De plus elle devra abdiquer de son trône de Cagalironne car elle ne peut avoir deux suzerains simultanément. Cette décision sera entérinée en concertation avec l’Empereur de Palenthe Victorius Palenthus. En attendant cette rencontre, le Royaume de Khôrn sera mis sous la tutelle directe de l’Empire et la Reine de Khôrn devra siéger à Basseclaire.
Hiver 429
 Présence de Victorius Palenthus, Empereur de Palenthe qui vient pour discuter avec l’Empereur d’Astélie du cas Cecilia
Printemps 430
 Basseclaire : Nomination officielle de Cecilia Cagalirius au Titre de Reine de Coranthe et Consule de Cagalironne. Nomination également de Hérohn Longsword au titre de Duc de Lhésonia.
Episode 10
[04/09/10. Adélaïde, Aënolë, Aurélia, Hérohn, Jérémiah, Loderr, Lohéann, Maëllys, Théodoria]
 Palenthe : Arrivés chez Rabbits, les PJs sont accueillis à bras ouverts par leur vieil ami Inventeur. Il fait un bilan avec eux des trois années passées et engage rapidement la conversation sur la propagation du rêve dans tout Gandorâh :
Déjà trois ans que leur route a croisé celle de la Fondation Auromalum et depuis la tentative échouée du Dévoreur de provoquer l’Apocalypse les PJs et leur ami Rabbits ont eu le temps de fêter leur victoire. Les PJs ont largement été célébrés dans tout Gandorâh pour leur héroïsme et pour avoir débarrassé le monde d’un ennemi tel que le Dévoreur. A tel point que leur groupe, les Compagnons de la Nouvelle Aube est reconnu comme un groupe de héros défenseurs du Monde.
Pourtant les troubles ne semblent pas avoir pris fin avec la mort du Dévoreur. Des témoignages de plus en plus abondants, venus des quatre coins de Gandorâh, parlent de personnes faisant les mêmes rêves, peuplés d'un prophète ténébreux, le Fléau. Les hautes instances religieuses prévoiraient apparemment d’organiser un sommet gandorien pour lutter contre la crise qui n’était localisée qu’au Kaasahrim il y a deux ans, mais qui s’est irrémédiablement répandue dans tout Gandorâh. Toutes les religions et toutes les régions gandoriennes sont aujourd’hui concernées par le problème. Actuellement, les Institutions débattent au sujet du lieu et de la date du conclave, mais elles s’entendent toutes sur la nécessité et l’urgence d’une telle réunion.
 Après ce petit bilan de la situation gandorienne, Rabbits en vient aux faits : Il aimerait que les PJs répondent à l’appel au secours de son ami l’archéologue Gubert Läsel, « un membre d’honneur d’Auromalum qui plus est ». Celui-ci est parti il y a plusieurs mois auprès d’une tribu ayant quitté Gandorâh il y a 40 ans, les Conteurs de Songe. Il pensait que ceux-ci pourraient lui apporter des réponses concernant le rêve de masse. Cette tribu autrefois nomade a fini par cesser de voyager lorsqu’elle a enfin trouvé sa Terre Promise grâce à des héros gandoriens (notamment la Championne de Klaspios herself) et elle s’est installée dans une zone désertique du nord de l’Empire du Dragon Solaire. Rabbits a reçu le message alarmant de son ami alors qu’il s’était établi dans la petite ville de Fukyu, dans le Royaume de Kosuzu Kage. Il s’agit là, de la dernière résidence connue du savant.
 Pour plus d’informations, Rabbits propose aux PJs de consulter, via Eroneus, le recueil de la Championne de Klaspios où elle raconte ses différentes pérégrinations à travers Gandorâh.
Eroneus leur donne également une petite description succincte du Royaume de Kosuzu Kage, du moins ce qui en est connu du point de vue gandorien.
 Rabbits les informe ensuite que grâce à leurs exploits à Tin-Hong et leur abnégation pour sauver la vie de leur Daimyo, la Fondation Kobayashi a consenti à céder à la Fondation Auromalum une Nef Céleste. Selon le vieil inventeur, le Seigneur Klaspios lui-même a autorisé l’introduction de cette embarcation en Gandorâh tant qu’elle sera utilisée uniquement par la Nouvelle Aube et qu’elle ne suscitera aucune convoitise dans le monde entier.
 Le grand nulle part : Voyage en Nef Céleste jusqu’à Fukyu : 2 500 Kilomètres à parcourir à vol d’oiseau.
Nécessité de rejoindre à cheval la cachette de la Nef. Elle se trouve à une heure de cheval à l’est de Palenthe, au creux d’une colline dont le plafond s’ouvre mécaniquement (œuvre de Rabbits). On y accède par un tunnel dérobé dont Iguane et Rabbits sont les seuls à connaître l’entrée.
Temps de voyage : 9 heures.
Iguane dépose les PJs à 20 kilomètres au sud de la ville dans une zone déserte, puis il repart, leur demandant de lui faire signe lorsqu’ils voudront qu’il vienne les chercher au même endroit.
 Nuées de chaleur à la surface du sable. Les PJs rejoignent une longue caravane marchande qui traverse le désert en provenance de la mer et qui se dirige vers Fukyu. On leur propose gentiment des dromadaires comme montures. Tangage des dromadaires, odeur de sueur animale, c’est songeurs que les personnages, contemplant les tourbillons de sable, font leur entrée dans la ville de Fukyu ...
 Fukyu : Dernière résidence connue du savant. Gubert Läsel, c'est une ville sale et mal famée. Maisons poussiéreuses aux fenêtres crasseuses. Fukyu abrite une population violente qui travaille principalement à l'écoulement de marchandises volées au cours de diverses rapines sur les navires marchands se risquant encore dans ces eaux. C'est un lieu sordide, écrasé par la canicule, à la lisière du désert. Dans les rues, des hommes à la peau tannée, portant des tuniques auréolées de sueur, ivres d'alcool et d’opium. Les baraquements agglutinés dégoulinent de la poussière brune soulevée par le passage des chariots remplis de marchandises volées ...
 Enquête. Les PJs apprennent que :
 Läsel a disparu depuis dix jours. Peu après, de curieux étrangers en manteaux noirs ont distribué de grosses sommes pour le retrouver et ont enrôlé un certain Domo Kage (Ombre Impitoyable), un yak notoire (ninja sur les bords), avant de disparaître à leur tour.
 Lorsqu’il a disparu, Läsel résidait dans une maison qu’il a louée située au 21 de Doro no Yugure (la Route du Crépuscule).
 Les PJs se rendent à la dernière adresse de Läsel ...
 Porte fracturée. Meubles brisés. Croassements des corbeaux. Gémissements. Un sedeth, recroquevillé dans une flaque de sang. « Oo ... Auro ... Auromalum ? » Demande-t-il en hoquetant.
 Soudain les fenêtres explosent. Cinq Mécanomanciens, au regard halluciné plus le fameux Domo Kage, jaillissent fins prêts à la meule. En quelques secondes, l'air est saturé de foudre et de flamme ...
 Combat. Les PJs trucident les Mécanomanciens et Domo Kage disparaît.
 Ereth, le Sedeth envoyé par Läsel, à moitié conscient, les guide dans le désert jusqu’au village des Conteurs de Songe ...
 Les PJs atteignent une vaste étendue envahie de piquets entre lesquels sont tendues diverses peaux de bêtes. Ceux-ci marquent la frontière du territoire sedeth.
 De vent, de feu, de terre et de sang : Les Conteurs de Songe ont bâti leur village en plein milieu du désert kageni, dans le royaume de Kosuzu Kage, au pied d’une haute montagne d’où coule une rivière (d’un bassin au sommet alimenté par les neiges éternelles) dans un large lac baignant sa rive de terres fertiles.
Les PJs sont conduits au cœur d’une grotte profonde, un des endroits les plus secrets du désert. Là, ils font la connaissance de Gubert Läsel, un homme d’une soixantaine d’années. Ce dernier est soulagé de voir arriver l’aide qu’il a demandée à son cher ami Rabbits. Il dit être venu ici afin de comprendre les rêves de masse à travers l'étude du Grand Rêve, un rite permettant d'atteindre un état de conscience divinatoire. Il a établi un curieux parallèle entre les techniques utilisées par cette tribu et celle du célèbre Lidraël : la lecture de l'avenir dans une transe obtenue par la contemplation d'une eau agitée de mouvements réguliers ... Mais ses recherches l'épuisent, et il fait sans cesse des cauchemars où la mort vient le prendre, sous les traits du Fléau. Certains racontent que ce monstre est réel, et peut-être même lié à l’Eglise de la Mécanomancie. Läsel n'en dit pas plus. Il est évident qu'il a peur. Ici, il se sent en sécurité, et il invite les PJs à assister à la cérémonie qui doit avoir lieu le soir même, au plus profond de la « Caverne du Grand Rêve » au bord d’un petit lac naturel à la verticale duquel le plafond s’efface pour laisser voir le ciel.
Les PJs apprennent que les devins voient que « quelque chose de noir et de gigantesque évolue dans le monde des songes ».
Caverne du Grand Rêve, les PJs regardent les initiés remplir le bassin divinatoire avec l’eau du lac souterrain. Alors, l'Ancien de la tribu s'approche. Le rythme des tambours s'accélère et la transe commence. L'Ancien jette une poudre ardente dans l'eau, libérant une épaisse vapeur. Il ouvre la bouche et ... retombe, éventré, dans une énorme gerbe de sang !
 Dans la fumée s'élève une monstrueuse silhouette, immonde amalgame de chair et d'acier aux mains bardées de lames démesurées. Le Fléau ! Une dizaine de Mécanomanciens, commandés par Domo Kage, jaillit de l'ombre et le massacre commence.
 Fight cauchemardesque au cœur de la grotte. Läsel est tué par le Fléau.
 Rapidement submergés par les renforts sedeths, les agresseurs s'évanouissent dans la nuit sans laisser de traces, abandonnant le cadavre de Läsel.
 La tribu récompense Maëllys et Aënolë pour leur efficacité dans la protection de leurs membres par des cadeaux de grande valeur : le talisman d’Anaketh, protecteur des destinées et un boomerang sacré.
 Enfin, dans les affaires de Läsel, qui leur sont données par les Conteurs, les PJs découvrent un fragment de la Trente-Neuvième Augure de Lidraël, issue de ses Prophéties, un manuscrit que l'on pensait perdu à jamais, ainsi que d'énigmatiques notes mentionnant l'appartenance de Läsel à une mystérieuse « Conspiration Batubatan ».
 La Trente-Neuvième Augure. Les PJs réalisent qu’ils ont mis la main sur un texte mythique. Il s’agit de l’ultime prédiction du manuscrit de Lidraël concluant l'ensemble de son oeuvre :
Augure. 39, Quatrain 6 :
Après la Nuit et les hivers prolongés,
Lorsque l'étoile de feu viendra labourer,
Les cieux d’un nouveau Jour naissant,
Trois signes annonceront la fin des Temps ...
Augure. 39, Quatrain 7 :
L'Apocalypse d'abord, lorsque viendra la Bête,
En la Batubatan extirpant sa tête,
Par six épées elle sera défaite.
Le second signe sera faux prophète,
Augure. 39, Quatrain 8 :
Apôtre en quête d'Armageddon,
Frère contre frère il dressera,
Servant son dieu, le Démon.
Le troisième sera son maître,
Augure. 39, Quatrain 9 :
Sombre Seigneur des Agonies,
Car à l'heure de la Grande Conflagration,
Le Méridion verra de l'homme, la folie
Ou la libération. »
 Il ne leur reste plus qu'à rentrer en Palenthe pour tenter d'éclaircir ces éléments avec lord Rabbits.
 La Légende des Prophéties de Lidraël : Lidraël est connu comme le Champion de Niva déchu qui a voulu utiliser les pouvoirs de sa Déesse pour forcer le destin et dont les prophéties ont toujours eu des conséquences tragiques pour lui et sa famille à tel point qu’il sombra dans la folie et disparut de la surface de Gandorâh. Selon certaines légendes cependant, Lidraël aurait écrit pendant son exil hors de Gandorâh entre 395 et 405 AA, un recueil de prophéties toutes plus démentes les unes que les autres. Il aurait ramené ce recueil en Gandorâh mais il aurait été perdu, en 406 peu après la destitution de Lidraël de son titre de Champion de Niva. On murmure que certaines de ces prophéties se seraient réalisées telles que Lidraël les avait prédites et que certaines encore annonceraient la fin du monde …
Se peut-il que ce livre ait été caché par la religion de Niva pour éviter d’inquiéter le peuple ? Cette légende n’est-elle qu’une invention ?
Lidraël décrirait dans son livre la manière dont lui viennent ses visions. Il s’agirait de « songes prophétiques » qu’il reçoit alors que sa main agite l’eau d’un bassin. Il semble apparaître dans le texte que l’eau a le pouvoir d’apaiser ses crises de folie ; à plusieurs reprises dans son recueil, Lidraël décrit la contemplation de l’eau en mouvement comme « la berceuse de ses délires », et c’est dans ces moments qu’il aurait reçu ses visions de l’avenir. Le plus troublant est que cette méthode divinatoire est très proche de celle découverte par lui, entre autres, chez les Conteurs de Songe ; lui ont-ils inspiré, ou n’est-ce qu’une coïncidence ?

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 11 Sep 2010 - 14:20

Palenthe : Le Haut Maître du Célestrion Korilys Thiviel examine la Princesse Eglantina Palenthus et confirme son allégeance à Hariès. Victorius prononce donc sa sentence : sa grande sœur est exécutée pour haute trahison envers l’Empire. Les autres frères et sœurs de Victorius se seraient dits outrés par une telle cruauté. De son côté, l’Empereur de Palenthe serait moralement très affecté par le jugement qu’il a été obligé de rendre.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 25 Sep 2010 - 18:42

Episode 11



[25/09/10. Kylann, Lohéann, Maëva,]

Ø Sombre avenir : Les PJs se posent au creux de la colline secrète, abritant la Nef Céleste. Puis en carrosses ils font route vers la Cité Impériale, Berceau de la Civilisation.

_ Palenthe. Printemps 430. 19h00. Les rues de Palenthe sont encombrées d’une foule de citoyens en colère ; le peuple proteste contre l’exécution de la Princesse Eglantina. La Garde Impériale force le rétablissement de l’ordre avec violence. Derrière les rideaux des carrosses qui les raccompagnent vers Auromalum, les PJs peuvent apercevoir les rues qui s'embrasent et les combats qui y font rage : plébéiens contre patriciens.

_ Bientôt la silhouette du manoir apparaît au détour d’une rue. Les PJs sont attendus par l'énigmatique sourire d'un lézard et le parfum des orchidées noires ...

_ Rabbits les accueille à bras ouverts et sans attendre il écoute le récit de leur aventure en Kosuzu Kage. A la fin de celui-ci, Rabbits semble très affligé ; il a perdu un très bon ami. La nuit tombant, il leur offre un repas et leur propose de passer la nuit ici, afin s’ils le souhaitent de consulter Eroneus le lendemain matin pour analyser les éléments dont ils disposent …

Ø Cauchemars : Auromalum, nuit du 12e de Solanil 430, 5h45 du matin. Les PJs gémissent dans leur sommeil : Souffrance. Membres entravés de fil barbelé, regard aveuglé de lumière blanche. Vision d'un pic montagneux sous un soleil de plomb. Soudain, apparaît un visage, difforme, mutilé, les traits bouffis de métal et de cicatrices, le Fléau ! Les PJs ressentent la torture des lames de rasoir qui déchiquettent leur chair. Puis la voix du Fléau, gutturale, semblable au craquement d'un os broyé : « Tu n'es pas digne de contempler l'arrivée du Vrai Dieu ». Ultime vision avant le supplice de l'aiguille qui s'enfonce pour coudre leurs paupières ...

_ Les PJs se réveillent en sursaut. Ils viennent de faire simultanément le même cauchemar ! Ils ont à peine quelques instants pour reprendre leurs esprits

_ Quand soudain ils entendent tambouriner frénétiquement à la porte puis à la fenêtre. Dehors, un homme en chemise de nuit les yeux écarquillés et le regard vide frappe à la porte et aux fenêtres avec démence. Il saisit Lohéann dés que celui-ci sort à sa rencontre, et le secoue violemment, mais il ne semble pas le voir. Puis il récite d’une manière mécanique : « Partez, croyez-moi ! Car 6 est leur heure. Ne consultez pas l’historien palenthin, il est trop tard ! Dark Nightmare ». Puis le somnambule s’écroule dans un sommeil profond …

_ Immédiatement Lohéann sonne le départ. Les PJs ont à peine le temps de rassembler quelques affaires et quelques vivres avant de fuir Auromalum. Peu après, ils aperçoivent d’une rue adjacente deux unités de la Garde Impériale, venues les arrêter morts ou vifs. Elles prennent d’assaut le manoir qu’ils viennent de quitter ! Avec horreur les PJs découvrent que des Mécanomanciens, « déguisés » en mages de combat, accompagnent la Garde. Apparemment d’après ce qu’ils entendent, ils sont accusés d’avoir assassiné Lord Rabbits.

Ce dernier est d’ailleurs absent Un peu avant de partir, Lohéann a trouvé sur une table une lettre de lui :



« Mes chers amis, j’ai dû m’absenter pendant votre sommeil, une affaire urgente à régler. J’ai consulté Eroneus pour vous mais les informations que j’ai pu glaner ne sont pas à la mesure de mes attentes. Je vous les livre quand même :

O L’Eglise de la Mécanomancie. Cette puissante secte gandorienne prône le développement des sciences parallèles au mépris de toute éthique. Elle est suspectée d'actions malfaisantes pour asseoir son pouvoir. Elle est privée de quartier général depuis la destruction du Collège de Magie de Ouarbhã et la mort de son fondateur Boubakar ibn Jabir al-Draknar en 427. Selon certaines sources, le quartier général aurait été détruit suite à une puissante attaque menée par la coalition de plusieurs institutions gandoriennes. Les Mécanomanciens demeurent insaisissables, utilisant le royaume onirique pour communiquer.

O Le Fléau. Monstrueuse chimère d'acier et de chair, il hante, depuis quelques mois, le sommeil de nombreux dormeurs à travers Gandorâh. Dans d'atroces cauchemars, il apparaît comme l'Apôtre du Mal, mi-prophète, mi-bourreau, annonçant l'arrivée du Vrai Dieu. Selon certaines rumeurs le Fléau existerait bel et bien. Vous l’avez d’ailleurs vous-mêmes rencontré, ce qui atteste ces rumeurs.

O La Conspiration Batubatan. Je n’ai rien trouvé au sujet de cette organisation, mise à part la référence à Batubatan, la théocratie mythique où les hommes orgueilleux prétendaient être en contact permanent avec les Dieux grâce à de hautes tours touchant les Cieux

Cela a été un honneur de vous rencontrer et je vous remercie du fond du cœur pour tout ce que vous avez fait jusqu’à présent pour la Fondation. Je ne regrette rien. Vous avez été d’excellents amis, adieu.

Une dernière chose, si jamais le Voleur de Feu venait à s'éteindre, brisez ses chaînes.

Votre ami sincère, Rabbits ».



_ Chasse à l'homme au cœur de Palenthe. Recherchés pour meurtre, traqués par les Mécanomanciens et Domo Kage, les PJs découvrent les joies d'une fuite sanglante dans la ville, avec poursuite, vaine recherche d'un abri sûr, paranoïa, délations, filature ...

Ø Errance : Alors que les PJs se demandent quoi faire et où aller _ Accostage d’un vieil homme au corps décrépi. Il se dirige vers eux de manière prudente et semble observer tout autour de lui avec inquiétude.

_ Soudain, alors qu’il n’est qu’à quelques mètres d’eux, il s’effondre, frappé par un carreau d’arbalète. Surgissent alors 3 Mécanomanciens.

_ Le vieil homme rampe vers les PJs en leur tendant un papier : « Allez chez moi … suivez la piste de l’humour noir … avant eux … ils ne doivent pas s’en emparer … c’est notre dernière chance … vous êtes les seuls à pouvoir … ». Il n’a pas le temps d’en dire plus, l’un des Mécanomanciens l’achève d’un éclair.

_ Fight. Les Mécanomanciens tentent de récupérer le papier. Les PJs parviennent à fuir.

Sur le papier que le vieil homme leur a remis est inscrite une adresse du quartier du port.

Ø L’appartement du vieux fou : Appartement vétuste au 3e étage d’un immeuble délabré près du port. L’appartement est sale et en désordre. Un lit défait, deux valises dans lesquelles sont rangés les maigres effets du défunt. Quelques stupéfiants variés (narghilé, somnifères, opium) jetés en vrac sur une table jonchée également des cadavres du dernier repas. Enfin une étagère couvrant tout un mur est bourrée de vieux livres. Il s’agit en majorité de recueils occultes et ésotériques. Un seul dénote des autres : Perneval, Héros de Carnaval. Dans ce recueil les PJs trouvent une feuille de papier sur laquelle est inscrite une autre adresse située dans le quartier plébéien.

_ Les PJs ont à peine le temps de trouver l’indice ; ils sont repérés et dénoncés par une voisine de palier et la Garde palenthine ne tarde pas à arriver, avec son lot de Mécanomanciens. Les PJs réussissent à fuir par la fenêtre avec le livre contentant l’adresse.

Ø L’adresse fantôme : Les PJs se rendent sur place en évitant de se faire suivre par les nombreuses patrouilles ou de se faire prendre au cœur d’une émeute. En chemin, les PJs voient un homme se faire arrêter et tabasser alors qu’il est en train de souiller une statue de l’Empereur Victorius avec de la peinture ; il a écrit un message : « Réveillez-vous ! Ne laissez pas le cauchemar vous guider ! »

Sur place, il n’y a rien, ou presque. Une maison abandonnée tombant en ruines. Pas âme qui vive. Rue déserte. Rien n’indique qu’il y ait quelque chose à trouver dans le coin.

Soudain ils entendent une voix : « Vous êtes les Compagnons de la Nouvelle Aube ? Suivez-moi dépêchez vous. » Une femme se tient derrière eux ; la trentaine, maigre et ridée, vêtue de loques, elle les conduit pressement vers une trappe dissimulée sous les gravats d’une pièce. Elle l’ouvre et dévoile un escalier secret.

Ø La Prophétie : Les PJs découvrent une base souterraine « rebelle ». Une dizaine de personnes en effervescence : l’un des leurs vient de se faire attraper par la Garde. Il va falloir évacuer car il va être soumis à la question. Quand l’arrivée des Compagnons de la Nouvelle Aube est annoncée ; un grand soulagement se lit sur tous les visages. Tout le monde est hyper speed. Les ordres fusent : il faut préparer l’évacuation et en même temps conduire les PJs à « la Prophétie ».

_ On les fait courir dans des couloirs souterrains jusqu’à une petite cave où règne un capharnaüm d’étagères desquels dégoulinent des recueils et des parchemins divers. Un vieil homme est là en train de lire un recueil ; il semble en étudier plusieurs en même temps et prendre des notes en faisant des recoupements d’informations. Lorsqu’il apprend que les Compagnons de la Nouvelle Aube sont arrivés jusqu’à lui, il semble très heureux et leur tend un petit coffret de bois noir vernis. Il leur explique qu’il s’agit d’une prophétie ancienne qu’il a découverte alors qu’il tentait de trouver dans les mythes anciens des réponses aux évènements récents. Il n’a pas encore saisi tout le sens de cette Prophétie mais selon Dark Nightmare, les PJs devraient être mieux en mesure de le faire..

_ Les PJs n’ont pas vraiment le temps d’en apprendre plus ni même d’ouvrir le coffret pour prendre connaissance de la Prophétie car déjà un homme entre dans la pièce essoufflé et inquiet. Il annonce que les troupes impériales sont entrées dans les souterrains avec de nombreux « mages de combat ». Il faut fuir ! Les rebelles vont couvrir leur départ ; l’important est que les PJs aient reçu la Prophétie. Ils doivent vivre pour la conserver et l’interpréter. On leur indique un passage secret pour quitter la souricière.

_ Peu de temps après le départ des PJs, la base des rebelles est rasée par la Garde Impériale, les Mécanomanciens et Domo Kage. Les rebelles sont tous massacrés pour couvrir la fuite des PJs. Ces derniers fuient à la recherche d’un nouvel abri mais l’étau se resserre. Ils prennent tout de même le temps de regarder le précieux contenu du coffret :

La Prophétie :

Et les Anges de Lumière, achevant leur œuvre terrestre,

S’en retournèrent dans leur disque de feu céleste.

Ils laissèrent aux hommes un écrin poli,

Renfermant le Veilleur, le Messie.

Dormant paisiblement en la montagne sacrée,

Il attend patiemment le jour de l'Eveil espéré.

Car à l’heure de l’Armageddon et de la Grande Conflagration,

Il sera pour les Hommes le Salut et l’Absolution.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 5 Oct 2010 - 10:11

Episode 11 (suite)



[02/10/10. Adélaïde, Aënolë, Jérémiah, Loderr, Lohéann, Maëllys, Théodoria]

Ø Palenthe : Rumeurs : Le Haut Juge Suprême de Haëroon Garold Hendarr a annoncé la décision, ratifiée par presque l’ensemble des domaines et des institutions religieuses de Gandorâh, d'organiser la plus grande réunion de régents de tous les temps ! Ce colloque historique pourrait se tenir au Kaasahrim. Il aura pour but de fixer une attitude consensuelle face à la dérive religieuse actuelle.

Dark Nightmare, le mystérieux pirate onirique, aurait réussi à influencer l’Aumônier de Rocsombre pour que lors de sa cérémonie religieuse quotidienne en présence de toute la Cour astélienne et de l’Empereur lui-même, il prononce malgré lui ce curieux message : « Réveillez-vous ! La mort est dans vos cauchemars. Il vous domine déjà ! ».

Les PJs apprennent bientôt, qu’Auromalum est officiellement dissoute. Ses membres sont déclarés hors-la-loi, et le manoir est mis sous scellés !

Ø Basseclaire : L’Empereur Kelthir a été informé des accusations qui pèsent sur les PJs. Il envoie Ladima Sanaïsse, l’Intendante Impériale, pour prendre contact avec eux. Elle est escortée par un sorcier 10 Gardes Pourpres.

_ En fait le rendez-vous s’avère un piège _ Fight. Les PJs sont contraints de fuir, Ladima Sanaïsse est abattue par le mage qui est en fait un Mécanomancien. Loderr est abattu par Domo Kage embusqué sur les toits. Aënolë parvient à fuir avec le corps du nain, mais les PJs ne peuvent rien faire pour sauver Ladima …

Ø Le Salut venu du Ciel : Iguane finit par intervenir. Il a fait jouer ses dernières relations dans le Réseau Kahilien pour tout récupérer (le corps de Rabbits et son fauteuil) et localiser les PJs. Il les extirpe d’une situation délicate, puis il décolle vers une destination plus calme ...

Ø La mort du Voleur de Feu : Janosmatta, Bocélande. Petit bourg paisible. Population accueillante. Bocéländers grands et bien bâtis, robustes. Demeures modestes faites de bois et de chaume ... Les PJs pénètrent dans l'ultime base de repli de lord Rabbits : une étrange demeure de bois sur pilotis, au bord d'un lac brumeux. Ici aussi, les orchidées noires s'épanouissent et s'agitent parfois, comme sous la caresse invisible de leur défunt maître.

Le Nef Céleste se pose sur le lac. Des barques sont mises à l’eau pour amener les PJs au ponton.

Les PJs peuvent faire une pause salutaire (équipement similaire à Auromalum, sauf Eroneus, remplacé par une somptueuse bibliothèque). Iguane les informe des Rumeurs (cf. ci-dessus).

Puis l’elfe à la peau brune les conduit dans une chapelle réfrigérée où repose le corps de leur ami, à jamais enchaîné à son fauteuil : Le corps de Rabbits repose sur une table d’autopsie de ses flancs couverts de deux plaques de fer greffées dans sa chair, partent deux tubes métalliques qui relient l’inventeur à son fauteuil placé à côté de la table.

_ Les PJs se recueillent un moment devant la dépouille de leur défunt ami. Puis Aënolë demande à rester seul dans la chapelle.

_ L’elfe revient auprès de ses compagnons dix minutes plus tard avec un cristal mémoire à la main. Il contient un ultime message de leur ami : « Seigneur, c'est lui ... il coupe les têtes ... la Conspiration Batubatan ... Nous n'aurions jamais dû ... il faut qu’ils sachent la vérité ... il faut qu’ils parlent au docteur Longford ... ils doivent retrouver leur passé … l’avenir en dépend ... » Rabbits semble se faire ces réflexions pour lui-même. La scène est prise du point de vue d’un livre de la bibliothèque du manoir, Rabbits est assis à une table encombrée de nombreux papiers. Il semble faire des recoupements entre différents documents, notamment le rapport des PJs sur les évènements de Kosuzu Kage.

_ Grâce aux contacts de Théodoria, les PJs apprennent que le Docteur Helen Longford est une brillante Guérisseuse spécialiste de l’anatomie humaine, mise au ban de son institution pour ses travaux « limites » sur les modifications du corps humain. C’est une splendide jeune femme au regard absent. Son laboratoire est situé au Kaasahrim dans une oasis à 10 kilomètres au Nord-est de la cité de Zhouera ... Coïncidence ? C'est précisément à cet endroit que se trouve le temple de Nemneth où les PJs se sont connus, bien des années auparavant, lors du naufrage qui les a tous réunis autour de lord Rabbits (voir l'Épisode 1) ...

_ Voyage en Nef céleste. Iguane les dépose en plein désert, non loin de l’oasis.

Ø La Conspiration Batubatan : Zhouera, Printemps 430. Dunes de sables à perte de vue balayées par le vent. Petite oasis au bord de laquelle poussent des dizaines de tentes dans lesquelles se sont établis les parias et autres bannis de Zhouera. Les PJs arrivent au milieu des tentes agglutinées sous les regards incrédules des malfrats et autres pillards du désert elfes et humains. Mais lorsqu’ils cherchent le temple de Nemneth où ils ont jadis séjourné, bien avant le début de l'histoire de la Toile Céleste, ils s'aperçoivent qu'il n'a jamais existé. Ils se rendent là où il se trouvait dans leur souvenir (non loin de l’eau, entouré d’une petite pelouse rafraîchissante pour des pieds nus de convalescents) mais il n’y a rien d’autre que des tentes !

_ En se renseignant auprès des parias, Aënolë apprend que le Docteur Longford réside dans une villaprivée, à quelques kilomètres au nord. Le Docteur Longford n’est pas aimé par les brigands, voire elle est crainte. De nombreuses légendes circulent en effet : disparitions inexpliquées, lueurs nocturnes, monstres anthropophages ... Les bandits la trouvent bizarre ; sous ses traits de femme splendide certains disent que se cache un démon …

_ Plus tard, dans le désert. Au détour d’une dune un petit chemin de pierre conduit vers une splendide demeure. Silence. La porte est entrouverte. Bourdonnement de milliers de mouches qui s'envolent : dessous, les restent boursouflés du Docteur Longford !

_ L'inspection de la propriété révèle un massacre datant de plusieurs jours : corps pourrissants des chercheurs et des gardes de la demeure : des êtres humains aux muscles surdimensionnés et dotés de membres supplémentaires, certainement les fameux « monstres anthropophages » dont parlent les parias, façade dévastée et documents brûlés. L'examen des cadavres indique que c'est l'oeuvre du Fléau et de ses hommes.

_ L’attention des PJs est attirée par une étrange porte blindée ne semblant donner sur rien d’autre qu’un petit débarras. Elle a été défoncée par le Fléau.

_ A leur grande surprise, lorsque les PJs pénètrent dans le petit débarras, en se glissant au travers de la porte blindée défoncée, une voix de femme se fait entendre : « Bienvenue, [nom des PJs] heureuse de vous revoir, vous descendez ? » Sur leur réponse affirmative, un ascenseur se déclenche et les conduit dans une pièce à 50 mètres plus bas.

_ Lueur blanche de l'éclairage magique. Des tonnes de sable pèsent sur les parois du dôme métallique. Porte d’acier, grincement de l’ouverture, entrée dans des coursives obscures ... Les PJs émergent au centre d’un vaste laboratoire. Ce dernier est organisé comme une étoile de mer dont les « bras » sont reliés entre eux par des couloirs métalliques.

_ Exploration du sanctuaireLongford jouait avec la nature : modification de l’anatomie humaine, création de nouvelles espèces animales par croisement, fécondation in vitro, etc. :

Bocaux contenant des cadavres d’animaux conservés dans du formol.

Eprouvettes remplies de mixtures inconnues.

Tables d’opération, lumières blanches au plafond (_ les PJs reçoivent alors des flashes, comme des souvenirs profondément enfouis dans leur mémoire : laboratoire, technologies étranges, lumières blanches aveuglantes au plafond, lord Rabbits qui les observent alors qu’ils sont allongés).

Cuves avec des corps humains en cours de modification, de gestation ou d’évolution, certains encore en vie ! _ Demandent à être achevés. Loderr ne se fait pas prier pour abréger la souffrance de ces abominations mutantes.

_ Les PJs finissent par tomber sur l'appartement de Longford. À l'intérieur, une plaque gravée dit : « N'étudie point les monstres, ou tu deviendras monstre. Si tu regardes au fond de l'Abîme, l'Abîme aussi regarde en toi ». Derrière se trouve un coffre-fort dont l’ouverture est commandée par un code secret.

_ Jérémiah trouve le code d'ouverture : « Batubatan ».

Dans le coffre se trouvent un dossier étiqueté « Conspiration Batubatan » et une toile montrant le Docteur Longford, Gubert Läsel et Lord Rabbits sur un plateau désertique jonché de ruines non identifiables. Mais le plus incroyable est un dossier médical complet sur chaque PJ, avec leurs antécédents, leur « feuille de perso » de l’époque (416 AA) (Traits, Sphères, Compétences, etc.), des croquis du corps entier ... et le résumé d'une opération de chirurgie cérébrale mentionnant des prélèvements chirurgicaux qui a été pratiquée sur eux !

_ Horrifiés les PJs s’examinent les uns les autres. Ils ont bien une infime cicatrice sur le dessus du crâne.

Ø Retour sur la Toile Céleste : Après de telles révélations, les PJs retournent à Janosmatta pour faire le point sur toutes les informations en leur possession: Lord Rabbits est mort, Auromalum n'existe plus, quelqu’un a effacé une partie de leur mémoire et le Fléau prophétise la venue du Vrai Dieu !

_ Les PJs ont à peine le temps de souffler après cette brève mise au point. Soudain, la lumière baisse autour d’eux. Une lueur rougeâtre apparaît dans les airs, pulsant à un rythme malsain. Les PJs retiennent leur souffle. Une forme se matérialise, c'est ... le cube de cristal ! Mais il semble différent, maléfique ... Des faisceaux incandescents en jaillissent et frappent chaque PJ, balayant un quadrillage rouge lumineux sur leur peau. Des chiffres défilent, et leurs esprits sont aspirés ! Lettres écarlates aveuglantes : « Bienvenue sur la Toile Céleste. Procédure de transfert engagée. Prochain Nexus : Hak-Yãh ... »

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 16 Oct 2010 - 17:50

Episode 12



[16/10/10. Adélaïde, Aënolë, Kylann, Lohéann, Maëva, Parma]

Ø Résurrection en enfer : Réincarnation ... Froid … Odeur d'ozone et pénombre chromée … Sensations inconnues … Echos métalliques … Absence de pesanteur … mouvement … Éveil. Chaque PJ repose nu, en suspension dans un cercueil de glace se déplaçant vers un groupe d’andropoïdes lévitant dans les airs : des « Sérapoïdes » (Anges mécaniques). Dans l'autre sens reviennent des cubes translucides emplis d'organes humains ... Les PJs se réveillent dans les corps fraîchement décédés de candidats à la dissection ! Ils sont au coeur de l’une des crèches de résurrection d’une titanesque cathédrale-entrepôt où s'accumulent des centaines de cadavres : désarmés, déshabillés et conditionnés à un bout de la chaîne, ils sont débités à l'autre bout.

_ Dès que les PJs quittent leurs fragiles cercueils, deux Sérapoïdes, bardés d'instruments chirurgicaux, fondent sur eux.

_ Course contre la mort dans la lueur des tirs énergétiques : cache-cache mortel derrière les entremêlements de tuyauteries, explosions ...

_ De la salle de résurrection, part un long couloir qui débouche dans une salle où sont entreposés les effets des défunts. Des cadavres sont ici déshabillés par d’autres Sérapoïdes ; leurs vêtements et équipements sont jetés dans des caissons d’acier, tandis que leurs corps sont déposés sur la chaîne que viennent de quitter les PJs. Plus loin les cadavres entrent dans un tube duquel ils ressortent enfermés dans un cercueil de glace.

_ Les PJs récupèrent du matériel en fouillant dans les caissons, après avoir éliminé les Sérapoïdes qui les traquent :

O 6 arbalètes énergétiques, 4 grenades à antimatière, 1 sabre laser, 4 fusils à plasma, des vêtements protecteurs souples et légers et diverses armes de mêlée.

_ Puis ils fuient dans les coursives sombres, murs noirs, néons, avant d’être repérés par les patrouilles de Sérapoïdes.

_ Les PJs débouchent finalement dans une grande salle qui ressemble à la nef d’une immense cathédrale : grands vitraux, à plusieurs dizaines de mètres de hauteur ; une porte en acier à double battants, unique porte donnant vers l'extérieur mais elle est blindée. Les PJs la font sauter avec 2 grenades à antimatière qui annihilent suffisamment de matière pour créer un passage. Juste à temps car arrivent dans leur dos d’autres ennemis …

_ Reflets des nuages argentés dans l'obsidienne des tours aveugles. Les PJs débouchent sur le parvis d'une splendide cathédrale à l’architecture inconnue, faite de pierre noire. Devant eux, une centaine de prêtres cyborgs (des Ombres de Negen) se prosternent devant trois géants (des Seigneurs du Néant). Mélopée de prières dont ils entendent qu’elles sont adressées, en néo-palenthin, au Dieu Negen. Les PJs viennent d’arriver au beau milieu du deuxième cercle de Hak-Yãh. Ils sont sur Manora, la lune d’Arhys !

Descrip des Seigneurs du Néant :

Un géant mesurant 10 mètres de haut au buste humain et au corps de lion, portant une armure noire dont la forme semble changeante et tenant une hallebarde d’obsidienne.

Une femme mesurant 10 mètres, la peau noire, les yeux et les cheveux de feu, vêtue d’une longue robe noire sur laquelle sont représentées des spirales argentées semblant tourner sur elles-mêmes en permanence.

Une gargouille d’obsidienne mesurant 10 mètres, ailes membraneuses, armure, dents pointues, armée d’une lance noire.

_ Soudain, une dizaine d'ombres obscurcissent le ciel. Une escadrille d’hypérions, des planeurs solaires, crachent leurs tirs laser sur la cérémonie, tandis qu'une horde d’humanoïdes loqueteux envahit le parvis. En quelques secondes, les PJs sont au coeur d'une mêlée sanglante !

_ Bataille ! PJs doivent survivre au milieu des explosions et des tirs de lasers. Les assaillants semblent aller dans leur direction, vers la cathédrale, ou vers eux ?

_ Soudain, l’un des rebelles appelle dans leur direction : « Sélénia ! Par ici ! »

_ Il s’agit de Hiro, un personnage charismatique de 25 ans à la peau extrêmement pâle, aux cheveux blancs et aux yeux gris, Certains PJs le reconnaissent : il s’agit de « l’enfant de la lune » qu’ils ont un peu côtoyé à leur époque et qui semblait lié à Parma. Il a juste, en apparence, 15 de plus que dans leurs souvenirs.

_ Hiro les conduit au bas des marches du parvis, où sont posés les hypérions. Les hordes de loqueteux s’interposent et se sacrifient pour permettre à Hiro et à sa sœur, Sélénia, de fuir. Une fois en bas, les PJs prennent place dans les planeurs. Mais l’un des pilotes est soudainement abattu par le laser d’une Ombre arrivant à leurs trousses. Hiro désespéré hurle en direction des PJs, demandant si l’un d’eux sait piloter.

_ Laando et Shameesh se désignent. Il faut prendre les commandes et s'enfuir en suivant l’hypérion d’Hiro.

_ En plein vol : assauts meurtriers des Sérapoïdes puis abordage d'une Ombre équipée d'une combinaison à propulsion dorsale ... _ Ouverture du cockpit pour la combattre sur une aile en équilibre au-dessus du vide …

_ Puis soudain, alors que l’évasion semble réussie, du ciel ténébreux de Manora, s’abattent de formidables faisceaux lasers, réduisant à néant la rébellion et endommageant les hypérions des PJs dans un abominable fracas. La colère du Dieu Negen vient de châtier les hérétiques ... Les Ombres lèvent les bras au ciel en signe de victoire tandis que les vaisseaux des PJs partent en vrilles …

Ø Le bétail humain : Impact. Atterrissage de fortune sur une lande vitrifiée. Les PJs viennent de se crasher sur Néo-Palenthae, le souk labyrinthique du quatrième Cercle !

_ A peine le temps de comprendre où ils se trouvent que des individus lourdement armés arrivent en leur direction et les couvrent, attendant leurs poursuivants éventuels. Il s’agit des Rêveurs d'Abîmes, les amis d’Hiro, ceux là même qui ont organisé le raid sur le deuxième Cercle afin de récupérer Sélénia.

_ Ils interrogent Hiro du regard au sujet de « ceux qui accompagnent Sélénia ». Hiro se tourne vers sa sœur : « Sélèn’ tu leur fais confiance ? » Après un hochement de tête du fils de la Lune, les PJs sont rapatriés d'urgence vers le QG des rebelles.

_ Les PJs découvrent alors toute l'horreur de la condition humaine dans les cercles inférieurs. Errant au cœur d'une ville souterraine de violence et d'acier, les derniers hommes survivent comme des animaux primitifs sous l'œil omniprésent des écrans géants rappelant les préceptes du dieu Negen, tandis que les elfes tantôt bêtes craintives, tantôt gibiers (ils sont chassés comme des animaux pour être mangés !), tantôt prédateurs se terrent dans les zones délaissées par les humains ...

_ Hiro s'efforce de répondre aux questions des PJs tout en les conduisant au cœur des taudis du Quatrième Cercle,où se cache « Mama », le chef spirituel des Rêveurs d’Abîmes. Hiro l’appelle « Mère ». Lorsque les PJs l’aperçoivent, ils reconnaissent immédiatement Manora, la Déesse de la Lune, l’une des rares entités divines à avoir survécu à la purge des Néantissiens, elle se cache ici, privée de ses pouvoirs. Misérable femme sans âge qui fut jadis très belle et qui porte encore sur elle les stigmates de ses origines divines mais qui est faible, sale et malade (longs cheveux blanc ivoire, yeux d’argent sans pupille, peau extrêmement pâle phosphorescente) Son magnifique palais d’argent a été détruit par Negen et sur ses ruines se sont dressées les tours d’obsidienne des Néantissiens.

Sélénia était partie en mission secrète pour rencontrer un contact se trouvant sur le marché des cadavres et qui avait une info capitale. N’ayant plus de nouvelles d’elle, Hiro est parti à sa recherche et il a appris qu’elle se trouvait dans la cathédrale de Résurrection ; il a craint le pire ; il a craint qu’elle n’ait été tuée, mais il est soulagé de constater qu’elle est « saine et sauve » …

Ø La malédiction de l'Ange déchu : « Et dans un maelström de feu, l'Ange descendit du ciel. Chair de la chair divine, créature du Dieu Negen, il vint dans l'ultime cité ressusciter l'espoir. Le dieu, courroucé, lança ses hordes maudites pour l'anéantir. Mais l'Ange, emportant un artefact divin, s'enfonça dans les entrailles de la lune. Et il est dit qu'un jour, il quittera le Cercle ultime pour vomir le chaos ... »

L'humanité agonisante, assassinée par le « le Vrai Dieu », a repris un ancien mythe, celui de l'Ange déchu, pour en faire une religion. Son culte nihiliste se répand chez tous ceux qui refusent cet enfer. Certains se transforment en kamikazes pour mourir avec leurs bourreaux, d'autres prônent l'anéantissement total, ou se suicident pour ne pas donner leur essence vitale à Negen. Hiro, et quelques autres, se cachent ainsi désespérément la vérité, à savoir que tout espoir est mort depuis longtemps. Ils attendent le retour de plus en plus hypothétique de l’Ange Déchu et luttent avec l’énergie du désespoir contre un destin qui semble inéluctablement funeste …

Ø Mama a reçu une info : Sélénia ne revenant pas la Déesse a envoyé une autre équipe rencontrer le contact du marché aux cadavres. Selon ce contact, un marchand arcor, nommé Hantarax, serait en possession des plans du labyrinthe de l’Ange Déchu. Selon lui l’Ange Déchu existerait bel et bien ; il ne serait pas qu’une légende inventée pour entretenir un vain espoir. Ce marchand réside dans une station orbitale gravitant au dessus de la Lune, non loin du Palais céleste du Vrai Dieu. Sa présence est tolérée par les Néantissiens car il leur livre beaucoup de chair morte « gracieusement ». Il serait en contact avec le Starhome, et ses vaisseaux seraient les seuls à être autorisés à décoller et à atterrir sur Hak-Yãh.

Justement, une de ses frégates de commerce décolle bientôt de Néo-Palenthae pour la station avec un plein chargement de cadavres … Il faudrait que Hiro soit dans ce vaisseau, les PJs veulent-ils venir ?

_ S’introduire dans le vaisseau : « Cela semble difficile, explique Mama, Hantarax dispose de mercenaires qui protègent le précieux chargement. Ni eux, ni le marchand ne savent que nous avons l’intention de négocier avec eux. Nous n’avons pas les moyens de les acheter car tous les crédits que je vais te laisser mon fils seront dédiés à l’achat de ces plans. La solution que j’envisage est de lancer une diversion pour que tu puisses t’introduire dans le vaisseau pendant que les mercenaires seront occupés. Nous avons réussi à dresser assez d’elfes pour disposer d’une meute suffisamment conséquente pour constituer une diversion digne de ce nom. »

_ Les elfes sont amenés. Ils réagissent immédiatement à la présence d’Aënolë ; ils se frottent à lui comme s’ils reconnaissaient l’un de les leurs. Aënolë semble capable de les commander. Mama, impressionnée, demande à Armageddon (Aënolë) s’il ne veut pas se servir de son don extraordinaire pour diriger l’attaque des elfes sur les mercenaires … Les elfes ressemblent à des hommes préhistoriques, ils se déplacent à moitié à 4 pattes, ont des poils partout, sont sales et puants. Ils grognent, aboient ou miaulent mais ils sont incapables de parler.

_ Discussion sur la mise en place du plan. Mais le temps presse, il reste juste assez de temps pour atteindre la frégate avant son décollage …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 23 Oct 2010 - 15:41

[23/10/10. Aënolë, Kylann, Lohéann, Maëva]

_ Assaut des elfes. Introduction dans la frégate. Les PJs se cachent parmi les cadavres contenus dans de simples caisses en bois.

_ Débarquement sur l’un des quais d’envol de la station orbitale d’Hantarax. Le pilote décharge les cadavres. Les PJs tentent de sortir discrètement du vaisseau. Ils sont accueillis par un andropoïde de protocole : « Bienvenue vénérable Hiro, Maître Hantarax vous attend … »

_ L’andropoïde conduit Hiro et les PJs vers une salle de réunion où les attend Maître Hantarax (arcor en vêtements luxueux, dispose d’un synthétiseur vocal, et parle avec une voix mécanique) et Simfling ! (Le Troglotin est venu pour rencontrer Hiro).

_ Mais il s’agit d’un piège ! Surgissent alors des couloirs une vingtaine de Sérapoïdes et d’Ombres qui les encerclent. Dans la salle de réunion, une porte s’ouvre et une Ombre Gobeline (le commandant de l’escouade) rejoint Hantarax à la grande surprise de Simfling :

Hantarax : « Je suis désolé. Ils étaient là avant que vous arriviez … »

L’Ombre : « Conduisez Hiro à mon vaisseau, quant aux autres cryogénisez leurs cadavres et livrez-les au puissant Negen ! »

Hantarax : « Vous m’aviez promis que je pourrai disposer des autres cadavres ! »

L’Ombre : « Peut-être trouvez-vous que l’on vous traite injustement … »

_ Hiro demande à tout le monde de garder son calme. Il se rend mais demande qu’on relâche les PJs. L’Ombre lui rétorque qu’il n’est pas en position de négocier et la chair de ses amis nourrira le puissant Negen ! Hiro est alors emmené par les Ombres.

_ Simfling réagit : « Hiro sauve-toi ! Je m’occupe d’eux ! » _ Le Troglotin tire quelques rafales de doigts et one shot un bon nombre d’ennemis, dont le commandant gobelin, libérant un passage pour permettre à Hiro et aux PJs de fuir.

_ Soudain une voix se fait entendre : « Un Karadéen dans mon espace ? Vous ne respectez pas vos engagements, tant pis pour vous ! » _ Un rayon laser d’une puissance inouïe traverse le plafond de la salle et désintègre Simfling … il est temps pour les PJs de partir !

_ Fuite, avec l’aide d’Hantarax qui se rachète une conscience, en les conduisant par des coursives secrètes à des capsules de sauvetage, tandis que sa base spatiale se désintègre sous la colère du Vrai Dieu.

_ Dans les couloirs, sur leur chemin, surgissent des andropoïdes aux ordres d’Hantarax ; ils couvrent leur fuite, tirant sur les sérapoïdes et les ombres et ralentissant leurs poursuivants. Il faut faire vite, la base est en train d’exploser de partout !

_ Installation dans les capsules de sauvetage. Largage. Crash sur Hak-Yãh …

Ø Epilogue : Hantarak a tout perdu. Il avoue à Hiro qu’il n’y pas de plan du labyrinthe de l’Ange Déchu ; c’était un leurre pour lui tendre un piège.

_ Hiro est au bord du désespoir après cette nouvelle désillusion … Les PJs lui remontent le moral.

_ Malaise en quittant Hak-Yãh. Ils n’y ont pas prêté attention avec la tension des évènements mais ils ne se sont pas sentis bien lorsqu’ils se sont éloignés de la lune. De plus, Séisme (Jérémiah) a remarqué que loin de la surface, le cube était moins lumineux et pulsait moins vite.

_ A la fin de la journée, de retour au QG de Mama : perte d’un point de Trait … Les PJs sentent qu’ils s’affaiblissent …

Le soir venu, Mama parle un peu avec les PJs et leur donne quelques explications sur la situation :

Ø Hak-Yãh ou l'ultime châtiment : 1492 AA. Ultime cité des hommes, Hak-Yãh est une monstrueuse mégapole rongeant la surface de Manora. En effet, depuis Kroceyar 874 AA, Arhys a définitivement été désertée par les quelques milliers de survivants des catastrophes technologiques qui ont ravagé la planète : guerres, épidémies, holocaustes génétiques (sacrifices de populations entières pour envoyer leurs cadavres au Vrai Dieu) et cataclysmes divins (massacres des dieux et de leurs suivants, colères divines arbitraires, etc.). À présent, les derniers Arhysiens végètent dans l'atmosphère toxique de la lune à peine vivable : seuls quelques endroits sont habitables : des bulles d’énergie où règne une atmosphère artificielle, des « enclos » pour l’élevage des êtres vivants, nourriture du « Vrai Dieu ». Le reste de la lune a une atmosphère irrespirable, et serait à priori inhabitée. Arhys fait partie des superstitions (« Il paraît que sur Arhys les Dieux étaient bons …. ») Et l'on vénère le Dieu Negen, omniprésente menace ...

Les maîtres de ce monde moribond sont les Néantissiens, les seigneurs ténébreux et leurs rejetons qui guident le peuple, faisant respecter le culte du dieu et gardant les secrets de la « magie du Néant ». À leurs côtés, les Ombres de Negen, prêtres mortels (évolutions des Mécanomanciens) véritables tueurs implacables, font régner un ordre impitoyable. Ils sont secondés dans leur tâche par les Sérapoïdes, de redoutables machines programmées pour la torture et le meurtre. Quant au bétail humain, il vit dans l'ignorance et s'entasse dans de misérables habitations troglodytes. Pour eux, la survie est un défi de chaque jour : rongés par les maladies génétiques, un écosystème instable et les radiations cosmiques, ils se terrent, fuyant le regard divin et mortel.

La ville est organisée en neuf quartiers ou Cercles.

Le premier Cercle abrite les tours orgueilleuses et dômes à facettes illuminés des Néantissiens dont les puissants Seigneurs du Néant.

Le deuxième et le troisième sont le domaine des Ombres de Negen, qui veillent sur les gigantesques installations technologiques, crèches de résurrection et cathédrales de rédemption.

Puis viennent les trois cercles alloués aux simples mortels.

Le quatrième est le Cercle de Vie, lieu des échanges commerciaux, interface entre les niveaux supérieurs et les deux cercles d'habitation troglodyte où s'entassent les castes inférieures qui s'entre-tuent au moindre prétexte ...

Sous le sixième cercle commence le monde d'En-Bas, trois cercles souterrains d'où personne ne revient jamais. De nombreuses légendes parlent de monstrueuses créatures mutantes, d'épidémies atroces et d'un gigantesque labyrinthe conduisant au domaine de l'Ange déchu ...

Toute la vie est réglée selon les principes des Néantissiens, basés sur le culte des morts. En effet, le cadavre est un bien précieux, car il est source de matériel génétique et de substances non synthétisables. Aussi les morts sont-ils remis aux Ombres de Negen qui les déposent au coeur de crèches de résurrection où leur chair est censée servir à de nobles desseins …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 6 Nov 2010 - 14:39

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

[30/10/10. Adélaïde, Aënolë, Aurélia, Hérohn, Kylann, Lohéann, Maëllys, Théodoria]

Ø Le lendemain : Une nouvelle arrive au QG : un vaisseau provenant du Starhome a été abattu par Negen, il transportait apparemment un chargement important, peut-être un nouvel espoir. Des Sélénites (habitants de la Lune) ont récupéré le chargement. Il faut aller le chercher … Les Sélénites sont volontairement restés évasifs sur la nature du chargement au cas où leur transmission était interceptée par les Néantissiens.

_ Go en hypérions. Le site se trouve dans des montagnes à une centaine de kilomètres de Hak-Yãh.

_ Prise en chasse par 8 chasseurs néantissiens.

Ø Combat spatial.

_ Bientôt alors que la bataille fait rage, les PJs survolent l’épave d’un vaisseau dont la forme rappelle celle d’un papillon : le Karadeus !!

_ Soudain, un élémentaire de feu (Altamir Grisebleue) s’élève de la montagne et vient à la rencontre des chasseurs ennemis. Des flammes jaillissent de lui ainsi que des rayons laser. En bas un homme massif doté de 4 bras (Doran Korr) tire avec un énorme fusil à plasma des rayons laser qui infligent de gros dégâts aux chasseurs néantissiens.

_ La bataille finit par être remportée. Altamir invite les hypérions à se poser prés des grottes sélénites. Les Karadéens attendaient Hiro ; les Sélénites leur ont dit qu’il allait arriver : Altamir pense que le Fils de la Lune peut leur dire ce qui est arrivé à Simfling.

_ Les Sélénites sortent de leurs grottes et y escortent les PJs et les Karadéens. (Sélénites : humanoïdes aux traits fins, à la peau argentée, aux cheveux blancs et dotés de grands yeux noirs sans pupille ; ils s’habillent principalement de tissu blanc). Une fois dans les grottes Altamir interroge Hiro au sujet de Simfling. A la nouvelle de sa mort le groupe des Héros est très abattu. Les Sélénites informent Hiro que le fameux chargement était en réalité les Héros du Karadeus ; ces derniers pensaient que Simfling avait trouvé une piste pour sauver les derniers Arhysiens …

Les Karadéens ont évolué :

Doran a troqué ses épées contre des arbalètes énergétiques lourdes et un puissant lance-missile à plasma. Il est multi balafré et porte de nombreuses cicatrices de guerre ainsi qu’une combinaison à propulsion dorsale.

Altamir porte une combinaison de cuir ignifugée. Il a le visage à moitié brûlé, l’un de ses bras est une prothèse mécanique, dotée d’un canon laser escamotable.

Riguel porte un fusil à plasma. Il semble désabusé mais cela ne l’empêche pas de jouer en permanence avec une pièce d’argent …

Al-Borêt est mort.

Ja'Zarel : Combinaison de cuir noir, sacoche de kits médicaux, mais n’a pas changé outre mesure.

Galadorn : Combinaison de cuir noir, Œil cybernétique, un bras cyborg, un propulseur dorsal, et un fusil à plasma sniper.

_ Soudain Altamir est frappé de plein fouet par un rayon mortel venant du ciel (Negen). Le Capitaine du Karadeus est instantanément désintégré.

_ Doran Korr hurle, Galadorn, sortant de la grotte annonce qu’une armée de Néantissiens arrive dans leur direction et qu’ils seront là dans quelques minutes. Les Héros se regardent tous en silence ; leurs yeux convergent vers les cendres d’Altamir. Ils hochent la tête en silence. Puis l’air déterminé, ils sortent tous de la grotte, préparant leurs armes. Ja’Zarel prend sa forme draconique. Riguel sort le dernier. Il pose une main sur l’épaule du Fils de la Lune. « Hiro, comme moi tu as beaucoup aimé mon fils et sa mère. Comme moi, tu as longtemps pleuré leur mort. Et aujourd’hui le Sort a décidé que c’était notre tour. La destinée des Héros du Karadeus s’achève. Demain ils ne seront plus. Fais en sorte que notre mort n’ait pas été vaine. Cela ne peut s’achever ainsi … Fuyez et sauvez vos vies ! »

Mais les hypérions des PJs sont inaccessibles ; à l’extérieur une véritable armée du Néant approche.

_ Les Sélénites conduisent les PJs au plus profond de leurs grottes vers une aire de lancement de leurs vaisseaux. Eux aussi doivent fuir maintenant que leur base est repérée par les Néantissiens.

_ En partant, les PJs voient Riguel rejoindre ses compagnons dans la bataille. Leur ultime combat couvre la fuite des PJs … Dernière vision : les PJs aperçoivent un rayon mortel tomber du ciel et désintégrer le puissant dragon que fut Ja’Zarel

_ Course effrénée dans les grottes souterraines des Sélénites. Les battements de cœur des PJs entrent en résonance avec les pulsations du cube qui s’accélèrent.

_ Arrivée dans un grand hangar qui s’ouvre sur une paroi abrupte de la montagne et où reposent de nombreux vaisseaux moyens. Les PJs peuvent tous embarquer à bord d’un vaisseau de transport léger disposant de 3 tourelles. Hiro demande à Laando de prendre les commandes, il a l’air plus doué que lui en pilotage et lui demande de mettre le cap sur le QG des Rêveurs d’Abîme. Les Sélénites montent à bord d’autres vaisseaux et souhaitent bonne chance aux PJs. Hiro court prendre position à l’une des tourelles et enjoint les PJs à faire de même au cas où ils seraient pris en chasse par les Néantissiens. Mais il semble que la diversion des Héros du Karadeus permette aux PJs de quitter le lieu sans encombre. (A moins que tout ceci n’ait été calculé par les Néantissens et n’avait qu’un but : détruire la fameuse équipe légendaire !). Les PJs aperçoivent que le combat fait encore rage ; les Karadéens se battent avec bravoure à un contre 100 …

_ Retour au QG. Débriefing avec Mama. Ambiance morose au QG. Hiro est très abattu par la mort des Héros du Karadeus. Cette fois il pense que toute lutte est vaine. Il va s’enfermer dans une salle souterraine et se terre dans son mutisme. Mama reste seule avec les PJs pour discuter de la suite des évènements …

_ Fin de journée ; perte d’un point de Trait.

_ Les PJs remarquent que les pulsations ralentissent quand ils s’éloignent de la surface et que lorsqu’ils s’enfoncent dans la profondeur elles accélèrent, le cube devient plus lumineux et leur malaise s’estompe. Ils en concluent qu’ils doivent se diriger vers le monde d'En-Bas

Pour cela, onleur fournit un petit tunnelier à forage laser. À partir du septième Cercle, leur explique-t-on, tout n'est que galeries minières à moitié effondrées.

Ø L’épopée vers le monde d’En-Bas. Les PJs se rendent compte qu’ils peuvent se servir du cube pour s’orienter : plus il devient lumineux et plus ils s’approchent du but. En tout cas de ce que le cube « veut » qu’ils trouvent : l’Ange Déchu ?

_ Embuscade : Une quinzaine de mutants dégénérés et anthropophages saute sur le Tunnelier et commence à frapper avec leurs armes primitives sur la coque, menaçant d’endommager la foreuse laser. _ Fight.

_ Plus tard, ils parviennent sur les rives d'un torrent de boues radioactives qui se change en une cascade vertigineuse. Le Neuvième Cercle commence devant eux à 100 mètres plus bas. Les pulsations et la luminosité du cube s’affolent : c’est bien dans cette direction qu’ils doivent aller …

_ Arrivés en bas, les PJs pénètrent enfin sur le territoire de l'Ange déchu, un gigantesque labyrinthe d'obsidienne où veillent de terribles Vers du Néant, ultime défi avant de pénétrer au cœur de leur propre destinée ...

Ø Poussière d'ange : Obscurité totale, lumière crépusculaire, maladive. Les pulsations du cube s’accélèrent et la lumière stroboscopique qu’il irradie est leur seule source de lumière. Les PJs pénètrent dans les entrailles d'une gigantesque navette spatiale écrasée au cœur des cavernes de Manora ! Il ne subsiste qu'un fragment du vaisseau. Ses coursives vides confluent vers une pièce sphérique aux parois couvertes de milliers d'ouvrages. Au centre se dresse une impressionnante silhouette portant chapeau à large bord et un manteau noir : le Dévoreur ! Mais à l'arrivée des PJs, les restes du corps tombent en poussière. Alors ...

_ Lueur diaphane d'un hologramme déréglé : une forme gigantesque, floue, familière. Puis la voix du Dévoreur : « Bienvenue en enfer, bâtards de Dieu ! J’espère que vous appréciez, car tout ceci est votre œuvre, le futur que vous avez provoqué ! Un futur qui n'aurait jamais existé si j'avais pu déclencher l'Apocalypse ! Beaucoup auraient péri, mais leur sacrifice n'était rien, et le monde aurait eu une chance. En 428, vous avez cru sauver vos semblables, mais vous n'avez été que les marionnettes du Dieu Negen. C'est lui qui vous a envoyé le premier cube pour me vaincre ! Mais la partie n'est pas encore terminée ! Même si je suis mort, il reste mon cube, votre malédiction finale. Désormais, votre esprit est à moi, vous êtes mes armes vivantes, et vous allez lutter contre Negen. J'ai interprété les Écritures et j’ai compris qu’à votre époque se joue le dernier acte de l’ultime combat de l'humanité. Mais les acteurs ne sont pas tous entrés en scène. Là où j'ai échoué, un messie réussira. Partez, mes chiens de guerre, partez chercher le messie, et préparez-vous à l'Armageddon ! »

Ø Épilogue : Les derniers éclats de la voix du Dévoreur s'éteignent tandis que les ultimes images du message se bloquent, figeant à jamais le spectre du Dévoreur dans un rictus muet ... Les PJs ont levé un grand pan de l'énigme de la Toile Céleste. Ils connaissent l'origine du Dévoreur, ses motivations dans le déclenchement de l'Apocalypse et ils savent qu'ils sont en partie responsables de la genèse du Dieu Negen. Mais il leur manque encore de nombreuses pièces de ce gigantesque puzzle. Pourquoi les PJs sont-ils au centre de cette intrigue ? Que signifie la falsification de leur passé ? Et que sont en réalité le messie, l'Armageddon et le Dieu Negen ?

_ Cube activé. Faisceaux incandescents de lumière pourpre. « Nexus Hak-Yãh achevé. Retour enclenché. »

_ Ultime vision d’Hiro gravissant les marches du Premier Cercle, les yeux baignés de larmes et portant le corps livide de Sélénia, sa sœur perdue. Puis les PJs s'engouffrent dans le maelström du temps, droit vers l'Armageddon ... Ils comprennent que se livrer au Premier Cercle équivaut à un suicide pour Hiro ; la mort de sa sœur précipite la chute de ce chef héroïque de la Résistance …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 23 Nov 2010 - 9:26

Episode 13



[20/11/10. Aënolë, Kylann, Loderr, Lohéann, Maëva]

Ø Liberté brûlante : Brûlure de l'air incandescent dans les poumons. Course haletante vers une montagne dressée sous le soleil. Là-haut attend le plus grand des mystères ... Soudain, une ombre. Le Fléau ! De ses paumes jaillissent des dizaines de chaînes hérissées de crochets : « Tu n'es pas digne de contempler l'avènement du Vrai Dieu lorsque sonnera l'Armaggedon » ... Et les PJ s'éveillent en hurlant. Toujours ce cauchemar !

9e d’Haëril 430. Une résidence bocéländer tapie au coeur des brumes du petit lac de Gloën. Coma. Dans la lueur des lanternes, un elfe à la peau noire guette le retour à la conscience des PJs. Iguane est là pour veiller sur leurs rêves ...

Plus tard, devant un déjeuner copieux, Iguane résume la situation :

O Les PJs sont recherchés pour meurtre, dans tout Palenthe. Les ports et les routes sont sous surveillance.

O En Astélie, la nouvelle du meutre de l’Intendante Impériale par les Compagnons de la Nouvelle Aube se répand. L’Empereur Kelthir a lancé des mercenaires à la recherche des PJs. Leurs domaines sont placés sous tutelle impériale, tant que la lumière ne sera pas faite sur leurs agissements. Ils sont activement recherchés.

_ L'influence de l’Eglise de la Mécanomancie, le bras armé du Fléau, a joué à plein. Pour les PJs, il est clair que si Negen, le Vrai Dieu, a été leur allié lors de leurs aventures précédentes, il cherche maintenant à les faire éliminer par son prophète-bourreau, le Fléau.

Iguane a également reçu des infos de ses rares contacts qui restent fidèles à la mémoire de Rabbits :

O En Yama Moto, la plus grande Nef Céleste que possède l’Empire aurait été dérobée par un groupe de mercenaires lourdement armés. Cette Nef serait capable de transporter plusieurs centaines de passagers et aurait la capacité de devenir invisible. Parmi les contacts d’Iguane on pense que l’Eglise de la Mécanomancie pourrait être liée à ce vol.

O Dark Nightmare, le pirate onirique a annoncé que les voix qu’entendent les dormeurs dans leurs rêves sont les pensées d’un Dieu maléfique !

O Dark Nightmare, fait des émules. A Basseclaire, un groupe de hors-la-loi, se revendiquant « Suivants du Chevalier Noir Onirique » a peint des graffitis appelant la population à sortir de sa torpeur.

Iguane leur demande un topo sur ce qu’ils ont appris durant leur « voyage » et leur propose de faire des recherches dans la bibliothèque de la résidence pour en apprendre plus :

_ 6 jours de Recherche, supervisés par Lohéann avec l’aide de la majorité des PJs.

O L'Armageddon : Ce terme apparaît dans le Testament du Prophète qui en parle comme d'un événement à venir. Il s'agirait du nom d'une montagne sacrée légendaire, le lieu de la bataille ultime entre les Forces du Bien et du Mal. Le « rassemblement des rois de la Terre sera annoncé en ce lieu en conséquence du déversement sur le Monde de ses dernières plaies. Alors les Rois de la Terre assisteront à l’ultime bataille. Et la colère du Seigneur Dieu y mettra un terme, provoquant la fin de Tout ce qui est. » C'est le dernier acte de l'Apocalypse, où s'affronteront un messie et un faux prophète. Après cela viendra l'âge d'or, la Palenthe céleste ... ou les ténèbres éternelles !

O Le mot « messie » signifie « l'oint de Dieu ». Il désigne le Prophète, ou de manière générale, un envoyé céleste.

Ø Oracle Onirique : Après quelques jours de repos et de recherches, les PJs somnolent dans leur demeure ...

_ Soudain les murs tremblent violemment comme sous l’effet de puissantes bourrasques de vent. A l’extérieur, sur le lac se forme un tourbillon qui finit par se dissiper, laissant place à un Chevalier Noir monté sur un destrier démoniaque, semblant marcher sans effort sur les eaux. Le chevalier appelle les PJs. Lorsqu’ils sont à l’extérieur, il pointe son épée à deux mains vers eux et d’une voix d’outre-tombe leur adresse ce message :

« Enfants de Batubatan, levez-vous !

Il est l'heure de revenir à l'ombre du Sanctuaire décapité,

Au sein de la cité où votre tragique destin fut scellé.

Car, sur la Voie de la divine Sagesse,

Le sombre cauchemar son signe vous adresse,

Là où les poules entassent leur progéniture,

Enfermé dans un coffre aux mille ouvertures.

Cherchez en mon nom, le coffre puis la clef.

Vous devrez le peler avant de le chiffrer. »

_ Les PJs comprennent qu’ils doivent se rendre en Astélie mais ils sont activement traqués. Ils décident de se déguiser pour entrer dans Basseclaire, en endossant le rôle de personnages issus de l’imagination de Maëva.

Ø Le cube maudit : Pendant leur périple les PJs découvrent les propriétés du second cube, donné par le Dévoreur. Celui-ci semble fonctionner comme le premier mais il paraît « imprégné » par l'âme du Dévoreur et s'active de lui-même, imprévisible, sans limiter ses voyages à 48 heures. Et surtout, il opère des transferts d'énergie avec les PJs. Sa proximité (20 m) leur confère une puissance exceptionnelle, et ils faiblissent s'ils s'en éloignent.

Ø Le Sanctuaire décapité : Basseclaire, 16e d’Haëril 430. Ambiance étrange ; climat de suspicion. Passants qui surveillent par-dessus leur épaule avant d’entrer dans un bâtiment. Embarquement nocturne de cargaisons mystérieuses à bord de navires marchands aux pavillons masqués. Surveillance plus opressante de la Garde basseclairianne dont les contrôles sont plus fréquents et soupçonneux. Les patrouilles de gardes ont systématiquement été renforcées de « mages de combat ». Pendant que dans l'ombre du Temple de Klaspios, les exclus agonisent dans l'indifférence générale ...

Les PJs entendent dire que l’Empereur est absent ; il est parti pour le Kaasahrim.

Un navire elfe est arrivé récemment par le Slizz. Ses occupants ne l’ont pas quitté. Des elfes en armure sombre montent la garde devant et interdisent quiconque d’en approcher ...

Dans cette ambiance décadente, les PJs comprennent qu’ils doivent se rendre « à l’ombre du Sanctuaire décapité, sur la Voie de la divine Sagesse » (c'est à dire la rue Klaspios qui jouxte le Temple). Là, ils découvrent au 18 rue Kaspios, l’échoppe d’un grand usurier, La Hotte aux oeufs, qui leur semble correspondre aux indications de Dark Nightmare : « où les poules entassent leur progéniture ».

Lourde porte d’entrée en fer. Sonner une cloche. Un instant d’attente et un clapet s’ouvre. Le visage d’un grand kaasahr enturbanné apparaît et demande ce que veulent les visiteurs. Les PJs annoncent qu’ils viennent de la part de Dark Nightmare et qu’ils ont un objet à récupérer ici. Le grand kaasahr leur ouvre alors la porte.

Long couloir obscur. Accès à la salle où l’usurier accueille sa clientèle. La pièce est dénuée de tout ornementation. Un bureau, une balance, un nécessaire d’écriture, une loupe et un sablier. A côté du bureau, un rideau simple donne accès à la salle des coffres. L’usurier invite les PJs à passer le rideau sans leur poser de question, sous l’oeil méfiant du kaasahr.

La salle des coffres. « Enfermé dans un coffre aux mille ouvertures ». Il s’agit d’une métaphore de l’échoppe de l’usurier. Parmi tous les coffres, les PJs doivent trouver le bon, ainsi que le bon code. La salle est immense, dotée de plusieurs rangées dans lesquelles se trouvent des centaines de coffres (genre casiers d’une piscine). La fin du message semble suggérer la marche à suivre.

_ Mais les PJs se trompent de coffre et/ou de combinaison. Ce qui déclenche une alarme. Le Kaasahr arrive immédiatement, il neutralise Aënolë et menace de lui trancher la tête si les PJs ne quittent pas l’échoppe.

_ Les PJs sont contraints de partir brecouille, comme on dit dans le Bouchonnois ...

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 30 Nov 2010 - 12:09

[27/11/10. Aënolë, Kylann, Loderr, Maëva]

_ Les PJs (Aënolë et Loderr) reviennent dans l’échoppe « avec leur meilleur jeu » et une autre apparence.

_ À l'intérieur du coffre, ils trouvent un cristal-mémoire.

_ Pendant leur recherche, la Garde Bleue arrive et demande aux PJs de se rendre.

Ø Embuscade : Alors qu’ils sortent de l’échoppe, soudain, surgissant du néant, un nuage de brume noirâtre se déroule vers les PJs. Une silhouette apparaît, voiles mortuaires flottant dans les airs, dix lames de rasoirs étincelantes, Le Fléau ! Il bute les Gardes Bleus puis attaque les PJs (Un Mécanomancien est infiltré parmi les Gardes Bleus en tant que « Mage de Combat »), suivi par un groupe de Mécanomanciens.

_ Combat. Aënolë tient en échec le Fléau tandis que les autres PJs parviennent à vaincre les Mécanomanciens.

_ Au bout de quelques rounds, un groupe en combinaisons noires intervient et aide les PJs à fuir.

_ Fuite de Basseclaire par la voie des rêves. Les PJs sont entraînés dans le monde onirique malgré eux. Alors qu’ils sont en train de courir dans une rue de Basseclaire, le décor change sensiblement autour d’eux ; l’un des hommes en combinaison semble avoir un contrôle absolu sur l’environnement : les murs disparaissent devant eux, de nouvelles rues apparaissent, des griffons viennent se poser pour emporter les PJs et les oniristes. Soudain, ces derniers perdent le contrôle du rêve. Les griffons tentent de les désarçonner et de leur donner des coups de bec. Le Fléau arrive sur le dos d’un dragon noir. Les griffons se changent en chauve-souris géantes. Il faut sauter de leur dos avant d’être déchiquetés. Les PJs quittent alors le rêve in extremis alors que certains oniristes restent en retrait pour couvrir leur départ et combattre le Fléau et les chauve-souris. Alors que les PJs sautent du dos des chauve-souris et que leur chute semble interminable ils aperçoivent que l’Apocalypse se déchaîne autour d’eux, les oniristes et le Fléau semblent provoquer le maelström des éléments qui viennent se fracasser sur les uns et les autres. Mais les oniristes meurent un à un ...

_ Retour dans la réalité quelque part dans une plaine au nord de Basseclaire. Il ne faut pas traîner. Ils sont au bord d’une falaise. Descente par magie le long de la paroi pour arriver dans une grotte dissimulée, un QG des Outlaws.

_ Une fois à l'abri, Les hommes se présentent comme les Darks Outlaws. Ils ont été prévenus par leur maître spirituel. Ils expliquent qu’ils ne pouvaient pas partir très loin, car le risque d’attirer le Vrai Dieu était trop grand. Le Royaume onirique n’est plus sûr. Le voyage devait être bref. Il vaut mieux ne s’y déplacer qu’en dernier recours. Ils fournissent des soins, du matériel et l'aide nécessaire pour quitter le pays : sortilège Passager des Nues. Cependant, ils ne disposent pas du matériel pour lire le cristal-mémoire trouvé dans le coffre à Basseclaire ...

_ Les PJs demandent à être déposés à Janosmatta. Enclenchement du cristal mémoire. Images apparaissent sur la surface du miroir. Une ville blanche au bord de la mer. Palenthe. Une haute tour blanche surmontée d’un dôme. La Tour du Célestrion. Musique en fond. La douce mélopée d’une flûte de pan surpassant à peine le brouhaha d’une foule nombreuse. Puis quelques mots : « Enfants de Batubatan, venez à moi, je vous attends. »

Ø Epilogue : 17e d’Haëril 430. Pendant leur absence, Iguane a reçu des messages de la part de ses contacts. L’elfe à la peau brune leur en fait part :

O Rendez-vous historique. C'est officiel, le sommet historique gandorien de 200 chefs d'États et d’Institutions pour décider de l'avenir du monde se tiendra le 27e d’Haëril 430 au sommet des Monts gandoriens en Bouharafã. Ce choix semble correspondre à une volonté politique symbolique vis-à-vis de l’alliance de tous les Puissants pour lutter contre les problèmes qui menacent l’équilibre du Monde Connu.

O Les Fils du Bienveillant Prophète (GP palenthins) ont rendu public des études qu’ils ont menées ces dernières années. Leurs rapports sont inquiétants ; ils signalent de plus en plus de sujets souffrant de folies plus ou moins sévères se manifestant sous la forme de visions mystiques déstabilisatrices. Il s’agirait de personnes relativement fragiles voyant apparaître leurs rêves dans la réalité …

O Au Kaasahrim, l’Honorable Gardien de la Grande Muraille Masud al-Ruzzik (dirigeant des Sentinelles de la Grande Muraille) a annoncé qu’il a reçu des rapports alarmants de la frontière avec Bouharafã : des Sentinelles auraient aperçu des « lumières dansantes » dans le ciel des Monts gandoriens !

O En Astélie, la Grande Tisseuse de la Destinée Jaïrah Aboukhdhã (dirigeante des Enfants de la Destinée) dévoile la « Troisième Prophétie de Shassamã » : Celle-ci prévoit de grandes épreuves pour l'humanité, la venue d'un Dieu Sombre annoncé par un faux prophète et l'affrontement du Bien et du Mal lors de l'Armageddon final !

O En Palenthe, l’Empereur Victorius est parti au Kaasahrim et en son absence, les Negti, une famille violente a pris le pouvoir. Ils se font appeler « les Domitoris » (dompteurs, vainqueurs) et Lapidius Negti, le patriarche, impose sa justice avec une milice armée sillonnant la ville jusque dans les ruelles les plus étroites. Les agressions sont monnaie courante. Chacun vit dans la crainte, surveillant par-dessus son épaule qu’il ne sera pas la prochaine victime du gouvernement des Domitoris, ou égorgé une rue plus loin par quelque manant désespéré.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Jeu 23 Déc 2010 - 15:26

Épisode 14

[21/12/10. Aënolë, Loderr, Parma]

Ø Le Berceau des Civilisations : Palenthe, 18e d’Haëril 430.Après quelques péripéties pour entrer dans la Cité Sainte, les PJs se dirigent vers l'unique endroit qui correspond aux indices visuels et sonores dont ils disposent : la place du marché devant la Tour du Célestrion.

_ En chemin, rencontre avec un Negti. Escorté de ses gardes du corps, il inspecte un lieu à la recherche de « rebelles ». (Descrip : un homme pâle au regard mauvais, longs cheveux noirs détachés, long manteau noir, mains nues). Il attrappe un mec qui tente de s’enfuir et qui lui est amené par ses gardes. Il le soulève de terre d’une seule main et lui ordonne de parler et de lui dire où se cache les traîtres. L’autre paniqué, affirme qu’il ne sait rien. Alors le Negti le désintègre : « Dans ce cas, tu ne m’es plus d’aucune utilité, Citoyen ... ». Le corps du malheureux tombe en poussière et ses restes sont emportés par le vent ...

Ø L'œil du schizophrène : Place du marché au pied de l’Académie du Célestrion, le soir. Splendeur de l’édifice illuminé de milliers de lanternes, semblant cependant désert. Soudain la mélopée distordue d'une flûte de pan se fait entendre. Ignoré par la foule, un petit homme encapuchonné joue dans un recoin sombre. Les PJs ont trouvé Dark Nightmare ! Mais avant de faire les présentations ...

_ Un cri. Sur la façade de l’un des majestueux bâtiments faisant face à l’Académie, une monstrueuse gargouille de pierre revient à la vie ! Elle fond sur les PJs tout en prenant les traits du Fléau. Simultanément, un groupe de Mécanomanciens se rue sur la place ...

_ Chasse à l'homme dans les rues de Palenthe. Le Fléau met tout en oeuvre pour les éliminer ; il ne laisse aucune chance à Aënolë qu’il abat de deux puissants coups de griffes. Mais Dark Nightmare, grâce à sa parfaite connaissance des lieux, guide les PJs jusqu'à son repaire secret (grâce notamment à quelques sauts dans le rêve, lors desquels il se change en Antipaladin), quelque part dans le labyrinthique quartier plébéien.

_ Lueur faiblissante de dizaines de bougies fondues, odeur enivrante de batonnets d’encens consommés. Débauche de stupéfiants dégoulinant sur le sol d’une pièce sale et en désordre. L’opium liquide d’une bouteille renversée par l’ouverture de la porte noie un sachet rempli d’une mystérieuse poudre blanche ... Visiblement, les PJs sont dans l'antre d'un extraordinaire oniriste, un toxico quoi !

_ Se débarrassant de sa cape bigarrée, Dark Nightmare se révèle enfin : enfoncé dans une combinaison couverte de runes brodées, son corps nain et difforme porte un visage sans âge, encadré de touffes de cheveux maladifs, ne masquant plus moult cicatrices indiquant de nombreuses opérations chirurgicales réalisées sur son crâne. De son oeil unique, il scrute les PJs puis entame un soliloque : « Ils sont là à présent ... Tu dois leur parler ... Oui, tu le dois ... Batubatan ... La montagne ?... Mes chers amis, ah, Batubatan ... » Ce monologue décousu se poursuit pendant des heures, mais les PJs y glanent les infos suivantes :

O Dark Nightmare : En dépit de son génie, l'homme est clairement fou. Les PJs déduisent qu'il s'est soumis à des expériences neurochirurgicales (comme celles dont les PJs ont été victimes, en plus poussées). Dark Nightmare se souvient d'avoir été « une tête parmi quatre, un créateur déchu, obligé de fuir l'ombre divine et ses marionnettes mécanomanciennes ». Lui aussi fait des cauchemars, et ressent un « appel impérieux vers le sud » comme de nombreux rêveurs.

O La conspiration Batubatan : Si l'on en croit une toile sur l'un des murs, Dark Nightmare y a participé. On le voit avec Läsel et Lord Rabbits, au pied d'une montagne dans le désert. C'est celle du cauchemar des PJs ! D'autres croquis à moitié brûlés montrent des ruines antiques, du matériel très sophistiqué et le dessin d'une roue ornée de glyphes. Au dos du croquis est marqué « messie » ! Dark Nightmare se souvient que la Conspiration Batubatan, les prophéties de l’Apocalypse et le Messie sont liés à des évènements antiques. Impossible d'en savoir plus.

O Le Royaume Onirique : Dark Nightmare passe son temps dans les couches profondes du Rêve. C'est là qu'il a entraperçu la menace qui pesait sur l'humanité : un dieu tentaculaire en train de prendre forme, dont les rêves flottent dans cet univers parallèle. Il veut le montrer aux PJs. Loderr et Aënolë acceptent de s’endormir pour plonger avec lui dans le Royaume Onirique sous la surveillance de Parma ...

_ Vol à grande vitesse. Leurs avatars oniriques aperçoivent un instant les rêves des dormeurs gandoriens, la périphérie du Royaume de Surilys, parfois strié de fissures d'un pourpre malsain, puis ils plongent ... Derrière Dark Nightmare, ils traversent un labyrinthe ténébreux. Plus bas, toujours plus bas. Grille d’acier, cadenas à la combinaison complexe, déverrouillage, ils glissent entre les mâchoires d'un piège d’acier onirique manquant de se refermer sur eux ... et débouchent dans une gigantesque plaine glacée aux ombres mouvantes. Ici flottent les avatars oniriques de centaines d'adeptes en méditation : Mécanomanciens, mais aussi dirigeants politiques et religieux !

_ Soudain, le Fléau apparaît. D'un doigt impérieux, il désigne la forme onirique d'un plateau montagneux, au loin. Au-dessus plane une présence colossale, une entité noirâtre, agitée d'éclairs ... Une chose vivante, étendant ses ramifications d'un bout à l'autre de l'horizon onirique. « Venez ! ordonne le Fléau, venez vous unir au Vrai Dieu ! Bientôt, il sera partout et vous serez ses Ombres, les maîtres de la Palenthe céleste ! »

_ Les personnages profitent un moment du spectacle mais ils finissent par être repérés. D'immondes chimères oniriques se lancent alors sur leurs traces !

_ Ils parviennent cependant à remonter à la surface sans être rattrappés.

_ Après cette frayeur onirique, les PJs ont à peine le temps de se remettre de leurs émotions quand brusquement, la lumière palît et le cube s'active ! Pulsations rougeâtres, des faisceaux incansdescents balayent chaque PJ d'un quadrillage aveuglant, leurs esprits sont aspirés ! « Bienvenue sur la Toile Céleste. Procédure de transfert engagée. Prochain Nexus : Palenthe ... »

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Jeu 23 Déc 2010 - 15:27

Épisode 15

[22/12/10. Aënolë, Kylann, Loderr, Maëva]

Ø Au commencement était la mort : Éveil. Douleur. Visage contre le sol. Paysage austère de collines ravinées, émergeant d'une plaine herbeuse. Soleil au zénith. Silence de mort troublé par les cris des charognards tournoyant en cercle. Les PJs reprennent conscience dans les corps de pèlerins assassinés au milieu d'une caravane brûlée ... Ils savent d’instinct qu’ils se trouvent dans les plaines de Palenthe en 1866 Après Aménos.

_ Les PJs empruntent la route pavée menant à la plus puissante cité du monde ; caravanes marchandes, légions palenthines. Ils finissent par croiser une patrouille de Templiers, des Paladins aux ordres du Dieu Lhüroon. Ils les saluent avec respect, leur disant qu’ils sont venus à leur rencontre, craignant qu’il ne leur soit arrivé quelque chose. Ils décident de les escorter jusqu’à la « Cité Sainte ». Après une journée de marche, la troupe arrive sur une plaine en pente douce. Au loin, au bord de la mer, se dessine une cité majestueuse. Bientôt apparaissent les imposantes tours blanches et les luxueux palais d'une ville splendide : amoncellement de tours, de toits voûtés, de temples, Palenthe, le Berceau des Civilisations, se dresse, magnifique, face aux PJs !

ØPalenthe, le Berceau des Civilisations est la plus grande des cités du Monde Connu. Même le visiteur le plus blasé des autres ports de la Mer Intérieure ne pourra réprimer un cri émerveillé devant la splendeur de cette cité. On y dénombre plus de cent tours rivalisant d'orgueil et de luxe (la plus haute s'élève à soixante-dix mètres du sol). Ces somptueuses constructions richement ornées sont les demeures de l'aristocratie palenthine issue des familles de la haute noblesse de l’empire. Le promeneur admirera au hasard des vastes avenues les palais des familles les plus influentes de Palenthe, qui ont pour nom Faretti, Vassilio, Senfritti ou encore Materone, mais il ne pourra qu'imaginer les descendants de ces lignées, protégés par ces écrins de marbre et promenant un regard indifférent sur les innombrables richesses qui les environnent. La cité regorge de temples et d'édifices publiques. Le soir venu, le soleil couchant baigne d'or les façades, illuminant les flèches scintillantes des hautes tours et inondant de lueurs pourpres les colonnades d'albâtre des palais des patriciens. Les marchands de la cité rivalisent dans l'étalage satisfait de leur piété et font œuvre de mécènes. S'il s'éloigne du port et des quartiers résidentiels qui l'entourent, le promeneur retrouvera le dédale grouillant des rues de la ville. Dans les innombrables échoppes, il trouvera des marchandises venues de tous les pays. Là encore, l'opulence de la cité est apparente, mais s'il se hasarde vers le front de mer, dans le quartier des entrepôts, il se trouvera confronté à une tout autre réalité. D'innombrables taudis se pressent misérablement au pied de la Cité radieuse. Une foule de débardeurs attendent, désœuvrés, l'arrivée de la prochaine flottille qui leur permettra de gagner quelques piécettes d'argent pour une journée de labeur harassant. Mendiants et déclassés sillonnent les rues par grappes. Les truands de la pire espèce hantent des ruelles où la centurie ne s'aventure jamais. Heureusement, en dehors de la cité, le visiteur découvrira des paysages plus réjouissants. S'il gravit les pentes des collines environnantes, il croisera peut-être le palanquin d'un noble, porté par des esclaves à la peau d'ébène. Entre les rideaux bordés d'hermine, il le verra porter négligemment à ses lèvres des mets délicats. Peut-être même le saluera-t-il d'un geste condescendant, les six mercenaires en armes qui l'accompagnent lui ôtant toute crainte d'une mauvaise rencontre. Les nobles de Palenthe passent l'été dans leurs villas des collines. Ils peuvent ainsi jouir en toute tranquillité des beaux jours tout en gardant contact avec leurs affaires. Par-delà les collines, les routes rejoignent les villes et les villages subordonnés à l’Empire de Palenthe. La campagne est ponctuée de temples et de fermettes qui servent de relais aux voyageurs harassés.

Palenthe est une ville où s’entremêlent les religions. Des pèlerins de toutes obédiences se rendent en la Cité Sainte afin de se recueillir dans les innombrables temples dédiés aux divinités ancestrales guidant les hommes depuis la nuit des temps. Processions et suppliques côtoient les boniments des marchands. Le commerce est florissant et de longues caravanes pénètrent à toute heure dans la ville, lui donnant parfois un air de bazar kaasahr. Palenthe, le Berceau des Civilisations, est une ville de mysticisme et de religion. Ici, les gens sont divinement inspirés : la nuit apporte des rêves prémonitoires, les artistes peignent d'étranges visions, et le souffle des anges dicte les prophéties. (Ne dit-on pas que l'Apôtre Janus lui-même, un disciple du Prophète, reçut sa vision de l'Apocalypse dans le Temple de Lhüroon ?)

O Le quartier de la Loi : Regroupant les temples des dieux de l’Ordre : Etherax (Montagnes), Handaros (Terre), Luos (Chevalerie), Tanhar (Justice), Toran Korgon (Garde), Wanaël Galendil (Protection), Warlock (Guerre), Yorion (Soleil), et dont celui de Lhüroon (Loi) est le plus éminent. Les inquisiteurs et autres protecteurs s'y conduisent en maîtres et les « infidèles » (servant des dieux maléfiques) sont traqués sans merci.

O Le quartier du Commerce : Bruyant, c'est le quartier le plus populaire. Temples d’Aphaësa (Océans), Azuréa (Commerce), Dégna (Semences), Eos (Vents), Eurémès (Pêche), Handal (Pluie), Humal (Végétation), Morgorïn (Métal), Nahane (Divination), Mélanolos (Destinée), Solania (Printemps), Thed (Agriculture), Yoraï (Feu).

O Le quartier des Arts : Avec ses ruelles lumineuses bordées de maisons basses, c'est un quartier commerçant où vivent les artistes et les artisans d’art. Temples d’Egérie (Musique), Eosillia (Magie), Lydill (Poésie), Nayanah (Sources), Orao (Histoire, Art pictural), Uléria (Amour).

O Le quartier plébéien : La communauté plébéienne s'occupe de teintureries, et vit près de la poterne de la Tannerie. Temples d’Ancalon (Longévité), Dalilios (Fous), Healmak (Persévérance), Howlvyre (Vent de l'Est), Hypos (Fertilité), Manora (Lune), Nebul (Nuages), Oès (Vent de l'Ouest), Ouragos (Tonnerre), Sharah (Bêtes), Surilys (Joie), Talos (Vent du Sud), Thraxès (Morts), Yoros (Tempêtes), Zoran (Fête), Zwyndill (Vent du Nord).

Ø Aux ordres du Temple : 1866 Après Aménos (Aménos Palenthus, Premier Empereur de Palenthe). Fraîcheur des alcôves de pierre. Échos des psaumes murmurés. Chocs des armes d'entraînement. Passant la formidable épaisseur de l'enceinte extérieure, les PJs pénètrent au coeur du quartier général des Templiers, le Temple de Lhüroon. 10 templiers, 14 chevaliers, 8 inquisiteurs, 8 sentinelles et une trentaine de serviteurs résident en permanence dans ce monument qui domine la ville. Les PJs sont accueillis par Artorius Tartagnus, le Maître de l'Ordre des Templiers (mais pas dirigeant du Temple, c’est un inquisiteur Valerius Pherronus qui dirige le temple et qui collabore avec l’émissaire de l’Empereur, Julius Cagalirius) : « Bienvenue, frêres, nous vous attendions. Il souffle, depuis peu, un vent d'hérésie sur la Terre Sainte ... »

_ Briefing d’Artorius avant de les conduire dans leurs appartements :

La présence des précédents occupants du corps des PJs a été requise pour éclaircir les mystères qui secouent Palenthe depuis quelques mois. En effet, de jeunes femmes patriciennes disparaissent régulièrement, attisant les inimitiés sociales, et la ville est au bord de la crise. Plusieurs chefs plébéiens s'échauffent suite aux accusations de la Noblesse à leur encontre et réclament que le vrai coupable soit arrêté et châtié. Encore faut-il le trouver. Jusqu'à présent les Templiers, sous la direction de l’Inquisiteur Julius Cagalirius, émissaire de l’Empereur, progressent peu dans l'enquête.

La mission des PJs est donc d’élucider l’affaire des disparitions.

De plus, un serviteur vient de faire une étrange découverte sous le Temple : un mystérieux monolithe noir totalement hermétique, portant en son centre une porte circulaire résistant à toute ouverture. Cet artefact pourrait avoir une importance capitale pour l’Ordre. Dés demain Artorius le leur montrera au cas où leurs connaissances puissent aider à l’ouvrir ; ensuite ils pourront commencer leur enquête.

_ Les PJs sont accompagnés dans leurs appartements par Artorius Tartagnus, qui conclut : « Ne révélez rien sur le monolithe, frères, car si j'en crois les légendes, il serait le réceptacle d'une extraordinaire puissance céleste ... »

Ø Et vinrent les anges de lumière : Le lendemain. Regard laiteux de quatre serviteurs aveugles encadrant Artorius Tartagnus en grande tenue. Descente dans les entrailles du Temple. Grincement d'une lourde porte.

_ Odeur de parchemins séculaires et de lampes à huile. Les PJs pénètrent dans un dédale de galeries encombrées de manuscrits occultes (confisqués aux ennemis de la Loi pour être étudiés et afin de connaître leurs méthodes, leur explique Artorius), d'alambics et de reliques. Descente, encore. Soudain, l'air se transforme : odeur d'ozone, froid intense ... La procession s'arrête dans une vaste salle. Une dizaine de larges tunnels aboutissent ici, dans l'éclat diffus des cierges. Au centre gît un cube noir de 4 mètres d'arête, irradiant une puissance presque palpable ! Sa matière est inconnue. Sur un côté s'élève une « porte » composée de trois roues concentriques. Sur le cercle extérieur, 134 symboles rappelant des hiéroglyphes sedeths ; puis un cercle de dessins évoquant les 78 lames du tarot divinatoire nivan et enfin, au centre, 22 lettres étranges, rappelant l’alphabet cunéiforme syrméen et ressemblant vaguement aux Symboles mystiques de la kabbale.

O Lohéann briefe les PJs sur les Syrméens, une civilisation antique, qui auraient inventé l’écriture : « L’écriture cunéiforme a été inventée en Pérégranie, elle a servi à transcrire successivement plusieurs langues anciennes dont le syrméen et le gosh. Elle se compose d’un grand nombre de signes (au moins 300), constitués par des traits en forme de « coins » et de « clous » plus ou moins diversement enchevêtrés, et qui représentent la stylisation sur argile de dessins linéaires primitifs traduisant des objets concrets. Les chiffres sont notés par des encoches, les marchandises par des pictogrammes »).

OMaëllys briefe les PJs sur les Symboles mystiques de la kabbale, utilisés dans le cadre de cette science occulte qui permet à ses adeptes de communiquer avec des êtres surnaturels.

_ Rompant le silence, Artorius Tartagnus récite :

« Et les Anges de Lumière, achevant leur oeuvre terrestre,

S'en retournèrent dans leur disque de feu céleste.

Ils laissèrent aux hommes un écrin poli,

Renfermant le Veilleur, le Messie.

Ce monolithe noir jadis déposé,

Sur une radieuse montagne sacrée,

Fut enfermé dans le Temple de Lhüroon,

Attendant l’Eveil, et l’espoir qu’il redonne ... ».

Artorius Tartagnus explique que nul n'a réussi à ouvrir la « porte » et qu'il ignore si les légendes sont vraies. Mais cette découverte est une occasion sans précédent d'assoir le pouvoir de l'Ordre (la Loi de Lhüroon), si on parvient à l'exploiter. Il a étudié le mécanisme d'ouverture : les roues sont indépendantes, et à chaque passage d'un symbole sur l'axe vertical, un déclic résonne. Il faut sûrement trouver une combinaison de trois signes pour ouvrir la porte. Mais le monolithe est piégé. Huit novices ont déjà péri : « À chaque fois, après le troisième déclic, une lumière aveuglante nous a éblouis, une forte odeur de terre humide nous a soulevés le coeur et, une fois nos sens retrouvés, notre compagnon était mort, carbonisé, son corps de poussière grise s'effritant au moindre souffle ! »

Ø Première Enquête : Une fois remontés à la surface, Artorius informe les PJs qu’une affaire vient d’éclater. Il n’est pas certain qu’elle ait un intérêt pour eux mais il serait judicieux d’aller y jeter un coup d’œil au cas où : Meurtre de Balsamius Quintus, un apothicaire réputé trouvé décapité dans son lit. Si l’affaire s’avère sans rapport avec les disparitions, elle sera confiée au Temple de Tanhar ; mais il faut s’en assurer pour ne laisser passer aucune piste éventuelle. « Pour cette raison, assurez-vous qu’aucun inquisiteur de Tanhar ne vous empêche de découvrir quoi que ce soit d’utile au sujet de notre affaire ... »

Balsamius Quintus tenait une échoppe très florissante dans le Quartier du Commerce. C'était un homme très influent et très envié notamment grâce à ses rapports avec la Cour Impériale à qui il fournissait la majorité de ses médecines. Il ne manquait sans doute pas d'ennemis. Son cadavre a été retrouvé ce matin.

Ø Déroulement de l’enquête :

_Dans le Quartier de la Loi : Les PJs sont observés par l’Ordre des Hospitaliers une organisation concurrente, affiliée au Seigneur Toran Korgon. Malgré l'accréditation templière, les PJs sentent qu’ils doivent se montrer prudents car les Hospitaliers pourraient se servir de leurs agissements inappropriés pour discréditer le Temple de Lhüroon.

_Le Quartier du Commerce : Les PJs passent devant le temple de Nahane où une voyante propose de leur tirer les cartes. Loderr accepte. Il tire une carte représentant un homme allongé sur un nuage qui fait un geste vers le sol où 4 hommes partent en courant au-dessus du sol en 4 directions différentes. La voyante prédit à Loderr que son destin est lié au vent et qu’il devra le suivre pour trouver ce qu’il est venu chercher ...

_L’échoppe de l’apothicaire : Elle est encerclée par des sentinelles de Toran Korgon. A l’intérieur, un inquisiteur est déjà à l’oeuvre, recherchant des indices. A l’arrivée des PJs il leur explique sans grand enthousiasme ce qu’il a découvert pour le moment. C’est à dire rien de plus que ce que les PJs savent, si ce n’est que le corps aurait été en fait découvert et signalé cette nuit par un membre de la Cour Impériale. L’inquisiteur n’a pas l’air trés heureux de voir des envoyés du Temple de Lhüroon ...

O L’échoppe est en désordre. Meubles retournés, potions brisées, papiers éparpillés ...

O La tête de l’homme semble avoir été tranchée nette par une grande lame.

O Parmi les comptes de l’apothicaire, l’inquisiteur de Tanhar découvre une liste de noms de femmes (patriciennes), presque tous rayés. Seul le dernier nom ne l’est pas.

O Parterre, Kylan trouve un pendentif qui tranche avec l’ambiance de la demeure : une amulette en forme de faux.

_ Soudain, pendant leur recherche, le galop lourd d’un destrier se fait entendre. Les PJs distinguent les voix des soldats à l’extérieur saluer une « Altesse ». Bientôt entre dans la pièce un guerrier massif portant une lourde cuirasse et une épée à deux mains. Mesurant quasiment 2 mètres de haut, de longs cheveux noirs détachés, une musculature impressionnante, le guerrier qui fait son entrée est tout à fait impressionnant et très charismatique. Les gardes à l’intérieur s’agenouent devant lui :

« Altesse Impériale, Champion du Seigneur Warlock, que nous vaut l’honneur de ta visite ? »

« Salutations Centurions, c’est moi qui ai signalé la mort de l’apothicaire, je viens m’enquérir des découvertes des inquisiteurs. »

L’inquisiteur de Tanhar s’avance et s’incline :

« Prince Hariès c’est un honneur, laisse moi t’informer de mes découvertes ...

Hariès : « Non. Je ne le souhaite pas. Qui sont ces gens ? ... C’est par eux que j’exige d’être renseigné. »

« Comme il vous plaiera Altesse » répond l’inquisteur avec un regard hargneux vers les PJs.

_Hariès s’isole avec eux et leur fait part de ses inquiétudes quant à un éventuel complot contre son père l’Empereur. Il dit avoir reçu en rêve un message de son dieu lui indiquant que les PJs pointeraient bientôt le visage du Chaos : « Je ne suis rentré de voyage que depuis peu mais je sens que les Melgariens sont à l’oeuvre dans les ombres du Palais. Il règne un parfum de complot à la Cour et au Sénat. Quelque chose se prépare et je ne laisserai pas le trône de mon père menacé. L’apothicaire voulait me prévenir de quelque chose, mais il n’en a pas eu le temps. » _Hariès leur demande de le tenir informé de l’évolution de l’enquête. Il laissera des directives au Palais pour qu’ils puissent lui rendre visite quand ils le souhaiteront. Puis le héros palenthin se retire.

_ Retour au Temple de Lhüroon. Prise d’infos et débriefing avec Artorius. Les noms sur la liste sont bien ceux des femmes disparues, toutes patriciennes. Sauf le dernier, Florinda Fulvia Materone. Elle n’a pas été signalée comme disparue. Artorius obtient facilement son adresse.

_ Résidence des Materone. Palais luxueux entouré d’un jardin magnifique. Important service de sécurité organisé par de puissants mercenaires. A l’intérieur, majordomes et serviteurs se relaient dans un balai incessant. L’opulence est ostentatoirement étalée. Les PJs sont reçus par les parents de Florinda, Lucius et Marcelina Materone. Ces derniers leur apprennent que leur fille est absente, elle s’est rendue dans le quartier plébéien pour assister à une assemblée présidée par un mystérieux pêcheur ... Les parents sont perplexes car le pêcheur aurait rendu la vue à leur fille alors que les prêtres d’Healmak disaient ne pas pouvoir le faire à moins qu’ils ne fassent des offrandes considérables. N’étant pas, actuellement, dans les bonnes grâces du Sénat, leurs moyens sont un peu limités et ils hésitaient à dépenser autant pour rendre la vue à leur fille ... Florinda est retournée voir l’homme pour lui témoigner la reconnaissance de ses parents sous la forme d’une somme modique. Selon leur fille, ajoutent les Materone, l’homme n’est pas qu’un simple pêcheur ; c’est un orateur de talent qui apporte un autre point de vue sur la vie que celui imposé par les Dieux ... Les parents indiquent aux PJs où a lieu l’assemblée du pêcheur : dans le Quartier plébéien près du port de pêche.

_ Le Quartier plébéien. Tension dans le quartier plébéien : « Tiens des patriciens ici. Ils sont encore venus nous accuser de la disparition de leurs vierges ... Partez d’ici vous n’êtes pas les bienvenues ! » _ Les PJs se montrent suffisamment zen pour que la situaion ne dégénère pas. Peu après, ils aperçoivent un vieil homme qui les observe en souriant et qui disparaît au passage d’un chariot ...

_ L’assemblée du Pêcheur. Près du port de pêche sur le sol d’une petite place sont assises une quarantaine de personnes. Assis sur la margelle d’une fontaine, un homme en habits modestes, les cheveux mi-longs et une fine barbe bien taillée discute avec ceux qui semblent l’écouter avec admiration.

O 3 d’entre eux (Janus, Hendarr et Esponia) sont là et prennent note de ses paroles.

O Malaise des gens en présence des PJs, malaise d’Hendarr ...

A l’arrivée des PJs l’homme s’interrompt et se tourne vers l’un des disciples en train de prendre des notes :

« Hendarr ? Que veulent nos amis ? Souhaitent-ils se joindre à nous ? » ; « Je ne sais pas Maître, je vais leur demander. »

Tandis qu’Hendarr se dirige vers les PJs d’un pas mal assuré et leur demande ce qu’ils veulent, le pêcheur poursuit :

« Bien reprenons. Alors qui a la réponse à cette question ? »

Quelqu’un lève la main :

« Maître serait-ce que si nous répondons par la violence aux fausses accusations des Patriciens cela ne leur donnera que plus de raison de nous persécuter ? »

« Cela est vrai en effet. Les Dieux et les Patriciens vous demandent de lourds sacrifices parfois au dépend de votre vie. Si vous répandez la violence vous ne ferez qu’accroître leur légitimité à vous punir. Pardonnez à ceux qui vous haissent, pardonnez à ceux qui vous blessent ou vous insultent car leur rendre coup pour coup ne fera pas de vous des hommes meilleurs qu’eux. N’oubliez pas que pour surmonter les Embûches sur la Voie de l’Illumination vous devez vous efforcer de ne pas agir avec animosité. »

Hendarr revient voir l’homme pour lui dire que les PJs souhaitent lui parler. Alors le pêcheur palenthin met un terme à l’assemblée et propose aux gens de revenir demain s’ils le souhaitent.

_ Les PJs interrogent le pêcheur qui dit se nommer Maëlius. Apparemment Florinda n’est pas là. Maëlius et ses disciples ne l’ont pas vue. Elle n’est pas venue aujourd’hui. Hendarr regarde Maëlius avec tristesse et baisse la tête ... Janus s’énerve un peu sur les PJs qu’il soupçonne de vouloir accuser Maëlius mais ce dernier le calme. Esponia prend la main du « Prophète » en signe de soutien : « Ne t’inquiètes pas Esponia, tout ira bien ... »

La piste s’arrête là. Il est temps de rentrer au Temple pour faire leur rapport ... Cependant il semble que de nombreuses jeunes filles qui ont disparu sont venues rencontrer Maëlius comme il l’a lui-même reconnu devant les PJs.

_Le soir même, la nouvelle de la disparition de Florinda arrive au Temple de Lhüroon. Les parents sont inquiets, ils précisent que leur fille se rendait dans le quartier plébéien ...

Ø Epilogue : En rentrant au Temple de Lhüroon, les PJs apprennent d’Artorius qu’ils sont convoqués le lendemain au Palais Impérial par l’Inquisiteur Julius Cagalirius, Emissaire de l’Imperator, afin de lui faire leur rapport sur l’état d’avancement de l’enquête sur les disparitions …

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.


Dernière édition par Zortanos le Voyageur le Mar 4 Jan 2011 - 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cairne Bloodhoof

avatar

Date d'inscription : 06/06/2009
Chronique d'Arhys : Pollyanna Hendarr

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Dim 26 Déc 2010 - 16:21

Hariès le Champion de Warlock, dieu de la guerre, deviendra plus tard Champion de Melgarot Dieu du Chao.
Mon gars qu'est ce que tu fous chez Melgarot ??? confused
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 4 Jan 2011 - 10:20

Un coupable idéal

[31/12/10. Aënolë, Kylann, Loderr, Lohéann, Maëva]

Ø Palais impérial, le lendemain : Les PJs sont reçus dans un bureau par l’inquisiteur de Lhüroon Julius Cagalirius. Homme sévère, 45 ans, le visage fin taillé à la serpe, il ne rigole pas.

Julius Cagalirius et Valerius Pherronus sont des Inquisiteurs de Lhüroon qui sont plus importants que les Inquisiteurs de Tanhar qui eux ont plus un rôle d’enquêteur que de justice.

L’inquisiteur écoute leur rapport avec attention.

_ Une fois le rapport terminé, Cagalirius leur parle d’un protos nommé Hendarr Parthenos. Cet homme se serait présenté à la Cour en possession, selon ses propres dires, d’informations capitales au sujet des enlèvements. Cependant il n’a pas été pris au sérieux ; la centurie a pensé qu’il s’agissait d’un vagabond protos tentant de se faire quelques piécettes sans effort et il a été éconduit. Toutefois, à la vue des informations récentes apportées par les PJs, il pourrait être intéressant de l’interroger en particulier. Sans son mentor pour le surveiller, il pourrait s’avérer plus loquace … Cagalirius leur demande donc d’aller interroger Hendarr chez lui.

Ø Chez Hendarr Parthenos : Le disciple de Maëlius vit seul dans une modeste mansarde du Quartier plébéien.

Lorsque les PJs l’interrogent, il nie, dans un premier temps, s’être rendu au Palais et il nie également avoir vu quelque chose de louche se produire parmi les disciples de Maëlius. Mais sous la pression des PJs, il finit par avouer qu’il a vu un soir alors qu’ils se croyaient seuls, le Prophète remettre un recueil à l’aspect inquiétant à l’un de ses disciples, un certain Malgamius Faustus (connu dans la Théologie Vraie Foi comme un traître qui ne put se résigner à renoncer au confort matériel et qui essaya de détourner, par la tentation, les disciples du Prophète vers une doctrine plus individualiste). Hendarr leur indique où réside ce Malgamius Faustus.

Ø Chez Malgamius Faustus : Malgamius (32 ans) tient une tannerie dans le quartier plébéien, avec son frère jumeau Agarius, son épouse Zora (27 ans), son fils de 9 ans Varius et sa fille de 6 ans Balmara qui a les paupières collées depuis la naissance et qui n’a jamais pu ouvrir les yeux. C’est d’ailleurs pour cette raison que Malgamius a voulu se rapprocher du Prophète et obtenir ses bonnes grâces pour qu’il rende la vue à sa fille ... Malgamius n’est pas pauvre même s’il n’est pas opulent non plus ; son commerce fonctionne bien et sa demeure en témoigne. Il a voulu acheter les services de Maëlius qui semblaient moins honéreux que ceux du Temple de Healmak. Mais le Prophète a refusé son or en lui disant que le seul enrichissement qu’il souhaitait était celui de son âme. Il a invité Malgamius à enrichir son âme en précisant qu’il s’agirait là d’une rémunération bien plus valable pour le service qu’il lui demandait ...

Malgamius accueille les PJs avec hospitalité et répond volontiers à leurs questions :

Concernant le livre, il confirme que Maëlius lui en a offert un mais il dit qu’il ne sait pas de quoi il traite vu qu’il lui est interdit d’y jeter un oeil. Il s’agit là en effet d’une épreuve qu’il doit réussir pour enrichir son âme.

Il ne refuse pas cependant de permettre aux PJs de voir le livre mais lui ne devra pas être dans la pièce quand ils le feront. Car il doit résister à cette tentation.

_ Le livre en question est un exemplaire de Nox Tenebrae, un recueil de démonologie.

_ Les PJs n’ont pas d’autre choix que de procéder à l’arrestation de Malgamius sous le regard attéré de sa famille. Toute possession de ce genre de recueil est en effet passible de la peine de mort.

_ Ramené au Palais,Malgamius est emprisonné et soumis à la question par Julius Cagalirius en personne, en présence des PJs. Malgamius prétend que c’est Hendarr qui lui a amené le livre et pas Maëlius.Cagalirius ignore ses mensonges et le torture de plus bel pour qu’il finisse par avouer que Maëlius est un infernaliste qui enseigne à ses disciples des rites démoniaques. C’est exsangue que Malgamius finit par avouer ce que veut entendre Cagalirius et dans son dernier souffle, il demande au Prophète de lui pardonner ...

_ Une fois l’interrogatoire terminé,Julius Cagalirius abandonne le cadavre de son témoin et, essuyant ses mains dégoulinantes de sang, il ordonne aux PJs de se rendre dans le quartier plébéien et de procéder à l’arrestation de Maëlius.

_ Loderr fait parvenir une missive au Prince Hariès l’informant que les PJs partent arrêter Maëlius.
_ En chemin, les PJs rencontrent le vieil homme drapé de sombre qui les observe de l’autre bout de la rue. De la tête, il leur indique en silence une direction. Lorsqu’ils s’y rendent, les PJs l’aperçoivent à nouveau ; il leur indique une autre direction et ainsi de suite jusqu’à arriver dans une ruelle du quartier plébéien proche du port de pêche où se trouve un mendiant complètement ivre. Il est assis sur une caisse contenant plusieurs bouteilles d’un de bon vin qui doit coûter extrêmement cher. Il fait l’aumône en tendant une bourse vide qui porte l’emblème de la famille Materone. L’ivrogne dit avoir trouvé la bourse non loin, à deux rues d’ici. Les PJs comprennnent qu’il s’agit de la bourse de Florindaqu’elle a du perdre lors de son enlèvement …

_ Enquête sur place pour analyser les traces de l’enlèvement. Très peu de choses à trouver à part quelques maigres traces de lutte : le carreau cassé d’une maison abandonnée avec un peu de sang ; un tonneau renversé contenant des détritus récents ; enfin une pièce d’or oubliée par l’ivrogne ayant roulé dans le caniveau …

_ L’arrestation du Prophète. Les PJs arrivent devant lui et commencent à procéder à son arrestation sous les regards médusés de son assistance. Soudain ils sont à nouveau devant Julius Cagalirius qui les regarde d’un air dubitatif ... L’inquisiteur congédie les PJs. Il semble qu’ils viennent de lui faire leur rapport de mission, mais ils n’en ont aucun souvenir ...

Ø Epilogue : Les PJs apprennent en rentrant au Temple de Lhüroon, la version officielle issue de leur rapport : Malgamius comptait trahir et il a inventé toute cette histoire. Personne ne lui a remis le livre ; il était à lui. C’était un apprenti infernaliste qui comptait se servir de l’influence de Maëlius à ses propres fins. Mais le pêcheur est innocent …

_ Le livre de démonologie, Nox Tenebrae, est ramené au Temple. Artorius leur dit que ce livre est très rare et que le Temple en possède une copie. Mais au moment de le ranger Artorius découvre que l’exemplaire qu’il possédait n’est plus à sa place … D’après les registres du Temple, le livre a été emprunté, il y a deux mois, par un certain Claudius Marius qui l’aurait emporté au Palais pour son maître mais il est inscrit dans le registre que le livre a été rendu …

_ Artorius a demandé à deux de ses hommes de vérifier si toutes les femmes de la liste avaient un lien avec le pêcheur du quartier plébéien. Et c’est effectivement le cas : toutes les patriciennes disparues inscrites sur la liste sont de jeunes vierges ayant côtoyé le pêcheur Maëlius peu avant de disparaître sans laisser de trace. De plus il semble que les enlèvements aient lieu selon une périodicité fixe : environ tous les 15 jours.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 18 Jan 2011 - 17:40

Fausse piste

[15/01/10. Aënolë, Kylann, Lohéann, Maëva]

Ø Temple de Lhüroon, le lendemain : Les PJs sont convoqués par Artorius. Celui-ci a l’air ennuyé. Il a reçu un message de l’Inquisiteur Julius Cagalirius lui faisant part de son mécontentement concernant les PJs. En effet hier soir, le Prince Hariès Enduiras est venu le voir pour lui demander des nouvelles « du prisonnier melgarien que les PJs partaient appréhender ». Cagalirius a été contraint de lui expliquer que l’arrestation n’avait pas eu lieu. Hariès a été fort fâché de cette déconvenue, ce qui risque d’entâcher l’influence de l’Emissaire auprès de l’Empereur et la réputation d’infaillibilité du Temple de Lhüroon. Cagalirius, par la voix d’Artorius, a vivement conseillé aux PJs d’être plus prudents dans leurs rapports au Prince Hariès ...

_ Après cette mise au point, Artorius enchaîne : Une nouvelle affaire de meurtre lui est parvenue ce matin par la Garde Prétorienne (garde impériale dédiée à la protection rapprochée de l’Imperator). Dans le Quartier des Arts, un homme a été retrouvé décapité de la même manière que l’apothicaire Balsamius Quintus. Tout semble indiquer que ce meurtre a un rapport avec le précédent. Les PJs doivent se rendre sur place pour enquêter. La victime est un antiquaire du nom de Abelardius Argantius. Artorius leur donne son adresse.

Ø Le Quartier des Arts : Ruelles lumineuses bordées de maisons basses. Quartier commerçant où vivent les artistes et les artisans d’art. Temples d’Egérie (Musique), Eosillia (Magie), Lydill (Poésie), Nayanah (Sources), Orao (Histoire, Art pictural), Uléria (Amour).

Ø L’échoppe de l’antiquaire : Devant la boutique, dont le périmètre est bouclé par des Sentinelles de Toran Korgon, sont entassées de nombreux objets antiques dont des anciennes reliques sedeths. Les PJs remarquent que certains objets ressemblent assez aux symboles de la grande roue, même si pour en avoir le cœur net il faudrait les y comparer.

_ Fouille de l’endroit :

O L’échoppe est en désordre. Meubles renversés, objets inestimbales brisés, etc. Un tableau attire leur attention ; il représente un paysage palenthin et il porte comme signature un symbole sedeth ; le tableau ne semble pas une antiquité malgré ce symbole sedeth en guise de signature …

O Abelardius Argantius est dans son lit. Sa tête semble avoir été tranchée nette par une grande lame.

O Les PJs découvrent un passage secret qui conduit à une crypte souterraine où sont cachées les reliques les plus étranges et les plus sombres que possède l’antiquaire (dague de sacrifice sedeth, livre d’incantations kabbalistiques, etc.)

O Dans la crypte, en plus de ces objets impies, les PJs découvrent un cercle kabbalistique vraisemblablement démoniaque et une missive adressée à l’antiquaire : « Le démon réclame une nouvelle vierge Abelardius. Je vous ferai parvenir demain soir le nom de notre prochaine victime. Trouvez un moyen de remplacer l’apothicaire, son absence nous fait défaut mais le temps nous manque. Soyez demain soir à l’angle de la rue des tanneurs et de la rue des cordonniers, je vous enverrai l’un de mes disciples. »

Ø Concernant le tableau, Maëva reçoit en visions les inspirations de l’artiste : Anges de Lumière descendant d’un navire de feu céleste et tendant vers les hommes des poignards de cristal ; une roue composée de trois cercles concentriques aux symboles étranges et tournant sur eux-mêmes sans s’arrêter, une porte de fer qui se referme sur un Ange de Lumière assis à l’intérieur d’un monolithe noir ; une montagne solitaire, au milieu d’un désert, au sommet de laquelle se trouve une antique cité et au-dessus de laquelle planent les Anges de Lumière.

_ De retour au Temple de Lhüroon, Maëva descend au monolithe pour peindre une représentation de la porte et de ces trois roues concentriques. Artorius leur demande de retrouver l‘artiste qui a peint le tableau découvert chez l’antiquaire et de l’interroger sur son oeuvre. S’il est encore en vie, il pourrait posséder des indices concernant le monolithe. Les PJs se montrent plus prudents : il s’agit peut-être d’une coïncidence. Quoiqu’il en soit, Artorius va étudier le tableau de plus près ...

Ø Rendez-vous secret : Le soir même, à l’angle de la rue des tanneurs et de la rue des cordonniers, dans le Quartier Plébéien, un homme attend. Aënolë se rend au rendez-vous et l’homme lui confie une lettre : « Je vais m’occuper de la patricienne Eleonora Cagalirius. Elle va rejoindre mon cercle et je vous la livrerai pour le prochain sacrifice. Tâchez d’être plus discrets que pour Florinda, le Temple de Lhüroon se doute de quelque chose et je ne veux pas être dérangé lors de la prochaine cérémonie … »

_ Aënolë laisse l’homme partir mais il le suit discrètement jusque chez lui. Il habite une demeure modeste du quartier plébéien.

Ø Epilogue : L’étrange vieil homme, que les PJs ont rencontré à quelques reprises, se montre alors et leur indique un autre chemin. Il sort un livre de sa manche (le Code de Nannurakkû) et, tout en s’éloignant, commence à parler en syrméen...

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 18 Jan 2011 - 17:41

Vraie piste

[15/01/10. Adélaïde, Aënolë, Hérohn, Jérémiah, Kylann, Loderr, Lohéann, Maëllys, Parma, Théodoria]

Ø Incruste des PJs du soir : L’étrange vieil homme vient les voir au Temple de Lhüroon, le soir et les conduit aux autres PJs. Il disparaît au détour d’une ruelle au moment où les PJs du soir aperçoivent les PJs du matin. En s’approchant ils voient à nouveau le vieil homme, un livre ouvert et s’apprêtant à partir. Il semble impossible que le vieil homme ait pu se déplacer assez vite pour atteindre cette position après les avoir quittés …

Ø La Piste du Vieil homme : Tout en s’éloignant, le vieil homme commence à lire en syrméen quelques versets de son livre (le Code de Nannurakkû) : « La Loi est absolue, la Loi est incontournable, la Loi doit être respectée et ne peut être contestée. Telle est la volonté des Dieux. Aussi vrai que Mashtû a engendré la Terre et le Ciel, aussi vrai que les esclaves sont nés pour ramper et pour servir les Rois, aussi vrai que les Dieux ont créé les Hommes pour les servir et les adorer, aussi vrai que les Rois entendent la volonté des Dieux et la disent aux citoyens, aussi vrai que la volonté des Dieux fait force de Loi dans toutes les cités de l’Empire de Batubatan où ils résident et dans celles où ils ne résident pas, la Loi est le liant qui permet à l’empire des Hommes de perdurer… Mais la Loi ne peut être assise que si ses fondements sont stables. C’est pourquoi le Chaos tente en permanence de les gangrener. Parfois il suffit de gratter un peu la surface d’un pilier de la Loi pour y déceler la Bête Dévorante qui le ronge de l’intérieur … »

_ Soudain il s’arrête de marcher et de parler. Il ferme son livre et montre aux PJs la villa devant laquelle ils viennent de s’arrêter. Ils sont dans le Quartier de la Loi devant la villa opulente d’un Sénateur. Il s’agit de la demeure du Sénateur d’Ayoglirone Teresius Vladimirius Vitalius Pherronus et de son épouse Taliana Manfriti.

_ Une fois que les PJs ont pris connaissance de l’endroit où ils se trouvent, ils réalisent que le vieil homme n’est plus là …

A cette heure tardive les PJs ne peuvent pas obtenir d’audience auprès du Sénateur. Il faudra revenir le lendemain.

_ Retour au Temple de Lhüroon le soir même. Débriefing avec Artorius : Concernant le rendez-vous secret, Artorius s’étonne d’apprendre que les PJs n’ont pas procédé à l’arrestation du disciple infernaliste alors qu’il constituait le seul espoir de remonter la piste du complot melgarien. Il ordonne aux PJs de le ramener immédiatement s’il n’est pas déjà trop tard ...

_ Un peu plus tard, Hérohn informe Artorius que le disciple devrait se présenter au Temple demain matin ...

Ø Le lendemain : Hariès se fâche. Le Prince palenthin a convoqué les PJs mais ils ne sont pas venus. Hariès se rend directement au Temple de Lhüroon pour les voir. Hariès leur explique que la réprimande d’Artorius était injustifiée ; le Champion de Warlock n’est pas vénère contre eux, il a juste voulu voir le prisonnier et Cagalirius a fait des histoires … Il s’est inquiété pour les PJs, craignant qu’il ne leur soit arrivé quelque chose suite à leur confrontation avec « le Melgarien » (Maëlius). Il a craint qu’ils aient été pervertis. Cependant lorsque les PJs lui racontent les évènements qu’ils ont vécus, Hariès se fâche. Il n’aime pas du tout être pris pour un imbécile et Cagalirius semble ne pas avoir joué franc jeu avec lui. De plus son ordre de convocation des PJs s’est bien perdu quelque part …

_ Hariès souhaite aller meuler Maëlius. Mais Hérohn parvient à l’en dissuader ; en effet il existe encore des doutes sur la culpabilité du pêcheur. Le Prince palenthin se range à leur avis attendant que la vision de son Dieu se réalise et que les PJs « lui pointent le Chaos ».

_ Quoi qu’il en soit, le Prince de Palenthe annonce qu’il ira demander des explications à Cagalirius au sujet de ses mensonges. Et il reconfirme son ordre : dés que les PJs voudront le voir, ils n’auront qu’à se présenter au Palais et le demander.

_ Après le départ du Prince de Palenthe, Artorius informe les PJs que le disciple infernaliste s’est bien présenté au Temple ce matin. Il croupit dans les geôles dans l’attente de son transfert au Palais devant l’Inquisiteur Cagalirius. Hérohn demande à l’interroger avant. Le prisonnier s’avère en fait être un prêtre de Healmak se nommant Remus Orestus. (Dans la Théologie Vraie Foi, il y a un Remus connu parmi les 10 Apôtres du Prophète, est-ce lui ?) Il est quelque peu désabusé par la politique de son Temple. Il a décidé d’écouter le Prophète car les paroles de ce dernier semblent plus proches de ses propres convictions. Le Prophète lui a fait passer une épreuve. Il devait donner à une personne une missive sans en connaître le contenu et en écoutant son coeur. Interrogé par les PJs, il révèle que c’est Hendarr qui lui a confié cette mission ; et non pas Maëlius directement. Maëllys identifie Remus comme une âme innocente. Artorius confirme à contre coeur et le laisse partir ...

Ø Eleonora Cagalirius : Elle réside dans une riche demeure du Quartier de la Loi. Jeune femme de 13 ans elle vit avec son père Tobius Cagalirius (frère cadet de Julius) et de Laurencia Senfritti. Tobius est le Préteur de Palenthe.

Eleonora est absente pour l’heure. Tobius et Laurencia croient se souvenir qu’elle s’est rendue tôt ce matin dans le Quartier plébéien pour quelques bonnes œuvres : « Notre enfant a le cœur sur la main même si hélas, celui-ci ne fonctionne pas très bien. Elle se fatigue vite et ne peut longtemps faire d’efforts physiques. Selon le Temple de Healmak, si elle ne se ménage pas elle pourrait y laisser la vie. Cette chère enfant semble vouloir profiter de chaque instant que lui accordent les Dieux pour faire le bien autour d’elle … »

_ Go Maëlius.

Ø L’Assemblée du Prophète : Maëlius et ses disciples devisent toujours sur les considérations philosophiques de la vie :

« … Croyez-vous que les Patriciens soient mieux lotis que vous, vous qui les haïssez pour leurs soupçons ? Ils sont en effet autant esclaves que vous. Ils croient être libres parce qu’ils possèdent un pouvoir sur certains de leurs semblables, mais en réalité eux aussi doivent se soumettre à la volonté des Dieux, même si celle-ci leur paraît parfois douteuse. Vous pensez que les Patriciens sont moins tyrannisés que vous par les Dieux, mais vous vous trompez. Les sacrifices qu’ils doivent faire sont autant abjects que ceux auxquels vous vous soumettez. Au lieu de haïr les Patriciens vous devriez les plaindre comme vous vous plaignez, car par-delà la mort, comme vous, ils resteront esclaves de la dictature des Dieux. Comment être libre lorsque l’on accepte la domination des Dieux dont l’autorité ne s’appuie que sur la cruauté dont ils font preuve envers les Hommes, les privant de ce qu’ils désirent pour mieux les asservir et les récompensant comme des bêtes avec quelques divines friandises. Vous n’obtiendrez de réelle liberté que sur la Voie de l’Illumination. Libérez vous de toutes ses matérialités qui vous enchaînent et vous parviendrez à vous élever vers un monde sans entrave … »

_ Maëlius s’interrompt en apercevant les PJs. Il leur sourit et les accueille avec sérénité : « Voici nos amis Patriciens, vous êtes les bienvenues, joignez-vous à nous je vous en prie. »

Hendarr est nerveux. Janus, Esponia et l’ensemble des disciples qui étaient présents lors de la dernière rencontre entre les PJs et le Prophète sont inquiets, mais Maëlius les rassure d’un regard.

_ Maëlius clôture l’assemblée pour discuter avec les PJs et donne rendez-vous à tout le monde le lendemain.

_ Les PJs reconnaissent Eleonora parmi les disciples. Celle-ci se demande ce que lui veulent des envoyés du Temple de Lhüroon et elle les rassure : il ne lui est rien arrivé. Eleonora est une jeune et charmante palenthine, joli visage, longue natte noire, le regard serein et compatissant, elle parle d’une voix douce et semble incapable de se mettre en colère. (La Théologie Vraie Foi apprend à Lohéann que l’une des 10 Apôtres du Prophète se nomme Eleonora ! …)

_ Puisque l’assemblée est terminée, Eleonora décide de rentrer chez elle. Les PJs décident de la raccompagner de crainte qu’il lui arrive quelque chose. En chemin, ils lui demandent ce qu’elle faisait à l’assemblée du pêcheur. Eleonora finit par avouer, mal à l’aise, que c’est son oncle Julius qui lui a conseillé de rencontrer le pêcheur. Elle ne veut pas nuire à son oncle mais elle ne sait pas non plus mentir. En effet, Eleonora souffre d’une maladie du cœur et Julius, ne supportant plus les souffrances de sa nièce, lui a conseillé d’aller voir le pêcheur qui fait des miracles dans le Quartier plébéien. Mais il lui a déconseillé d’en parler à ses parents car le pêcheur n’est pas bien vu par la religion et il parle en connaissance de cause !

Ø Hendarr Parthenos : Pendant ce temps, Théodoria accompagne Hendarr chez lui pour lui poser quelques questions au sujet de ses agissements suspects. Le Protos avoue qu’il agit pour le compte de hautes instances impériales qui tentent de discréditer Maëlius. Apparemment Hendarr souhaite par ce biais se tirer de sa condition de pariat.

_ Toutefois lorsque les PJs ont balancé à Maëlius qu’Hendarr agissaitt dans son ombre, le Prophète a souri et il a ajouté d’une voix énigmatique : « J’ai toute foi en mon disciple … »

Ø Enquête sur le serviteur : Les PJs se renseignent à la Cour au sujet du serviteur qui a emprunté pour son maître le livre de démonologie. Claudius Marius est en fait un valet de l’Inquisiteur Julius Cagalirius

Ø La demeure du Sénateur : Finalement, il ne reste plus au PJs qu’à se rendre chez le Sénateur d’Ayoglirone Teresius Vladimirius Vitalius Pherronus qui semble avoir un lien certain avec les meurtres par décapitation.

_ A première vue, tout paraît normal, (sauf les faux « décoratives » accrochées aux murs de certaines pièces non visibles du salon) jusqu’au moment où le singe de Jérémiah arrache du cou du Sénateur un pendentif en forme de faux.

_ Le combat démarre. Hariès déploie toute la puissance du Seigneur Warlock et s’attaque aux démons gardiens des infernalistes (Terroth et Delindrath l’Usurpatrice). Les Premières cibles des Assassins Melgariens sont tuées sans pitié (Parma, Hérohn, Aënolë, Lohéann, Maëllys, et Kylan). Dés qu’elles tombent, elles sont égorgées pour être achevées. (Quand un PJ meurt, son âme (qui a la réelle apparence du PJ) apparaît, pour les autres PJs uniquement, en surface de son corps et le cube pulse …)

_ Le combat est très violent. 6 morts à déplorer parmi les PJs.

_ Soudain, alors qu’ils sont en train de se faire massacrer, les PJs sentent le regard des Dieux sur eux et ils comprennent instinctivement qu’à cette époque les Dieux sont beaucoup plus interventionnistes qu’à leur époque et que les prières des mortels sont plus souvent exhaussées.

_ Loderr prie Morgorïn et reçoit son marteau divin qui lui permet de rendre la vie à tout le groupe. Jérémiah invoque Lhüroon pour révéler les Melgariens invisibles. Lohéann prie Orao et reçoit le pouvoir d’invoquer un rayon de lumière divine. Le Seigneur Wanaël Galendil apparaît et provoque la symbiose des armes d’Aënolë avec son âme. Une fois les Melgariens visibles, Hariès peut lancer sur eux les lames divines du Seigneur Warlock.

_ Le combat tourne alors à l’avantage des PJs, les Melgariens tentent de fuir. Mais les PJs parviennent à tous les éliminer avant qu’ils ne disparaissent. Seul le Sénateur est parvenu à fuir par téléportation au début du combat.

_ Découverte sur les corps des vaincus (dont celui de Claudius Marius, le serviteur de Cagalirius), de pendentifs en forme de faux.

_ A la fin du combat le Seigneur Wanaël Galendil entre dans la demeure et félicite Aënolë pour son combat. Il salue également la prestation du Champion de Warlock. Puis, avant de disparaître, Il annonce aux PJs d’une voix énigmatique, que les Dieux ont décidé de mettre à l’épreuve une âme en peine errant depuis près de deux mille ans : « Du succès de votre corps dépend sa Rédemption, et de sa Rédemption dépend le succès de votre âme … »

_ En fouillant la demeure, les PJs révèlent un passage secret conduisant à une cave où les Melgariens préparaient leur prochain enlèvement. Les PJs y découvrent le plan d’une maison patricienne avec des informations sur l’emploi du temps d’une certaine Eleonora Cagalirius. En fouillant la cave, les PJs découvrent également un dossier sur « l’Annaliste Hendarr Parthenos » dans lequel sa vie est relatée : la mort de ses parents, exécutés injustement pour un crime qu’ils n’avaient pas commis mais qui leur a été mis sur le dos à cause de leur origine protos, sa frustration de ne pas pouvoir accéder à la société palenthine du fait de son origine, frustration qui est devenue une ambition avec le temps, ambition sur laquelle les Melgariens ont pu jouer en lui faisant croire qu’il servirait bien l’Empereur s’il aidait le Patriciat à confondre Maëlius et qu’il recevrait en récompense la reconnaissance de l’Imperator. Et c’est ainsi qu’Hendarr Parthenos est devenu, à son insu, un pion des Melgariens.

Ø Epilogue : Comment les PJs vont-ils digérer toutes les informations obtenues ? Que vont-ils choisir de révéler et que vont-ils choisir de garder secret ? L’avenir dépend de leurs choix … L’affaire des disparitions est-elle résolue ? Quel rôle Julius Cagalirius a-t-il joué ? En a-t-il seulement joué un ? Et si la mission des corps d’emprunt est résolue, celle des PJs l’est-elle pour autant ? Sur ce point pas de véritable progrès : pourquoi les PJs sont-ils là ? Sûrement pas pour interpréter le rôle de cadavres …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 1 Fév 2011 - 17:11

Episode 16

[29/01/11. Aënolë, Hérohn, Jérémiah, Lohéann, Maëllys, Parma, Théodoria]

Ø Temple de Lhüroon : Nuit. Les PJs dorment ils viennent de rentrer de la villa du Sénateur et rêvent du portail sous le Temple. Soudain un choc sourd contre les volets de leurs chambres les réveille en sursaut. Dans la cour du Temple, les attend le Vieil homme ...

_ Lorsque les PJs sont tous réunis autour de lui, le Vieil homme prononce une nouvelle énigme avant de disparaître. Les PJs comprennent qu’ils doivent traverser Palenthe pour se rende à la Piscine de Nayanah.

Ø Songes d'éternité : An de grâce 1866 Après Aménos, Palenthe. Ciel étoilé, un halo diaphane souligne le paysage d'une nuance lunaire. Dans la fraîcheur de la nuit, un parfum de myrrhe et d'olivier sature les sens jusqu'à l'ivresse, donnant une impression de surnaturel à cette promenade nocturne ... Est-ce un songe ou la réalité ? ...

_ Les PJs parviennent à la Piscine de Nayanah. Merveille d'ingéniosité hydraulique, le bassin est au coeur d'un réseau de collecteurs des eaux de pluie. Mais Nayanah est plus qu'une simple piscine : réputée pour ses propriétés curatives, elle aurait été utilisée par les devins pour y lire l'avenir en agitant l'eau avec une branche.

_ Soudain, devant le bassin, apparaît le Vieil homme. Le temps semble se figer un instant puis, sans mot dire, il pénètre dans le bassin pour y disparaître ...

_ Certains PJs aperçoivent à la surface du bassin le visage d'une petite fille elfe à la peau cuivrée et aux yeux d'émeraude.

_ Soudain une forme se dresse au milieu des eaux : un être liquide figé dans un appel muet. Scintillant sous la lumière de la lune, il attend ...

_ Les PJs comprennent qu’ils doivent plonger et explorer le labyrinthe de tunnels immergé qui part de la piscine. Lorsque les PJs « entrent » dans la créature d'eau, ils s'aperçoivent qu'ils respirent sans problème et qu'ils y voient comme en plein jour. Les PJs pénètrent dans un dédale de « sas » s'ouvrant facilement. Chacun est orné d'une lettre. Les PJs se souviennent du message du Vieil homme « Puisse le nom de la Loi vous guider » et empruntent successivement les sas comportant les lettres L H U R O O N.

Ø La légende, le verbe et le Pénitent : Au détour d'un dernier passage, un puit de lumière vient soudain inonder l'obscurité aquatique ... Sortie. Chaleur des candélabres de cuivre. Les PJs découvrent une surprenante caverne aux murs ornés de textes en cunéiforme (des versets du Code de Nannurakkû). Au centre, la silhouette décharnée et translucide du vieil homme médite sur un pentacle orné des 22 lettres de la kabbale : les signes de la roue centrale du monolithe !

_ Poursuivant son intense réflexion, le vieil homme désigne d'un doigt spectral la douzième lettre de la kabbale, Thys (symbole de vie et de mort), puis il s'écrie : « Ô fils de la Loi qu'avez-vous fait ? En la Morte Terre siège l'Abomination ! Ô Seigneur Roi, ils ont renié ton nom ! Et me voilà condamné aux portes de ta cité pendant que tes filles périssent dans la gueule du dragon. Tranchées par l'inexorable égalisatrice, elles agonisent et leurs hurlements se perdent aux quatre coins des vents. Puisses-tu entendre ma prière, Ô Seigneur Roi, et permettre aux Justes de suivre les vents jusqu’à leur Maître. Car il leur indiquera où trouver celui qui sera libéré pour sauver les peuples ... » Enfin, il se met à lire le Code de Nannurakkû à voix haute : « Thys-reyah Mashtû... » (Au commencement ...). Thys. Douzième lettre de l'art kabbalistique et première du Code de Nannurakkû ... À cet instant se lève un vent violent qui emprisonne les PJs, les étouffant presque, puis les emporte, inconscients, au pied du Temple de Lhüroon ...

Ø Le bras de la vengeance : Le lendemain, les PJs s'éveillent dans la salle commune du quartier général des Templiers. Artorius Tartagnus est là et leur explique qu'on les a trouvés, inconscients, au matin. Il écoute leur récit et les aide à analyser le discours du Pénitent :

O Le passage sur les enfants de la Loi qui ont renié le nom du Seigneur Roi indique que des hommes, issus des religions de la Loi, ont renié leur foi pour se tourner vers le Chaos, une secte vouée à Melgaroth sans aucun doute ...

O En la Morte Terre : Royaume divin de Thraxès, le Dieu des Morts, c’est aussi le nom que donnent les habitants de la Palenthe antique à la vallée de Terragosus (« la terre ridée » en palenthin, perpendiculaire au sud de la ville) : « Cependant certains endroits de l’Empire semblent glacés même lors des pires chaleurs de l'été. Ces étendues de terre brunes et désolées marquent les sites où d'innombrables armées s'affrontèrent dans des batailles historiques. Là, rien ne poussera plus ; la terre poussiéreuse a absorbé le sang des générations. » La vallée de Terragosus est un coupe-gorge où fut versé le sang d’innombrables soldats, palenthins principalement mais aussi originaires de toutes les nations qui les affrontèrent.

O Le retour de l'Abomination : c'est dans cette vallée inaccessible que se cachent les séides de Melgaroth, le Dieu du Chaos.

O L'inexorable égalisatrice : Dans la liturgie de Thraxès, la faux est également surnommée ainsi. La faux semble être l’emblême de la secte responsable des enlèvements des jeunes vierges.

O Le passage sur les Quatre Vents : Le Maître des Quatre Vents est Eos, le Dieu de l’Air. Ce qui voudrait dire que ce dernier doit guider les « Justes » vers un libérateur … Artorius n’en comprend pas plus. Serait-ce de l’entité enfermée dans le monolithe dont il est question ? Quel rapport avec la Secte melgarienne ? Qui sont les « Justes » ? Les PJs ?

_ Lorsque les PJs parlent à Artorius de la Piscine de Nayanah, ce dernier est surpris car elle est à sec depuis huit jours ! Alors, hallucination collective ou voyage initiatique ?

_ Après toutes ses révélations, Artorius Tartagnus réunit les PJs et quelques chevaliers et prépare l’attaque du repaire des Melgariens. Les PJs suggèrent à Artorius de prévenir Hariès. Prévenu, le Prince palenthin arrive au Temple et organise « son armée » pour coordonner l’assaut :

_ Briefing de Hariès. Il annonce qu’il prend le commandement de l’expédition : tout le monde devra se placer sous ses ordres pendant la bataille :

« Forge Guerre tu demeureras à l’arrière pour organiser les soins et les résurrections. Il ne faudra pas perdre de temps cette fois. Nous sommes passés près de la défaite la nuit dernière. Vous ne sembliez pas maîtriser vos capacités. Peut-être manquez-vous de pratique contre des ennemis aussi puissants. Qui d’entre vous peut encore aider aux soins ? Qui dispose de pouvoirs élémentaires de la Vie ou de pouvoirs angéliques capables de maintenir la santé de notre groupe ?

« Artorius tu placeras tes Sentinelles en protection des soigneurs, notre victoire dépendra d’eux.

« (A Kylan) Guerrier, tu combattras à mes côtés en première ligne. Laisse le menu fretin de nos adversaires à nos combattants les moins puissants. Tu ne fais pas honneur au Seigneur des Armes si tu affrontes des adversaires trop faibles pour toi.

« Ne sous-estimez cependant pas nos ennemis, ils sont puissants et se montreront sans pitié. Ils ont des pouvoirs que vous ne soupçonnez pas ; ils peuvent par exemple nous retourner les uns contre les autres. Il n’y aura pas de discussion ; il n’y aura que des exécutions. Aucun d’entre vous ne devra hésiter ! Aucune merci ne sera accordée !

_ Puis Hariès confie aux PJs certains de ses objets magiques :

« (A Aurélia) Toi prends mon Anneau de Souhaits tu t’en serviras pour ressusciter les morts. Il ne reste plus que 4 souhaits mais s’il est vide à la fin du combat ce n’est pas grave j’en trouverai bien d’autres. La priorité c’est notre victoire … »

_ Les PJs se répartissent les artefacts et les potions afin d’optimiser leurs chances de victoire lors de la bataille.

Ø La traque du traître :

_ Hariès se souvient d’une légende au sujet d’un rocher ressemblant à un dragon et il sait où le trouver. Il guide la troupe. _ Cheval ; une journée de route. Ils arrivent le soir

_ La « gueule » du dragon abrite un puits qui donne sur des grottes ... _ Corde ; Escalade …

_ Vibrations sourdes des tambours mêlés aux incantations gutturales. Relents nauséeux du sang suintant de la roche. Une cinquantaine d'adeptes hurlent leur folie hallucinée. Plus haut, trois sarcophages de pierre contenant des victimes paralysées de terreur (dont Florinda Materone). Derrière, Julius s'apprête à les éventrer avec une faux gigantesque. Non loin de l’autel dans un cercle kabbalistique, se tient la silhouette translucide d’un squelette encapuchonné (Baazthible). Près de Julius veille un démon à la tête de taureau (Krovgoth). La symbolique de la Mort est partout dans les décorations macabres de la grotte.

Julius : « Je vous attendais Prince Hariès. Content de te voir également Artorius, tu m’as bien servi jusqu’à présent. Soyez les Bienvenues dans mon humble résidence. Vous ferez des sacrifices de choix pour mon Maître l’Archonte Baazthible ! »

_ Sur ces bonnes paroles, il éventre l’une des 3 victimes qui dans un hurlement de douleur et de terreur voit ses entrailles se répandre sur l’autel.

_ Hariès hurle et se rue à la meule.

_ Les 13 assassins crachent sur leur poignard et disparaissent, les disciples armés de faux chargent …

Ø La bataille de Terragosus, Forces en présence :

MELGAROTH : LHÜROON :

Baazthible (sa faux) Hariès

Julius Cagalirius Artorius

Krovgoth Les PJs

Teresius Pherronus 10 Templiers

13 Assassin melgariens 14 Chevaliers

31 Disciples mineurs 8 Sentinelles

_ Combat sans merci. De nombreux PJs trouvent la mort mais sont ressuscités par le Marteau de Morgorïn. Artorius est tué par Nécropole, la faux de Baazthible. Hariès combat Krovgoth et finit par le détruire avec l’ultime assistance de certains PJs. Finalement la bataille est gagnée par les forces de Lhüroon, et les morts sont rescucités. La destruction de la secte melgarienne conclut l'affaire des disparitions et disculpe définitivement Maëlius. Mais le Prophète ne perd rien pour attendre … Lorsque Julius Cagalirius, leur chef, est tué les disciples survivants se rendent. Ils sont arrêtés et seront exécutés.

_ Le Vieil homme apparaît alors. Il sourit aux PJs. Leur héroïsme lui permet d’obtenir le salut pour son âme. En récompense, il tend les bras vers eux et les PJs se sentent … beaucoup mieux.

_ Puis soudain, apparaît le Seigneur Lhüroon en toge de juge. Le Vieil homme tombe à genou, suivi par tous les PNJs et les PJs. Le Roi des Dieux pointe du doigt le Vieil homme: « Tu as accompli ta Pénitence Mage Batanien et Je te pardonne pour la trahison dont tu t’es rendu coupable à l’encontre de mon peuple. Désormais les portes de la Palenthe Céleste te sont ouvertes … » Lhüroon disparaît dans un halo de lumière, le Pénitent les yeux baignés de larmes regardent les PJs avec un sourire de reconnaissance avant de pénétrer à son tour dans la lumière …

_ Gratitude de Florinda Materone, la seule survivante des promises au sacrifice.

_ À présent, pour les PJs, l'heure de l'ultime confrontation a sonné car, sous le Temple de Lhüroon, leur destin les attend ...

Ø Ultima nexus et messia animus : Effluves des huiles parfumées sous les lampes de cuivre. Psalmodies enfiévrées des serviteurs aveugles. Va-et-vient hypnotique de l'encensoir brandi par Artorius Tartagnus. Ultime bénédiction : les PJs sont maintenant dignes de toucher le monolithe ...

_ Grâce aux indices distillés tout au long de leur enquête, les PJs pensent savoir comment ouvrir la « porte ». Jérémiah se charge de cette lourde responsabilité. Il place la première roue sur le hiéroglyphe représentant un oiseau à tête de femme, le Yz ; la seconde sur la lame XI, l’Air et la dernière sur la douzième lettre de la Kabbale et première du Code de Nannurakkû, Thys : soit « Yz – Air – Thys ». Artorius Tartagnus, qui observe, répète ces trois syllabes et concluera que ce mot est le nom de la cité mystique où vivent les Anges de Lumière. (Ce nom deviendra celui de la cité de Dieu dans la religion de la Vraie Foi ; la « Palenthe Céleste » se changera en « Izathys », la Cité de Dieu et des Anges de Lumière. Artorius sera l’un des pontes du changement de religion à Palenthe (fondateur du célèbre Ordre des Chevaliers de la Chapelle), il se convertira à la Vraie Foi et amènera le nom d’Izathys avec toutes les croyances qui s’y rapportent. Cependant celles-ci apparaîtront, dans un premier temps, en contradiction avec les paroles du Prophète qui ne parla jamais de cité où les âmes se rendent après leur mort mais l’idée fera son chemin prêchant que, certes les âmes des défunts rejoignent le Grand Tout, mais que les Anges de Lumière et Dieu résident depuis l’aube des temps dans la cité d’Izathys. Plus tard la religion évoluera en accordant le droit aux âmes de gagner la cité d’Izathys, la Cité de Dieu). Et des siècles plus tard, la cité d’Izathys fera beaucoup parler d’elle ...

_ Et lorsque le dernier déclic se fait entendre ... Chuintement. Froid intense. Vapeurs glaciales qui s'écoulent. La porte s'efface, libérant une brume épaisse pulsant d'une lueur bleuâtre. Au coeur des nuées, un sarcophage d’acier s'entrouve. Un être de lumière se lève, dépliant son corps grêle et diaphane. Il scrute les PJs qui tombent à genoux, écrasés par une fantastique aura de puissance. Puis ...

_ La luminosité s'altère et le cube s'active ! Pulsations rougeâtres, faisceaux incandescents qui jaillissent, englobant, sous les yeux d’Artorius, les PJs et la créature dans un même quadrillage étincelant ! Et, alors qu'ils sont happés par le maelström du temps, s'élève une voix : « Car je suis le commencement et la fin, l'envoyé et le sauveur à l'heure de l'Armaggedon. »

Ø Epilogue : Ultimes visions avant de basculer dans le vortex temporel :

O Maëlius crucifié, s’écrie en regardant vers le ciel : « Pardonnes-leur Seigneur ! Ils ne savent pas ce qu'ils font ! »

O Hendarr à genoux devant l’Empereur Aménès, un glaive sur l’épaule. Euristhos et Akalos sont là mais pas Hariès : « ... En tant que Bienfaiteur de l’Empire et Protecteur de la Religion palenthine Nous t’accordons le statut de Citoyen Palenthin et nous t’élevons au rang de Membre de l’Ordre Sénatorial sous le nom de Lucius Victorius Hendarr ! ... »

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mar 8 Fév 2011 - 11:39

Episode 17

[05/02/11. Aënolë, Anahendiel, Kylann, Maëva]

Ø L'enfant aux yeux d'émeraude : 23e d’Haëril 430. Monts Gandoriens, Palais Azz Ad-Din (« la puissance de la religion » en kaasahr), une suite luxueuse. Retour des sens ... Échos lointains d'un tambour. Bourdonnement insistant d’un insecte. Éveil. Vision furtive d'un éclair rosâtre : le moustique importun finit dans la gueule du reptile qui somnole sur l'épaule d'Iguane. À ses côtés, Dark Nightmare assiste au réveil des PJs. Le puissant oniriste a toujours l’air aussi dément et parle un langage incompréhensible.

Ils sont en Bouharafã, au pied des Monts Gandoriens, dans un luxueux palais, où se tient, en ce moment même, la réunion historique des plus hautes personnalités de Gandorâh : chefs d'État, Puissants et dignitaires religieux (dont Rüelyn Tueur-d’Homme, la Dame Blanche, Pharaon, Razaël Karadeus, Tokawa Plume Rouge) Les corps des PJs ont été transportés en Nef Céleste par Iguane, alerté par Dark Nightmare quand ils sont tombés dans le coma (à la fin de l'Épisode 14). Puis, comme de nombreux rêveurs, Dark Nightmare a suivi l'impulsion qui le taraudait depuis des semaines, un appel vers le sud qui l'a conduit jusqu'ici, entraînant lguane et les PJs avec lui. Par la fenêtre de leur chambre, les PJs aperçoivent les sommets ensoleillés des « Remparts du Monde » ...

Malgré la vastitude du Palais Azz Ad-Din, celui-ci semble encore trop étroit pour toutes les personnalités présentes et leur suites. Des milliers de tentes ont été dressées autour du palais. C'est une véritable cité, grouillant d’une foule bigarrée : Elfes de Métal et totémiques, Gnârks, Templiers d’Haëroon, Marchands de l’EFF et de la CCM, etc. Des « quartiers de tentes » se sont constitués, regroupant les différentes factions religieuses, les différentes régions gandoriennes ou encore les différentes races de Gandorâh. Même si Hommes et Tueurs d’Homme, Gnârks et Nains, Haërites et Malgamiens se côtoient, ils s’évitent autant que faire se peut. Les jardins et les couloirs du Palais sont bordés de plantes luxuriantes. Le luxe de l’édifice témoigne de l’opulence de l’hôte, le Grand Khalife pharaonique de Bouharafã Abbad ibn Chahid Abd El-Jabar, une marionnette de Pharaon. Il y a même un immense théâtre, où sera donnée dans quelques jours une extraordinaire représentation célébrant l’ouverture de la grande table ronde des régents du monde.

Le Palais Azz Ad-Din incarne la diversité et la complexité du Monde Connu. S’y mêlent, dans un balai étourdissant, Lumière et Ténèbres, Chair et Acier : des elfes totémiques à demi nus côtoient les puissants nains bardés de lourdes armures métalliques.

_ A leur réveil, les PJs constatent que le messie n’est pas avec eux. En discutant avec Iguane, ils comprennent que selon la logique du fonctionnement du cube, il a dû se réincarner dans un corps fraîchement décédé.

_ Les PJs se lancent donc à sa recherche. Mais l'aile sud, où sont situées les suites des participants à la réunion, est bouclée par la sécurité ; même eux, n’y ont pas accès ; nombreux gardes et serviteurs divins patrouillent dans le périmètre (Joriil, Shu Leng, le « démon-loup » qu’ils connaissent, la Garde Dorée, Wolfgang le Glacial et sa meute, la Garde Royale de Dhosediel, la Garde d’Acier d’Ancalon, des Prêtres de Pharaon, la Garde Pourpre, la Garde Prétorienne, etc.).

_ Investigation auprès des guérisseurs de Healmak et des enquêteurs de Klaspios. Rencontre dans la bibliothèque du Palais avec Kaëlon Moondril : « Tiens vous êtes là ? Transmettez à Lohéann mes amitiés et dites lui que les ruines qu’il m’a indiquées étaient très intéressantes. J’en ai appris beaucoup sur le Vrai Dieu. Vous aussi vous êtes là pour la Grande Cérémonie ? ... » Cependant, ni les Klaspionites ni les Healmans n’ont d’info sur un mort ressuscité ...

_ Rencontre avec Tahra al-Dharrim qui demande des nouvelles de Lohéann. Ne sachant pas s’ils peuvent faire confiance aux gens du Palais maintenant qu’ils sont censés être sous l’influence de Negen, ils répondent de manière évasive aux questions de la Soricère, maîtresse de l’Académie de Magie Elémentaire du Kaasahrim.

_ Puis arrivent Babanka Ours-Puissant et Yantara Aigle-Traqueur. Ils viennent chercher Aënolë pour qu’ils les aident à obtenir une audience auprès d'une enfant elfe mystérieusement ressuscitée, dans le quartier des elfes totémiques, à l’extérieur du Palais ! L’enfant est considérée comme une Envoyée des Esprits par sa tribu et sa chef refuse que quiconque la voie ...

_ En sortant du Palais, suivant les deux chefs elfes, les PJs entendent soudain des hurlements bestiaux dans le ciel. Levant les yeux ils aperçoivent une armada de griffons qui se pose dans la cour du Palais non loin d’eux. Descendent des griffons le Prince Hariès et sa suite : Ellindaël Ombrelune, Methos, Gûrl, Eukarios, Thorgrim Marteau-des-Abysses, Kelekzor, Krogôrk et une vingtaine de Semeurs de Mort. Le Prince Sombre passe devant les PJs sans les regarder, méprisant tous ceux qui se prosternent devant lui. Il est accueilli aux portes du Palais par une femme vêtue comme une ancienne reine sedeth : « Bienvenue Altesse. Votre suite est prête. Les autres participants sont presque tous arrivés et ... », « Conduisez-moi ! », rétorque le Prince Sombre sans lui laisser le temps de finir sa phrase ... « Bien Mon Seigneur ... »

_ Au campement elfe, les PJs sont conduits vers une tribu d’elfes du désert du Totem de la Lionne. Les Guerrières Lionnes ne se montrent pas très amicales avec les PJs. Apparemment, ces derniers ne sont pas les premiers à demander à voir « l’Envoyée » ; de nombreuses tribus elfes se sont présentées et se sont fait refouler. Lorsque les PJs commencent à dire les raisons de leur venue, arrive une Lionne, une elfe massive à la crinière blonde dotée d’un charisme impressionnant. Elle demande ce qui se passe et lorsque Aënolë « montre patte blanche », elle accepte de conduire les PJs (mais pas les deux chefs elfes) dans la tente où se trouve « l’Envoyée ». Elle se présente comme Akawokawakizaya, Lionne-Rapide-Guerrière-des-Sables, elle est la Chef de la Tribu des Lionnes Rapides. Elle est autoritaire et ne semble pas avoir envie de plaisanter. En effet, la Lionne est un peu saoulée de l’insistance des gens ; elle pense qu’ils veulent lui « piquer » son Envoyée. Cette dernière se nommait Akahatanazalta, Lionne-qui-foule-la-Haute-Montagne, désormais elle est nommée Ananita, Esprit éternel. Lorsqu’ils la voient, c’est un choc pour les PJs ; ils reconnaissent en effet l’enfant qu’ils ont aperçu en vision dans la Piscine de Nayanah, une petite fille elfe aux yeux verts. Les PJs expliquent à la Lionne qu’ils pensent connaître les raisons de la venue de cette Envoyée et qu’ils pourront la guider pour qu’elle accomplisse son destin. Alors Akawokawakizaya, bien que méfiante au début, finit par accepter de leur confier l’enfant.

_ En quittant le campement des Lionnes Rapides, les PJs décident de rester dans le quartier des elfes totémiques estimant que le Palais est bien trop dangereux pour eux. Tous les PJs encore au Palais ainsi qu’Iguane et Dark Nightmare les rejoignent. Ils passent la nuit dans la tribu du Loup Errant sous la tente du nouveau chef Chewoka Loup-Court-Avec-Le-Vent, fils de Wotaka Loup Errant qui vient de prendre sa retraite en rejoignant le Conseil des Anciens.

Ø Batubatan dévoilée : Beauté des traits cuivrés. Profondeur du regard d'émeraude. Mutisme. De l'enfant-miracle émane un sentiment de puissance pure. C'est le messie ! Mais maintenant que les PJs l'ont trouvé, quel est leur rôle ?

_ Soudain pendant le repas du soir, la petite fille, repliée dans un silence autistique, se lève et se dirige vers Dark Nightmare. Elle pose les mains sur son crâne difforme et sourit. Nightmare entre en transe puis reprend ses esprits ... Comme s'il émergeait d'un rêve !

_ Passée l'émotion de ce véritable miracle, il révèle ce qu'il sait sur la Conspiration Batubatan ...

« Tout commença en 407 par une découverte du Professeur Gubert Läsel. Lors des fouilles d'un site antique dans les Monts Gandoriens au nord du territoire de Bouharafã, il mit à jour des ruines étranges abritant un artefact mystique inconnu. ll informa Lord Rabbits, son vieil ami, qui le rejoignit aussitôt. Rabbits agit très vite : il fit boucler la zone et convoqua Helen Longford, Guérisseuse spécialiste du corps humain, et moi-même Werner Heigen, alias « Dark Nightmare », Oniriste expérimenté. Les quatre têtes de la conspiration étaient en place. Pendant de longs mois, nous nous consacrâment à l'étude de l'objet. Il gisait au coeur d'une étrange nef endommagée, et se présentait comme une vaste cuve translucide contenant un épais liquide argenté. La chose s'avéra un composé d’énergie liquide pure, doté d'une capacité d'analyse et d'évolution comparable à un être pensant ! C'est alors qu'intervint l'un de ces hasards qui font les découvertes. Notre unique assistant tomba accidentellement dans la cuve. Nous ne pûment le sauver, mais nous fîment deux constatations : la masse réagit aussitôt en « dévorant son âme » et sembla désormais prête à évoluer en absorbant de nouvelles connaissances ! Lord Rabbits, travaillant sur la création d’entités artificielles pensantes, et moi-même sur les connaissances cachées contenues dans les rêves, nous eûmes l'idée d'en faire la plus puissante bibliothèque intelligente, une sorte de dieu généré par l'homme. Un projet à la mesure de Batubatan !

Helen Longford se chargea du financement et moi-même fournit un accès aux rêves des Gandoriens. Pendant des années, nous affinâmes nos techniques, notamment en matière de chirurgie cérébrale. L’entité se nourrissant des âmes, et l’âme étant contenue dans le cerveau humain, nous établîmes un protocole de recueil de matériel spirituel par des prélèvements sur le cerveau qui furent testés sur moi. Puis après avoir dressé une liste d’individus au potentiel d’apprentissage le plus prometteur pour servir de « tuteur » à l’entité, nous y choisîment les meilleurs sujets, strictement sélectionnés pour l'expérience : Vous ! Dans le courant de l’année 416 nous vous fîmes enlever un par un discrètement avec l’aide de l’esprit balbutiant de l’entité. Nous couvrîment nos rapts en modelant votre mémoire et celle de votre entourage. Nous vous opérâmes et collectâment des échantillons de votre matière cérébrale. L’entité, nourrie de ces prélèvements et gavée d'informations, s'organisa. Son esprit, sans cesse croissant, se déploya dans l'espace onirique où elle commença à rêver. L’entité dés qu’elle put communiquer avec nous se présenta comme Negen. Son « corps » était prisonnier de la cuve, mais son esprit errait dans l’univers onirique, influençant déjà l'évolution du monde par ses seules pensées. Negen se trouva alors des serviteurs : l’Eglise de la Mécanomancie, et il décida de s'affranchir de ses quatre concepteurs en les éliminant ! »

Ø Epilogue : Choc pour les PJs suite à ses révélations. Si tout cela est vrai, alors l'appel vers le sud est clairement l'oeuvre de Negen. Quelque chose de terrible va arriver ! Justement, la représentation théâtrale marquant le début du Conclave gandorien commence bientôt ...

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 19 Fév 2011 - 15:11

Armageddon

[19/02/11. Aënolë, Kylann, Lohéann, Parma]

Ø Show must go on : 24e d’Haëril 430. Monts Gandoriens. Repas frugal autour du feu en compagnie de Chewoka, Wotaka et Ananita. La matinée est bien avancée lorsqu’ils terminent leur repas. Yantara arrive alors au campement Loup pour informer que le spectacle célébrant l’ouverture du conclave est annoncé pour ce soir. Les chefs de tribus y sont conviés. Ils proposent aux PJs de les accompagner. A priori, vu le monde, il vaut mieux se rendre au Palais dés que possible afin d’être certains d’avoir de bonnes places.

Ø L’ombre au tableau : Alors qu’ils sont dans la file d’attente les PJs aperçoivent une petite bousculade qui se veut discrète : Un homme portant un long manteau noir en saisit un autre devant lui et tente de l’entraîner de force vers un endroit discret. Se débattant vainement l’agressé semble lui aussi ne pas vouloir se faire remarquer. Les PJs aperçoivent que l’homme au manteau saisit l’autre à l’aide d’un bras mécanique …

_ Au même moment, des Gardes Pharaoniques appellent dans leur direction : « Les Chefs elfes par ici s’il vous plaît vos places ont été réservées dans la « Loge Impériale ». Incrédulité des Elfes qui regardent les PJs gênés ; ces derniers doivent go : Séparation …

_ Lorsqu’ils suivent les deux hommes, les PJs les retrouvent dans un coin du mur de l’enceinte extérieure du palais, à l’écart de la foule. L’homme au manteau est en train de fouiller l’autre qui gît sur le sol baignant dans une marre de sang ; il est mort.

_ Aënolë abat le Mécanomancien de deux flèches. Les PJs fouillent sa victime, un homme de 45 ans de corpulence moyenne, et trouvent sur lui un cristal mémoire. L’homme porte également à son poignet gauche un discret bracelet dans lequel un mécanisme dissimule le symbole de Kahil, deux épées entremêlées, surmonté d’un œil (l’Emblème du Réseau Kahilien)).

_ Les PJs décident de se rendre à la Bibliothèque du Palais : Les Klaspionites disposent d’un Réceptacle Mémoire. Kaëlon est absent il s’est rendu au théâtre pour la représentation qui va bientôt commencer par une introduction musicale. A la bibliothèque se trouvent encore des disciples dont Libris le Mémorien incarné, allié de Kaëlon. Les Klaspionites ne font aucune difficulté aux PJs pour leur donner accès à leur Réceptacle Mémoire.

_ Lecture du cristal : Apparaît sur la surface du miroir une salle obscure où sont réunis 6 Mécanomanciens penchés sur le plan du théâtre. Ils étudient la répartition des personnes dans les gradins, les moyens d’accès et par où ils pourront entrer sans se faire remarquer … La vision s’arrête brusquement au bout de 5 minutes sans que rien de plus ne puisse être appris.

_ Les PJs comprennent que les Mécanomanciens sont dans le coin et préparent un sale coup, sûrement lors de la représentation du soir. Et justement, le spectacle commence …

_ Les PJs foncent au théâtre pour retrouver Iguane afin qu’il fasse jouer ses contacts et transmette le cristal au Réseau Kahilien. Cependant l’elfe à la peau noire conseille aux PJs de rester dans le théâtre pour tenter de limiter les dégâts car il n’est pas certain de pouvoir prévenir le Réseau assez vite.

Ø Massacre dans les Ténèbres : Obscurité cramoisie, ciel crépusculaire. Le soleil darde ses derniers rayons par les hautes fenêtres de l’immense salle de spectacle. Peu à peu des centaines de lanternes s’illuminent, scintillant comme autant d’étoiles tombées de la Toile Céleste pour éclairer le plus prestigieux spectacle de Gandorâh. Un orchestre à mille cordes répand déjà dans l’air une douce mélopée tandis que des danseurs virevoltent dans une brume rougeâtre. Au-dessus d'eux le majestueux Chef d’Orchestre Imad ibn Haziz dirige tous les artistes avec une ferveur exaltée, tel un géant agitant ses marionnettes de chair et de feu.

_ Les PJs assistent, avec plus de l0 000 privilégiés, à un spectacle grandiose tandis que la nuit tombe lentement sur le Kaasahrim. Les hautes personnalités de Gandorâh sont dans une loge blindée, opaque, au premier rang. Partout, on sent la présence des gardes rendus nerveux par l'ampleur de la foule. Le concert se poursuit dans une débauche d'effets pyrotechniques et magiques. Soudain, alors qu’il touche à sa fin et que les spectateurs s’attendent à voir entrer en scène les acteurs de la représentation théâtrale ...

_ Une ombre se matérialise derrière Imad ibn Haziz. Surgissant du néant, dix lames d'acier décapitent le compositeur tandis qu'un visage couturé de cicatrices apparaît entre les lambeaux du corps du malheureux : le Fléau ! Simultanément, les grandes fenêtre se brisent déversant sur la foule, dans une pluie de feu, cinquante Mécanomanciens qui prennent le théâtre d'assaut !

_ Cauchemar de violence : massacre de masse, explosions multiples ... Les PJs font de leur mieux pour survivre et protéger le messie qui semble sans défense. Mais apparemment tout ceci n'estqu'une diversion, car le Fléau s'enfuit rapidement par la Loge Impériale couvert par quelques Mécanomanciens.

_ Poursuite du Fléau : Arrivés devant l’entrée de la Loge Impériale, les PJs voient que les Puissants ne sont plus dedans. A l’intérieur, une trappe donne sur un escalier en colimaçon puis sur des couloirs souterrains. Au bout du tunnel, un escalier monte sur les remparts.

_ La Nef céleste invisible (dérobée en Yama Moto) plane au-dessus des remparts et les plus grandes personnalités de Gandorâh (dont ils peuvent apercevoir notamment Hariès, la Dame Blanche, Pharaon, Razaël, Tokawa Plume Rouge, Ruëlyn, Kelthir, Victorius, Ysériel, Tallaëna la Reine de Cristal, Felipe Managa, etc.) embarquent dedans, disparaissant lorsqu’ils montent à bord. Leurs serviteurs divins les protègent et dissuadent les PJs d’intervenir (Joriil, Shu Leng, Hypsos, Terroth, Amira Lahn, le démon loup, sa maîtresse aux deux lames démoniaques, Ellindaël, etc.) Le Fléau supervise l’embarquement..

Ø Epilogue : Les PJs assistent au départ des Puissants et de leurs Serviteurs Divins à bord de la Nef invisible. Peu de temps après arrivent des étages inférieurs des Gardes du Palais. Ils reconduisent les PJs dans leurs appartement pour leur poser des questions ; ils veulent savoir ce qui s’est passé ...

_ Hiro apparaît près de Parma et attire son attention en tirant sur sa cape : « Dame Parma ? Dame Parma Hendarr ? Mon Père ? Tu sais où est mon père ? » Peu de temps après la Garde Dorée finit par le retrouver et l’emmène dans les Quartiers Nivans en s’excusant pour le dérangement.

_ Le monde vient de perdre d'un seul coup ses principales têtes dirigeantes. Le chaos menace. L'heure de l'Armageddon a sonné !

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Jeu 24 Fév 2011 - 16:06

Épisode 18

[19/02/11. Aënolë, Aurélia, Hérohn, Kylann, Lohéann, Maëllys, Parma, Théodoria]

Ø Au bord de l'abîme : 25e d’Haëril 430. Bouharafã, Palais Azz Ad-Din. La nuit kaasahr a enveloppé le site de ses mystères, tandis que les PJs, lguane, Dark Nightmare et la jeune Elfe aux yeux d'émeraude goûtent un repos forcé, bouclés dans leur chambre par la sécurité. Mais leurs rêves restent toujours hantés ...

_ Fournaise. Lumière aveuglante du soleil à son zénith. Émergeant du désert, une montagne portant les ruines d'une cité antique. Soudain, le ciel s'obscurcit et le Fléau apparaît. Terrible, imposant, il écarte les bras et désigne la masse immonde en train de se former au-dessus du site : « Contemplez le Vrai Dieu qui s'éveille ! Regardez sa puissance ! Les rois de la terre ont été réunis, et bientôt ils seront avec lui, en lui, à jamais ! » ... Dans une suite au 3e étage du Palais Azz Ad-Din résonne un même cri : les PJs, Dark Nightmare et lguane ont fait le même cauchemar.

_ Au petit matin, la situation a empiré. 2 Gardes (un Gnârk taurien en armure runique et un Garde de Fer d’Ancalon) sont postés devant la suite des PJs et les empêchent de sortir. Etant donné la gravité des événements, l'état d'urgence a été proclamé. Tous les convives sont consignés dans leurs quartiers.

_ Pendant ce temps, le Réseau Kahilien essaie de comprendre ce qui s'est passé. Iguane reçoit un message de leur part relantant les nouvelles neuves du monde :

O Le monde est en état de choc suite à la disparition de tous les Régents de Gandorâh. Aucune action officielle n'est encore organisée. Les cellules de crise des différentes puissances s'accusent mutuellement. Les rapports entre nations se tendent et on s'achemine vers une crise gandorienne sans précédent ! Les Haërites accusent les Malgamiens d’avoir orchestré l’attaque du théâtre et de contrôler dans l’ombre la Secte hérétique des Mécanomanciens, les Malgamiens rejettent la faute sur les Surilyens rappelant que c’est une pulsion onirique qui a attiré les régents à Bouharafã. Les Nains accusent les Gnârks, les Elfes Wanaëliens accusent les Tueurs d’Homme qui eux-mêmes accusent les Semeurs de Mort. Les Dhoûrks accusent les Palenthins qui eux-mêmes suspectent de sombres intrigues maldaisiannes, etc. Le chaos menace de gagner le Palais …

O Des leaders se proclament parmi les différentes factions et prennent le commandement de la situation consignant tout le monde dans leurs quartiers le temps d’y voir plus clair. Les PJs ne font pas exception et ne peuvent pas faire valoir leurs titres qui ne sont plus valables tant que leurs domaines sont encore sous tutelle impériale. Cette manœuvre vise sans doute à éviter que la situation ne dégénère en bain de sang global … Personne n’est autorisé à quitter le Palais (ou les quartiers de tentes).

O Près de 3 000 personnes ont trouvé la mort lors de l'assaut sanglant du théâtre.

O L’Eglise de la Mécanomancie se dévoile ! Profitant de la panique, la secte ordonne à tous ses membres de semer le chaos et de s'emparer du pouvoir. Parmi eux, des « êtres surpuissants dotés du pouvoir de Désintégration », éliminent les moyens de communication à distance des domaines dont ils s’emparent … Le Monde Connu, privé de ses têtes dirigeantes, menace de s'embraser !

O Les membres du Réseau Kahilien tentent discrètement de s’organiser pour comprendre et empêcher ce qui se trame. Iguane et Théodoria proposent de servir de liaison avec les Agents secrets. Le destin du monde semble se trouver entre les mains des PJs …

O De nombreuses lumières sont apparues dans le ciel au-dessus des Monts Gandoriens. Les Sentinelles d’Haashkar parlent d’une sombre menace se profilant. Mais les Prêtres de Pharaon réfutent cette hypothèse, accusant les Haashkarites de vouloir faire diversion pour prendre le pouvoir en Bouharafã. Ils menacent d’éradiquer les infidèles s’ils ne cessent pas de proférer de fausses allégations sur les terres de leur Dieu …

_ Dans cette ambiance de fin du monde, les PJs sont les seuls à comprendre que le temps presse et qu’ils doivent agir vite. Ils doivent se rendre sur le site originel de la Conspiration Batubatan, quelque part en Bouharafã, dans une ancienne zone archéologique. Dark Nightmare ignore sa localisation exacte ; il s’y est rendu par le rêve en suivant les ondes cérébrales de ses amis et le Royaume Onirique est sensiblement différent du Monde Réel ce qui rend difficile pour lui de reconnaître une montagne parmi d’autres. Cependant, il pense pouvoir reconnaître le site lorsqu’il le verra …

_ Les PJs organisent leur expédition. Ils négocient avec le Réseau Kahilienpour obtenir l'assistance d'un groupe de 20 mercenaires expérimentés, du matériel magique et de l’aide pour quitter le Palais discrètement. En demandant aux Sentinelles d’Haashkar, les PJs obtiennent une localisation approximative du site antique. Ils rejoignent alors la Nef céleste, mettent leur plan au point avec les Mercenaires et décollent vers les Monts gandoriens.

Ø Le Jour du Jugement : Soir du 26e d’Haëril 430. Bouharafã, une montagne proche d’une vaste plaine.

_ Crissements du vent de sable. Vision lointaine de ruines antiques grouillant de silhouettes armées. D'une corniche rocheuse, les PJs observent à la longue-vue le site de leurs cauchemars, la montagne où tout a commencé, une montagne légendaire, l’Armageddon ! ... Ils peuvent sentir que quelque chose de titanesque est en train de se produire, un événement unique qui perturbe les cieux eux-mêmes, lacérés d'éclairs électrostatiques et d'étranges lueurs. Le dieu Negen est en train de naître !

_ Les PJs et les Mercenaires échaffaudent leur stratégie avant de se lancer à l’assaut de l’antre du Vrai Dieu. La vaste étendue qui s'étale devant eux est encombrée de vestiges érodés. Un camp militaire y a été aménagé. Une centaine de Mécanomanciens s'affaire au milieu des baraquements, tandis que l'on aperçoit la Nef Céleste proche d’un large bâtiment. C'est elle qui a servi au transport des personnalités. Derrière la Nef se dresse un bâtiment noir à l’architecture étrange, semblant inspiré d’un futur éloigné (un laboratoire fait en obsidienne, leur rappelant les tours de Hak-Yãh sur la Manora future ...), surmonté d'une formidable coupole en adamantite de 10 mètres de diamètre, gravée de runes rougeoyantes et d’où émane une sorte de champ protecteur qui recouvre le site. C'est dans ce bâtiment, protégé par deux nids de balistes énergétiques lourdes que sont emmenés les personnalités, placées sous la garde du Fléau lui-même !

Ø La Bataille de l’Armageddon :

O Protection du messie qui semble sans défense et dont dépend l’avenir de l’humanité.

O Infiltration dans la base facilitée par la diversion des Mercenaires.

O Les PJs sont repérés par un groupe de Mécanomanciens _ Combat.

O Approche de la tour d’obsidienne. Les PJs subissent le tir des balistes énergétiques.

O Devant l’entrée de la Tour Noire. Des personnalités gandoriennes sont en train d’y entrer sous le regard du Fléau. Corps à corps avec le Fléau qui bloque le passage.

O Soudain arrivée de renforts divins. Terroth, Shu Leng, le démon loup, sa maîtresse, Hypsos et Joriil jaillissent d’un Portail de l’épée. Ils se placent devant l’entrée au côté du Fléau, interdisant tout passage. Dans le même temps une dizaine de Mécanomanciens arrive par derrière. Les PJs sont en galère !

O Soudain, intervention des Mercenaires. Ils ont pris le contrôle des balistes et pilonnent le Fléau et les Mécanomanciens. Le Fléau vacille sous les coups et disparaît ... Joriil est touché également ; il se téléporte aux balistes pour défonce les Mercenaires. Mais il reste encore de puissants adversaires barrant la route des PJs, alors Dark Nightmare décide de prendre le risque de passer par le Royaume Onirique. A peine dans le rêve, ils sont pris en chasse par des cauchemars de Negen. Ils sortent juste à temps, se retrouvant dans un grand hall. La voie est libre ! Les Mercenaires protègent la porte empêchant les Mécanomanciens et les Serviteurs Divins de poursuivre les PJs. Dans une atmosphère d'apocalypse ces derniers pénètrentdans l'antre du Dieu ...

Ø Le choc des Titans : Eclairage blafard de barres lumineuses. Hurlements lointains des Mécanomanciens. Quittant la fureur des combats, les PJs s'engouffrent dans le grand hall du laboratoire. Quelques personnages célèbres attendent, hébétés (dont Kelthir Moondril, Razaël Karadeus, Ysériel Dhosediel, Laakanaël Hallendelien, Bhrâr Taille-l'Acier, Rodrick Leafstar, Maëlla de la Rosa, Salim al-Dharrim, Victorius Palenthus, Flanaël Hankawël, Tallaëana Wanariel, Tahra al-Dharrim, Melgozor Gorizor), devant un élévateur qui s'enfonce dans la montagne. Ils avancent comme des pantins. Les PJs empruntent l’élévateur avant eux. _ Chuintement des portes qui se ferment. Descente. Arrêt. Ouverture ...

_ Puanteur des chairs écorchées. Horreur des corps déchiquetés, dégoulinant sur les parois. Les PJs pénètrent dans une immense nef à l'architecture déconcertante : voûtes globuleuses, matériaux étranges ... Au centre, une formidable masse protoplasmique aux refets argentés achève de disséquer plusieurs célébrités (difficiles à identifier dans l’état où elles sont) de ses pseudopodes multiples : le dieu Negen se repaît de l'essence des mortels avant de dévorer l'âme du monde ...

_ Soudain, l'être monstrueux se fige et semble contempler les PJs. Une voix surgie des entrailles du monde résonne alors : « Bienvenue, mes pères ! Bienvenue au coeur de la Toile Céleste ! Je suis vous et vous êtes moi. Grâce au cube que Je vous ai offert, vous êtes devenus mes sauveurs ! Venez, venez embrasser l'ultime fusion ! »

_ Combat ! Le Fléau réapparaît full life et full buff.Les PJs tentent de survivre contre le Fléau et Negen qui leur lance ses tentacules mortels. Les PJs finissent par détruire le Faux Prophète grâce à leurs attaques combinées, mais le Dieu Negen, lui, semble invulnérable ...

_ Soudain, semblant s'éveiller d'une douce torpeur, la petite fille aux yeux d'émeraude s’avance et tend les mains vers le dieu ... Contact. À l'instant où l'un des pseudopodes touche l'enfant une intense lueur blanche illumine la pièce. Au fin fond de leurs cerveaux, les PJs perçoivent d'étranges paroles : « Ton rôle est à présent terminé. Désormais, nous savons tout ». Au même instant, au-dessus de la montagne, des centaines de lumières éblouissantes apparaissent dans le ciel, et descendent lentement, dans un grondement d'énergie électrostatique. Les PJs et tous les PNJs présents sombrent alors dans l'inconscience, tandis que le « messie » se transforme ... Dernière image, la silhouette d'un être incandescent, frêle comme un ange de lumière ...

Eblouissement ... Silence ... Paix intérieure ...

_ Soudain, environnement blanc, une dizaine d’êtres filiformes en robes blanches discutent au centre d’un amphithéâtre au sujet de l’un d’eux qui est enfermé dans un bloc de cristal :

« Ne-Gen-Taï, Maître du Néant, Fondateur de la Secte des Profanateurs, Maître de Vaësa-Kaï le Nécromant, vous avez été châtié il y a plus de quatre millénaires pour avoir tenté d’introduire des créatures du Néant au sein de l’Univers d’Helgirak. Vous avez été condamné à être privé de votre enveloppe charnelle et à être enfermé sur le monde d’Arhys. Pourtant, malgré vos exactions à l’encontre du Dragon Cosmique, nous avons décidé de vous accorder une chance de vous racheter. Nous avons établi que votre prison serait un jour découverte par les créatures mortelles, que celles-ci vous libèreraient et vous permettraient de prouver votre repentir. Nous aurions alors consenti à vous réintégrer parmi nous. Mais vous avez refusé cette chance condamnant le monde d’Arhys à la mort et à l’esclavage renouant ainsi avec les anciennes et sombres traditions des Profanateurs. Cependant nous avions prévu cette éventualité en confiant aux créatures mortelles les moyens de vous arrêter tout en laissant sur Arhys, comme témoin, l’un de vos anciens disciples, leMaître du Cristal Lumen-Daï, qui se porta volontaire pour partager votre enfermement millénaire en guise de repentance. Vos agissements futurs ont prouvé votre refus de vous racheter et ne s’appuient pas, cette fois, sur de « contestables divinations ». Puisque c’est une créature que vous avez vous-même créée dans le futur qui est à l’origine de votre défaite, votre trahison est avérée. En conséquence le châtiment auquel vous aviez été jadis condamné est reconduit. Jusqu’à la fin de ce monde, vous resterez enfermé dans cette prison de cristal au plus profond de la Cité d’Izathys ! Qu’il en soit ainsi. »

_ Une des créatures vient voir les PJs qui sont assis dans les gradins de l’Amphithéâtre :

« Je me nomme Homo-Saï. J’ai permis que vous assistiez au Jugement du Profanateur. Les autres ont trouvé futile ma considération, mais j’estime que vous avez mérité de connaître la vérité. Désormais il est temps que vous retrouviez vos semblables ... »

Ø Épilogue : Black-out. Puis le lent retour à la conscience ... Les PJs sont au milieu du désert, non loin de la montagne. Un lourd silence enveloppe les survivants lorsqu'ils découvrent qu'une vaste portion de la cité antique a disparu. Il ne reste plus qu'un cratère, comme si un pan de la montagne s'était envolé. Par ailleurs, la position du soleil indique que plusieurs heures se sont écoulées. Le dieu Negen et le cube ont disparu, et le messie avec eux. ll est temps, désormais, de prendre le long chemin du retour ...

_ Les Grobs reprennent leurs esprits, la plupart se téléportent immédiatement.

_ En quelques mois, la situation gandorienne s'assainit.

OL’Eglise de la Mécanomancie est déclarée hors la loi et ses membres sont arrêtés.

O Les principales puissances s'associent pour créer un organisme de communication mondial concerté. Théodoria est consultée à ce sujet.

_ Quant aux PJs, ils sont réhabilités après leurs exploits et l'organisation Auromalum renaît de ses cendres. En prendront-ils la direction ? Lord Rabbits l'aurait souhaité. Le Monde porte encore tant de mystères, et si peu de réponses ... Iguane malgré la tristesse de la perte de Rabbits décide de rester à la Fondation avec ses nouveaux amis, les PJs. Quant à Dark Nightmare, il restera en contact avec les eux ; il est un Oniriste surpuissant et le dernier des piliers de la Conspiration Batubatan ...

_ Aujourd'hui, les chants de guerre se sont tus, Gandorâh a retrouvé son visage et les mortels leur libre arbitre. La machine folle s'est arrêtée. Mais pour combien de temps ? Quelle étrange réalité a conduit Gandorâh au bord de l’extinction ? Nul doute que de nombreux savants chercheront frénétiquement ce qui a été dissimulé sous le mythe de l’Armageddon. « J'ai peut-être une réponse, suggère Dark Nightmare. Imaginons que quelque part, il existe des puissances si avancées qu'elles tentent l'expérience ultime : créer un dieu ! Elles feraient sûrement d'abord un test, un essai localisé. Par exemple, dans un lieu à la périphérie de Gandorâh, comme une montagne inaccessible. Bien sûr, elles mettraient en place un moyen de tout stopper en cas de problème, quelque chose comme la Bête. Et un levier pour activer ou désactiver ce moyen radical : les Poignards ... Ensuite, il ne resterait plus qu'à planter la graine de l'expérience : un artefact intelligent attendant d'être découvert, qui deviendrait grâce à nous le « Vrai Dieu Negen » ! Notre libre arbitre a étê préservé. On s'est contenté de nous mettre sur la bonne voie grâce à quelques prophéties, et de voir comment nous allions faire face à notre dieu autogénéré. Quand l'expérience s'est révélée un échec, les puissances cosmiques ont repris leurs éprouvettes et ont disparu. Bien sûr, ce n'est qu'une hypothèse. »

Une parmi tant d'autres, mais pas si loin de la vérité. Quelqu’un la découvrira-t-il jamais ? Faut-il qu’elle reste cachée ? L’avenir le dira ...
Ø Liste des Régents tués par Negen :



O Grand Khalife pharaonique de Bouharafã Abbad ibn Chahid Abd El-Jabar. Le Prince de Boukhabdhã Salim al-Dharrim demande à sa nièce Théodoria de voir avec Océane pour négocier la récupération de Bouharafã auprès de Pharaon qui pourrait se montrer magnanime vu que les PJs lui ont sauvé la vie.

O Le Cobra ! : Son corps déchiqueté a été aperçu dans le laboratoire ...

O Wotaka Leafstar. (Loup Errant).
O Louowynne Adelma. (Haute Maîtresse de Cérémonie).



O Sénorus Arzfeld. (Général des Armées Nord du Seigneur Lugh).

O Rita Carpacci. (Contemplatrice de l'Eternité).

O Beatrix Wësel. (Digne Fille de l'Orgie).

O Orgazor Meldinar. (Haut Inspiré des Etoiles).

O Wallan Wisenberg. (Archimage Blanc).

O Waren Smokeshill. (Grand Visiteur du Royaume Onirique). Dark Nightmare serait pressenti pour prendre la succession.

O Latifa bint Tahib al-Sukah. (Emire de Rayyakhbah).

O Salma bint Yasser al-Ghazi. (Reine de Zãfhar).

O Felipe Managa. (Empereur de Maldaisia). L’Empire de Maldaisia s’effondre ; les 2 autres Rois refusent de prêter allégeance au successeur. Perte des fonds maldaisians qui reprennent leur indépendance : les accords avec l’Astélie ne dépendaient que de Felipe. Kelthir Moondril n’est pas content du tout !

O Avelina Endhegam. (Gardienne de Bocélande).

O Fynaëlle Daëlruyl. (Princesse de Daëlruyl).

O Armelle Zeinig. (Duchesse de Dendelriane).

O Gaëmiel Ermelün. (Prince-Fée d'Ermelün).

O Saëmiel Starladas. (Prince de Faërendiel). Son petit-fils Joriil Starladas, âgé de 7 ans, lui succède sous la régence de sa mère Luniel Hallendelien (4)..

O Teberius Darius Tarespilius Cagalirius. (Haut Sénateur de Palenthe). Election d’un nouveau Haut Sénateur en perspective.

O Demostene Tartagnus. (Consul de Tartagne).

O Timoteus Barandi. (Consul de Saldagne).

O Sélénaë Bergmund. (Khrâl de Weggenland). Attaque du domaine par la Dame Blanche et par Dhourane qui tentent de prendre le pouvoir par la force sur son domaine convoité : C’est la Guerre !

O Ishaq al-Sukah. (Grand Arpenteur de l'Oniris). Le Royaume Onirique est déstabilisé ; de nombreux résidus cauchemardesques hantent les rêveurs. Il faudra du temps aux oniristes pour faire le ménage avec l’aide de Dame Surilys …

O Jiacomo Alabuejos. (Haut Créateur Inspiré de Solania). La Religion de Solania est en deuil.

O Antonio De La Rosa. (Grand Virtuose de la Prose et de la Rime).

O Angelo Orgera. (Grand Architecte de Marbre).

O Ermolao Halamilla. (Fastueux Prince du Commerce). Son fils Gustavo Halamilla, ancien Prodigue Usurier de Niva, Emissaire de l’Eglise Fastueuse de la Fortune à la Cour de Khôrn, lui succède.

O Laëra Halann. (Haute Gardienne des Arcanes).

O Ermold Wolfberg. (Grand Inventeur de Klaspios).

O Eustace Harwen. (Maître Ingénieur de la Bâtisse).

O Eriana Sajanez. (Illuminée Génitrice de Grâce). La Religion de Solania se sent menacée dans le Nord Gandorien et appelle à l’aide tous les régents qui souhaitent accorder une place à l’art dans leurs domaines …

O Belbirius Gallatarone. (Grand Pleureur du Martyre).

O Emphitrius Faretti. (Administrateur de la Confédération).

O Fraterlius Vassilio. (Haut Maître du Commerce Maritime).

O Malika Ebh Farah. (Digne Fille de l'Orgie).

O Giacomo Cagalirius. (Puissant Champion de la Guerre).

O Frangibus Hentarone. (Inexorable Démanteleur du Voile).

O Spartakus Pherronus. (Grand Patriarche de la Chapelle).

O Hadrim Verbrand. (Maître Emissaire des Marchands de Kvälheim).

O Patrek Hodson. (Maître Marchand de la Compagnie des Trois Haches).

_ De nombreuses luttes de pouvoir sont à craindre pour les successions aux domaines orphelins.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Sam 5 Mar 2011 - 17:31

Eté 430


Le temps du Pardon



[05/03/11. Aënolë, Kylann, Loderr, Maëva]

Basseclaire : Les Régents de l’Empire sont conviés à la Cour Impériale pour célébrer la fin de la guerre contre l’Eglise de la Mécanomancie et pour réintégrer les Compagnons de la Nouvelle Aube dans leurs Titres et Charges. Les PJs sont sollicités pour expliquer ce qui s’est passé vu qu’ils sont les seuls apparemment à avoir eu conscience de ce qui se tramait et les seuls à avoir lutté contre la Secte hérétique ...

_ Dans l’attente de plus amples informations, l’Empereur annonce officiellement que les Compagnons de la Nouvelle sont disculpés de tous les crimes dont on les accusait, notamment les meurtres de Lord Rabbits et Dame Ladima Sanaïsse, Intendante Impériale. Par contre il se gardede commenter leurs agissements officieux, car même si ceux-ci ont contribué à vaincre l’Eglise de la Mécanomancie, l’Empereur ne peut laisser entendre que la fin justifie les moyens. Il demandera, en privé, des explications aux PJs à ce sujet également ...

_ Rumeur de Cour : Une nouvelle Intendante Impériale doit être nommée par l’Empereur ; on murmure que la Reine Dorée Cecilia Cagalirius serait sa favorite pour cette Charge impériale ; le Conseil des Sept doit se prononcer prochainement ...

_ Kylan Anderson présente sa fille à la Cour : Eloïne Anderson (2) née le 07/05/430.

_ Werner Heigen est anobli (2) par l’Empereur pour les services rendus à Gandorâh. Il est nommé par les Surilyens au titre de Grand Visiteur du Royaume Onirique.

_ L’Empereur anoblit également Usper Malfroy (2). Celui-ci est nommé par les Klaspionites au titre de Haut Inspiré des Etoiles, nouveau dirigeant des Compagnons de la Vérité Dévoilée.

_ La Chambellane Impériale Maëva Moondril annonce officiellement que cet Automne seront célébrées les Noces de Sa Majesté l’Empereur Kelthir Moondril (10), Deuxième du Nom et de la Marquise de Fortsword Héléonia Longsword (9).

_ Décret Impérial : Le Connétable Impérial Kallister Moondril annonce officiellement qu’à compter de ce jour l’Empereur se réserve le droit de disposer des armées de ses vassaux, comme troupes impériales, lors de ses campagnes militaires. En contrepartie, la protection des domaines contre les ennemis de l’empire sera assurée par les troupes impériales.

La Cérémonie de succession à la FCB : Les PJs sont invités à assister à l’investiture de Maxence Adelma à la tête de la Fraternité du Cercle Blanc. Celle-ci aura lieu à Basseclaire dans l’hôtel particulier des Adelma, au 32 Rue de l’Esprit dans le Quartier de l’Esprit sur la Matière.

Présence de quelques personnalités :

O Kaëlina Moondril (10) (Prélate Impériale)

O Maëlla de la Rosa (6) (Archimage des Arts Occultes, Erudite Impériale)

O Eléonore Wellington (6) (Maîtresse Erudite des Arcanes Occultes de Klaspios)

Et de quelques anonymes dont Lisa (32 ans), Hébald (40 ans), Conrad (36 ans) les spirites de la Fraternité du Cercle d’Or.

_ Attaque surprise. Surgissent soudain dans la maison une dizaine d’individus qui commencent à meuler tout le monde à tour de bras. Parmi eux, un homme en robe noire qui ressemble en tous points à Maxence, il s’agit de Mathias Adelma l’Apôtre du Jugement Dernier !

Maxence : « Alors tu es venu malgré tout mon frère ? Ta soif de pouvoir te consumme au point de vouloir tuer ton propre frère ? »

Mathias : « Cet héritage me revient mon cher frère, tu as toujours manqué d’ambition ! Les Apôtres du Jugement Dernier feront de la Fraternité de notre mère une arme efficace contre les Forces du Mal ! Toi tu n’aurais été qu’un pantin de plus des Non-Vivants ! »

_ Meule générale. 12 Disciples de la Secte ; Mathias Adelma ; Gamaroth ; Ameïs Wellington.

_ Mise en sécurité de Maxence dans une salle éloignée de l’hôtel. Il est emmené par 3 gardes au service de la FCB.

_ Fuite de Mathias et des Apôtres survivants. Ameïs, Gamaroth et Mathias sont téléportés par un familier.

_ Maëva rejoint Maxence. Au moment où elle entre, elle voit un infernaliste et une démone à la peau verte ; les cadavres des gardes et Maxence parterre ; l’infernaliste tient une amulette en argent en au-dessus du corps de Maxence et Maëva voit son esprit quitter son corps et entrer dans l’objet. L’homme se tourne vers Maëva et lui transmet un message pour Lohéann : « Vous lui direz qu’il n’est plus l’élu désormais ! Il a perdu ce droit ! Il n’est qu’un lâche ! Son père et lui ont fait de moi ce que je suis devenu ! Tout est leur faute ! Mon cher cousin paiera pour avoir fui ses responsabilités ! » Puis téléportation.

A la recherche de l’âme perdue : Bilan de la meule. Soins des blessés. Les membres de la Fraternité du Cercle d’Or viennent voir les PJs. Ils pensent savoir ce qui s’est passé et pensent pouvoir les aider à sauver Maxence. Ils expliquent que ce dernier a sans doute été victime d’un vol d’âme et que son esprit est enfermé dans l’amulette que Maëva a vue. Ils pensent être capables de retrouver l’objet grâce à un rituel de localisation de l’esprit de Maxence. Il restera ensuite à se rendre à cet endroit, récupérer l’objet et le placer autour du cou du corps de Maxence pour que celui-ci récupère son âme.

_ Rituel au QG des spirites, au 15 rue de la Cure, un Hôtel particulier, du quartier de l'Oracle Divin. Assis en tailleur autour d’un cercle kabbalistique, les spirites entrent en transe. Ils proposent aux PJs de participer et le recommandent en fait car il est possible que les informations obtenues ne soient pas suffisantes par manque de participants … Tous les PJs participent au rituel. A la fin du rituel, les spirites annoncent que l’amulette se trouve dans le village de Moorcamble (province de Hawickle, Duché de Winenground), dans une demeure dotée d’une décoration occulte …

_ Organisation du voyage : Loderr contacte Théodoria pour qu’elle envoie un message kahilien à Iguane pour qu’il vienne les chercher avec la Nef Céleste.

Moorcamble : Village où règne une ambiance étrange. Statue de Perceval Haëris sur la place du village. L’ancien Champion d’Haëroon semble être adulé par les habitants.

_ Aënolë s’introduit dans le Collège de la FCB. Il finit par trouver au 3e étage une salle dans laquelle est gravé sur le sol un cercle d’invocation de Betty. L’amulette est accrochée autour du cou d’une statue de la Dame Démon. Aënolë s’en saisit et les PJs quittent le village avant que la situation ne dégnère car leurs propos dédaigneux à l’encontre de Perceval Haëris fâchent certains habitants.

Retour à Basseclaire : Sur le chemin Maëva informe ses compagnons que l’amulette a participé à un rituel spirituel. Le doute s’empare des PJs. Se pourrait-il que quelque chose de néfaste soit arrivé à l’âme de Maxence ? Les PJs hésitent ; ils font vérifier l’amulette par les spirites de la Fraternité du Cercle d’Or et par Karic Wellington, l’inquisiteur Emissaire de la Divine Parole. Ceux-ci confirment que l’âme de Maxence est toujours dans l’amulette et que cette dernière n’irradie aucune aura démoniaque.

_ Les PJs décident alors de replacer l’amulette autour du cou de Maxence. Réveil. Le sorcier se relève péniblement.

_ La Cérémonie d’investiture peut reprendre. A la fin de celle-ci Maxence Adelma est le nouveau Haut Maître de Cérémonie de la Fraternité du Cercle Blanc. Il se retourne vers les PJs et leur sourit : « Merci de m’avoir sauvé ».

Epilogue : Les PJs informent Karic Wellington que le village de Moorcamble est corrompu. L’Emissaire de la Divine Parole va en faire part au Haut Juge Suprême Garold Hendarr. Le village va être purgé. Mais ce mouvement d’Haërites sur un territoire lughar, dhoûrk qui plus est, risque de poser des problèmes diplomatiques avec le Duc Bratak Aarunsun (5). Le Conseil des Sept, notamment les « Trois Kahiliennes » (Théodoria, Océanne et Kaëlina), devront sans doute intervenir pour arrondir les angles ...

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mer 30 Mar 2011 - 10:16

Automne 430


Le Mariage de l’Empereur



[26/03/11. Aënolë, Kylann, Loderr, Lohéann, Parma]

Ø Basseclaire : Le Connétable Impérial Kallister Moondril fait passer un décret : Tous les vassaux de l’Empire d’Astélie doivent lui faire parvenir avant l’Hiver l’état de leurs troupes disponibles en vue d’une éventuelle guerre prochaine.

Ø Basseclaire : Cérémonies et Festivités célébrant les épousailles de Sa Majesté l’Empereur d’Astélie, Prince de Rocsombre et Prince-Divin de Basseclaire, Kelthir Moondril et de la Marquise de Fortsword Héléonia Longsword, fille de Haïnen et descendante directe du Seigneur Haëroon.

_ Nombreux convives parmi les plus hautes personnalités de Gandorâh. Le couple impérial reçoit de magnifiques présents.

_ Dont ceux des PJs :

Aënolë : A l’Empereur, un faucon dressé pour la chasse.

Loderr : A l’Empereur, une épée de Cour de Qualité luxueuse.

Parma : A l’Empereur, « l’Ecu de Kelthir », un bouclier de Qualité exceptionnelle sur le dos duquel est gravée la carte de l’Empire d’Astélie en relief sur albâtre, sur fond doré.

A l’Impératrice, une robe de cour royale de Qualité exceptionnelle ornée de broderies d’or et d’argent représentant le Seigneur Healmak prenant soin du peuple astélien.

Ø Basseclaire : La Alba, une Sorcière du Collège des Robes Blanches se présentant comme ennemie d’un certain El Crepusculo prend contact avec les PJs pendant les festivités du mariage impérial : « La Divine Parole d’Haëroon a des soupçons au sujet de certains des Compagnons de la Nouvelle Aube. Certains pourraient être en contact avec des Malgamiens. Si vous savez quelque chose, il serait dans votre intérêt de me le dire car la vérité finira par éclater et si la DPH découvre que vous saviez quelque chose et que vous n’avez rien dit vous serez condamnés comme complices. Je souhaite gérer cette affaire de manière discrète car l’Empereur pourrait ne pas supporter une telle désillusion de plus ... Il vaut mieux que je retrouve moi-même El Crepusculo et que je le détruise avant la DPH sinon cela pourrait bien signifier la fin de l’Empire de Lumière ... »

_ La Alba explique qu’elle connaît bien la manière d’agir d’El Crepusculo. Dans un premier temps il se fait passer pour un allié avant de trahir la confiance de ceux qui l’ont écouté.

Ø Basseclaire : Pendant les festivités, les PJs sont convoqués par l’Ambassadrice Impériale Kaëlina Moondril. Celle-ci a une mission pour eux. En effet, l’Empereur souhaite savoir si les Dhoûrks ont besoin d’aide dans leur guerre contre la Dame Blanche. Kaëlina leur demande donc de se rendre en Jörntaping, domaine ami de l’Astélie, pour rencontrer le Khrâl Njarl Orenson, le fils du héros Azurr Orenson. Le Khrâl de Jörntaping devrait pouvoir faciliter les négociations avec les Dhoûrks. Le but des PJs est d’estimer la menace qui pèse sur les Terres Froides et si l’aide de l’Astélie est nécessaire. Il est probable que les Dhoûrks ne réclament aucune aide par fierté et le tout sera peut-être de la leur fournir quand même sans les froisser ...

_ Le Météore a été affrété pour eux. Il est prêt à appareiller dés qu’ils seront à bord.

Ø Jörntaping : Cité de de Vereidvvik. Le domaine est attaqué par les Gobelins de Bjarkazor. Le Khrâl Njarl Orenson est sur le pied de guerre et s’apprête à partir sur le front avec ses armées. Vereidvvik est une cité sinistre de pierre grise se dressant au cœur de la taïga. Elle est entourée de prairies herbeuses et de champs et ses murs enserrent le grand palais de granite du régent de Jörntaping.

_ Ce dernier reçoit les PJs, tout en armes, dans sa salle du trône. Il porte notamment un superbe arc long. Informé des raisons de leur venue il leur dit qu’hélas les Terres Froides ne sont plus fédérées comme au temps de son père et que les Dhoûrks ne parlent plus d’une seule voix. Il est évidemment au courant de l’attaque de la Dame Blanche sur Weggenland ainsi que celle de « ses charognards de Dhourans ». Mais il a appris que parallèlement à ces attaques les Massacreurs Sanguinaines ont lancé une grande offensive sur le domaine de Lughenheim, tandis que Jörntaping est assailli par les Gobelins de Bjarkazor. Ces attaques ne permettent pas pour le moment aux Dhoûrks d’établir une stratégie commune. Cependant, les PJs devraient s’adresser au Grand Seigneur de la Guerre Virr Doldengen ; il est le dirigeant gandorien de la religion de Lugh et certainement le seul à pouvoir fédérer les Dhoûrks autour d’une même stratégie. Njarl aurait aimé les accompagner mais il doit mener ses armées vers l’est pour combattre les Gobelins. Cependant, le Grand Seigneur de la Guerre est un homme sage qui ne devrait pas les juger sur des à priori ... Njarl termine en les informant que Virr Doldengen réside dans la Forteresse de Lugh de Björglund, capitale du Khrâl de Vuoljorska.

Ø Vuoljorska : Björglund est l'une des plus anciennes cités dhoûrks. Construite à l'embouchure du fleuve Varonega, Björglund se targue de posséder un port très protégé, de vastes chantiers navals, de nombreux entrepôts et une flotte de pêche considérable. Des voyageurs et des marchands venus de Rocsombre et de ports au sud débarquent souvent à Björglund pour traiter avec les marchands de la Compagnie des Trois Haches. Le Palais du Khrâl se dresse dans les hauteurs au-dessus de la cité. Au centre de la cité, se dresse la majestueuse et immense Forteresse de Lugh, coeur du pouvoir du dieu de la Guerre.

_ Les PJs sont accueillis froidement par des maîtres d’armes et une fois qu’ils ont expliqué les raisons de leur venue, ils sont conduits dans une salle de stratégie de la Forteresse. A l’intérieur, trois Stratèges de Lugh observent le déroulement de plusieurs batailles sur diverses cartes stratégiques. (Batailles en Lughenheim contre les gnârks, en Jörntaping contre les Gobelins et notamment la Bataille de d’Avitberg entre Dhourane et la Dame Blanche. On voit sur la carte que cette bataille oppose des Berserker et des Maîtres d’Arme à des Garous et des Druides de Glace.)

_ Les Stratèges expliquent aux PJs que le Grand Seigneur de la Guerre Virr Doldengen ne peut être dérangé pour le moment car il est en train de superviser la Bataille d’Avitberg dont l’issue s’avère particulièrement incertaine.

_ Sur la carte, les unités se déplacent et se meulent. Soudain les Stratèges froncent les sourcils. Certaines unités dhouranes commencent à accomplir des manoeuvres étranges et pas trés avisées sur le plan tactique. Les Stratèges se regardent inquiets ; la bataille tourne à l’avantage de la Dame Blanche.

_ Soudain un hurlement résonne. Quelqu’un appelle à l’aide : « Le Grand Seigneur de la Guerre est en danger ! » Immédiatement, les Stratèges murmurent des ordres à tous les combattants du Temple : ils doivent se rendre immédiatement aux appartements du chef de la Religion de Lugh.

_ Appartement de Virr Doldengen. Porte gelée. Des Berserker tentent de la défoncer, mais la glace résiste.

_ La porte finit par céder. A l’intérieur, froid intense, la salle est recouverte d’une épaisse couche de glace. Un loup-garou empêche quiconque de pénétrer dans la salle. Derrière lui, on aperçoit une druidesse de glace les mains pleine de sang, enfonçant une objet métallique dans le coeur de Virr Doldengen lui-même affalé dans un fauteuil, inconscient et sans défense.

_ Fight. Puissance impressionnante du Loup-Garou, à un contre tous, il tient bon, le temps que la druidesse de glace ait finit son oeuvre.

_ Au bout de quelques rounds, la druidesse de glace disparaît. Le corps de Virr tombe interte sur le sol. Le Loup-Garou saute par la fenêtre ouverte.

Ø Epilogue : La Bataille d’Avitberg est perdue par Dhourane. La Dame Blanche prend possession de la province de Moeborg. Les Dhourans sont contraints de se replier vers le Nord. Virr Doldengen est inconscient ; son âme semble avoir quitté son corps. Des Dhoûrks diront plus tard l’avoir aperçu commandant les armées de la Dame Blanche. Fort de cet avantage stratégique, cette dernière progresse vers Lulöj la capitale de Weggenland ... Les lughars du temple semblent désemparés, les Berserker et les Maîtres d’Armes sont vénères et veulent partir en guerre sur le champ mais les Stratèges hésitent ; une telle décision ne peut pas être prise à la légère ; il faut réunir les autres dirigeants de la Religion de Lugh pour connaître leur avis ...

_ Et les PJs ? Que vont-ils faire maintenant ?

Ø Winenground : La nouvelle parvient à la Cour que les troupes haërites de la Divine Parole de Haëroon ont débarqué en Winenground et qu’elles ont été combattues par les armées du Duc Bratak Aarunsun ... Scandale !

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.


Dernière édition par Zortanos le Voyageur le Jeu 31 Mar 2011 - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pierso
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 15/03/2005
Chronique d'Arhys : Gregorio Cagalirius, Prince Doré de Coranthe et Chancelier de Cagalironne, Régent par intérim de Cagalironne.

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mer 30 Mar 2011 - 22:28

Qualité luxueuse en fait ^^

_________________
Pierso, l'homme au mille et un perso.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Jeu 31 Mar 2011 - 8:36

oui sorry j'avais pas noté ta modif.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Lun 18 Avr 2011 - 16:43

La Guerre de Weggeland



[13/04/11. Adélaïde, Aënolë, Kylan, Maëva]

Ø Basseclaire : Fin de l’Automne 430. Les festivités pour les épousailles de l’Empereur s’achèvent. Certains convives ont déjà regagné leurs pénates. Les PJs sont convoqués par la Chambellane Impériale Maëva Moondril dés que la nouvelle du retour du Météore parvient à la Cour. La Chambellane Impériale reçoit leur rapport sur la situation en Terres Froides. Elle convoque également Adélaïde Longsword concernant la crise en Winenground. La Comtesse de Benderane pourrait en effet se retrouver en mauvaise posture diplomatique étant donné que son frère jumeau attaque le domaine du beau-père de sa fille …

_ Les PJs constatent qu’un vent de panique menace de souffler sur Rocsombre. En effet la Cour est en émoi suite à la nouvelle de la bataille qui a opposé les troupes haërites et winéennes. Selon les derniers décrets impériaux, l’Astélie devrait en toute logique entrer en guerre contre la religion de Haëroon ce qui inquiète tout le monde. La longueur du temps de réaction du Conseil des Sept n’est pas pour rassurer la Cour.

_ Conclusion de Maëva : Il faut libérer Virr Doldengen car il est le seul à pouvoir décider de l’intervention de l’Astélie dans cette guerre. Les PJs décident de prendre des infos auprès des spirites de la Fraternité du Cercle d’Or puis de la Fraternité du Cercle Blanc au sujet de l’artefact qui est greffé au cœur de Virr Doldengen.

_ Les Spirites de la Fraternité du Cercle d’Or répondent qu’à leur connaissance il n’y a aucune référence à un tel artefact dans leurs archives. Cependant ils vont entreprendre une recherche approfondie pour en avoir le cœur net. En ce qui concerne les effets de l’objet, ils ne peuvent que supposer qu’il s’agisse d’une sorte de prison spirituelle conférant la capacité de contrôler un esprit ayant quitté son corps. Ils pensent qu’il doit exister quelque part un autre objet permettant ce contrôle. Selon toute vraisemblance, les deux objets doivent être liés spirituellement et donc en théorie, si les PJs parvenaient à récupérer l’autre objet et à le détruire, ses effets pourraient être annulés et, avec beaucoup de chance, il se pourrait également que, privée de sa magie, la broche se détache d’elle-même du cœur de Virr. Ce lien spirituel pourrait en outre, permettre à un membre de la FCB de retrouver l’individu possédant l’objet lié à la broche et contrôlant de ce fait le Grand Seigneur de la Guerre Virr Doldengen. A leur grand regret, les spirites de la Fraternité du Cercle d’Or avouent qu’ils ne sont pas capables de ce genre de recherche.

_ Les PJs se rendent donc au Collège du Cercle Blanc et sont reçus par le récemment intronisé Haut Maîre de Cérémonie Maxence Adelma en personne. Celui-ci se fait une joie d’aider ses sauveurs. Présence de la Baronne de Timberun Nolwen Felomne au côté de Maxence.

_ Maxence conclut qu’il faut se rendre en Terres Froides au chevet du Grand Seigneur de la Guerre pour tenter de percevoir les émanations spirituelles produites par les objets. _ La Baronne de Timberun Nolwen Felomne, épouse de Kylan, est désignée par Maxence pour accompagner les PJs et les aider à trouver le porteur.

_ Go en Terres Froides.

Ø Vuoljorska : Cité de Björglund. Forteresse de Lugh. Virr Doldengen est alité dans ses appartements. Il est au plus mal. Il a été placé sous bonne garde. Nombreux Berserkers et Maîtres d’Armes surveillent sa chambre.

_ Les PJs en profitent pour demander aux Stratèges un état de la situation militaire dans le nord. Les armées de Dhourane ont été vaincues et se sont repliées dans la province d’Aäbenrak. De là, elles sont remontées à bord de leurs drakkars, ont contourné les troupes de la Dame Blanche et ont débarqué à Lulöj pour aider à la défense de la cité. Pendant ce temps les troupes de la Dame Blanche ont pris position dans la province de Moeborg et préparent leur avancée vers la capitale de Weggenland. Etrangement la Dame Blanche n’a laissé aucune garnison dans la province de Kandheim pour assurer ses arrières. Une petite armée pourrait reprendre la position facilement et la couper de ses ravitaillements, la contraignant à du pillage sur le terrain pour entretenir ses troupes. Ce qui ne serait pas, en tout état de cause, suffisant pour l’ensemble de ses armées sur place. D’un point de vue stratégique il semble que la Dame Blanche n’ait pas envoyé un fort contingent mais que celui-ci suffise à prendre Weggenland …

_ Nolwen se concentre sur l’artefact enserrant le cœur de Virr, non sans subir le feu des regards méfiants des Lughars. Elle ressent le lien mais l’autre artefact est trop éloigné pour qu’elle obtienne des informations suffisantes. Il faut encore se rapprocher et se rendre plus au nord, en Weggenland, là où semble se trouver l’autre extrémité du lien spirituel.

_ Go Weggenland.

Ø Weggenland : Cité de Lulöj. Weggenland est un endroit rocailleux et rugueux dont la capitale, Lulöj, est une cité très peuplée et agitée, siège de nombreux commerces et véritable havre de paix pour les transactions commerciales. Le Palais des Pleurs, siège du gouvernement du domaine, est une villa étonnamment modeste dans le centre de la cité. Bien que les relations se soient détendues (notamment grâce à l’influence d’Aud Wanderson) depuis la dernière tentative d’invasion des Dhourans en 355 (lors de laquelle les Dhourans tentèrent d'assassiner la Veuve Triste et ses conseillers lors d'un sanglant coup d'état), les Weggenländers gardent encore rancœur de la traîtrise des Dhourans. Cette rancœur ne risque pas de s’arranger vu les circonstances dans lesquelles les Dhourans sont arrivés à Lulöj. Ces derniers sont regardés de travers par la majorité des habitants. Autour de la cité des milliers de guerriers attendent la décision des chefs ; ils semblent impatients d’en découdre avec les armées de la Dame Blanche. Les guerriers weggenländers côtoient les troupes dhouranes et la nervosité est palpable. Il semble que les Dhourans ne soient pas les bienvenus.

_ Chaos politique au Palais des Pleurs. Depuis la mort de Sélénaë Bergmund, les chefs de clan ne parviennent pas à se mettre d’accord sur celui qui doit reprendre la direction du domaine. Les cinq chefs de clans, nommés Kärns, représentent les cinq tribus les plus puissantes du domaine (une par province, élue par les chefs des tribus de chaque province). Ils forment le conseil du régent et représentent en théorie la parole du peuple nomade mais, dans la pratique, leur charge tend à les pousser vers la sédentarisation.

Pourtant l’armée ennemie approche. Il faut s’organiser pour aller les combattre avant qu’il ne soit trop tard mais les Weggenländers n’arrivent pas à se mettre d’accord sur qui doit commander les troupes du domaine.

_ Les PJs comprennent que cette discorde est l’œuvre des agents de la Dame Blanche infiltrés parmi les chefs de clan. Ils parivennent à les démasquer aux yeux de tous. Un combat s’engage contre le loup garou et les deux druides de glace. Kylan fait forte impression en invoquant les Bras de Lugh. Une fois les agents de la Dame Blanche éliminés, les Kärns prennent conscience qu’ils ont été manipulés et, qu’en tant que Stratège de Lugh, Heinrik Stramhald, le Kärn de Näkland, est le plus apte à mener les armées de Weggenland. Les Kärns comprennent que c’est Olaf, le Garou, qui a fait germer toutes les opinions négatives qu’ils avaient les uns sur les autres …

_ Heinrik Stramhald est donc officialisé en tant que Chef de Guerre de Weggenland. Mais au même moment, la nouvelle parvient au Palais que les troupes de la Dame Blanche sont en vue et qu’elles disposent d’armes de siège. Il n’est plus temps de tergiverser, il faut se battre pour la survie du domaine !

Ø Basseclaire : La Chancelière Impériale Théodoria Leafstar promulgue un Décret Impérial pour régler la crise en Winenground :

Décret Impérial : « L’Empereur ordonne, que les frictions entre les troupes du Seigneur Haëroon et les troupes du Duc de Winenground, cessent immédiatement !

L’Empereur souhaite que la purification du village de Moorcamble en la province de Hawickle se fasse dans l’harmonie : les troupes du Seigneur Haëroon perçant les Ténèbres à jour et les troupes du Duc Bratak Aarunsun apportant leur soutien en tant que fidèles du Seigneur Lugh, le bras armé du panthéon divin, leur connaissance du terrain et leur sens de la stratégie inégalé et inégalable dans la bataille.

L’Empereur a toute confiance en Bratak Aarunsun, le Duc de Winenground, et sait qu’il ne sera pas déçu par son engagement dans la résolution de cette affaire.

L’Empereur rappelle à l’ordre la guilde de la Fraternité du Cercle Blanc quant à son manque de vigilance sur les dérives inacceptables de l’un de ces collèges dans ce village de Hawickle.

C’est pourquoi l’Empereur d’Astélie informe les Institutions qu’elles doivent veiller à ce qu’aucune de leurs dépendances ne soit laissée à l’abandon. Une simple visite dans ce collège aurait suffi à empêcher d’en arriver là. Bien entendu, les Régents d’Institutions pourront s’appuyer sur les Régents en place lorsqu’une dérive, comme celle du village de Hawickle, est constatée. »

En plus de ce décret, Théodoria demande l’envoi de troupes impériales pour superviser le retour au calme.

Ø Basseclaire : La Chambellane Impériale Maëva Moondril, offre à l’Empereur, en l’honneur de ses épousailles, un magnifique tableau représentant tous les Compagnons de la Nouvelle Aube autour de Sa Majesté, elle-même assise sur son trône doré. Le tableau impressionne la Cour car son décors change avec les saisons et reproduit de manière réaliste les changements physiques que connaissent les personnages représentés à cause du passage du temps.
____________________________________________________________________________________________________________________________



La Bataille de Lulöj

[16/04/11. Aënolë, Kylann, Maëva, Parma]

Bataille devant les portes de Lulöj.

Ø Forces en présence :

Armée de la Dame Blanche : 10 Archers dhoûrks 5 ; 3 Artilleries 5 ; 10 Guerriers dhoûrks 5 ; 10 Piquiers dhoûrks 5 ; 1 Guerriers dhoûrks 4.

Armée de Weggenland : 1 Archers dhoûrks dhourans 5 ; 1 Guerriers dhoûrks dhourans 5 ; 5 Maîtres d'Armes de Lugh dhourans 5 ; 6 Piquiers dhoûrks dhourans 5 ; 9 Archers dhoûrks weggenländers 5 ; 6 Guerriers dhoûrks weggenländers 5.

Ø Objectifs de la Bataille :

Dame Blanche : Détruire la Forteresse de Lulöj pour permettre à ses unités de pénétrer dans la capitale.

Weggenland : Détruire l’Artillerie de la Dame Blanche pour contraindre ses armées à se replier.

Ø Généraux des Armées :

Dame Blanche : Virr Doldengen

Weggenland : Heinrik Stramhald

Ø La mort d’Heinrick Stramhald: Au plus fort de la bataille, la nouvelle de la mort du Stratège lughar parvient aux PJs. L’armée commence à se désunir. Kylan est le seul à pouvoir prendre le commandement des armées weggenländers. Il est en effet le seul à pouvoir faire l’unanimité parmi les chefs de clan. Il doit au plus vite imposer sa prise de commandement pour éviter la déroute. Malheureusement en tant que Berserker de Lugh il manque d’expérience sur le champ de bataille et sa prise de contrôle de l’armée est calamiteuse. La Dame Blanche en profite pour infliger un sérieux revers à l’armée dhoûrk. Le général de Dhourane, Arnvald Kligendal, décide alors de prendre le commandement de l’armée au risque de blesser l’honneur et l’amour propre de Kylan. Cette manœuvre permet à l’armée dhoûrk de renverser la bataille et de parvenir jusqu’aux armes de siège et de les détruire in extremis.

Ø Epilogue: Bataille gagnée ; siège brisé. Mais la guerre n’est pas terminée. La Dame Blanche n’avait pas amené toutes ses armées. Ses plus puissantes unités sont restées stationnées dans le Nord. A-t-elle commis une erreur en divisant ses forces ? Une chose est certaine, les armées exsangues de Weggeland et de Dhourane ne sont plus suffisantes pour vaincre celles restantes de la Dame Blanche. Les Weggenländers ont besoin de renforts. L’hiver arrivant, la guerre va faire place à la diplomatie. Il faut trouver des alliés auxquels les Dhoûrks sont prêts à faire appel. Astélie ? Vuoljorska ? Körgenland ? Dhosediel ? …

_ Kylan Anderson est reconnu comme Chef de Guerre de Weggenland par les Kärns survivants. C’est lui qui va décider quelle suite donner à cette bataille …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   Mer 20 Avr 2011 - 15:50

Hiver 430


Trève hivernale



[20/04/11. Aënolë, Hédric Longsword, Kylan, Parma]

Ø Basseclaire : Nomination officielle par l’Empereur de Cecilia Cagalirius, Reine de Coranthe, Consule de Cagalironne et Reine Dorée d’El Dorado à la Charge d’Intendante Impériale d’Astélie. Cette nouvelle provoque un grand enthousiasme à la Cour. On se prend déjà à rêver au faste maldaisian et au luxueux train de vie du puissant Roi Doré Razaël Karadeus. La nouvelle Intendante Impériale annonce qu’elle a reçu d’ambitieuses missions de la part de sa Majesté l’Empereur mais qu’elle ne doute pas de réussir à toutes les mener à bien car « il n’est rien d’impossible à une suivante de la Dame qui sourit » …

Ø Basseclaire : Réunion des PJs en la capitale impériale au sujet de la guerre en Weggenland. La situation est toujours problématique même si les Weggenländers ont remporté une maigre victoire. L’Ambassadrice Impériale Kaëlina Moondril se joint à cette réunion afin de se tenir informée et d’apporter son aide si possible.

O Les armées de la Dame Blanche sont toujours menaçantes et bien plus puissantes que celles de Dhourane et Weggenland réunies. La nécessaire trêve hivernale imposée par les conditions climatiques en Terres Froides n’est pas certaine d’être respectée par la Dame Blanche, dont les troupes ne semblent pas sensibles aux morsures de la froidure.

O Weggenland a besoin d’alliés. Mais les Dhoûrks n’accepteront pas n’importe quel aide pour repousser la Dame Blanche.

O Kylan est considéré comme le nouveau Chef de Guerre de Weggenland et même comme un Elu de Lugh par les populations dhoûrks sur place. Mais son influence demeure fragile et peut basculer à tout moment, au moindre de ses faux pas. Il doit impérativement asseoir son influence pour empêcher le chaos de regagner le domaine. Faute de quoi tous les efforts consentis pourraient s’avérer vains et les portes de Lulöj devant la Dame Blanche à nouveau s’ouvrir.

O Autre problème : Le Khrâl de Dhourane Ulfar Doldengen va-t-il poursuivre la guerre si une aide extérieure est apportée ? Faut-il le convaincre de rester au côté de Weggenland, lui qui venait en conquérant ?

Ø Rencontres diplomatiques :

Les PJs expriment à Kaëlina le souhait de rencontrer le Roi des Elfes Ysériel Dhosediel dont l’aide, selon eux, pourrait être bien acceptée par les Weggenländers. L’Ambassadrice Impériale se charge d’organiser le rendez-vous.

_ Quelques jours plus tard, le Roi des Elfes de Gandorâh, ne vient pas personnellement au rendez-vous. Il est représenté par son Ambassadeur à Basseclaire, Lord Anahendiel O’Harendil et son Capitaine de la Garde, Lord Abeïdiel Dhonien (2). Ceux-ci excusent Sa Majesté. Il a du être mis en sécurité suite à des menaces reçues de la part d’un certain El Crepusculo. Les deux elfes aimeraient d’ailleurs des explications et ils montrent la lettre aux PJs :

« Majesté, Votre intervention en Terres Froides compromettrait les chances de l’Empire de Lumière de briller auprès des Dhoûrks. Je ne vous laisserai pas ternir l’image de l’Empire que je défends. Si vous déployez vos troupes en Terres Froides, vous mourrez. Je m’y engage personnellement. Signé : El Crepusculo. »

_ Soudain Aënolë, se redresse. Il dit devoir quitter la salle sur le champ au risque de ruiner la réunion et les chances de Weggenland de recevoir l’aide des Elfes. Le Capitaine Lord Abeïdiel exprime clairement son impatience que l’Ambassadeur Anahendiel a peine à calmer. Kaëlina doit déployer des trésors de diplomatie pour conviancre les deux elfes de rester dans la salle de réunion le temps que les PJs gèrent « cette affaire sérieuse ».

_ Sans plus attendre et sans plus d’explications envers ses compagnons, Aënolë galope vers le port, suivi par les autres PJs abasourdis. Ils se rendent sur le navire du Roi des Elfes. Ils découvrent celui-ci baignant dans son sang, sur le point de se faire achever par un infernaliste (El Crepusculo ?). L’homme menace de tuer le Roi s’ils font un pas de plus. Mais soudain le Roi reprend consience et invoque des lames de lumière. Il se dégage de l’étreinte de l’assassin et parvient à le frapper avant que celui-ci ne plonge à la mer en sautant au travers de la vitre de la cabine royale.

_ Le Roi des Elfes est sauf. Il remercie les PJs pour leur intervention. Il fait mettre 5 Croise-Lames aux arrêts dont le comportement lui a paru suspect. Puis, avec les PJs il retourne à Rocsombre pour discuter de Weggenland … Parma fait mander l’Inquisition ; L’Emissaire de la Divine Parole Karic Wellington se rend à bord du navire elfe pour tort… interroger les 5 Elfes suspects …

_ Reprise des négociations. Ysériel n’a pas l’intention de céder au chantage et se dit heureux d’aider l’Astélie. Anahendiel se dit inquiet des menaces qui pèsent sur son Roi et sur son peuple. Abeïdiel sous-entend que ce malgamien pourrait bien être au service de l’Empereur … Ses propos exaspèrent le Roi qui le congédie hors de la salle de réunion.

_ Ysériel Dhosediel annonce qu’il mobilsera ses troupes pour combattre la Dame Blanche en Weggenland. Il attend de Kylan Anderson un topo sur les besoins militaires du Chef de Guerre. Il se dit prêt à mobiliser la Garde Royale de Dhosediel pour combattre les Garous de la Dame Blanche. Quoiqu’il en soit il annonce également qu’il compte se rendre personnellement sur le champ de bataille …

O Eirik Verbrand, Khrâl de Körgenland est prêt à aider Weggenland sans aucune contrepartie. Il met à disposition du Chef de Guerre Kylan Anderson : 6 Guerriers dhoûrks 5, 6 Archers 5, 2 Berserkers de Lugh 5 et 2 Maîtres d'Armes de Lugh 5. (Il conserve en son domaine son Stratège et 6 Piquiers 5 pour palier à une éventuelle attaque gobeline ou taurienne).

O Olvirr Wolferson (6), Khrâl de Vuoljorska, ne se fait pas prier pour aider Weggenland.Il a surveillé les affrontements entre les Dhoûrks et leurs ennemis et il semble que la situation ne requiert plus la mise en alerte de ses forces sur ce front.Il a beaucoup guerroyé par le passé et une guerre contre la Dame Blanche ne lui fait pas peur ; il a déjà lutté contre l’influence du Minotaure Hariès. Il se propose même en tant que Général de l’Armée unifiée. (Il est plus puissant que le Général de Dhourane mais il pourrait en tirer bien plus de profit politique que souhaité par les PJs. Il pourrait par exemple prétendre au titre d’Empereur des Terres Froides ; il en a déjà combattu 2 ; il estime peu-être que c’est son tour …) Kylan devra choisir judicieusement le Général de l’armée qui affrontera la Dame Blanche …

_ Olvirr met à disposition de Weggenland : 3 Guerriers dhoûrks 5 et 2 Berserkers de Lugh 5.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA
» Résumé des épisodes précédents. Année 425.
» Résumé des épisodes précédents. Année 424 AA.
» Résumé des épisodes précédents
» Résumé des épisodes précédents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Chronique d'Arhys-
Sauter vers: