Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion
Pensez à renouveler votre inscription (feuille d'inscription)

Partagez | 
 

 Résumés de Games

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pierso
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 15/03/2005
Chronique d'Arhys : Gregorio Cagalirius, Prince Doré de Coranthe et Chancelier de Cagalironne, Régent par intérim de Cagalironne.

MessageSujet: Résumés de Games   Sam 5 Aoû 2017 - 12:05

GAME 1 – Réunion de Famille

Présent: Micks; Théo; Gilgamesh; Howard

Les cartes de Tarots, Micks était versé dans leur art, mais jamais il n’avait encore vécu cette sensation. Touchant la carte de Fionna, elle et ses grands yeux verts apparurent devant lui. Elle lui tendit ses mains graciles et le tirant vers elle, le fit soudain changer de plan d’existence pour qu’il découvre ses origines.

Amusé, il se retrouva dans la chambre d’un château médiéval digne des livres et bandes dessinés qu’il dévorait quand le temps en ombre Dif ne se prêtait pas à skater ou vadrouiller. Il dénotait quelque peu avec sa planche, son casque de baladeur et son petit sourire démoniaque. Peut être plus discret dans cette ombre, Gilgamesh avait lui aussi effectué un voyage semblable avec Fionna jusqu’à cette chambre. C’était une masse guerrière aux cheveux longs couverte de cicatrice. Sa posture et sa tunique élégante trahissaient cependant une certaine noblesse.
Micks et Gilgamesh réunis, Fionna les mena en direction de la salle du trône. Le long des couloirs, ils croisèrent de nombreux gardes armés d’hallebardes. Sur leur plastron, une licorne identique au dos de la carte qui avait amené Micks jusqu’ici.

La salle du trône avait des dimensions dantesques, capable de contenir des milliers de personnes. Au fond, un trône d’or majestueux protégé par deux gardes était pour l’instant vide. A ses pieds se tenait les nombreux membres de la famille royale que Fionna alla rejoindre d’un air mutin sous sa chevelure rousse. Drapés de riches atours, ils semblaient jouir d’un statut divin face à la foule qui les admirait derrière une dernière rangée de soldats. L’assistance était mêlée d’humains de toutes les époques et tous les styles mais tous avaient une attitude de déférence.

Micks, agacé par ce comportement, provoqua avec malice un des paysans bourru de cet univers féodal. Il s’agenouilla dans l’instant et Micks continua sa route dépité non sans tchiper en avançant.
Théo, un autre voyageur en Ambre récent, vit la scène de loin. Penchant la tête sur le côté, elle le laissa circonspect. Sur sa nuque, on pouvait voire un tatouage de radiations nucléaires. Svelte, de bonne taille, son visage marqué était surmonté d’un crâne rasé de prés. Dans son dos pendait négligemment un canon plasma ainsi qu’une machette à sa ceinture.
Arrivé devant les gardes, Micks et Gilgamesh découvrirent les autres personnes invités ce jour à rejoindre la cour d’Ambre, leur famille. Théo arriva accompagné de l’intriguant prince Kaine. Un dernier homme se présenta, presque occulté par le charme diabolique de la princesse Darra qu’il suivait. Epée à la ceinture, elle avançait masque d’escrime relevé sur son visage aquilin constellé de tâche de rousseur. Ses canines, plus grandes que de rigueur, achevaient de donner l’impression qu’elle fendait la foule comme un requin un banc de poissons.
Derrière elle se trouvait donc Howard, un homme de faible constitution vêtue d’un costume deux pièces à rayures relativement ancien. Sa calvitie et ses petites lunettes lui donnait des airs de comptable méticuleux sur lesquels Micks mit la sensation de malaise qu’il dégageait.

Ils patientèrent jusqu’au moment ou un relatif silence s’installa. Le roi Random vint prendre place sur le trône. C’était un petit homme à l’air rusé, au nez pointu, portant un costume renaissance dans des tons orange. Sa couronne sobre était sertie d’un joyau ainsi que le collier qu’il portait. La reine Viale s’assit à ses côtés, vêtue de rouge. Ses yeux vitreux, quasis blancs, trahissaient son handicap ; elle affichait pourtant un sourire radieux et communicatif.

La foule s’agenouilla ainsi que les nouveaux membres de la famille royale qui patientaient avec Micks, lui déjà assis depuis quelques minutes. Le roi Random se leva pour s’adresser à tous, les enfants d’Ambriens. Sans ambages, il fit une annonce de première importance pour le royaume, il cédait le trône.
Une rude compétition s’annonçait car il n’irait à aucun héritier en particulier mais à celui qu’il en jugerait le plus digne. Tous avaient leurs chances mais le roi s’abstint de dire tout de suite ce qu’il attendait réellement d’eux. L’assistance était sous le choc, contrairement à une partie non négligeable de la famille royale qui paraissait prendre la situation avec légèreté.
Le roi avait un air grave et nous mis en garde contre les dangers qui planaient sur la marelle. Sa voix résonnait à travers la salle : « Il faut que vous trouviez… », ses mots furent stoppés net par le carreau d’arbalète qui vient se planter entre ses deux yeux.

Les guerriers de la famille se précipitèrent immédiatement en direction de la porte qui se refermait sur l’infâme assassin, animés par une rage meurtrière. La reine Viale se penchait effondrée sur le cadavre de son époux entourée des princesses restantes. Micks fit un signe de la main à Fionna puis partit enjoué, à la suite des guerriers.

Profitant du parquet des couloirs, il les rattrapa rapidement sur sa planche. Le prince Gérard, une véritable force de la nature bâti comme un engin de siège, tenait ouvert pour le groupe une épaisse et haute porte de métal à deux battants. Il aurait été impossible pour le commun des mortels de simplement l’entrebâiller. Absorbé par la scène, Micks ne vit pas l’escalier en colimaçon vers lequel il s’élançait.
A travers tout le château, on entendit résonner un rire tonitruant au moment où les guerriers retrouvèrent Micks assis malgré lui sur les marches de l’escalier quelques étages plus bas, un peu sonné. Ils en conclurent qu’ils courraient après un fantôme et s’en retournèrent vers la salle du trône, laissant Micks se débrouiller à récupérer sa planche qui l’avait devancé.
Remontant, Mick se retrouva seul face à l’imposante porte qui se referma sur lui alors qu’il était encore du mauvais côté. Le temps de soupirer parce qu’on l’avait laissé derrière, il l’ouvrit sans trop d’efforts malgré son corps d’enfant.

Le retour de Micks dans la salle du trône laissa une expression d’amusement sur le visage de Gérard. Le prince Korwin enlevait délicatement le collier du cou du roi et envoya la reine Viale quérir un coffret pour celui-ci puis retira le carreau du crâne du souverain.
Les membres de la famille royale de nouveau réunis, ils commencèrent à se chamailler, prenant à partit les nouveaux arrivants. Micks, bien que ravi par ce genre de jeux, se proposa de tirer les cartes et ainsi leur obtenir une divination des événements récents. Il obtenu la suivante :
« Quand Blaize vit, Brand le poursuit,
Quand Kaine rigole, Julian revient,
Quand Random tombe, Korwin jubile. »

Le temps de se pencher sur la prédiction, Viale revint avec le coffret où fut déposé le collier. La foule avait quitté les lieux et on laissa finalement à eux mêmes Théo, Gilgamesh, Howard et Micks à l’exception de Merlin et Martin, descendants de la famille de royale. Micks profita de l’accalmie pour aller négocier des tartines de confitures auprès d’un serviteur en bordure de la salle, à défaut du chemin des cuisines.
Du centre de la salle, il entendit Merlin hurlé sur Gilgamesh. Celui-ci ce retrouva figé, dans l’incapacité d’effectuer le moindre mouvement. Ils échangèrent quelques mots et Merlin relâcha finalement son emprise. Martin les quitta au moment où Merlin sortait un jeu de Tarot d’Ambre. Il tendit le jeu à Théo qui tira Brand, la carte lui procura une sensation de chaleur à son contact. Micks, attiré par les cartes, vint se saisir de celle de Brand.
Il tenta de l’utiliser pour entrer en contacte, sans succès. Il fit de même avec la carte de Dwerkin mais c’est finalement la carte de Darra qui lui permit, au grand désespoir de la princesse, de démontrer ses talents.
Merlin fit échos aux dernières paroles du roi, quelqu’un avait souillé la marelle et ajouta qu’une route noire apparaissait,  que les deux cours devaient être réunis. Les tartines de Micks arrivèrent et Merlin disparu dans un épais nuage de fumé.

Gilgamesh partit explorer l’extérieur du château, entrevoir l’horizon sur laquelle se découpait l’improbable nature d’une forêt primale après une vallée de champs et de villages crachant leurs nuages de fumée. Micks, sa collation terminée dans un coin de la salle du trône se releva en quête de surfaces extérieures propices à rider. Théo et Howard s’orientèrent vers les étages. Dans la direction prise par Howard, une porte claqua vigoureusement.

Un conseil réunissant anciens et nouveaux membres de la famille se tenu dans la grande bibliothèque. Il s’agissait de choisir dans les moindres délais un nouveau souverain. Howard proposa rapidement le sulfureux prince Bénédict qui refusa tout net, proposant à son tour Korwin qui refusa de la même façon.
Micks révéla les informations transmises par Merlin, le pointant du doigt sans détour en souriant innocemment.
Howard proposa une alliance avec le chaos mais Benedict lui rétorqua qu’ils ne correspondaient à aucune règle. Tarra se proposa et Korwin objecta qu’un souverain se devait d’être digne de confiance. Au sujet de la marelle, le joyau du roi Random devait permettre de la réparer.
Finalement, Howard prit la décision de se porter volontaire, conscient des risques sous entendus. On lui laissa le trône sans plus discuter. Son couronnement permettrait d’appréhender plus facilement la menace qui pesait sur Ambre et la Marelle. Il aurait lieux une quinzaine de jours plus tard, au moment de l’enterrement de Random, dans le respect de l’ancien roi.
Une garde fut allouée à Howard et le conseil se sépara.

_________________
Pierso, l'homme au mille et un perso.


Dernière édition par pierso le Sam 5 Aoû 2017 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pierso
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 15/03/2005
Chronique d'Arhys : Gregorio Cagalirius, Prince Doré de Coranthe et Chancelier de Cagalironne, Régent par intérim de Cagalironne.

MessageSujet: Re: Résumés de Games   Sam 5 Aoû 2017 - 12:16

Interlude

Présent: Théo; Howard; Rackham; Ephialtès

Après la réunion de famille, Vialle invite les membres de la famille rpésents dans ses appartements,
elle leur anoince qu'un nouveau né a perdu la vie sur la marelle originelle, et que Random voulait que celui qui serait cvapable de la réparer prenne le trône à sa place.

2 jours passent pendant que les Pj essayent de se familiariser avec le chateau d'Ambre.

Corwin les convoque après que la construction du mausolée ai commencé.
Il leur annonce qu'un vieux bâtiment qui soit l'oeuvre de Dworkin ai été enterré sous l'emplacement choisi pour enterrer Random.

Les joueurs s'y rendent,
Ils découvrent une série de piège qui les laisse perplexe, car le nom de Random doit être utilisée pour sortir du piège.
Ils découvrent une épée avec un joyaux bleu, la lame elle même émet un petite lueur Bleue.

Théo décide de la prendre, durant quelques instants il a semblé absent, et annonce qu'il a reçu un message disant qu'il devait la garder, ensuite, il jette sa machette, et range l'épée dans son dos.

_________________
Pierso, l'homme au mille et un perso.
Revenir en haut Aller en bas
pierso
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 15/03/2005
Chronique d'Arhys : Gregorio Cagalirius, Prince Doré de Coranthe et Chancelier de Cagalironne, Régent par intérim de Cagalironne.

MessageSujet: Re: Résumés de Games   Sam 5 Aoû 2017 - 12:17

Personnages / Joueurs

Gilgamesh / David
Masse guerrière aux cheveux longs couverte de cicatrice. Sa posture et sa tunique élégante trahissent cependant une certaine noblesse.

Théo / Lucas
Sur sa nuque, on peut voire un tatouage de radiations nucléaires. Svelte, de bonne taille, son visage marqué est surmonté d’un crâne rasé de prés. Dans son dos pendent négligemment un canon plasma ainsi qu’une machette à sa ceinture.

Howard / Christophe
Un homme de faible constitution vêtue d’un costume deux pièces à rayures relativement ancien. Sa calvitie et ses petites lunettes lui donnent des airs de comptable méticuleux mais sa présence est bizarrement quelque peu malaisante.

Micks / Charles
Enfant ne se départ issant jamais de sa planche, son casque de baladeur et d’un petit sourire démoniaque.

GAME 2 – Descente aux enfers

Les funérailles arrivèrent, le couronnement d’Howard devait suivre. C’était sans compter sur le prince Brand qui faisant fit des soupçons qui pesaient sur lui se présenta pour demander un nouveau conseil qui ne placerait pas Howard sur le trône. S’ajoutait à cette intervention, la disparition aussi soudaine qu’inexpliquée de la reine Viale.

Micks, en échange de ses talents qui lui avaient entre temps permis de produire une carte de tarot de la salle du Trône pour lui-même ainsi qu’une carte d’un des membres de la famille royale ; arriva tardivement dans la salle du conseil sur sa planche qui produisait maintenant une étrange luminescence orange qui laissait une trainée de brume de la même couleur derrière lui.

En plus des membres de première génération de la famille royale et de la deuxième, soient Théo et Gilgamesh que Micks connaissait déjà, se trouvaient deux personnes de plus. Ils étaient des enfants d’Ambriens venus d’une ombre éloignée comme lui.
Un énigmatique ranger nommé Ephialtès, la capuche de son ample cape baissée sur ses épaules, attendait accoudé et mains croisées sous ses yeux aux iris rouge sang. Un système permettant de placer une arbalète de poing était accroché à son avant bras et deux épées courtes dépassaient de sa ceinture.
Plus démonstratif, un fier pirate du nom de Rackam, fumait sa pipe un bras reposant sur le dossier de sa chaise. Ses moustaches torsadées et sa barbe fournie s’accordaient parfaitement aux mousquets et à la rapière qu’il portait.

Brand mena le conseil rapidement à sa fin après que les ascendances de chaque membre de la deuxième génération aient été révélées. Théo était fils de Brand, Gilgamesh de Blaize, Howard de Corwin et Darra, Micks de Gérard. Ephialtès de Fionna et enfin Rackam d’Eric.
A l’issu de la séance, il avait été dévolu cinq ans à la deuxième génération pour rétablir seule une situation stable en Ambre. Les membres de première génération ne paraissaient qu’à peine concernés par le sujet, bien qu’ils promirent la mort à ceux de la deuxième si ils n’achevaient pas la tâche qu’on leur incombait et on les laissa à leur sort en Ambre à l’exception de Merlin.

Après avoir rappelé que la route noire se rapprochait chaque jour un peu plus, Merlin leur décrit les différents postes laissés vacants par leur aînés. Il était important qu’ils soient occupés rapidement tant pour la stabilité du royaume que pour en assurer sa protection contre le chaos.

Au bout d’un long échange entre ces enfants d’Ambriens, Ephialtès fut nommé Protecteur de la forêt d’Ardennes et porteur du joyau, Gilgamesh Commandant des armées, Howard Main du roi et Rackam Gardien des mers, non sans s’être assuré que cela incluait le rhum et les femmes en souriant largement derrière l’épaisse fumée de sa pipe. C’est à Théo qu’échut la couronne même si à l’abri des regards les décisions resteraient collégiales. Quant à Micks, il serait leur garde fou. Insouciant, tout juste déçu qu’Ephialtès ne dispose pas de tyrannosaure comme monture au vue de son poste, il était déjà en train de commencer à produire les cartes de tarots des personnes présentes. On lui donna logiquement le titre de Maitre des Atouts de la cour.

Ces débats furent émaillés par les provocations de Rackam sur l’ascendance de Théo et de nouvelles révélations de Merlin. Le désaccord entre Ephialtès et Théo sur la possibilité d’harmoniser le chaos et la marelle amenèrent Merlin à révéler ses origines chaosiennes ainsi que celles d’Ephialtès et Darra. Il finit par leur divulguer que Korwin était le créateur de l’ombre d’Ambre, finalement tout n’était que jeu pour leurs ainés qui voyageaient de réalité en réalité au grès de leurs envies.

Les serviteurs déposèrent un copieux repas sur la table où Merlin fit une place à un épais livre de cuir relié dédié à la géographie d’Ambre.

L’ombre d’Ambre portait le nom du continent central de sa réalité. Autour de cette île gigantesque, un second continent formait à perte de vue un anneau de royaumes inféodés à la famille royale. Les courants et les vents amenaient tous les bateaux à passer par les ports d’Ambre. Au pied de sa large citadelle, les places et marchés empiétaient largement le faubourg. Dans le nord, l’épaisse et luxuriante forêt d’Ardennes était la porte d’entrée dans l’ombre d’Ambre.

Le repas achevé, Howard demanda qu’on lui apporte le joyau. Il le sortit de l’écrin, la chaîne du collier qu’il ornait pendant sur sa main. Il le porta devant ses yeux, le joyau s’entoura soudain d’une vive flamme bleue. Hurlant de douleur, Howard le jeta à Ephialtès qui l’attrapa sans ciller. La main d’Howard était durement touchée par la chaleur qu’elle avait endurée, il contint la douleur et Ephialtès se revêtit du collier.

Abordant le sujet du couronnement qui approchait à grand pas puisque toujours prévu après la mise en terre ; on décida que Merlin produirait une illusion permettant à la seconde génération, dont le futur roi Théo, de partir à la recherche de Viale pendant le même temps. Au détour des échanges, on apprit que Merlin et Howard métrisaient le logrus. Cette capacité permettait, entre autre, de se métamorphoser voire prendre l’apparence d’autrui. Howard y fit appel pour guérir sa main, les chaires se régénérèrent un instant avant de retourner à leur état quasi précédent.

Le choix du blason de cette nouvelle génération conclu la réunion, il serait un arbre aux branchages formés des tentacules d’un kraken couronné d’un symbole nucléaire.
Le conseil achevé, Merlin quitta l’assemblée pour partir s’atteler à la préparation de son sort.

Tandis que ses compagnons partirent récupérer leurs armes et équipements, Micks s’aventura dans la cour du château à la recherche d’une calèche et son attelage. Ephialtès capable de les guider vers la reine Viale, il vint prendre place au côté du cocher tandis que Théo, Howard, Rackam et Micks prirent place à l’arrière.

La reine se révélant être dans une ombre différente, ils calèchèrent plusieurs heures en focalisant leur pensée vers elle et arrivèrent aux abords de la forêt d’Ardennes malgré l’océan qui les en séparait au départ. L’ombre d’Ambre se révélait particulièrement malléable. Ils sillonnèrent longuement la forêt jusqu’à arriver au pied d’un arbre qui leur bouchait la vue, sa cime touchait presque les nuages et ses racines qui couraient dans le sol environnant arrivaient par endroits au toit de leur véhicule. A peine l’eurent-il contourné qu’ils se retrouvèrent en plein milieu d’un vaste espace découvert d’où l’arbre avait complètement disparu.
La vitesse de la calèche alla croissante, la réalité autour d’elle de plus en plus changeante. Secoués à l’arrière, ses passagers ne purent que remarquer les différents formes que ne cessait de prendre leur véhicule dans la descente aux enfers dans la quelle Ephialtès les menait pour retrouver la reine. De calèche, elle devint tantôt transport à chenilles, tantôt bateau et même un très court instant vaisseau spatiale. Leur ombre de destination prit finalement forme autour d’eux.

A bord d’une camionnette, ils se dirigeaient vers un centre ville relativement moderne. Le grain de folie qui se dégageait de son architecture et ses habitants laissaient penser à Dif, l’ombre natale de Micks. Le jeune garçon, sans doute trop habitué à l’ambiance qui s’en dégageait, ne put véritablement leur confirmer ce fait. Ils étaient tout proche de la reine, ayant à cœur de la retrouver, Micks préférait ne pas s’engager dans un cordial mais violent combat pour confirmer son impression, la vie de Viale était peut être en jeu.
A l’approche d’un haut bâtiment massif, Ephialtès fit stopper le véhicule. Ils débarquèrent pour parcourir le trottoir usé jusqu’aux portes de l’édifice et s’aventurèrent dans les couloirs de cet ensemble d’habitation. Ephialtès ouvrit une porte en déclarant la reine Viale de l’autre côté pour plier l’ombre à sa volonté. On l’y découvrit endormie, attachée sommairement à une chaise au milieu d’une pièce vide. Micks l’approcha pour la toucher du bout de son skate, à distance respectable, ce qui la réveilla. Perturbée par l’enlèvement dont elle avait été victime, Théo se porta à son secoure et trancha ses liens.

Ses entraves tombaient encore au sol qu’elle se changea soudainement en une immense monstruosité cornue au corps élancé garni d’extrémités meurtrières. Elle précipita ses griffes assassines sur Théo qui para de son épée bleutée, lui tranchant plusieurs doigts par la même occasion. Micks jetait son genou à la tête de la sombre créature quand Howard choisit ce moment pour émettre un aveuglant éclair de lumière. L’élan de Micks fut brisé et il ne fit que frôler sa cible, se rétablissant comme il put. L’aveuglement toucha encore plus durement Ephialtès qui passa par la seule et unique fenêtre. Théo disparu littéralement tout en reculant. Rackam qui s’avançait au jugé vers la bête sentit un souffle ardent passer au dessus de son épaule.
Ils rouvrirent les yeux, Théo compris et visible. La créature contemplait le trou béant qu’avait laissé le tir du canon plasma de Théo dans son torse puis s’affala au sol, morte.

Rackam suivit le même procédé qu’Ephialtès pour ouvrir une des autres portes de la pièce. A nouveau la reine Viale dans une position similaire. Méfiants, elle semblait cette fois les reconnaître et on la libéra prudemment une fois qu’Ephialtès les eut rejoints. Depuis la fenêtre, il était tombé d’au moins un étage qui ne correspondait pas à la porte qu’il avait ouvert en premier lieu.
La captive libérée, il s’agissait bien de la reine Viale et ils purent apprendre la nature de celui ou celle qui l’avait kidnappée. Encore choquée, elle décrivit une fugace image d’être non ambrien à l’odeur de souffre.
De porte en porte, ils sortirent d’un bâtiment différent de celui où ils étaient entrés. On entendit le canon plasma de Théo émettre un son étrange alors qu’il s’éteignait devant l’entrée de l’auberge du Poney Fringuant qui se présentait en face du porche qu’il venait de franchir. Rackam aurait du fermer la marche derrière Micks mais plus aucune trace de sa présence.

Ils entrèrent dans l’auberge, l’encadrement de la porte se modifiait à leur passage et traversant les réalités ils finirent par sortir d’un terrier évasé sous une racine de la forêt d’Ambre.
Une journée s’était écoulée depuis leur départ. Ils exposaient à la reine les évènements récents quand un pirate apparu entre les arbres, Rackam était de retour parmi eux. Ils continuèrent de progresser jusqu’à ce qu’un corbeau vint se poser sur l’épaule d’Ephialtès. L’animal était porteur d’un message de Korwin, il les informait qu’il avait pris soin de mettre à l’abri le joyau. Abordant l’orée de la forêt, la reine Viale fut pris d’un léger malaise. Au dessus des arbres et même à travers les innombrables troncs, on devinait l’insondable route noire qui s’immisçait en Ambre.

L’illusion du couronnement de Théo était déployée quand ils arrivèrent au cœur de la citadelle. Howard profita du logrus pour prendre part incognito à la cérémonie factice tandis qu’Ephialtès partir en forêt d’Ambre préparer les défenses de son domaine. Micks, Théo et Gilgamesh s’évaporèrent.

_________________
Pierso, l'homme au mille et un perso.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumés de Games   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumés de Games
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maelstrom Games
» Mon Games Day...
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» Résumé de l'intrigue
» Maelstrom games..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Ambre le jeu de rôles sans dés-
Sauter vers: