Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Résumé des Episodes précédents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Résumé des Episodes précédents   Sam 5 Déc 2015 - 19:45

Eté 442

Les Premiers Jeux Karadéiques à Basseclaire
[28/11/15. Blithilde, Dosezhno, Hérohn, Maëllyne, Mirelys, Odys, Pollyanna, Théodoria, Waldemar]

Basseclaire. La Capitale impériale astélienne accueille cet Eté, la première édition des Jeux Karadéiques, une compétition amicale entre les différentes nations gandoriennes membres du Conseil des Terres Unifiées de Gandorâh. Les Festivités qui rassembleront de prestigieuses Hautes Personnalités venant des quatre coins du monde, dureront un mois.

Les Jeux Karadéiques ont pour ambition de faire valoir les qualités physiques et les performances des Peuples Membres de l’Union gandorienne et également de favoriser les bonnes relations entre les Royaumes et les Empires.

Après la première édition en Astélie, les Jeux auront lieu tous les quatre ans.

Les Représentants des Nations qui vont s’affronter dans les épreuves sont nommés des Karadéens. Ils ont été choisis par les Dirigeants de leur Domaine, en fonction de leurs compétences.



La Cérémonie d’ouverture.
Fastueuses festivités incluant des démonstrations artistiques de danse, de sculptures géantes et de spectacles pyrotechniques sur le thème de l’entente entre les Peuples et de la Fraternité.


Elle se conclut par le défilé des équipes de Karadéens, par Nation. Le Karadéen le plus valeureux de chaque équipe est désigné comme Porte-Étendard et reçoit l'honneur de porter la Bannière de sa Nation. Le défilé a lieu dans le grand Stade de Basseclaire où de nombreux spectateurs sont rassemblés pour acclamer les Karadéens. Déjà les paris vont bon train quant aux vainqueurs de chaque épreuve. Les parieurs se fient dans un premier temps à la carrure des compétiteurs, à leur réputation et à leurs résultats aux tournois auxquels ils ont déjà participé.

Les Régents Gobelins font acte de présence ; ils ne souhaitent pas participer à ces « épreuves physiques primitives. »




Le Bal des éventails.
A la Cour Impériale, les rumeurs vont bon train. Tout le monde s’accorde en l’occurrence sur le fait que les Compagnons de la Nouvelle Aube arrivent à Basseclaire parés d’une aura étincelante à l’image de leur Fer de Lance, le Templier Sacré d'Haëroon Hérohn Longsword, nouvellement nommé à la tête des Sentinelles de Gandorâh. L’entrée de l’un des Leurs au sein du prestigieux Conseil Blanc redore un blason moult fois terni par les rumeurs scandaleuses qui les ciblèrent. La Purge à laquelle le groupe de héros vient de se soumettre témoigne de leur volonté sans faille de demeurer les Gardiens du Jugement Dernier.



Les Epreuves.
La compétition démarre avec son lot de surprises. Les premiers Insignes d’Or, d’Argent et de Bronze sont distribués aux trois meilleurs Karadéens de chaque concours.

Les passions s’enflamment lors de chaque épreuve à l’image des Empereurs de Palenthe et d’Astélie qui semblent s’affronter au travers des victoires et des défaites de leurs Champions. Les PJs eux-mêmes se laissent parfois prendre au jeu en soutenant avec force leurs Karadéens favoris.



Réunion de la Nouvelle Aube.
Pendant les festivités, les PJs se réunissent afin de discuter et de décider des suites à donner aux événements récents qui ont secoué leur groupe et le monde entier …

Leurs débats durent plusieurs jours et sont régulièrement interrompus pour assister aux différentes épreuves des Jeux Karadéiques

Intervention de l’Empereur Kelthir Moondril concernant les destitutions d’Odys et de Théodoria du Conseil des Sept Impérial. Il exige de participer aux réunions de la Nouvelle Aube puisqu’il est considéré comme un Compagnon et qu’il en subit les conséquences, sinon il ordonnera l’examen de chaque membre tous les ans par l’Inquisiteur Karic Wellington. Il s’agit là des deux seules conditions auxquelles il pourrait accepter de laisser les Charges Impériale à Théodoria et à Odys. Il laisse aux PJs jusqu’à la fin de l’Eté pour lui faire part de leur décision …



Arslane al-Farah
Les PJs entendent dire que le nouveau Sultan de Zāfhar serait porteur de nouvelles alarmantes dont il souhaiterait faire part à ses amis les Compagnons de la Nouvelle Aube, concernant la corruption du Kaasahrim sous l’influence de Lohéann Haëris. Théodoria le rencontre et entend ce qu’il a à dire :

        × Le Petit Prince des Ténèbres a séduit trois puissantes femmes du Kaasahrim afin d’obtenir le pouvoir sur la Côte de Lumière.

        × Il aurait décidé de prendre un nom Kaasahr afin d’être mieux accepté par les Habitants du Désert.

        × Il aurait convaincu Soraya al-Dharrim de le nommer à la tête d’un Sultanat.

        × Il serait proche de Kandar Moondril avec qui il s’entretiendrait secrètement au sujet de son père. Il serait en train d’en faire sa marionnette, avant que celui-ci ne monte sur le Trône d’Astélie.

        × Il aurait pour ambition de prendre le contrôle du Kaasahrim et de s’en servir pour se venger de l’Astélie.



L’Affaire Evenward.
Odys fait part aux PJs des sombres événements qui s’enchaînent dans son Domaine.



Introduction.
Pendant les festivités et les jours de discussion, Théodoria reçoit la visite d’un Messager lui annonçant l’arrivée à Basseclaire d’un Elfe du Totem du Loup, porteur de graves nouvelles qu’il voudrait transmettre aux Compagnons de la Nouvelle Aube.

Une fois les PJs réunis autour de lui, l’Elfe nommé Dosezhno, explique qu’il a appris par hasard l’existence d’un complot à l’encontre du Roi des Elfes. Il sait que les détails de l’opération visant à assassiner celui-ci, seront réglés lors d’une réunion secrète devant se tenir très bientôt, dans le Quartier du Voyageur Téméraire de Basseclaire au sein d’une demeure portant le nom de la Taverne de la Fleur de Peste



La Taverne de la Fleur de Peste.
Théodoria envoie un Agent qui assiste à la réunion des comploteurs. L’attentat contre le Roi des Elfes doit avoir lieu dans un hôtel particulier du Haut Quartier, la Griffe de Silvil, lors de la réception donnée en l’honneur de Lord Cylùrien Dhosediel pour sa victoire à l’Epreuve de Lutte.



Le Chambellan Impérial blasé.
Alors que les PJs se préparent à sauver le Roi des Elfes, Hylan Whiteheart vient se plaindre du comportement de celui-ci. Apparemment le Roi a subitement décidé de changer le lieu de sa réception en l’honneur de Lord Cylùrien. Le Chambellan a été informé que les PJs venaient de recevoir un nouvel arrivant Elfe et il s’est demandé si cela avait un rapport avec la soudaine défection du Roi

Il ignore où aura lieu cette réception finalement mais il sait que la date en a été avancée à ce soir 

Immédiatement Théodoria localise le Roi. Il se trouve dans la Rue des Princes à l’Ambassade de Dhosediel avec tous ses Invités. La fête a déjà commencé !



Rue des Princes, Assassinat d’un Roi.
Lorsque les PJs arrivent à l’Ambassade de Dhosediel, le Bâtiment est en train de prendre feu et plusieurs Convives Elfes en sortent, courant et hurlant, brûlant pour certains.

Pollyanna pose son navire nuage au centre du jardin. Les PJs constatent alors que 5 Tueurs d’Homme, encerclent le Roi et les restes de sa Garde.

Sont encore debout, le Roi Ysériel, blessé, tenant fermement ses deux Lames de Lumière et deux membres de sa Garde qui sont sur le point de flancher. Les trois autres sont étendus sur le sol, inconscients. S’est également joint au combat Lord Cylùrien en personne qui court en hurlant sur les Assassins, armé de deux lames runiques vibrant d’une énergie métallique.



Fight.
Lorsque les PJs entrent en scène, le Roi est à nouveau touché et il s’effondre. Les deux Gardes Royaux restant le protègent de leur corps. Mais ils tiennent à peine debout …

Odys se jette sur le Roi afin de le protéger lui aussi, tandis que les autres PJs se ruent sur les Assassins Elfes qui ont pris soin de se tenir à bonne distance les uns des autres.

Blithilde décoche plusieurs flèches meurtrières qui blessent sévèrement les Elfes et les contraignent très vite à la fuite.



Dénouement.
Les PJs parviennent à sauver le Roi de justesse. Il est inconscient mais vivant. Les Tueurs d’Homme disparaissent dans un tourbillon d’air.

Ysériel Dhosediel leur témoigne toute sa gratitude et leur annonce qu’il considère avoir désormais une dette envers eux.

Epilogue. La cérémonie des Prix.
Le dernier jour des Jeux Karadéiques se déroule la cérémonie de remise des prix pour les trois meilleurs Domaines. Le Classement est établi en fonction du Domaine ayant récolté le plus d'Insignes en or, puis, en cas d'égalité, le plus d'Insignes en argent et enfin, en cas d'égalité, le plus d'Insignes en bronze.

Classement des Domaines. Nombre d’insignes remportés :
 
 
Or
Argent
Bronze
Astélie 
1
2
2
Dhosediel 
4
2
3
Kaasahrim 
3
2
2
Palenthe 
1
3
3
Terres Froides 
3
3
2
 
D'une voix forte, le héraut annonce le nom des Domaines victorieux et de leur Régent. Puis, le Juge place sur la tête du Régent une Couronne en or pour le premier, en argent pour le second et en bronze pour le troisième tandis que les spectateurs acclament le Régent du Domaine le plus valeureux et le plus fort de ces Jeux Karadéiques :
 
                       
                    Couronne d’Or :           Lord Ysériel Dhosediel, Roi des Elfes de Gandorâh.
 
                    Couronne d’Argent :    Olvirr Wolferson, Empereur des Terres Froides.
 
                    Couronne de Bronze : Amira al-Sukah, Dirigeante de la Ligue Kaasahr.
 
 
L’Astélie termine les Jeux Karadéiques avec un seul Insigne d’Or. La Nation organisatrice finit bonne dernière du classement général et frôle l’humiliation sur ses propres terres. L’Empereur Kelthir assiste à la cérémonie de remise des trophées l’air sombre. Cette déconfiture est quelque peu tempérée par le fait que son orgueilleux rival ne termine qu’à la quatrième place, derrière des Domaines aux talents inattendus. Quant aux Elfes qui se plaignaient du choix des épreuves, ils remportent finalement les Jeux Karadéiques et organiseront donc la prochaine édition en 446 …

Rappel : +1/5e de l’Influence dépensée lors des festivités d’Eté en Bonus à la Régence d’Automne.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   Mar 19 Jan 2016 - 17:38

Automne 442









Les Princes Bâtards


[16/01/16. Bassam, Dosezhno, Hérohn, Jamal, Maëllyne, Mirelys, Odys, Parma, Pollyanna, Théodoria, Waldemar]


Briefing de la Nouvelle Aube.
La séance saisonnière de la Nouvelle Aube commence par la conclusion du vote concernant la présence ou non de l’Empereur d’Astélie à leurs réunions. Celui-ci est d’ailleurs présent, invité par Théodoria à l’issue des débats. Cependant Hérohn manifeste son grand mécontentement que son avis n’ait pas été pris en compte.

L’Empereur s’étonne qu’un membre du Conseil Blanc ait des choses à cacher … Hérohn ne prend pas la peine de répondre mais sa colère est palpable …

Kelthir finit par proposer de se retirer si sa présence dérange mais il prévient que cela signifiera la destitution d’Odys et de Théodoria du Conseil des Sept Impérial

Finalement la présence de Kelthir Moondril à la Table de la Nouvelle Aube est validée par l’ensemble des PJs, confirmant le vote établi.


Introduction.
Une fois ce point réglé, Théodoria fait part aux Compagnons des tristes nouvelles qu’elle vient de recevoir :

Alors que la flotte impériale astélienne a débarqué à Boukhabdhā depuis presque un mois, le Réseau Kahilien a informé Théodoria qu’une attaque vient d’avoir lieu à Djabelaïa.

Le 26/09/442, une armée de morts a débarqué des navires censés ramener de Basseclaire, la Dirigeante de la Ligue Kaasahr Amira al-Sukah et son Petit-fils Masud al-Djalaïa. Les cadavres réanimés de ces derniers ont pris la tête des Non-Vivants et, semant mort et terreur dans la Cité, ils se sont emparés du Palais seigneurial, massacrant au passage soldats et gardes tentant de les arrêter.

C’est alors qu’a surgi un chef de guerre providentiel, un puissant Guerrier Mage nommé Brahim ibn Chahid qui a réussi à abattre plusieurs zombies grâce à son puissant marteau du feu. Il a rassemblé autour de lui une partie de l’armée en déroute et il est parvenu à libérer le Palais de l’emprise du mal.

Brahim ibn Chahid est alors devenu le Héros du Peuple et fut prié de prendre la tête des opérations pour éliminer les derniers morts marchant encore dans la cité. Le Guerrier a accepté cet honneur et s’est proclamé nouveau Sultan de Djabelaïa.

C’est alors qu’une voix s’est élevée dans la cité, celle de Sakina al-Djalaïa, Dirigeante de la Ligue Djabelaïanne des Marchands. Elle prétend que Brahim ibn Chahid est un imposteur au service du Dieu Sedeth Ménophis et que le suivre revient à mettre le domaine entre les mains du Roi des Morts

Alors que la menace des Morts qui marchent devient moins pressante, les intrigues politiques reprennent. Au milieu du chaos régnant dans la cité, quatre Factions ont émergé et revendiquent chacune le trône de Djabelaïa :


            × Le Héros du Peuple Brahim ibn Chahid dispose de la force armée la plus grande et du soutien de la Puissante Flotte du Kaasahrim.

            × Sakina al-Djalaïa (5), soutenue par la Ligue Djabelaïanne des Marchands et les Marins de la Côte de Lumière, s’oppose à l’Usurpateur qui sous ses airs de Sauveur est en réalité à la solde des Dieux Sedeths. Mais le peuple hésite à accorder sa confiance à la jeune femme car le souvenir des manigances de sa mère Layla al-Djalaïa est encore très présent. L’ancienne Dirigeante de la Ligue Djabelaïanne des Marchands fut notamment à l’origine de l’assassinat de son Oncle le Sultan Bashir al-Djalaïa (7) [362 – 431]. Mais Sakina serait en possession d’une preuve démontrant que Brahim ibn Chahid est en réalité un Rebelle Sedeth qui projette de placer tout le Kaasahrim sous la domination des faux Dieux.


            × Une troisième Faction soutient deux « Frères Bâtards » qui seraient issus d’une haute branche de la Lignée al-Djalaïa. Mais leur naissance hors mariage rend leur légitimité très largement contestable. Cependant si la preuve de leur ascendance était présentée devant une autorité kaasahr disposant du pouvoir légal de les reconnaître comme d’authentiques Princes de Sang, ils pourraient faire l’unanimité parmi le Peuple et la Noblesse et ramener la paix dans une cité où la guerre civile menace d’éclater à tout moment. Les deux frères sont soutenus par l’Académie de Magie Elémentaire et par une faction dissidente de la Ligue Djabelaïanne des Marchands qui refuse de suivre les ambitions de la fille de Layla al-Djalaïa et qui considère que les deux frères, bien que bâtards, sont les plus légitimes de tous les al-Djalaïa pour assurer la Régence du Sultanat de Djabelaïa.


            × La quatrième et dernière Faction soutient un roturier Xandien du nom de Djemil ibn Tarek (-) [409]. Hédoniste dans l’âme et « Fidèle sincère à la Religion Kaasahr, contrairement à ses opposants », il souhaite se battre contre la tyrannie, la corruption et le retour des Dieux Sedeths. Cependant son parti est considéré avec méfiance par les habitants de la cité. En effet, l’ancien Sultan, Bashir al-Djalaïa, était également un Hédoniste flamboyant qui abandonna la Régence du domaine aux mains de Conseillers corrompus. Si Djemil ibn Tarek parvenait à prendre le pouvoir, il se retrouverait sans doute incapable de contrôler la Noblesse et de maintenir l’ordre public. Le Domaine sombrerait alors dans une guerre civile générale. Djemil ibn Tarek reçoit cependant un important soutien de l’Exquise Malice d'Azahina qui dispose de l’influence la plus puissante dans le domaine et qui rejette ouvertement la dictature des Dieux Sedeths.


Les armées djabelaïannes se répartissent entre ces quatre Factions auxquelles s’ajoutent des Unités mercenaires financées par les Institutions. La guerre civile menace de se propager à tout Djabelaïa et même à tout le Kaasahrim si la Rébellion Sedeth s’empare effectivement du Trône du Sultanat dirigeant la Ligue Kaasahr

En Rayyakhbah, les événements semblent prendre une tournure similaire, même si les forces en présence ne se sont pas encore clairement proclamées. Il est probable que les hostilités démarrent lorsque celles de Djabelaïa seront résolues. Le vainqueur en Djabelaïa gagnera sans doute également une importante influence sur Rayyakhbah, les deux domaines ayant été dirigés par la même famille.

Le Réseau Kahilien suggère que les Compagnons de la Nouvelle Aube interviennent en soutenant le camp des deux Frères Bâtards. Cette stratégie devrait ramener la paix dans la région et empêcher les Sedeths d’y prendre le pouvoir. Pour ce faire il faudrait obtenir la preuve que Brahim ibn Chahid sert effectivement le Dieu Ménophis et que les deux Frères sont d’authentiques Princes de Sang.

Les PJs décident de se rendre à Djabelaïa pour rencontrer les représentants des différentes Factions et tenter de les unir contre celle de Brahim ibn Chahid.

L’Empereur d’Astélie annonce qu’il compte rejoindre son armée à Boukhabdhā. Il en profitera pour rencontrer la Princesse Soraya et lui demandera des informations sur la situation à Djabelaïa. Il ajoute qu’il les rejoindra ensuite pour leur apporter un soutien militaire si nécessaire …
Les Frères Bâtards.
Les PJs rencontrent Bassam al-Djalaïa (7) [391] et Jamal al-Djalaïa (7) [395] dans l’une des salles de réunion du Temple de Kahil de Djabelaïa.

Les Frères racontent leur histoire qu’ils n’ont en fait apprise que récemment. Ils se sentent amplis d’un sentiment de responsabilité face à l’Usurpateur qui menace de remettre le Kaasahrim entre les mains des faux Dieux Sedeths. Mais ils ont bien conscience que leur statut de Bâtards ne leur donne pas plus de droits au trône que les autres prétendants.


Sakina al-Djalaïa.
Puissante et prospère Dirigeante de la Ligue Djabelaïanne des Marchands, elle reçoit les PJs avec suffisance dans son somptueux Palais de Djabelaïa.

Malgré le pouvoir que lui confère son immense fortune et dont elle fait largement étalage, elle finit par accepter de s’allier aux Frères Bâtards en échange évidemment d’un accord politique qu’elle leur fait signer.

Lorsque les PJs évoquent la fameuse preuve en sa possession concernant la traîtrise de Brahim ibn Chahid, elle fait venir un homme d’une trentaine d’années qui semble être un marin. Sakina lui demande de répéter aux PJs ce qu’il lui a raconté :


L’homme dit se nommer Yassine ibn Chariff. Il explique qu’il se trouvait à bord du navire d’Amira al-Sukah le soir où elle a trouvé la mort. C’était la veille de leur arrivée au port de Djabelaïa. Alors qu’il dormait sur le pont inférieur, il fut subitement réveillé par un bruit étrange qui le guida dans la cale, où dissimulé derrière un tonneau, il assista à une discussion entre deux hommes. L’un d’eux, bien que Kaasahr, avait le teint particulièrement pâle et un regard effrayant, l’autre était Brahim ibn Chahid en personne. Il les a entendus parler de l’arrivée du Dieu Ménophis sur le navire et de sa Malédiction qui tuerait tous les passagers avant de les changer en esclaves zombies à son service. L’homme pâle ordonna à Brahim ibn Chahid de se jeter à la mer attaché au bout d’une corde afin d’éviter le souffle mortel et de remonter à bord lorsque l’armée morte se serait relevée. Il ajouta que sa mission serait de débarquer discrètement et d’endosser le rôle d’un héros capable de vaincre les morts. Ménophis l’aiderait à accomplir ce prodige. Le Peuple ne tarderait pas à le considérer comme un Sauveur et il pourrait alors s’emparer du Sultanat et y bâtir le Culte du Roi des Morts. Tentant de garder son sang-froid, Yassine ibn Chariff remonta discrètement sur le pont et sans hésiter, il se jeta à la mer. Il fut retrouvé au petit matin par des pêcheurs qui écoutèrent son histoire et le conduisirent à Dame Sakina


Odys confirme le discours de l’homme et annonce que le « Kaasahr au visage pâle » n’est autre que leur vieille connaissance, le vampire Khefhrine al Kouzoun, lieutenant du Dieu Ménophis


Djemil ibn Tarek.
Hédoniste Xandien indolent et complètement « stone » lorsqu’il reçoit les PJs dans une résidence luxueuse appartenant à l’ordre de l’Exquise Malice d'Azahina.

Il Refuse de s’allier aux Frères Bâtards. Il estime que seule la Religion d’Azahina peut assurer la liberté du peuple de Djabelaïa. Par contre il leur propose de le soutenir lui ; il promet en échange de leur accorder les Titres et les Charges qu’ils méritent …
Les PJs comprennent cependant rapidement que Djemil ne semble pas être maître au sein de sa propre Faction. Il s’agit plutôt d’un homme de paille ayant appris un discours qu’il ne comprend qu’à peine.

Lorsque les PJs demandent à parler au véritable chef de la Faction, entrent dans la pièce la Haute Excitatrice du Désir Naïala al-Zubaïr (4) [431] et son père Eddine Al-Radi (3) [404], Intendant Qaïnite Régent de de l'Exquise Malice d'Azahina dans l’attente de la majorité de sa fille.

Eddine Al-Radi reprend la négociation avec les PJs. Il refuse donc de s’allier aux Frères Bâtards à moins que ceux-ci acceptent de signer un accord stipulant que le Culte d’Azahina deviendra l’unique religion de Djabelaïa.

Les deux Frères qui ont déjà signé un accord avec la Religion de Qaïna se retrouvent bien embêtés. Finalement l’intervention de Théodoria et Odys dans les négociations permettent de débloquer la situation et de parvenir à un accord. Jamal propose de marier l’un de ses fils à Naïala al-Zubaïr ce qui la ferait entrer dans l’ordre de succession du Sultanat de Rayyakhbah.


Brahim ibn Chahid.
Finalement les PJs se rendent au Palais Seigneurial pour rencontrer le jeune Sultan de Djabelaïa. Le Héros du Peuple les reçoit dans sa majestueuse Salle du Trône. Une trentaine de Lanciers se dressent entre lui et eux.

Confortablement assis sur le trône, il refuse toute négociation et rejette tous les arguments des PJs. Il se montre hautain et sûr de lui, accusant même les Compagnons de la Nouvelle Aube d’une nouvelle ingérence dans les affaires politiques kaasahrs qui ne les concernent pas qui plus est. Ils n’ont ni à s’en mêler ni à prendre parti pour l’un ou l’autre des camps. De plus, lui-même dispose du soutien du Peuple qu’il a sauvé de l’attaque d’un Dieu. « Djabelaïa n’a pas besoin de héros supplémentaires. »



Mais Hérohn ne se laisse pas abuser par ses discours enjôleurs et, perdant patience, il avance sans ciller face aux 30 lanciers suivi de près par Parma.



Comprenant que les PJs semblent décidés à le jeter à bas de son trône fraîchement acquis, Brahim ibn Chahid dévoile son jeu. Il appelle à son aide une dizaine de puissants zombies qui massacrent les lanciers avant de se jeter sur les PJs …


Fight.
Le combat est cependant assez bref. Pollyanna déploie toute la puissance de sa magie foudroyante à l’encontre de l’Usurpateur qui est rapidement contraint à la retraite, non sans avoir obtenu vengeance en écrasant la pauvre Sorcière sous son puissant marteau de feu. Quant aux zombies, ils finissent par tous être mis hors de combat grâce à la combinaison des capacités destructrices du groupe et de leurs deux nouveaux alliés, les Frères al-Djalaïa.

L’ultime rebondissement vient de l’alerte que ressentent soudainement les deux Protecteurs du groupe lorsqu’ils constatent que leur Compagnon elfe Dosezhno a décidé de suivre seul les traces de Brahim ibn Chahid. Hérohn et Parma le retrouvent baignant dans son sang dans une demeure proche du Palais. Mais il ne reste plus aucune trace de l’Usurpateur


Dénouement.
Brahim ibn Chahid parvient donc à s’enfuir mais sa nature vampirique ne fait plus aucun doute ainsi que son lien avec Ménophis. De nombreux témoins ayant assisté à la scène, il n’est pas difficile aux PJs de convaincre la cité de la traîtrise de leur prétendu Héros.
Kelthir refuse cependant de reconnaître la légitimité des Frères Bâtards. Il estime que cette responsabilité revient à une autorité Kaasahr.


Epilogue.
La Ligue Kaasahr est décapitée et les Princes Bâtards ne sont pas encore légitimés même s’ils disposent désormais d’un puissant soutien militaire à la fois celui des Factions et celui de l’Astélie. La lutte pour la succession à la tête du Kaasahrim semble donc très ouverte même si de nombreux regards se tournent tout naturellement vers la Princesse Soraya al-Dharrim. Mais la Noblesse du Sang suffira-t-elle face à la puissance militaire des Bâtards ?

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   Ven 4 Mar 2016 - 10:29

Hiver 442




Brûlant hiver en Evenward

[27/02/16. Bassam, Blithilde, Camil, Dosezhno, Hérohn, Jamal, Maëllyne, Mirelys, Odys, Parma, Pollyanna, Théodoria]

Introduction.
Le 20/02/443, tous les PJs se retrouvent à Basseclaire pour leur réunion saisonnière.

Celle-ci est perturbée par l’arrivée impromptue d’un curieux individu nommé Camil al-Sebah (7). Il raconte qu’il a fait un rêve dans lequel il voyait mourir les Princes Bassam et Jamal de la main d’une « Femme Démon » et que c’est lui dans son rêve qui parvenait à les sauver … Cette entrée en matière laisse le groupe perplexe …

Kelthir demande aux PJs si les armées qu’il a envoyées au Kaasahrim vont bientôt pouvoir se mettre en marche contre Ménophis car les troupes s’impatientent …

Théodoria annonce qu’elle a justement reçu des informations concernant le Dieu Sedeth. Il serait en train de se faire bâtir un Temple et une cité baptisée Nécropolis dans la vallée où se trouve le tombeau dans lequel il fut enfermé. Il serait également en pourparlers avec les différents Nécromants du Désert. Le risque serait qu’ils parviennent à s’allier. Le Juge des Damnés Thraxès aurait également été contacté …

Odys prend ensuite la parole concernant les problèmes qu’il rencontre dans son domaine. Une organisation infernaliste serait en train d’y prospérer sans qu’il ne parvienne à en démasquer les chefs malgré tous les moyens qu’il a déployés. Il a cependant appris récemment que deux hommes mystérieux seraient intervenus pour l’aider à trouver les réponses qu’il cherche. Ceux-ci attendraient les Compagnons de la Nouvelle Aube à Macward, Capitale du Comté d’Evenward

Odys termine en informant le groupe que sa sœur vient de trouver la mort dans un accident de cheval pour le moins suspect.



L’Hôtel calciné.
Macward, 10, Rue Korellia Moondril. L’Hôtel de M. Gustave de Reenford était à l’origine une résidence raffinée destinée aux réjouissances de citoyens fortunés. Il n’en reste aujourd’hui plus que des ruines calcinées, sorte d’imposante ombre sinistre et glaciale proche de l’entrée sud de la Cité …

A l’arrivée des PJs, deux individus vêtus de noir sortent prudemment de l’obscurité. Ils rabattent leurs capuches et révèlent leur identité. Il s’agit de Lohéann Haëris et Gregorio Cagalirius !

Une fois passée l’émotion des retrouvailles, Lohéann et Gregorio expliquent qu’ils ont été envoyés par leur Déesse afin d’aider les Compagnons de la Nouvelle Aube dans leur enquête en Evenward. Ils ont déjà engrangé quelques informations utiles même si elles risquent de s’avérer douloureuses pour « leur ami Odys ». Ils ont appris qu’une Secte secrète nommée les Héritiers de la Vipère Noire officierait en Terre Neuve. Elle possèderait de nombreuses ramifications qui prendraient apparemment leurs racines en Evenward, où résiderait leur Chef.

Lohéann et Gregorio se montrent amicaux. Ils expliquen que même si la Religion d’Haëroon les recherche pour les mettre à mort, la Déesse Eozinia n’a aucune rancune à l’encontre des PJs, pas même ceux d’Obédience haërite et au contraire elle souhaite les aider pour leur prouver que les Dieux Sedeths ont de bonnes intentions.

Mais les PJs, notamment Odys et Hérohn, rejettent leur aide. Les ex Compagnons n’insistent pas. Ils les informent simplement qu’ils ont déposé un Chandelier en argent sur les restes d’un buffet à l’entrée de la demeure calcinée. Celui-ci s’est imprégné d’un Fossile de l’Histoire qui leur sera utile pour la suite de leur enquête. Ils ont pu l’extraire de l’endroit avant que celui-ci ne soit incendié, probablement par les membres de la Secte. Il s’agit de l’unique élément qui a pu être sauvé des flammes. Ils le leur cèdent cependant volontiers et sans aucune contrepartie



Fossile de l’Histoire sur le Chandelier d’argent.
Odys saisit l’objet et montre aux autres PJs les impressions psychiques qu’il a enregistrées :

La première vision montre une Cérémonie Infernaliste organisée dans l’une des salles de la demeure calcinée. Au centre d’un pentacle tracé sur le plancher à la cire noire, se dresse une silhouette sombre translucide aux yeux rouges reptiliens, encapuchonnée dans une longue robe noire. A l’extérieur du cercle, face à l’être se tiennent deux individus en robe noire les parents d’Odys ! Autour d’eux, une dizaine d’individus vêtus également de robes noires portant l’emblème d’une dague noire, semble psalmodier des incantations ininterrompues. Doji Evenward semble s’adresser avec respect à l’être, qui doit sans doute être un Démon, s’inclinant devant lui à plusieurs reprises. Celui-ci lui répond et soudain, l’une des phrases qu’il prononce semble plonger le couple dans la stupeur. Ils se regardent alors et leurs yeux s’emplissent de larmes …

La Scène suivante montre Cyprien Ashidie, nu, allongé au centre du pentacle. A côté de lui se tient Doji Evenward, une dague noire à la main. Tous deux ont le visage baigné de larmes. Et, après un dernier baiser d’adieu et quelques incantations rituelles, Doji Evenward tranche la gorge de son mari (scène masquée par Odys mais intuitivement évidente)…

La Scène suivante montre Doji près du corps de Cyprien allongé sur la table du salon. Il est lavé du sang qui le couvrait et vêtu de sa chemise de nuit. Une Larve verte démoniaque apparaît alors. Avec une tristesse infinie, Doji pose sa main sur la gorge de son époux, elle se concentre un instant et lorsqu’elle retire sa main, la blessure y a disparu. Puis sous le regard des dix Adeptes qui s’inclinent respectueusement, le couple disparaît de la salle, Téléporté par le démon à tête de mouche …

La dernière Scène montre Lohéann et Gregorio entrant dans le salon encore intact mais désert. Ils semblent fouiller l’endroit. Lohéann passe sa main au-dessus des objets de la pièce tout en se concentrant. Il finit par s’arrêter sur le Chandelier et s’en saisit …



La robe déchirée.
C’est ce moment que choisit Dosezhno pour informer le groupe qu’il a été chargé par sa tribu de pister à l’odeur une « Femme sombre » ayant réalisé dans la Moondril un rituel sacrilège. Il possède pour ce faire un morceau de tissu qui a été arraché de la manche de sa robe.
Odys reconnaît le morceau d’étoffe. Il s’agit d’une partie d’une robe qu’il avait offerte à sa mère il y a une dizaine d’année pour son anniversaire. Il montre aux autres PJs les impressions psychiques qu’il a enregistrées :

La première scène montre un loup bondir sur le bras d’une femme vêtue de la robe. Elle se tient dans une forêt enneigée et son visage est couvert de sang frais. Il s’agit de la mère d’Odys, Doji Evenward. Autour d’elle se tiennent une dizaine d’ombres encapuchonnés qui semblent s’interposer face à l’attaque d’une meute de loups. La bête qui attaque Doji déchire de ses crocs un bout de la manche de sa robe …

La deuxième scène montre une Elfe Totémique à l’aspect particulièrement sauvage sortant d’un sac de peau le bout de tissu et le tendant à Dosezhno. La scène se déroule à Basseclaire, dans le bois situé près de l’entrée ouest de la Cité divine. Les deux Elfes sont cernés par six roulottes autour desquelles s’affairent d’autres individus, probablement également des Elfes …



Riveroche.
Forts de ces informations, les PJs décident de retrouver Dame Doji Evenward pour qu’elle réponde de ses actes. Mais Théodoria ne parvient pas à la Localiser. Cependant Dosezhno annonce qu’il est capable de suivre sa piste grâce à son odeur.

Ils apprennent au Château de Macward que la Chancelière d’Evenward s’est absentée quelques jours. Elle est partie à Riveroche (Ninoden) chez des amis proches de la famille afin d’organiser une cérémonie funéraire en hommage à son regretté époux Cyprien et à sa fille Anissa.

A Riveroche, les PJs sont reçus avec les honneurs par le Baron Sire Ernest Ninoden. Il confirme que Dame Doji Evenward est arrivée. Elle a déposé ses affaires et s’est faite conduire chez son amie, Madame Alvina Endhegam. Cependant, personne ne sait où réside cette gente dame.

Théodoria informe alors le groupe que le carrosse de la Chancelière d’Evenward a été repéré en ville, dans la cour intérieure d’une demeure appartenant à un certain Edouard de la Motte, un riche et respectable Bourgeois de la cité.



Chez Monsieur Edouard de la Motte.
Alors que la nuit est tombée, les PJs se rendent à l’adresse et découvrent une luxueuse demeure de trois étages. A travers une grille en fer forgé, ils peuvent apercevoir la cour intérieure dont a parlé leur amie, mais aucun carrosse ne s’y trouve.

Le majordome qui leur ouvre la porte s’excuse poliment ; la Chancelière d’Evenward était effectivement là mais elle est rentrée au Château peu avant leur arrivée.

Mais Dosezhno sent la présence de sa proie à l’intérieur de la maison.

L’Elfe force alors le passage et soudain le Majordome change d’apparence. Il s’agitd’un Infernaliste qui déclenche une Fournaise autour de lui manquant de calciner tous les PJs surpris. Les pouvoirs des vigilants Protecteurs du groupe permettent de limiter les dégâts.

Pourtant l’Infernaliste seul, ne s’avère pas une menace sérieuse et les PJs parviennent à s’en débarrasser rapidement.

Guidés ensuite par l’odorat de l’Elfe, les PJs découvrent un passage secret qui mène dans le sous-sol de la demeure …



Le souterrain infernal.
Les PJs débouchent sur un couloir qui comporte plusieurs embranchements et plusieurs salles dans lesquelless sont entreposées différentes marchandises de contrebande dont notamment des composants occultes.

Dosezhno passe devant et indique le chemin qui mène à sa proie. Les PJs finissent par arriver dans une salle où se tiennent prêts à les recevoir les 10 Adeptes de la Secte et un Démon impressionnant. Derrière ceux-ci, les PJs peuvent apercevoir une autre salle sur le sol de laquelle est tracé un pentagramme. Un rituel est apparemment en cours. Un pratiquant en robe noire se trouve à genou au centre du pentacle, tournant le dos aux PJs. La Larve verte démoniaque rampe près de lui …



Fight.
Un combat particulièrement équilibré s’engage. Plusieurs Compagnons sont abattus tandis que leurs adversaires s’avèrent mieux organisés et particulièrement résistants.

Pendant ce temps le rituel dans l’autre salle s’achève …



Le Rituel.
Les PJs comprennent alors que le pratiquant n’est autre que Doji Evenward, à genou au milieu du pentacle, ses poignets sont tranchés et le sang s’en déverse sur le sol imbibant une dague noire palpitant d’une aura démoniaque au-dessus de laquelle se forme une sorte de vapeur noire. Doji est très pâle et semble sur le point de défaillir. Elle est en train de se vider de tout son sang …

La vapeur noire finit par prendre la forme d’un homme étonnamment beau et charismatique à l’attitude froide et inquiétante. Doji Evenward s’effondre alors sans vie …



Dénouement.
Certains des PJs reconnaissent l’un des Héros légendaires de l’Astélie, Nyssalor Evenward, un ancêtre d’Odys ! Il ramasse la Dague démoniaque imbibée de sang et la lance à son descendant :

« Tu reconnais cette arme ? Vipère Noire … J’y fus enfermé pendant des siècles. C’est ton héritage. Prends-la, elle te revient de droit. Je resterai près de toi et tu pourras m’invoquer grâce à elle. Tu as besoin d’aide. Tu as besoin d’ouvrir les yeux sur tes prétendus Compagnons … »

Nyssalor annonce qu’il va rester pour conseiller Odys. Il ordonne à ses Adeptes de se retirer ; il leur fera parvenir ses ordres ultérieurement …



Epilogue.
Maëllyne ramasse la Dague démoniaque.

Odys s’approche du corps de sa mère sur lequel il trouve une lettre. Après l’avoir lue, il la déchire rageusement.

Nyssalor ne s’attarde pas. Mais il demande à Odys de lui préparer une suite dans son château. Il compte apparemment donner à Evenward la « splendeur que mérite le Domaine » …
Le Clan Evenward est sévèrement amputé par toutes ces disparitions récentes …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé des Episodes précédents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA
» Résumé des Episodes précédents
» Résumés des Episodes précédents
» Résumé des épisodes précédents
» Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Chronique d'Arhys-
Sauter vers: