Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Résumé des Episodes précédents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Résumé des Episodes précédents   Mar 13 Jan 2015 - 15:37

Printemps 440







La Justice du Peuple Partie 1
[10/01/15. Aënolë, Gregorio, Hédric, Hérohn, Lohéann, Maëllys, Odys, Parma, Théodoria, Waldemar]
Rocsombre. Rumeur. « L’innocence de Salim al-Dharrim implique donc qu’El Crepusculo, l’ennemi le plus recherché du Monde Connu, est encore en vie et travaille donc toujours secrètement à la chute de la Lumière. Or qui d’autre qu’El Crepusculo lui-même aurait eu intérêt à faire accuser quelqu’un d’autre que lui afin de poursuivre dans l’ombre ses sombres manigances alors que le monde le croirait mort ? Or il ne faut pas oublier que ce furent les Compagnons de la Nouvelle Aube eux-mêmes qui manipulèrent l’Empereur d’Astélie pour l’inciter à condamner à tort le Prince de Boukhabdhā. Il serait logique de suspecter l’un d’eux d’être la nouvelle couverture d’El Crepusculo. Cela expliquerait nombre de rumeurs douteuses les concernant et apporterait une lumière nouvelle sur des affaires volontairement étouffées impliquant certains d’entre eux. De là à conclure que la Nouvelle Aube serait déjà depuis longtemps infiltrée et influencée par les Ténèbres … »
Rocsombre. Cecilia estime qu’aucun Compagnon de la Nouvelle Aube ne devrait plus avoir d’influence sur l’Empire d’Astélie, vu leur manque manifeste de scrupule à mentir et à manipuler leurs prétendus alliés. La destitution de Maëllys de la Rosa par le Haut Juge Suprême de Haëroon est une nouvelle preuve du désaveu des Dieux pour ce groupe en déclin. Il est évident et même salutaire que les Compagnons de la Nouvelle Aube ne puissent plus être considérés comme des exemples par les peuples de Gandorâh
Gandorâh. Suite aux dernières annonces de la Reine Dorée et de l’Empereur : Tous les Membres de la Nouvelle Aube perdent 10 Points d’Influence pour le Printemps 440.
Palenthe. Rumeur. En Hiver 439, l’Empereur Clementius a exigé que les Coureurs de l'Azur et l’Eglise fastueuse de la Fortune, les deux Institutions nivanes de Maldaisia, fassent de la place au Comté de Benderane dans le Commerce palenthin. La surprise fut grande à la Cour ...
Palenthe. Rumeur. Débarquement massif de Courtisans aboraliens et benderans à Palenthe. On murmure que les deux domaines nordiens ambitionneraient de prendre le contrôle de l’Empire de Palenthe et de manipuler l’Empereur dans leur propre intérêt. Ces deux domaines seraient d’ailleurs secrètement dirigés par des Compagnons de la Nouvelle Aube qui sont coutumiers de ce genre de traîtrise …

Basseclaire. Les PJs se réunissent au QG d’Auromalum de la Cité Divine afin de procéder à certaines mises au point suite aux derniers évènements qui présagent d’une grave mise à mal de la Nouvelle Aube.
Ils débattent tout d’abord de l’utilité d’avoir un chef au sein du groupe. Cette idée proposée par Maëllys est rejetée par la majorité.
Ils partagent ensuite les différentes informations dont ils disposent concernant les nouvelles du monde :
× Rocsombre. Parma a demandé à l’Empereur et à la Reine Dorée qu’ils acceptent son abdication. L’Empereur a répondu qu’il prendrait sa décision à son retour du Kaasahrim.
× Rocsombre. Le 19/03/440, l’Empereur Kelthir embarque pour le Kaasahrim à bord du Météore avec 10 Navires de Guerre pour escorte. Arrivée prévue pour le début de l’Eté 440.
× Aboralie. Les Barons aboraliens réclament une pension importante afin qu’eux aussi, disent-ils, profitent comme les amis du Duc de la prospérité du Domaine. Odys pense qu’ils sont instrumentalisés par Cecilia Cagalirius.
× Benderane. Adélahn Longsword (9) [398] annonce ses épousailles futures avec Kaëlina Moondril (10) [410]. Le Grand Rédempteur de Haëroon entrera ainsi dans la Famille Impériale et donc également dans l’ordre de succession au Trône d’Astélie
× Cagalironne. Une rumeur prétend que la Consule de Cagalironne Cecilia Cagalirius serait en train de manœuvrer à la Cour d’Astélie pour extraire son « pantin de frère » de la Compagnie de la Nouvelle Aube afin qu’il ne subisse pas le courroux de l’Empereur d’Astélie à l’encontre de ce groupe de Héros déchus.
× Basseclaire. Un incendie s’est déclaré dans l’hôtel particulier de Lohéann Haëris. L’établissement est totalement détruit. Les cadavres des serviteurs ainsi que celui de la Maîtresse des Sciences Magiques et Magistère d'Aboralie Tahra al-Dharrim sont extraits des décombres. Arrivée à Basseclaire de la Maîtresse de Magie élémentaire Jasmine al-Dharrim (6) [413]. Nièce et Disciple de Tahra, elle vient récupérer le corps de sa Maîtresse pour le rapatrier en Bouharafā. Une brève enquête permet aux PJs de découvrir que l’incendie a été provoqué par le Démon Droxoloth et qu’il ciblait directement Tahra al-Dharrim.
× Basseclaire. L’enquête sur le meurtre de la femme klaspionite dans le Quartier de l’Esprit sur la Matière a montré qu’il aurait été perpétré par deux sorciers vêtus de noir. La victime était l’épouse de l’un des deux Archivistes que Maëllys de la Rosa a menacés au sein de la Demeure du Seigneur. Les soupçons se portent sur le Chancelier d’Aboralie Anakiel Starladas
× Basseclaire. L’Enquêtrice Isaline Malfroy a demandé à rencontrer l’Empereur pour qu’il exige des Compagnons de la Nouvelle Aube qu’ils lui révèlent la vérité. Mais Sa Majesté n’a pas pu la recevoir avant son départ pour le Kaasahrim.
× Palenthe. Les Nivans ont ouvert une enquête officieuse à la Cour de Palenthe afin d’apprendre les raisons pour lesquelles « l’insignifiant Comté de Benderane » a bénéficié des largesses de l’Empereur. Ils ont découvert que l’Impératrice Helena Pherronus reçoit secrètement la visite de nombreux étrangers dans ses appartements. Les PJs comprennent qu’il s’agit d’Hédric. Le Surilyen avoue entretenir une relation avec l’Impératrice de Palenthe
× Aboralie. Arrestation d’une Enquêtrice de Klaspios pour espionnage. Elle a été prise en train de consulter des documents confidentiels dans une salle du Palais lui étant interdite.
× Aboralie. Un vent de révolte agite le peuple contre le Chancelier Anakiel Starladas. On l’accuse d’avoir commandité le meurtre d’une Klaspionite. Le Peuple réclame Justice …
× Aboralie. Enlèvement du Chancelier Anakiel Starladas.
× Aboralie. Des Eclaireurs dhoûrks auraient été repérés dans le Duché. Ils semblent se déplacer aux alentours des casernements de l’armée aboralienne. On craint qu’il s’agisse d’Eclaireurs de l’Empire des Terres Froides ...
× Aboralie. L’armée aboralienne se préparerait à partir à la recherche du Chancelier Anakiel Starladas.
× Aboralie. Une rumeur prétend qu’une armée lughar se formerait secrètement quelque part dans le Duché.
× Rocsombre. Une rumeur prétend que l’Empire d’Astélie ne viendrait pas en aide à l’Aboralie si d’aventure le domaine venait à être menacé …
Le Réseau Kahilien craint que tous les évènements se déroulant en Aboralie soient liés. Si tel était le cas, il s’agirait d’une grave menace de guerre qui pourrait enflammer l’Astélie et peut-être même les Terres Froides ...
Les PJs décident alors de se rendre en Aboralie afin de retrouver le Chancelier Anakiel Starladas
Rocsombre. La Duchesse Parma Hendarr nomme son Capitaine de la Garde Faël Kristal à la Charge de Chancelier de Coranthe.
Rocsombre. L’Intendant Impérial Odys Evenward nomme le Duc Hylan Whiteheart de Dendelriane à la Charge d’Intendant Impérial Suppléant. Immédiatement la Communauté Solanianne se dit satisfaite d’être enfin considérée par l’Empire d’Astélie

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.


Dernière édition par Zortanos le Voyageur le Mar 3 Fév 2015 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   Mar 3 Fév 2015 - 18:49

La Justice du Peuple. Partie 2
[31/01/15. Aënolë, Gregorio, Hédric, Lohéann, Maëllys, Marcus, Odys, Pollyanna, Théodoria]
Aboralie. Les PJs arrivent à Steeport où ils sont reçus par l’Intendant du Domaine Ménard de Borkel qui a la Charge désormais d’assurer la Régence en l’absence du Duc et du Chancelier. Le Nivan ne cache pas son amertume face à l’acharnement des ennemis de l’Aboralie qui se plaisent, en toute impunité, à semer le trouble dans le Duché ainsi que face à l’indifférence, voire la complicité, manifeste de l’Empire d’Astélie.
Enquête sur l’enlèvement d’Anakiel.
Les PJs se rendent tout d’abord dans le bureau d’Anakiel où a eu lieu l’enlèvement. Ils découvrent que le Grand Oracle du Savoir de Klaspios Klotaire Moondril (6), Dirigeant de la Confrérie des Missionnaires du Savoir s’est rendu complice de ce forfait en ouvrant sciemment la porte aux mercenaires invisibles alors qu’il rendait visite au Chancelier pour négocier la libération de l’Enquêtrice arrêtée pour espionnage. Les PJs découvrent également que ces mercenaires à l’Apparence humaine étaient en réalité des Tueurs d’Homme
L’Enquêtrice captive.
Les PJs rendent ensuite visite à l’Enquêtrice Adeline Felomne (3) [407] qui est toujours détenue dans les geôles du Palais de l’Aigle Royal. Elle leur explique qu’elle a été mandatée par le Temple de Basseclaire pour enquêter sur les sombres agissements d’Anakiel Starladas qui est soupçonné d’avoir commandité le meurtre d’une Klaspionite. Mais les PJs comprennent qu’elle a été manipulée pendant son enquête par un certain Gaspard, un prétendu valet d’Anakiel Starladas. Mais le Chancelier d’Aboralie ne possède pas de serviteur de ce nom.
Les PJs consentent alors à faire libérer l’Enquêtrice mais lui demandent, pour racheter sa faute, de trouver des preuves de l’inexistence de ce fameux Gaspard.
La Justice du Peuple.
Les PJs finissent par localiser Anakiel. Il se trouve enfermé dans la cave de la demeure du Bourgmestre du village de Sühlig. Il semble sur le point d’être exécuté par un tribunal populaire. Les mercenaires qui l’ont enlevé haranguent la foule accusant Anakiel d’être un sombre séide à la solde du Petit Prince des Ténèbres qui endort le peuple avec son or corrompu afin qu’il ferme les yeux sur ses obscures manigances. Les mercenaires exhortent les villageois à se libérer de l’influence méphitique du Duc d’Aboralie en refusant l’or qui les a asservis.
Le village est cerné par une armée de Berserker.
La Parole de la Défense.
Lorsque les PJs arrivent sur place, Anakiel est mené à l'échafaud par les membres de la Conspiration :
× Ulrich Malohn (5), Puissant Champion de la Guerre, Dirigeant des Champions de la Guerre.
× Pietrus de Steeport, Superviseur de la Confédération Continentale des Marchands en Aboralie.
× Klotaire Moondril (6), Grand Oracle du Savoir de Klaspios, Dirigeant de la Confrérie des Missionnaires du Savoir.
× Rudolph Wolfberg (3) [389], Archiviste de Klaspios.
× Lysander Sherrington (1) [389], Archiviste de Klaspios, Mari de Grace de Berlington (0) [387 AA – 439 AA], assassinée sur « ordre d’Anakiel Starladas. »
Commence alors une courte négociation. Mais les arguments des PJs ne convainquent pas les Conjurés. Il semble que ceux-ci disposent du soutien du Connétable Impérial d’Astélie Kallister Moondril et qu’ils ne fassent pas grand cas de l’influence chancelante des PJs. Ceux-ci devraient en effet être destitués de tous leurs Titres et Charges au retour de l’Empereur. Ils n’ont donc aucune autorité à faire valoir et pour le bien de l’Empire il est nécessaire de prendre les décisions que le faible Empereur Kelthir n’a pas osé prendre. Lohéann et ses sbires doivent être éliminés avant qu’ils ne répandent leur corruption et leur hérésie sur toute l’Astélie ou pire, qu’ils ne contraignent l’Empire à une guerre fratricide …
Faisant alors une nouvelle fois démonstration de sa patience et de sa finesse légendaires, Maëllys fait s’abattre une Epée de Justice sur l’un des mercenaires. Grièvement blessé, celui-ci, à l’instar de ses quatre complices, s’enfuit grâce à un Portail de l’Epée. Cet évènement démontre à tous que les hommes étaient en fait des elfes probablement à la solde du Minotaure
Dénouement.
Tout le monde se calme alors immédiatement. Anakiel est rendu aux PJs avec les excuses des Conjurés.
Ceux-ci expliquent que ce sont les Nivans qui ont enrôlé les mercenaires. Ils ne savaient pas qu’il s’agissait de Tauriens.
Pietrus de Steeport se défend : il ne savait pas non plus que les mercenaires étaient des Agents d’Hariès ; ils lui ont été recommandés par Balbyrus de Kerstadt
Klotaire Moondril et Ulrich Malohn ajoutent que c’est également Balbyrus de Kerstadt qui est à l’origine de cette manigance …
L’Accusation de Balbyrus de Kerstadt.
Les PJs se rendent alors naturellement à Kerstadt pour rencontrer l’Ambassadeur de la Confédération. Celui-ci les reçoit en la Cathédrale nivane avec toute l’ironie qui le caractérise. Il nie évidemment être responsable de tout ce dont on l’accuse.
Les PJs se heurtent de plus à Cecilia Cagalirius qui vole au secours de l’Ambassadeur et les met en garde quant à leurs insinuations. Elle en profite d’ailleurs pour rappeler à Gregorio son ultimatum : il doit quitter la Nouvelle Aube ou elle l’y forcera …
Epilogue.
Les PJs finissent donc dans une impasse ; Balbyrus de Kerstadt est censé avoir ourdi cet ignoble complot contre le Chancelier d’Aboralie, mais rien ne le prouve … A moins qu’il soit réellement innocent …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   Mer 4 Fév 2015 - 19:20

Eté 440








Le Némès de Lhukar
[31/01/15. Aënolë, Gregorio, Hédric, Hérohn, Lohéann, Maëllys, Odys, Pollianna, Théodoria]
Ø Bouharafā en deuil.
] Rassemblement en la Capitale Al Baïsa de plusieurs hautes personnalités kaasahrs. Elles viennent rendre un dernier hommage à la Maîtresse des Sciences Magiques et Magistère d'Aboralie Tahra al-Dharrim.
] Personnalités présentes, par ordre de Préséance :
× Hassan al-Ruzzik (7) [407]. Grand Protecteur de Bouharafā. Sentinelle de Haashkar.
× Masud al-Ruzzik (7) [395]. Honorable Gardien de la Grande Muraille, Dirigeant des Sentinelles de la Grande Muraille. Oncle d’Hassan.
× Maëlla de la Rosa () [388]. Archimage des Arts Occultes, Erudite Impériale d'Astélie.
× Amira al-Sukah (6) [382]. Sultane de Rayyakhbah. Représentante du Kaasahrim au Conseil des Terres Unifiées de Gandorâh.
× Jasmine al-Dharrim (6) [413]. Maîtresse des Sciences Magiques, probable successeur de Tahra al-Dharrim à la tête de l’Académie de Magie Elémentaire. Sœur cadette de Bashar al-Dharrim (6) [411 AA], Grand Inquisiteur du Kaasahrim et de Bachir al-Dharrim (6) [411 AA], Ambassadeur de Kahil à Boukhabdhā.
× Djezebell al-Ruzzik (7) [409]. Frère d’Hassan.
× Shaina al-Ruzzik (7) [412]. Sœur d’Hassan, sauvée par les Compagnons de la Nouvelle Aube en Eté 439.
× Dayazell al-Ruzzik (7) [420]. Frère d’Hassan. Sorcier Héroïque. Suivant de la Nouvelle Aube.
] Une vingtaine de Mages de tous les métiers sont également présents. Ils viennent saluer le départ pour le Jardin Légendaire de la Dirigeante de leur Ordre.
] Dayazell et sa sœur Shaina souhaitent la bienvenue aux PJs. Shaina leur témoigne une nouvelle fois toute sa gratitude.
Ø Cérémonie funéraire flamboyante.
] Le corps de Tahra, enveloppé dans un drap de soie blanc est exposé toute la journée dans le grand hall du Collège de Magie de la Cité. Son visage, laissé découvert, a été maquillé magiquement afin de lui restituer sa grande beauté malgré les circonstances de sa mort. Sous l’œil vigilant de nombreux Gardes du Palais, une foule impressionnante de citoyens se presse dans l’immense salle qui semble bien étroite pour l’occasion. Le peuple vient pleurer le départ de leur dévouée Protectrice.
] Peu avant le coucher du soleil, le corps de Tahra est transporté sur une civière vers la Salle du Trône du Palais Azz Ad-Din (« la Puissance de la Religion » en kaasahr), la luxueuse résidence du Protecteur al-Ruzzik située au pied des Monts Gandoriens. Tout au long du parcours, le cortège funèbre est rejoint par de nombreux badauds qui s’inclinent respectueusement devant le corps. Le bas-peuple est cependant arrêté aux portes du palais. La suite de la cérémonie est réservée à la Noblesse ...
] Le corps de Tahra est déposé sur un autel au milieu de la salle du Trône.
] Se succèdent alors plusieurs personnes qui prononcent de poignants éloges funèbres. Les plus remarquables sont ceux de Jasmine al-Dharimm et de Masud al-Ruzzik qui rendent respectivement hommage à la sagesse de son enseignement et au zèle dont elle fit preuve pour participer à la protection du domaine.
] La cérémonie s’achève par l’éloge du Protecteur de Bouharafā, Hassan al-Ruzzik en personne qui fait ses adieux à celle qu’il considéra comme une sœur.
] Après son discours, toutes les Hautes personnalités sont invitées à s’approcher de l’autel pour s’incliner une dernière fois devant le corps de la Sorcière avant qu’elle ne soit conduite en son ultime demeure, le caveau du Collège de Magie de la cité.
] Mais, soudain, alors que toutes les personnalités les plus importantes sont rassemblées autour de l’autel, celui-ci explose ...
Ø Introduction.
] Alors que les PJs et les Personnalités se remettent de leurs blessures, un Sergent de la Garde vient annoncer au Protecteur Hassan al-Ruzzik la mort de l’un des Gardes du Palais. Il aurait été égorgé au sous-sol tandis que tout le service de sécurité accourait dans la salle du trône afin de porter secours aux Nobles. Le Sergent explique que l’attention du Garde Nouadim ibn Ouathek a été attirée par un bruit suspect au sous-sol. Il est parti jeter un œil et n’est jamais revenu. Son cadavre vient d’être retrouvé au pied de l’escalier …
Ø Le corps du Garde Nouadim ibn Ouathek.
] Après avoir examiné le corps, Gregorio conclut que l’homme a été poignardé dans le dos avant d’être égorgé.
] Aënolë découvre que le Garde fuyait le sous-sol lorsqu’il a été rattrapé par un assassin se déplaçant sous Forme gazeuse, pouvoir utilisé par les vampires et leur engeance !
Ø L’examen de l’autel funéraire.
] Odys découvre que l’explosion a été provoquée par une dizaine d’objets enchantés qui ont été dissimulés dans les bas-reliefs de l’autel sous le tissu décoratif. Ils ont été placés là par une vieille connaissance des PJs : le Prince Mort, l’Hémophage qui pourchassait Dayazell au Printemps 438 à Basseclaire !
Ø Le mur percé.
] Tandis qu’Hédric se rend dans la cave à vin pour pour « vérifier qu’aucun tonneau n’a été empoisonné », Aënolë remonte la piste de l’assassin du Garde Nouadim. Il conduit les PJs dans la salle d’armes du palais dans laquelle ils découvrent que certains râteliers sont renversés et que l’un des pans de mur de la pièce est percé.
] De l’autre côté, les PJs découvrent une salle plus petite semblant très ancienne, notamment à cause de l’épaisseur de la poussière qui en recouvre le sol. Sur l’un des murs est gravée une arche décorée de nombreux symboles religieux sedeths. Devant celle-ci se dresse un autel à la surface duquel sont incrustées plusieurs dizaines de pierres blanches. Portant chacune un hiéroglyphe, elles semblent pouvoir s’enfoncer dans la structure de l’autel. Au-dessus de ces pierres est inscrite une phrase en hiéroglyphes : « Khemernephti s’endormait en l’écoutant. »
] Sur le mur, à la base de l’arche est marqué le poinçon du Maître qui a réalisé l’œuvre. Théodoria et Maëllys reconnaissent la signature du Scribe Architecte Héterphérès.
] Tandis qu’Hédric teste diverses combinaisons de pierres pour tenter d’ouvrir le passage secret, Lohéann découvre que huit hommes sont passés par ici dont le Prince Mort et leur vieil ami Khefhrine al Kouzoun. Il explique au groupe que les Conjurés ont apparemment utilisé un parchemin sur lequel étaient peints les hiéroglyphes déverrouillant le mécanisme d’ouverture. Mais curieusement la vision du Scribe Impérial s’est brouillée au moment de les identifier. Cependant, il est tout de même parvenu à apercevoir un ibis bleu qui pourrait être la signature ou la marque de fabrique de l’auteur du parchemin.
] Les PJs en déduisent que l’explosion n’était en fait qu’une diversion pour permettre aux Conjurés d’accéder discrètement au passage secret. Ils décident donc d’essayer de les suivre mais ils n’ont aucune idée du code à utiliser. Leur seule piste est l’ibis bleu
Ø L’Ibis bleu.
] Théodoria apprend par le Réseau Kahilien que l’Ibis bleu est la signature d’un Scribe de Manashkar nommé Shabir ibn Chahid. Apparemment il serait également connu dans le milieu de la Pègre comme le « Scribe du Vrai Manashkar. »
Ø Interrogatoire de Shabir ibn Chahid.
] L’homme réside dans une demeure opulente de la cité. Les PJs y sont accueillis par une servante qui les conduit à son Maître.
] Bien qu’il tente de feindre l’innocence, l’homme avoue rapidement être un fidèle des Anciens Dieux Sedeths et qu’il préfère mourir que de compromettre le plan d’une secte rebelle nommée les Gardiens de la Nécropolis.
] Mais Maëllys le force finalement à révéler que Khefhrine est venu à Al Baïsa dans l’espoir de retrouver le dernier exemplaire de Mêt Têpêt Méssr’wé. Selon lui, il pourrait se trouver derrière la porte secrète sous le palais. Shabir lui a donné la phrase clef permettant de déverrouiller le mécanisme de l’arche.
] Une fois cette information obtenue, les PJs retournent au Palais en toute hâte, laissant libre le Scribe rebelle …
Ø L’Arche sacrée.
] Grâce à sa connaissance des hiéroglyphes sedeths, acquise dans une autre vie, Maëllys parvient à traduire la phrase clef permettant de déverrouiller le mécanisme de la porte secrète. Il s’agit du titre d’un poème que récitait Héterphérès à sa fille Khemernephti le soir pour l’endormir : «  Sénêdh Sdéwa Wédwêth Aphastêh Sêwāh » (Ne crains pas la houle, car Aphastêh t’accompagne).
] Lorsque les bonnes pierres sont enfoncées dans le bon ordre, le mécanisme se déverrouille et la porte de pierre pivote sur elle-même. L’arche s’ouvre alors sur un tunnel obscur qui conduit dans un sanctuaire sedeth sacré et piégé …
Ø Le Sanctuaire de Manashkar.
] Lorsqu’ils passent l’Arche sacrée, les PJs ressentent une soudaine faiblesse du lien mystique qui les unit à leurs divinités. Ils viennent d’entrer dans un Sanctuaire du Dieu Sedeth Manashkar dont l’Influence divine limite l’usage des pouvoirs des Dieux Gandoriens.
] Suivant la piste des Conjurés, les PJs découvrent un souterrain truffé de pièges dans lesquels sont tombés leurs prédécesseurs. Ils traversent plusieurs pièces et couloirs jonchés de leurs cadavres avant d’atteindre la dernière salle du sanctuaire, le Trône de Lhukar
Ø Le Némès de Lhukar.
] Alors qu’ils avancent prudemment dans les catacombes, ils entendent un hurlement de douleur venant de devant eux.
] Peu de temps après, ils débouchent sur une petite salle carrée dans laquelle se trouvent le reste des Conjurés. Seuls Khefhrine et le Prince Mort sont encore debout. Les autres sont morts ; leurs corps sont boursouflés, purulents et atrocement déformés.
] Au centre de la pièce se dresse une statue de pierre de Lhukar, le Roi Lion assis sur un trône. Au-dessus de sa tête plane mystérieusement une sorte de coiffe de Pharaon.
] Il semble que les deux hommes se demandent comment s’en saisir. Apparemment, dans la pièce il n’y a rien d’autre que quelques coffres ne contenant semble-t-il rien de valeur. Le recueil qu’ils espéraient trouver n’est manifestement pas là.
] Peu avant d’entrer dans la pièce, les PJs saisissent la fin de leur conversation :
            Le Prince Mort : « Mon Seigneur c’est inutile, nous manquons de temps. Les Compagnons de la Nouvelle Aube vont arriver d’un instant à l’autre. Il est évident que le trésor dont parlait Héterphérès n’est pas le quatrième recueil que nous cherchons. Nous ferions mieux de ne pas rester ici.
            Khefhrine : « Et tu leur laisserais s’approprier ce précieux artefact ? Non laisse moi réfléchir encore. Je vais trouver la solution ...
            Le Prince Mort : « Mon Seigneur, nous n’avons plus de mortel à sacrifier, les Palenthins ne réussiront pas plus que nous c’est certain ... »
] Alors que les PJs font leur entrée, les deux Conjurés se tournent vers eux :
        Le Prince Mort : « Nous n’avons plus le temps Mon Seigneur ! Il faut partir !
] Ils se changent alors tous deux en Formes gazeuses et disparaissent rapidement, se faufilant entre les jambes des PJs avant que ceux-ci ne songent à faire quoi que ce soit pour les en empêcher
Ø Le Couronnement du Roi Lion.
] Les PJs se retrouvent alors seuls face à la statue de Lhukar assise sur son trône de pierre, un artefact lévitant au-dessus de sa tête.
] Maëllys déchiffre une inscription en hiéroglyphes sur le socle : « Si tu es un Fidèle du Roi tu sais qu’il doit être couronné alors rends lui son Némès. Si tu es un Palenthin, alors crève Charogne ! »
] Après avoir examiné les coffres disposés dans la pièce, Lohéann se souvient que la majorité des objets qui y sont contenus étaient jadis utilisés lors des cérémonies de couronnement des Pharaons. Les PJs en concluent que pour s’emparer de l’artefact, il faut pratiquer ce rituel sur la statue du Roi Lion.
] Grâce à sa grande connaissance de la civilisation des Anciens Sedeths, Lohéann parvient à se remémorer les détails du déroulement de la cérémonie qu’il explique aux PJs.
] C’est alors qu’affublés de masques d’animaux et de déguisements à l’image des Anciens Dieux Sedeths (Ménophis, Yahrôk, Khephêt, Khêfmet, Manashkar, Afastār et Lhukar) et prononçant en chœur d’ancestrales paroles incantatoires, les PJs procèdent à la cérémonie sacrée du Couronnement de Lhukar, le Roi Lion des Anciens Sedeths.
] A la fin de la cérémonie, parfaitement exécutée par les PJs, Théodoria portant le costume du Père des Dieux Afastār, « bénit » la statue de Lhukar en lui versant de l’eau salée sur le front. A ce moment précis, le Némès de Lhukar s’illumine et descend dans ses mains …
Ø Dénouement.
] Théodoria annonce au groupe qu’au moment de se saisir de l’artefact divin, elle a reçu une vision. Elle a vu un environnement obscur et visqueux contre les parois duquel étaient englués plusieurs individus inconscients à tête d’animaux. Il semble qu’un liquide noir dégoulinait sur eux et dissolvait lentement leur chair. La vision semblait être du point de vue d’un individu également pris au piège dans cette caverne. Il semblait doté d’une crinière encadrant son visage …
] Les PJs comprennent que Théodoria a reçu une vision de l’estomac de la Déesse Mashtû et des Dieux qui y ont été avalés lors de la Bataille de Batubatan en Automne 434 : Ënrû, Gandorâh, Lhukar, Khephêt, Khêfmet, Nemneth et Usaïma. Cela signifie donc qu’ils sont encore en vie, du moins pour le moment ! Apparemment ils sont en train de se faire digérer par la Bête
] Les PJs concluent également de leur aventure que les rebelles Sedeths prennent secrètement de plus en plus d’influence au sein de la société kaasahr ...
Ø Epilogue.
] Une nouvelle de Boukhabdhā parvient aux PJs. Ils apprennent que Kelthir Moondril (10) vient d’être arrêté par le Grand Inquisiteur du Kaasahrim Bashar al-Dharrim (6). Il est accusé de propos blasphématoires à l’encontre de la Religion Kaasahr. Il risque la peine de mort …
Ø Palenthe.
] Mort de Marius Pernitti (4) [398]. Pacifique Unificateur des Peuples, Dirigeant de l’Académie des Pacifiques Négociateurs.
] Mort de Maggius Senfritti (6) [376]. Maître des Sciences Magiques, Dirigeant de l’Académie des Sciences magiques.
Ø Bouharafā.
] Arrestation et exécution d’un Manashkarite surnommé « l’Ibis Bleu. » Il était apparemment un fidèle des Anciens Dieux Sedeths qui aurait comploté contre le Protecteur Hassan al-Ruzzik. Il possédait d’ailleurs un recueil interdit par la Religion d’Haashkar qui a été confisqué par l’Inquisition

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.


Dernière édition par Zortanos le Voyageur le Jeu 5 Fév 2015 - 12:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   Mar 24 Fév 2015 - 19:24

Automne 440

La Divine Sentence d’Haashkar
[21/02/15. Aënolë, Hédric, Hérohn, Lohéann, Maëllys, Odys, Parma, Théodoria]
Ø Boukhabdhā, la Perle du Désert.
] Malgré la beauté sublime de la Perle du Désert, les PJs découvrent à leur arrivée à Boukhabdhā, une ambiance particulièrement hostile à l’encontre des Astéliens.
] De nombreuses hautes personnalités kaasahrs et astéliennes se trouvent déjà dans le Palais de la Princesse lorsque les PJs y arrivent. Il semble qu’une âpre négociation soit en cours concernant la sentence qui sera infligée à l’Empereur d’Astélie pour l’insulte qu’il a faite au Peuple kaasahr.
Ø Les Accusateurs de l’Empereur.
] Il semble en effet que l‘Empereur ait affirmé que les Dieux kaasahrs n’existaient pas et qu’ils n’étaient en fait que les Dieux gandoriens déguisés.
] Il s’agit d’un grave blasphème mais également d’une insulte faite à l’histoire de tout un peuple qui s’est battu et a payé le prix du sang pour obtenir le droit de vénérer les Dieux ancestraux de sa terre. De nombreux grands héros tel Al-Dharrim sont morts dans cette guerre.
] La Princesse Soraya al-Dharrim, fille aînée de feu Salim al-Dharrim se dit désolée de la tournure des évènements, tandis que ses deux sœurs Yasmine et Djahemiss se montrent particulièrement véhémentes à l’encontre des Astéliens. Elles veulent que l’Empereur Kelthir meure pour venger la mort de leur père qui était innocent et qui fut condamné à tort par les Compagnons de la Nouvelle Aube.
Ø Les Défenseurs de l’Empereur.
] Kallister Moondril annonce que si les Kaasahrs condamnent à mort son frère, il considèrera ceci comme une déclaration de guerre et il rasera le Kaasahrim. L’armée astélienne est d’ailleurs sur le point d’arriver.
] L’Impératrice Héléonia Longsword et Kaëlina Moondril proposent de négocier une peine moins sévère ou une compensation financière.
] Le Prince Kandar Moondril supplie les Kaasahrs de ne pas le priver de son père.
Ø Menace de guerre.
] Amira al-Sukah, Représentante du Kaasahrim au Conseil des Terres Unifiées de Gandorâh et Masud al-Djalaïa, Sultan de Djabelaïa mettent en garde l’Astélie contre sa menace de guerre. Si celle-ci devait être déclarée, le Kaasahrim ferait appel à tous ses alliés gandoriens. L’Astélie serait considérée comme ennemie de Gandorâh et de ce fait exclue du Conseil des Terres Unifiées.
Ø Le Sage Errant.
] Zortanos le Voyageur est également présent à la Cour. Il est apparemment venu assister au destin de l’Empereur Kelthir Moondril. Bien qu’il suscite la curiosité de nombreuses personnalités, il essaie de demeurer à l’écart des intrigues …
Ø L’Empereur captif.
] Kelthir Moondril est détenu dans une suite luxueuse au troisième étage du palais. Il bénéficie de tout le confort dû à son rang. Deux Gardes du Palais sont cependant postés en permanence à l’intérieur de ses appartements pour le surveiller, même si personne ne croit qu’il tentera de s’évader.
] Quand les PJs lui rendent visite, les gardes se retirent à l’extérieur de la pièce afin de leur laisser un moment en privé.
] L’Empereur d’Astélie est résigné. Il attend la mort avec sérénité. Il a compris qu’il a commis une grave faute et qu’il mérite sa punition. Il demande aux PJs de ne rien tenter d’irresponsable et d’accepter la sentence de la Justice kaasahr. Il est d’ailleurs inquiet à cause de son frère qui refuse de le laisser mourir. Il pourrait agir de manière stupide. L’Empereur demande aux PJs de l’en empêcher.
] Enfin il annonce qu’il leur pardonne tout. Il admet que c’est sa colère qui est la seule responsable de son enfermement. La Marque des Ténèbres aura toujours une influence sur ses décisions. Même s’il l’espérait, grâce aux efforts d’Odys et de Kaëlina, il n’est toujours pas capable de faire preuve de pondération. Il finira par conduire l’Empire d’Astélie à sa perte, s’il reste à sa tête. C’est pourquoi il vaut mieux qu’il disparaisse maintenant …
Ø Introduction.
] Lorsque les Compagnons de la Nouvelle Aube quittent les appartements de l’Empereur, ils croisent les Gardes chargés de sa surveillance. Ceux-ci reviennent prendre position dans la « cellule ».
] Mais avant qu’ils n’y entrent, retentit un cri provenant de l’intérieur. Ils perçoivent alors une voix semblant s’adresser, en kaasahr, aux personnes se trouvant dans le couloir :
                                               « Merci Compagnons pour la diversion ! »
] Quand les PJs entrent à nouveau dans les appartements de l’Empereur, ils constatent que celui-ci a disparu. Il vient de se faire enlever …
Ø Traque dans le désert.
] Les PJs découvrent rapidement que les ravisseurs de l’Empereur sont quatre individus vêtus de noir dont un démon. Ils ont fait leur apparition dans la suite et ont poignardé sa Majesté avant de disparaître instantanément. Aënolë et Lohéann reconnaissent le Démon supérieur Ashimroth et l’Elfe parvient à le localiser dans le désert.
] Malheureusement, toute localisation de l’Empereur échoue. Ce qui pourrait signifier qu’il est mort ou, comme le suppose Aënolë, qu’il se trouve dans une zone protégée. Le plus étonnant est que ses ravisseurs ne semblent plus en sa possession, mais ont plutôt l’air de le rechercher eux aussi …
Ø Scandale politique !
] Lorsque la nouvelle de l’enlèvement de l’Empereur parvient aux oreilles de Soraya al-Dharrim ainsi que les circonstances de celui-ci, la  Princesse se dit outrée d’apprendre avec quelle perfidie ont agi les Astéliens !
] Cependant, les PJs parviennent à la convaincre qu’ils sont innocents. Il ne leur reste plus qu’à retrouver l’Empereur afin qu’il comparaisse devant la justice kaasahr même si Kallister tente de les persuader de l’emmener loin de Boukhabdhā
Ø La chasse aux brigands.
] Les PJs retrouvent les brigands alors que ceux-ci sont en train de suivre les traces de Kelthir dans le désert. Aënolë les observe à distance jusqu’au moment où ils perdent la piste de leur proie. Le démon reçoit alors l’ordre de son Maître, le « Seigneur Zombie », de punir ses sbires pour leur échec. Ashimroth exécute ses cinq complices puis disparaît.
] Une fois que la voie est libre, les PJs décident de se rendre personnellement sur place afin de suivre à leur tour la piste de l’Empereur
Ø L’Oasis de la Magie.
] C’est alors qu’ils prennent conscience de la présence d’une Elfe qui les observe du sommet d’une dune. Dotée d’un magnifique visage à la peau sombre semblant sans âge et de longs cheveux blancs flottant dans la brise, elle est vêtue d’une robe blanche de prêtresse sedeth décorée de plumes de cygne. Elle s’adresse à eux en astélien :
                        « Êtes-vous des amis de Kelthir Moondril ? » ; « Dans ce cas, suivez-moi … »
] Les PJs la rejoignent et marchent à sa suite dans le désert pendant quelques minutes, quand soudain l’environnement autour d’eux change brutalement …
] Ils se retrouvent au bord d’une magnifique oasis verdoyante et parfumée. Sur des arbres de diverses espèces poussent des fruits aux couleurs étranges. Un vaste jardin fleuri s’étend à perte de vue et de l’autre côté du bassin se dresse un majestueux temple sedeth. Il semble d’architecture très ancienne, pourtant il paraît intact. Une atmosphère surnaturelle règne en ce lieu paisible …
] Cependant les PJs ressentent immédiatement une perturbation du lien qui les unit avec leur Divinité. Ils perdent l’usage de tous leurs pouvoirs divins !
] L’Elfe les conduit vers un palmier sous lequel repose Kelthir. Il est pâle mais son visage semble serein.
            « Il a perdu beaucoup de sang. Sa blessure ne pouvait être guérie par simple magie … »
] L’Elfe s’accroupit près de lui. Elle saisit un linge trempant dans une bassine en porcelaine finement décorée de motifs sedeths et lui applique sur le front :
] Kelthir reprend conscience.
] Une voix se fait alors entendre, parlant en ancien Sedeth. Théodoria fait l’interprète :
        La Dame : « Tu as fait preuve d’une grande imprudence Bérénice … »
] Une femme à la beauté divine les a rejoints sans qu’ils ne s’en rendent compte. Elle ressemble à une majestueuse Reine Sedeth dotée de grandes ailes de cygne.
        Bérénice : « Ma Dame, pardonnez-moi. J’ai trouvé cet homme, non loin d’ici, inconscient dans le désert. Il serait mort si je n’étais point intervenue »
            La Dame : « Je vois … Mais combien d’hommes avons-nous vu mourir depuis que nous sommes cachées ici ma chère enfant ? Tu sais très bien que de notre non intervention dépend notre sécurité … »
Ø Palabres à l’ombre d’un palmier.
] Les PJs réalisent qu’ils se trouvent face à l’ancienne Déesse Sedeth de la Magie Eozinia !
] Celle-ci souhaite que les PJs ne révèlent pas son existence et qu’ils partent rapidement. Elle leur fait comprendre qu’Elle sait tout de ce qui s’est passé dans le monde et que tout ce qu’ils croient vrai est faux et ne résulte que des sombres manipulations de leurs Dieux. Elle ne souhaite pas s’impliquer personnellement dans les évènements si cela signifie prendre le risque de partager le funeste destin de ses Enfants, les autres Dieux Sedeths. Cependant, si jamais il y avait une possibilité de restaurer la vraie Religion Sedeth, elle pourrait peut-être y participer. Mais pour le moment Elle a du mal à faire confiance à la parole des PJs qui lui proposent d’ouvrir des négociations avec le Seigneur Haëroon. Elle craint d’être conduite dans le même traquenard que celui dans lequel les PJs ont déjà mené Manashkar et Azahina
] L’Empereur quant à lui, souhaite être ramené à Boukhabdhā pour y être jugé …
] Au moment de leur départ, Eozinia offre à chacun une figue magique pour sceller leur accord. Elle leur explique qu’elle pourrait leur effacer la mémoire mais elle préfère leur laisser le choix. Seuls quelques PJs acceptent de prendre un fruit magique, la majorité s’y refuse.
Ø Retour à la case Départ.
] De retour à la Tour du Matin, l’Empereur est reconduit à sa « cellule ».
] Il est temps de reprendre les négociations concernant son jugement.
] Alors que la survie de l’Empereur semble se dessiner, Yasmine al-Dharrim, furieuse, décrète que les Compagnons de la Nouvelle Aube ne seront plus les bienvenues à Boukhabdhā. Ils ont fait assez de mal à sa famille et en toute impunité manifestement …
] L’Impératrice Héléonia propose à nouveau de payer une lourde rançon pour la vie de son époux.
] Les PJs proposent au Grand Inquisiteur de donner Kandar Moondril, le fils aîné de l’Empereur d’Astélie, en otage à Boukhabdhā afin qu’il soit converti à la Foi Kaasahrim. L’Empereur d’Astélie devra de plus abdiquer de son trône lorsque Kandar sera en âge de régner. Ainsi, les Kaasahrs pourront se réjouir de voir à la tête de l’Empire qui les a insultés, l’un des leurs en quelque sorte
Ø La Sentence d’Haashkar.
] Elle est prononcée sur le parvis du Temple d’Haashkar. Le peuple est rassemblé pour entendre la parole du Grand Inquisiteur Bashar al-Dharrim. Celui-ci prononce la sentence. Kelthir Moondril est le premier surpris. Le peuple, furieux qu’il survive, émet quelques huées qui sont rapidement étouffées par l’œil inquisiteur de Bashar al-Dharrim.
] Kelthir Moondril prononce alors un discours d’excuses publiques. Il reconnaît s’être trompé et avoir commis une grave offense à l’encontre de la Religion Kaasahrim. Il reconnaît sa faute et accepte la sentence qui lui a été infligée.
] Il est copieusement hué et sifflé par le peuple de Boukhabdhā.
Ø Epilogue
] Le lendemain de la Sentence d’Haashkar, la flotte astélienne quitte Boukhabdhā la queue entre les jambes avec à son bord un Empereur d’Astélie honteux …
] Le Prince Impérial d’Astélie Kandar Moondril, reste seul à Boukhabdhā avec une vingtaine de serviteurs personnels de l’Empereur pour veiller sur lui (quelques Gardes Pourpres et des domestiques). Dame Héléonia Longsword, sa mère, n’a pas été autorisée à rester avec lui ; c’est le cœur lourd que l’Impératrice d’Astélie reprend la mer …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   Mar 31 Mar 2015 - 15:48

Hiver 440


















Le Maître et le Pion
[28/03/15. Aënolë, Alahn, Blithilde, Gregorio, Hédric, Lohéann, Maëllys, Odys, Théodoria, Waldemar]
Ø Dhosediel. Mort d’Ysendiel O'Harendil (8) [385 AA – 440 AA]. Haut Maître Croise-Lame de Wanaël-Galendil, Dirigeant des Lames Croisées du Protecteur. Sa fille aînée Yavanaëlle O'Harendil (9) [401] devrait lui succéder à la tête de l’ordre des Croise-Lames.
Ø Bouharafā. Investiture de Jasmine al-Dharrim à la tête de l’Académie de Magie élémentaire.
Ø Basseclaire. A la fin de l’Hiver 440, l’Empereur d’Astélie Kelthir Moondril débarque en la Capitale Impériale avec toute sa flotte.
Ø Décret impérial : L’Empereur annule son projet de destituer tous les Compagnons de la Nouvelle Aube de leurs Titres et Charges. Mais il ordonne à ses derniers de se montrer désormais plus honnêtes envers lui. Cependant ce décret ne s’applique pas à l’ancien Duc d’Aboralie. Le Scribe Impérial Lohéann Haëris s’étant rendu coupable de forfaiture, il doit toujours expier sa faute.
Ø Politique Impériale. Cecilia Cagalirius expose la situation qui se déroule en Aboralie et la menace de guerre qui pèse avec les Lughars. L’incompétence des dirigeants aboraliens est clairement avérée, ils conduisent l’Empire à la guerre contre le monde entier. Il devient urgent de prendre une décision. Il est évident que Lohéann Haëris est toujours aux commandes de son domaine et qu’il cherche par tous les moyens à semer le trouble ou au moins à se venger de ceux qui l’ont fait destituer …
Ø Benderane. Arrivée du Grand Rédempteur d’Haëroon Adélahn Longsword (9). Accompagné de dix Justiciers, il vient personnellement « assurer la protection de la Comtesse contre la sédition lughar … »
Ø Beekeniere. Fin de l’Hiver. Entrée dans le « Comté de Beekeniere » de 200 Unités militaires lughars d’origine dhoûrks et nordiennes. Elles escorteraient le Grand Seigneur de la Guerre Virr Doldengen qui serait en route pour célébrer personnellement l’Investiture du Baron Haïden Horun (2) à la tête de l’Inflexible Armada. Cette cérémonie devrait se dérouler au Printemps 441.
Ø Introduction.
ð Lohéann présente aux PJs le Pacifiste de Kahil Alahn Leafstar. Jeune frère d’Opale Leafstar, son Emissaire en la Capitale Impériale. Le jeune Kahilien pourrait s’avérer d’une aide précieuse pour aider les Compagnons à prendre des décisions conduites par la Raison …
ð Lohéann ajoute qu’il a trouvé une piste concernant la libération des Dieux Sedeths. Il a découvert lors de ses recherches en bibliothèque l’existence d’une sorte de clef en forme d’ankh qui permettrait d’ouvrir un passage vers la Prison de Lhukar. Cet artefact aurait jadis été créé par Khephêt pour protéger le Roi Lion contre la trahison de Pharaon. L’utilisation de cet artefact devait en effet le protéger contre la magie du Néant pratiquée par le Tyran d’Hankayah. Littéralement il est décrit dans les textes comme « une clef permettant d’ouvrir une porte pour rejoindre le Roi Lion quel que soit l’endroit où il se trouve. » Cet artefact aurait été perdu mais il aurait resurgi il y a plusieurs siècles. Apparemment il aurait été récupéré par une secte sedeth qui aurait fui vers le nord lorsque les Palenthins détruisirent leur civilisation. Il se trouve que les ancêtres de cette secte auraient élu domicile dans les bas-fonds de Basseclaire. Il est probable qu’ils possèdent encore cet artefact …
Ø La chevalière de Lohéann.
ð Alors que les discussions tergiversent pour décider de se rendre ou pas dans le repaire sedeth, Alahn Leafstar finit par remarquer et reconnaître une bague que porte Lohéann.
ð Il en parle aux Compagnons de la Nouvelle Aube qui n’avaient jamais remarqué cette bague. Lohéann tente alors de la dissimuler …
ð Alahn explique qu’il a vu cette bague au doigt d’un homme étrange dans une taverne. Il discutait avec un autre homme portant sur la gorge une profonde marque de strangulation. Après son récit, les PJs en déduisent que ces deux hommes étaient des vampires au service de la Hiérarchie de Basseclaire et que la bague que portait l’homme, la même que celle de Lohéann, est un signe de reconnaissance vampirique !
ð Les discussions s’enveniment alors et Lohéann décide de quitter la pièce avec plusieurs Compagnons pour se rendre dans le repaire avant que les Sedeths ne s’en échappent avec l’artefact. Les autres PJs finissent par les y rejoindre …
Ø Le Repaire de la Secte Sedeth.
ð Lorsqu’ils arrivent sur place, les PJs trouvent Ayabèl et ses dix sbires vampires en train de fouiller les lieux.
ð Lohéann les attaque immédiatement. Ayabèl se jette alors sur lui et l’abat. Les autres PJs sont contraints de se défendre jusqu’à la fuite des vampires.
Ø La Clef sedeth introuvable.
ð Après le combat, les PJs fouillent le repaire mais il s’avère vide. L’objet que Lohéann pensait y trouver n’y est pas.
ð Lohéann affirme qu’Ayabèl s’en est emparée. Il faut donc la retrouver et l’éliminer au plus vite. Il devient de plus en plus pressant et certains PJs commencent à trouver étrange son comportement.
ð Une Vision du Passé permet à Aënolë d’apprendre que le repaire est en réalité un piège tendu à Ayabèl et qu’il a été installé par le fameux vampire « étranglé. »
ð Les PJs forcent alors Lohéann à leur remettre sa bague. Odys examine l’objet et découvre que Lohéann est l’esclave du vampire étranglé et que celui-ci s’est servi de son pion pour conduire les PJs à éliminer Ayabèl. Odys obtient même la localisation du repaire du Maître de Lohéan
Ø Le Maître de Lohéann.
ð Daniel l’Etranglé, comme ils apprendront qu’il se nomme, réside dans un hôtel particulier du Haut Quartier.
ð Les PJs se rendent sur place et rencontrent Daniel dans un salon luxueux. Il est entouré de quelques esclaves dont il se sert comme boucliers.
ð Soudain Lohéann attaque les PJs par surprise. Mais il est rapidement neutralisé et son Maître détruit.
ð A la Mort du Maître, Lohéann semble reprendre conscience et découvrir l’endroit où il se trouve …
Ø Dénouement.
ð Lohéann retrouve ses esprits. Il ne se souvient de rien de ce qui s’est passé depuis qu’il a fait une mauvaise rencontre en Hiver 437 (le trimestre précédent le recrutement de Connor Mooncastle) mis à part quelques détails brumeux, vagues réminiscences d’un long cauchemar dont il viendrait de se réveiller …
ð Il se souvient par exemple que son Maître a pris l’apparence d’Ayabèl pour effacer la mémoire d’Odys et de Maëllys. Il espérait qu’en représailles, les Compagnons de la Nouvelle Aube la traqueraient et l’élimineraient elle et ses comparses vampires. Mais cela n’a pas été le cas alors il a imaginé un autre stratagème pour la faire éliminer …
ð Il se souvient également que son Maître prévoyait que le Duché d’Aboralie serait amené à devenir plus puissant que la Principauté de Rocsombre et que son Régent s’avèrerait donc un pion précieux pour remettre le contrôle du Nord entre les mains de la Hiérarchique vampirique.
ð Son Maître souhaitait éliminer Ayabèl car en tant que vampire étrangère elle représentait une concurrence intolérable pour le contrôle du bétail basseclairian.
Ø Epilogue
ð Soudain, alors que Lohéann termine ses explications, apparaît à côté de lui un homme à la peau pâle veinée de noir, accompagné d’un démon humanoïde décharné. Grièvement blessé, l’homme tombe à genou devant le Scribe Impérial et s’adresse à lui :
 « Majesté ! Ils vous ont découvert ! Fuyez Empereur d’Aboralie ! Ils arrivent ! »
ð Mais avant qu’il ne puisse en dire plus une Epée de Lumière apparaît et abrège ses souffrances. Le démon disparaît alors en hurlant de douleur, happé par une fournaise infernale …
ð Et dans un éblouissant rayon de soleil se matérialisent trois Haashkarites accompagnés manifestement par un Ange impressionnant …
______________________________________________________________________________
Justice corrompue
[28/03/15. Aënolë, Blithilde, Gregorio, Hérohn, Lohéann, Maëllys, Odys, Parma, Pollyanna, Théodoria]
Ø Des visiteurs brillants.
ð Les quatre individus qui viennent d’apparaître s’avancent vers les PJs l’air sévère.
ð Il s’agit de :
        O Saham al-Zubaïr (6) [398]. Inquisiteur d’Haashkar. Frère du Grand Vizir de Zhouera.
        O Meyhoucine al-Yhusur (7) [388]. Justicier d'Haashkar. Frère cadet de l'Emir d'Ikhanyhusur.
        O Kheyredine al-Yhusur (5) [401]. Gardien d'Haashkar. Neveu de l'Emir d'Ikhanyhusur.
        O Ménékhésêth, Ange Gardien 9 de Kheyredine al-Yhusur.
ð Meyhoucine se saisit de Lohéann et Saham s’adresse à lui :
            « Vous êtes l’Empereur d’Aboralie ? Nous avons des questions à vous poser. Nous souhaitons immédiatement accéder aux coffres de votre Palais. Conduisez-nous sur le champ ! »
ð Ils ont l’intention de le Téléporter au Palais de l’Aigle Royal sans aucune explication.
ð Mais les PJs ne les laissent pas faire. S’en suit alors une lutte de pouvoirs divins haashkarites et haërites, serviteurs d’Haëroon contre serviteurs d’Haashkar …
Ø Scandale à Boukhabdhā.
ð Finalement les Kaasahrs consentent à expliquer qu’ils ont été mandés par le Temple d’Haashkar de Boukhabdhā pour enquêter sur des soupçons de corruption concernant le Grand Inquisiteur du Kaasahrim Bashar al-Dharrim. En effet, un Astélien a été arrêté dans les rues de la Perle du Désert. Après un bref interrogatoire il a avoué avoir été chargé par un certain « Empereur d’Aboralie » de livrer une forte somme d’or au Grand Inquisiteur du Kaasahrim afin que celui-ci allège la peine de l’Empereur d’Astélie. Il a donné le nom de son complice que les Haashkarites ont pourchassé jusqu’ici …
ð L’Inquisiteur Saham al-Zubaïr exige de visiter la Salle des Coffres du Palais de « l’Empereur d’Aboralie » et d’examiner ses comptes sur-le-champ …
ð Face à la résistance des PJs, Saham s’emporte et décrète qu’il n’a pas besoin de leur autorisation, à moins que les Astéliens souhaitent une nouvelle fois se dresser contre la Justice d’Haashkar ? L’Inquisiteur déclare également qu’il n’a pas de compte à rendre à la Religion d’Haëroon ; il s’agit d’un problème interne à la Religion kaasahr. Si les PJs n’ont rien à se reprocher, il n’y a pas de raison qu’ils s’opposent à leur enquête. A moins que la Religion d’Haëroon estime avoir une quelconque influence sur la Religion d’Haashkar ? A moins que les Astéliens estiment avoir le droit de faire peser leur influence sur une décision de justice kaasahr ?
Ø Le Palais de l’Aigle Royal.
ð Finalement, tout le monde décolle pour Steeport, la capitale du Duché d’Aboralie.
ð Sur place, Théodoria reçoit des informations du Réseau Kahilien provenant de la Perle du Désert : Au sein du Temple de Boukhabdhā, de nombreuses personnes considèrent comme louche le jugement qu’a rendu le Grand Inquisiteur, surtout après les rencontres en privé qu’il a eues avec les Astéliens. Les rumeurs qui circulent au sujet des Gens du Nord commencent à semer le doute concernant la clarté des évènements récents. Tout d’abord le meurtre de Salim al-Dharrim, puis l’insulte faite aux Dieux des Kaasahrs et à toute l’histoire de leur peuple et enfin cette surprenante décision de justice. C’est à se demander si toutes ces affaires ne sont pas liées et ne viseraient pas à déstabiliser toute une région pour en prendre le contrôle. Cependant cette théorie est contrebalancée par le fait que les Astéliens ont donné leur Prince Impérial en otage. Ce point apaise légèrement la colère qui menace d’exploser au sein des Institutions Khabdhaïtes. En effet certains commencent à trouver insupportable que les Astéliens se permettent de s’immiscer dans la politique kaasahr et de décider de la vie ou de la mort de leurs compatriotes. Si la trahison du Grand Inquisiteur est avérée, ce sera la goutte d’eau qui fera déborder le vase …
ð Les Haashkarites veulent voir les comptes du Duché d’Aboralie et visiter la Salle des Coffres du Palais de l’Aigle Royal. Ils souhaitent vérifier que tout est en ordre. Mais lorsqu’Anakiel Starladas consent à faire apporter le Registre des Comptes aux Haashkarites, l’un des Trésoriers Assistants lui annonce que le Trésorier Général des Finances a disparu …
ð Une enquête rapide permet aux PJs de découvrir que ce dernier est en train de fuir le Palais avec une page arrachée du Registre des Comptes. A priori il aurait facilité l’accès de la Salle des Coffres au démon décharné dont les PJs ont brièvement fait la connaissance. La créature y aurait dérobé plusieurs centaines de Livres d’Or
ð Immédiatement Saham al-Zubaïr ordonne que le Palais soit bouclé et que le fuyard soit arrêté. Lorsqu’il est retrouvé, courant dans les rues de Steeport, il est accompagné de trois Kahiliens du Réseau. Théodoria reconnaît avoir demandé à ses Agents de retrouver le Trésorier. Saham s’enflamme. Comment se fait-il qu’elle ait agi sans le prévenir ?
ð Saham considère alors Théodoria comme complice du Trésorier Général des Finances pour avoir tenté de le soustraire à la Justice kaashar. Il procède donc à l’arrestation de la Chancelière Impériale et conduit le Trésorier et tous « ses suspects kahiliens » à une salle « d’interrogatoire » du Palais de Justice de la Cité …
Ø L’Interrogatoire du Trésorier.
ð Celui-ci s’avère accablant pour Lohéann et le Grand Inquisiteur. Le Trésorier avoue sous la torture qu’ils étaient trois, dans cette affaire, à travailler directement et secrètement pour l’Empereur d’Aboralie, Titre officieux de Lohéann Haëris. Ils ont exécuté ses ordres directs qu’il donnait par Télépathie. Il s’agissait d’Alphonse le Messager, chargé de négocier avec le Grand Inquisiteur, de Fakhar ibn Khidir, le nouvel Infernaliste de Skaār recruté par Lohéann en Bouharafā et de lui-même Isambert de Cosgrave. Le but était de sauver l’Empereur d’Astélie de la mort et pour ce faire, de négocier avec le Grand Inquisiteur du Kaasahrim un prix qu’il pourrait accepter en échange d’une sentence moins sévère. Son rôle à lui était de laisser les coffres ouverts pour que le Démon de Fakhar puisse discrètement dérober l’or nécessaire à la corruption du Grand Inquisiteur. Alphonse devait rencontrer ce dernier pour négocier avec lui les termes de l’arrangement. Isambert a fui lorsqu’il a appris l’arrivée des Enquêteurs Haashkarites. Il devait éviter que son Maître ne soit compromis. Il voulait se débarrasser de la page sur laquelle était notée la transaction ordonnée par l’Empereur d’Aboralie mais il n’a pas réussi à trouver un endroit discret pour le faire …
ð Saham se saisit alors de la fameuse page que le Trésorier dissimule toujours sous ses vêtements. Sur celle-ci est inscrit le « transfert direct » de 800 Livres d’Or à Boukhabdhā. Le motif de cette transaction est : « Affaire confidentielle pour le Bien de l’Empire. »
Ø La course contre le Sablier.
ð Les Haashkarites repartent à Boukhabdhā avec la page arrachée, preuve accablante non seulement de la culpabilité du Grand Inquisiteur, mais également de la trahison des Astéliens.
ð Saham laisse aux Astéliens le soin d’infliger à Isambert de Cosgrave la peine qu’il mérite. Mais il ajoute qu’il est probable que le Temple d’Haashkar réclame d’autres châtiments à leur encontre …
ð Les PJs nourrissent cependant quelques doutes concernant le résultat de l’enquête. Ils ont l’intuition qu’un complot est à l’œuvre visant à créer un incident diplomatique avec le Kaasahrim
ð C’est alors que des informations leur parviennent. La femme du Trésorier Général des Finances aurait constaté un changement de comportement de son mari récemment.
ð Se rendant à son domicile, les PJs découvrent que le Trésorier Isambert de Cosgrave a été asservi par un Infernaliste manifestement skaarite car il était accompagné du démon Ashimroth, qui serait selon leurs informations au service du « Seigneur Zombie », le chef de la secte rebelle sedeth …
ð L’affaire est donc plus compliquée qu’elle ne l’a semblé aux Enquêteurs Haashkarites. Immédiatement Théodoria contacte Saham al-Zubaïr et lui présente leurs découvertes.
ð L’Inquisiteur reconnaît qu’il existe un doute raisonnable et demande aux PJs de le rejoindre à Boukhabdhā, car malheureusement la situation s’est passablement dégradée pour le Grand Inquisiteur Bashar al-Dharrim
Ø Direction Boukhabdhā.
ð Les Enquêteurs ont fait leur rapport et bien que le Grand Inquisiteur nie les faits, la Princesse Soraya a bien du mal à contenir la colère du peuple.
ð Une foule s’est rassemblée devant le Temple d’Haashkar et crie à l’injustice. Le peuple réclame le bannissement du Grand Inquisiteur qui a été corrompu par les Astéliens. Ces derniers sont d’ailleurs très mal accueillis ; ils sont hués et certains leur crachent dessus.
ð En arrivant au Temple d’Haashkar, les PJs apprennent que le prisonnier astélien a révélé l’endroit où devait avoir lieu la livraison de l’or. Il devait s’agir d’un entrepôt discret situé sur le port. Le Temple a envoyé deux Justiciers sur place pour vérifier l’information et ils ont effectivement retrouvé des centaines de sacs remplis d’or astélien dissimulés dans des caisses de marchandises. Le périmètre a donc été bouclé le temps qu’une enquête soit menée et permette de découvrir la manière dont les sacs d’or sont arrivés dans cet entrepôt …
ð Les PJs sont reçus par le Réquisiteur d’Haashkar Yahlid al-Sukah (4) [373] qui est chargé de superviser l’enquête sur la corruption du Grand Inquisiteur. Il est convaincu de son innocence mais il n’a pas d'autre choix que de procéder aux vérifications de routine pour éviter tout soupçon de manipulation de la vérité …
ð Les PJs lui exposent les éléments qu’ils ont découverts et qui conduisent à penser que le Grand Inquisiteur est victime d’un complot. Lorsqu’ils citent le nom du démon Ashimroth, l’Inquisiteur Saham al-Zubaïr demande à l’Ange Gardien Ménékhésêth d’essayer de le Localiser. Celui-ci annonce que le démon se trouve dans l’entrepôt en compagnie d’une dizaine d’infernalistes et moitié moins de Familiers. Ils sont en train d’évacuer l’or. Les Justiciers sur place sont morts …
Ø L’entrepôt.
ð Le bâtiment est situé dans un endroit discret du quartier du port, douze Sentinelles patrouillent autour.
ð Les PJs accompagnés d’une quinzaine d’Haashkarites et de l’Ange Ménékhésêth donnent l’assaut sur l’entrepôt. Le combat est bref mais meurtrier. 10 Skaarites et 5 Haashkarites y trouvent la mort. Quant aux Démons, ils parviennent à s’enfuir.
ð Après le combat, les PJs constatent que les Skaarites ont eu le temps d’emporter 200 Livres d’Or sur les 800 qui étaient dissimulées dans les caisses …
Ø Dénouement.
ð L’Inquisiteur Saham al-Zubaïr escorte personnellement les PJs au Palais de la Princesse Soraya al-Dharrim tandis que le Réquisiteur Yahlid al-Sukah prononce un discours devant le peuple pour annoncer que les soupçons à l’encontre du Grand Inquisiteur ne sont pas fondés et qu’il a été victime d’un complot skaarite. Le peuple ne semble pourtant pas convaincu et hue les Astéliens sur leur passage.
ð Au Palais, Soraya al-Dharrim reçoit les PJs. Elle se dit inquiète pour eux et leur déconseille de rester trop longtemps. Le peuple et une partie de la Cour sont assez remontés contre eux.
ð Au passage, les PJs croisent la Princesse Yasmine al-Dharrim qui les accuse d’être responsables de la colère du peuple. De plus elle rappelle qu’ils ne sont pas les bienvenus à Boukhabdhā. Il semble que leur ambition soit d’enflammer la Perle du Désert à chacune de leur visite avant de la quitter et de « laisser les Kaasahrs nettoyer leur merde. » Leur présence puante en ses murs est insupportable. Il vaudrait mieux pour eux qu’elle ne les recroise pas … Soraya vient ensuite excuser une nouvelle fois la fougue de sa sœur …
ð Les PJs rencontrent également le Prince Impérial Kandar Moondril [432] et prennent de ses nouvelles. Le Prince d’Astélie dit se sentir comme chez lui à Boukhabdhā. La Princesse Soraya se montre très protectrice avec lui, à la manière d’une grande sœur …
ð Quoi qu’il en soit, les PJs apportent suffisamment de preuves pour que la Cour Khabdhaïte soit obligée d’admettre que les soupçons de corruption du Grand Inquisiteur ne sont fondés que sur une manipulation Skaarite.
ð Toutes les poursuites à l’encontre de Bashar al-Dharrim et de Lohéann Haëris sont donc annulées.
ð Mais hélas, il semble que tous les doutes des Kaasahrs ne soient pas levés …
Ø Epilogue.
ð Le Grand Inquisiteur Bashar al-Dharrim démissionne de son Titre de Grand Inquisiteur du Kaasahrim. Son successeur devrait être désigné prochainement …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé des Episodes précédents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé des Episodes précédents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé des Episodes précédents : Année 427 AA
» Résumé des Episodes précédents
» Résumés des Episodes précédents
» Résumé des épisodes précédents
» Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Chronique d'Arhys-
Sauter vers: