Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 DW - Textes contextuels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kev3
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 14/03/2005
Chronique d'Arhys : Aurélia Ashidie

MessageSujet: DW - Textes contextuels   Dim 5 Aoû 2012 - 10:45

Afin d'aider à mieux appréhender la place des space marines au sein de l'Imperium, tant de leur point de vue que de celui des autres, voici quelques textes.

Je tâcherai de l'enrichir avec de futurs textes.
Revenir en haut Aller en bas
Kev3
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 14/03/2005
Chronique d'Arhys : Aurélia Ashidie

MessageSujet: Re: DW - Textes contextuels   Dim 5 Aoû 2012 - 10:45

Des dieux parmi les hommes

Pour le commun des mortels, les space marines, descendants des puissants héros qui luttèrent aux côtés de l'Empereur en personne, relèvent du domaine des mythes et des légendes. Le nom des plus grands de ces héros est enseigné et on célèbre leurs plus hauts faits d'armes, conformément à ce qu'enseignent des millions et des millions d'ecclésiastes à travers l'Imperium.

Pourtant, rares sont ceux à avoir jamais vu un space marine, tant ces derniers sont peu nombreux en comparaison de l'immense masse grouillante de l'humanité. Ce n'est que lorsque vient la guerre et, dans son sillage, les armées de l'Imperium, que l'homme du commun peut avoir une maigre chance de voir de ses propres yeux un space marine ou de lui adresser la parole.

La plupart des quidams qui sont amenés à rencontrer un space marine risquent de le trouver si impressionnant qu'ils en perdront la parole. Dans le meilleur des cas, ils le considéreront et s'adresseront à lui avec la plus grande déférence... même les officiers les plus hauts gradés s'inclinent devant un frère de bataille. Du moins le devraient-ils: la venue d'un space marine sur un monde est le signe assuré que les ennemis de l'Empereur approchent, et que seuls sa force et son courage pourront les contenir.

La façon dont les space marines traitent avec le reste de l'humanité peut grandement varier mais la plupart restent distants, entièrement concentrés sur leur mission, leur nature intrinsèque étant tellement éloignée de ce qu'elle fut jadis qu'ils n'ont plus grand-chose de commun avec les humains normaux. La plupart des space marines ne s'intéressent qu'aux traditions de leur chapitre et à l'anéantissement des ennemis de l'Empereur. Ils savent si peu des soucis triviaux de la vie quotidienne qu'il n'existe pratiquement plus de socle commun entre eux et le reste de l'humanité. Le dévouement des space marines à leur devoir est tel que rares sont ceux qui peuvent s'élever jusqu'à leur niveau, même parmi les combattants les plus aguerris, tels que les vétérans décorés de la Garde Impériale. Il est extrêmement rare qu'un space marine considère un homme normal comme son égal. Seuls les plus grands héros de l'Imperium, des hommes comme le Commandeur Stellaire Macharius1, peuvent avoir l'honneur de compter parmi les amis d'un space marine de l’Adeptus Astartes.

1- Le Commandeur Stellaire Macharius est un héros très célèbre dans tout l'Imperium (ce qui en soit est déjà énorme vu sa taille, et vu la difficulté et la lenteur de transmissions des communications) qui s'est illustré à de nombreuses reprises durant la croisade qui porte sont nom.
Revenir en haut Aller en bas
Kev3
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 14/03/2005
Chronique d'Arhys : Aurélia Ashidie

MessageSujet: Re: DW - Textes contextuels   Dim 5 Aoû 2012 - 10:46

Les space marines et l’Ecclésiarchie

Les conflits entre l’Adeptus Ministorum et les différents chapitres de l’Adeptus Astartes existent depuis des millénaires. Comme toutes les institutions de l’Imperium, ces deux entités sont rivales, mais elles ont surtout des croyances fondamentalement divergentes. Il existe notamment un schisme au sein du clergé à propos des space marines.

D’une part, seuls les space marines peuvent être appelés « fils de l’Empereur ». Ils sont indubitablement sa création, ils ont même été bénis en héritant de certains éléments de la propre structure génétique de l’Empereur. Ce sont les fondateurs de l’Imperium et les défenseurs ultimes de l’humanité. Les space marines sont indéfectiblement fidèles à l’Empereur et sont prêts à mourir pour protéger ses domaines.

D’autre part, les chapitres space marine n’adhèrent pas aux enseignements de l’Ecclésiarchie. Leurs croyances diffèrent grandement d’un chapitre à l’autre, chacun vénérant l’Empereur et ses primarques à divers degrés. Ils possèdent leurs propres traditions, cérémonies et croyances, dont certaines apparaissent comme particulièrement barbares si on les compare aux rites bien ordonnés de l’Ecclésiarchie. Les space marines vénèrent l’Empereur comme un homme exceptionnel mais ils ne le considèrent pas comme un dieu à la façon de l’Ecclésiarchie. Son sang coule dans leurs veines, il est un exemple pour l’humanité mais, quoi qu’il en soit, il reste un homme. De même, il y a débat pour savoir sur les space marines eux-mêmes sont vraiment humains. Leurs corps génétiquement altéré est de loin supérieur à celui d’un humain normal, ce qui suffit à faire d’eux une espèce à part aux yeux de certains. Rares sont ceux qui peuvent prétendre avoir quelque chose de commun avec ces monstrueux géants capables de cracher de l’acide, de broyer le crâne d’un homme d’une seule main et de pratiquer des sacrifices sanglants.

Au fil des millénaires, on a fini par trouver un compromis délicat qui peut se résumer par une forme de respect mutuel des différences. L’Ecclésiarchie n’envoie pas ses confesseurs et ses missionnaires au-devant des space marines et les chapitres de l’Adeptus Astartes n’interfèrent pas dans les affaires de l’Adeptus Ministorum. L’Ecclésiarchie remet aux chapelains space marines le précieux rosarius afin de symboliser le lien qui unit les deux institutions mais les chapelains continuent de prêcher pour leurs frères leur propre version du Credo impérial.

Cette entente délicate peut facilement voler en éclats si les paroles ou les actes d’un cardinal ou d’un confesseur particulièrement zélés réveillent la colère des chapitres space marines. La plupart du temps, ces conflits se résolvent rapidement et laissent place à une paix toute relative entre les deux instituions.
Revenir en haut Aller en bas
Kev3
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 14/03/2005
Chronique d'Arhys : Aurélia Ashidie

MessageSujet: Re: DW - Textes contextuels   Dim 5 Aoû 2012 - 10:47

Certaines personnes peuvent trouver grotesque l'idée qu'un royaume aussi vaste que l'Imperium ne puisse compter que sur un million de space marines pour se défendre contre les innombrables horreurs que renferme la galaxie. Ces individus prétendent que « si l'Imperium est constitué de plus d'un million de mondes, comment pourrait-il se défendre avec à peine un space marine par monde ? ».

C'est faire preuve d'une totale ignorance des principes de la stratégie de puissance. Ces gens-là ne saisissent pas qu'une seule bataille peut faire basculer le cours d'une guerre entière, tout comme une seule balle de sniper peut mettre un terme à une dictature. Les space marines ne s'engagent pas dans des campagnes interminables ou dans des guerres d'usure. Ils lancent des attaques éclairs là où leur frappe fera pencher la balance.

Alors que les masses innombrables de la Garde Impériale livrent des guerres qui peuvent durer des siècles et où des millions d'entre eux peuvent périr pour ne gagner que quelques kilomètres de terrain, les space marines portent le fer au cœur même de l'ennemi. C'est en arrachant ce cœur, et en le brandissant à la vue de l'adversaire alors même qu'il agonise avant de le réduire en pulpe sanglante que les space marines gagnent les batailles décisives, celles qui permettent de gagner les guerres, les croisades et, en définitive, qui décident de l'équilibre global de toute la galaxie.


– Discours sur les soixante-dix-neuf vérités de l'art de gouverner
Revenir en haut Aller en bas
Kev3
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 14/03/2005
Chronique d'Arhys : Aurélia Ashidie

MessageSujet: Re: DW - Textes contextuels   Dim 5 Aoû 2012 - 10:49

La mission de l’Adeptus Astartes

« Nous sommes les tueurs de rois, les destructeurs de mondes, les porteurs de mort et de ruine sous toutes leurs formes. Cela, nous le faisons au nom de l'Empereur et pour le bien de l’Humanité. Nul ne peut s’opposer à nous. »
— Cato Sicarius, capitaine de la 2e compagnie Ultramarines

Comparé à la masse grouillante de l’humanité, le nombre de guerriers engagés dans les chapitres space marines est dérisoire. Aucun recensement de la population de l’Imperium n’a jamais et ne pourra jamais être réalisé. Le nombre exact de space marines est tout aussi incertain. En définitive, il ne doit guère y avoir plus d’un million d’Adeptus Astartes en service ce qui équivaut à peu près au nombre de mondes régis par le Senatorum Imperialis.

Les space marines sont l'exemple même de la force d'élite dans toute sa splendeur. Là où la Marine Impériale possède la plus grande puissance de feu et où la Garde Impériale dispose du plus grand nombre d'hommes, les space marines représentent le summum de la frappe chirurgicale. Là où plusieurs milliers de Gardes impériaux pourraient se faire tailler en pièces par un ennemi en nombre égal, les space marines, dont la puissance est tout entière concentrée dans les toutes premières lignes de l'assaut, frapperont droit au cœur. Bien loin d'engager le gros de l'armée ennemie, ils le contournent ou le traversent là où elle est la plus faibles et frappent directement le haut commandement adverse ou tout autre cible d'importance stratégique. Une fois ces cibles éliminées avec une force et une violence incomparables, les forces ennemies ne tardent pas à s'effondrer d'elles-mêmes, les space marines n'ont alors plus qu'à parachever leur œuvre de destruction en faisant gagner un temps précieux à la Garde impériale.

C'est la combinaison du courage indomptable, du corps génétiquement amélioré, de l'armement supérieur et surtout de la doctrine qu'il sert qui fait du space marine l'instrument inégalable de la volonté de l'empereur. Il n'y a pas un adversaire dans la galaxie qui soit à l'abri quand maître de chapitre s'intéresse à l'endroit où il se terre. En effet, une force space marine d'à peine une centaine de guerriers peut écraser un ennemi incomparablement plus nombreux en appliquant l'éternel principe militaire qui consiste à concentrer sa plus grande force sur le point le plus faible de l'ennemi.

En servant dans les rangs de la Deathwatch, un space marine prolonge ce principe, il l'affûte et en fait le fer de lance de sa stratégie, fer de lance qu'il enfonce profondément dans le coeur des pires ennemis de l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Kev3
Membre du CA
avatar

Date d'inscription : 14/03/2005
Chronique d'Arhys : Aurélia Ashidie

MessageSujet: Re: DW - Textes contextuels   Lun 13 Aoû 2012 - 22:18

« Vos armes sont inférieures parce que ce serait du gaspillage de vous confier du meilleur matériel. Il faut autant d’efforts pour produire un projectile pour mon pistolet bolter que pour fabriquer un de vos fusils. Voudriez-vous confier ce projectile à un aussi mauvais tireur ?

Mon armure est vieille de plusieurs milliers d’années, d’avant même que les Dark Angels ne viennent sur Piscina. Voudriez-vous la déshonorer en la confiant à un soldat qui fuit le champ de bataille ? Seriez-vous prêt à consacrer les jours de travail nécessaires à sa maintenance à un soldat qui ne pense qu’à sauver sa peau ?

Il existe un égoïsme chez les hommes qui les incite à ne protéger que ce qui est à eux. C’est une vue à court terme, car tout ce que possède un homme, il le doit à l’Empereur. Les Astartes prêtent serment de protéger les royaumes de l’Empereur et tous ses serviteurs, en dehors de tout autre désir personnel ou ambition. Nous avons les armures et les armes que vous convoitez parce que nous sommes les rares à en être dignes. De telles richesses seraient gaspillées si elles étaient confiées à des hommes inférieurs, des hommes frêles et peureux comme vous l’êtes.

– C’est un peu dur, murmura le sergent Kaise. On fait de not’ mieux.

– Vraiment ? Lequel d’entre vous serait prêt à quitter cette planète, traverser la galaxie et mettre en péril sa vie pour la maison d’une famille qu’il n’aurait jamais rencontrée ?

Lequel d’entre vous se mettrait volontairement en danger pour sauver la vie d’étrangers ? Et pas juste une fois, éperonné par une poussée d’héroïsme et sans réfléchir, mais toute sa vie, bataille après bataille, en sachant très bien qu’un jour, vous y laisserez votre vie, et que votre mort sera douloureuse et sanglante.

Lequel d’entre vous pourrait faire non seulement cela, mais accepter également le sacrifice de soi que cela représente : ne pas simplement dédier sa mort à l’Empereur, mais toute son existence ? »


Sergent Ophrael de la 3e compagnie des Dark angels aux soldats de la Milice Libre de Kadillus (foce de Défenses Planétaires locales) peu avant l’ultime assaut ork sur les lignes de défenses de Koth Ridge
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DW - Textes contextuels   

Revenir en haut Aller en bas
 
DW - Textes contextuels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Coquelicot sort son cahier pour écrire ses textes. Faut qu'elle postule au titre de journalist
» Nouvelles et textes divers et variés.
» HAITI: HISTOIRE, POUVOIR, CONSTITUTION
» Interview : Les descriptions physiques des personnages #
» Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Warhammer 40k JDR :: Deathwatch-
Sauter vers: