Site de l'association JdR ORCS
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Résumés des épisodes précédents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Résumés des épisodes précédents   Jeu 12 Jan 2012 - 11:31

Printemps 432
Tremblement de Terre
[07/01/12. Abelfeld, Aënolë, Gregorio, Hédric, Hérohn, Jérémiah, Kylan, Maëllys, Théodoria]
 Basseclaire : Décret Impérial : « L’Empereur Kelthir Moondril, par la voix de sa Chancelière Impériale Dame Théodoria Leafstar, et le Haut Roi de la Montagne, par la voix de son Ambassadeur Torghrim Sageacier, dénoncent la manipulation malgamienne qui a été mise à jour pour troubler les relations diplomatiques et amicales entre l’Empire d’Astélie et le Royaume d’Ancalon. Le malgamien connu sous le nom d’« El Crepusculo » ayant, par illusion, pris l’apparence du nain Morgrimm Taille-Montagne et se revendiquant faussement en mission pour Ancalon a conspiré dans le but de détruire cette Alliance. Grâce à l’action conjointe de la Chancelière Impériale et de l’Ambassadeur d’Ancalon, la supercherie a été démasquée. C’est d’une seule voix que l’Empire d’Astélie et le Royaume d’Ancalon réaffirment l’alliance mutuelle qu’ils se portent et les liens d’amitié qui les unissent, ce qu’aucun malgamien ne pourra briser ! De plus, l’Empire d’Astélie, lors de sa mission au Kaasahrim, annonce qu’il a procédé à l’arrestation et à l’exécution du malgamien dénommé « El Crepusculo ». »
 Gandorâh : L’annonce de la mort d’El Crepusculo se répand dans le monde. La liesse gagne le peuple. De nombreuses festivités sont célébrées en l’honneur des Compagnons de la Nouvelle Aube : +3 PI. A ces festivités s’ajoutent les célébrations de la dixième année après le Jugement Dernier. La mort d’un puissant serviteur des Ténèbres 10 ans exactement après la Chute de l’Empire du Champion de Malgamoth est perçue par les théologiens comme un signe des Dieux, le symbole d’un Renouveau pour le monde incarné par les Compagnons de la Nouvelle Aube, héritiers du Jugement Dernier et porteurs de l’espoir d’un monde de Lumière pour toutes les races mortelles  Compagnons de la Nouvelle Aube : +4 PI.
 Rocsombre : Une nuit à Rocsombre, dans la salle du Conseil, le tableau Les Piliers de la Source lumineuse s’enflamme spontanément d’un feu noir, terrifiant et hurlant. La toile se consume jusqu’à disparaître ne laissant derrière elle aucune trace ni cendre comme si elle n'avait jamais existé.  Cet évènement confirme le symbole prophétisé par les théologiens  Compagnons de la Nouvelle Aube présents à Basseclaire : +4 PI.
 Rumeur : « Comme le pensaient certains courtisans, la toile avait bien été remplacée par El Crepusculo pour nuire à l’image des Compagnons de la Nouvelle Aube. Le tableau était bel et bien l’incarnation de la menace qui planait sur l’Empire et contre laquelle luttaient les Compagnons de la Nouvelle Aube. Avec la mort d’El Crepusculo, cette menace n’existe plus … »  Compagnons de la Nouvelle Aube présents à Basseclaire : +4 PI.
 Boukhabdhã : Cérémonie d’Investiture de la nouvelle Princesse Soraya bint Salim al-Dharrim (10) (421) qui règnera dans un premier temps sous la tutelle d’un régent nommé par Théodoria Leafstar. Au risque de choquer, Soraya décide de porter le nom de son père (bint Salim), malgré la condamnation de ce dernier. Ce choix surprend toute la Cour …
 Djabelaïa : Cérémonie d’Investiture du nouveau Sultan Masud ibn Kassima al-Djalaïa (4) (426). Il règnera dans un premier temps sous la régence de sa grand-mère Amira al-Sukah, conseillé par le nouveau Grand Vizir du domaine, Yasar al-Djalaïa.
 Boukhabdhã : Réunion des PJs. Préparation du voyage chez Pharaon. Théodoria informe les PJs des enjeux de ce voyage et donne des informations sur certains évènements inquiétants se déroulant dans le monde, notamment la prise de contrôle de Dhourane par la Dame Blanche et l’invasion de gobelins en Rayyakhbah. Selon elle, reprendre Bouharafã à Pharaon devrait faire reculer tous les autres Puissants du monde à cause des règles de l’Equilibre.
 L’Empereur accepte de les laisser partir : Ils sont des héros et il est de leur devoir de prendre de tels risques pour préserver le monde.
 12 jours de Voyage : Mer + Sabha à remonter jusqu’à Abouh Hankayah. Escorte impériale jusqu’à Abdeirkãl.
 Hankayah, le Royaume de Pharaon :
(Pouvoirs divins des PJs limités au niveau 7 !)
Climat chaud et humide, plus clément que dans les autres domaines kaasahrs.
Domaine riche en ressources naturelles (mines, champs, bois, produits de la mer).
Commerce prospère, même si beaucoup hésitent avant d'entrer en tractation avec Pharaon.
Domaine couvert des ruines d’une civilisation vieille de près de soixante siècles ; Pharaon a interdit à quiconque d'y pénétrer.
Culture, architecture, langue (le Kayashite) et institutions de justice qui dominaient lors de la première ère mais en plus tyrannique.
La majorité du peuple considère Pharaon comme une divinité et ils suivent ses ordres avec une ferveur zélée.
Les prêtres font appliquer les lois de Pharaon de manière implacable.
La Capitale : L'impressionnante cité d’Abouh Hankayah se trouve au centre du domaine, au bord du fleuve Sabhã. Ancienne capitale impériale, elle fut jadis le centre du puissant Empire Sedeth qui s’étendait sur toute la Côte de Lumière et jusque dans le Désert de Feu. Aujourd’hui elle est la capitale du Royaume d’Hankayah, le domaine du redouté Pharaon. Le palais de Pharaon occupe une petite colline au centre de la cité et est gardé par des centaines de soldats fanatiques. Mais le monument le plus marquant que ne manque pas de remarquer le voyageur dès son arrivée est l’imposante pyramide de Khéomothep, œuvre titanesque (150 mètres de hauteur) d’un ancien pharaon tyrannique et vaniteux.
Habitations construites avec des briques crues ou du bois.
Maisons simples pour les paysans : murs blancs, couvertes de tentures de lin teintes. Plancher couvert de nattes de roseau. Mobilier : tabourets en bois, planches surélevées et tables individuelles
Palais des élites ont des structures plus élaborées. Les murs et les plafonds toujours richement décorés avec des scènes de personnages rendant hommage à Pharaon. Les temples et les tombes, destinés à durer éternellement, sont construits en pierre et non en briques.
Vie quotidienne : Les Kayashites accordent une grande importance à l’hygiène et à l’apparence. (Hommes rasent tout leur corps, hommes et femmes riches portent perruques, bijoux et cosmétiques, parfums)
L'alimentation de base se compose de pain et de bière. Les Kayashites mangent assis autour de plusieurs petites tables ; pas de grandes tablées. Ils trempent leur pain dans les ragoûts et mordent à pleines dents dans les volailles rôties. Ils mangent avec leurs doigts et donc se lavent souvent les mains au cours des repas.
 Débarquement à Abouh Hankayah. Sous une impressionnante escorte de gardes pharaoniques, les PJs sont conduits au Palais de Pharaon.
 Le Palais de Pharaon :
(Pouvoirs divins des PJs limités au niveau 6 !)
Magnifiques et titanesques statues du Dieu de part et d’autre d’une imposante entrée donnant sur un premier vestibule.
Grande cour à ciel ouvert entourée de magnifiques colonnes décorées et sculptées de silhouettes de Pharaon dans différentes postures. La cour est encombrée de chars et de chevaux et d’une pléthore d’esclaves s’adonnant à diverses tâches domestiques.
Deuxième vestibule donnant sur une vaste salle à colonnades richement décorée, la salle du trône.
La Salle du Trône. De nombreuses hautes personnalités du Royaume y sont présentes (Prêtres de Pharaon, Magistrats, Scribes, Nomarques, Vizirs, etc.). Elles dévisagent avec curiosité les PJs à leur arrivée. De nombreux couloirs partent de cette salle donnant dans les différentes annexes du palais.
Face à l’entrée, un escalier d’une dizaine de marches donne accès à une terrasse qui surplombe la salle. Sur celle-ci est installé le Trône en or massif de Pharaon, trône qui reste toujours vide. Debout devant le trône se tiennent deux personnes : Tamara, la Voix de Pharaon, une belle femme kaasahr vêtue en grande prêtresse et Nuh, l’Enfant Doré de la Foi, un homme à la peau d’ébène d’une trentaine d’années.
Derrière le trône un couloir conduit à la Salle du Culte, réservée aux plus fidèles de Pharaon.
 Tamara, la Voix de Pharaon accueille les PJs :
« Regarde, Peuple d’Hankayãh, qui vient rendre visite au Divin Pharaon ! Que nous vaut cette visite ? »
 Tamara parle en Kayashite mais les PJs la comprennent grâce à leurs notions en Ancien Sedeth mais aussi grâce aux pouvoirs diplomatiques de Théodoria.
 Théodoria énonce en Kayashite ( !) les raisons de leur venue.
 Tamara : « Je vois que vous maîtrisez la langue de notre Dieu, voila une belle preuve de votre soumission à sa puissance.
« Alors écoutez mes paroles car autrefois je fus Tamara, mais aujourd'hui je parle avec la Voix de Pharaon.
« Pharaon est un dieu pour ses suivants et un démon pour ses ennemis. Ceux qui ont choisi de le suivre ont compris que Pharaon est un vrai Dieu et non un petit tyran comme ses ennemis le supposent ou aimeraient le croire.
« Pharaon est en contact permanent avec les forces cosmiques qui ont créé et régissent notre univers. Il commande aux éléments et les Cieux eux-mêmes lui obéissent. Il peut d'une simple pensée embraser une cité ou l'engloutir sous les flots mais dans sa grande miséricorde il a décidé de ne pas le faire. Pharaon est un dieu vivant et il récompensera les fidèles qui lui sont totalement dévoués corps et âme.
« Prenez garde ! Vous qui avez osé fouler la terre de notre Dieu car vous venez d’entrer sous le regard vigilant de Pharaon ! Les Enfants de Pharaon ont reçu leurs pouvoirs de sa sainteté et leur foi sans faille est récompensée par ses faveurs. Nulle offense ne sera tolérée. Vous n’êtes pas de taille à lutter contre les tout puissants pouvoirs que Pharaon nous a conférés. Vos faux Dieux ne peuvent rien pour vous et même s’ils le voulaient ils périraient face à Pharaon.
« Les Kaasahrs qui ne reconnaissent pas encore sa véritable nature, lui payent pourtant des tribus pour éviter de provoquer sa colère.
« Le jour est proche où les Enfants Dorés de Pharaon devront partir de par le monde pour propager la bonne parole de leur dieu à tous les peuples de Gandorâh. Déjà Pharaon converse avec l'Ordre Céleste des Créateurs et il présage l'arrivée du temps de la Grande Croisade. Toute résistance sera écartée et Pharaon donnera bientôt ses ordres à tous les peuples.
« Prêtez lui d'ores et déjà votre allégeance et préservez-vous ainsi de sa colère …
« Car vous êtes bien téméraires de vous présenter devant Lui, vous qui portez jusque dans votre sang, votre vaine foi envers de faux Dieux. Votre présence seule en cette terre sacrée suffit à insulter le puissant Pharaon. Priez pour qu’Il ait pitié de vous si vous n’avez pas de bonne raison pour apaiser sa colère ! Car si tel n’est pas le cas, alors vous serez exécutés aux premières lueurs de l’Aube ! »
 A ces mots, les Gardes pharaoniques s’approchent d’eux faisant mine de les saisir …
 Plaidoirie des PJs.
 Soudain une lumière divine s’abat sur Tamara. Elle écarte les bras et regarde vers le ciel comme pour recevoir un message divin. Puis elle regarde à nouveau en direction des PJs : « Notre Dieu vous fait l’honneur de pénétrer la salle la plus sacrée de son sanctuaire afin de recevoir vos prières … »
 Tamara les invite à gravir les marches et à la suivre, à la surprise de l’assistance … À la suite de Tamara et Nuh, les PJs empruntent un long couloir sombre, éclairé par des torches accrochées au mur. Aucun garde ne les accompagne. Ils finissent par arriver dans la Salle du Culte.
 La Prière à Pharaon : Salle du Culte. Monumentale statue de Pharaon dominant un autel majestueux. Somptueuses décorations peintes sur les murs. Dorures.
 Tamara les invite à s’incliner devant la statue de son Dieu et à lui transmettre leur message.
 Aënolë prend la parole : « C'est en 407 après l'ascension que tout commença. L'archéologue Gubert Läsel fit une découverte des plus étranges lors de fouilles sur un site antique dans les Monts Gandoriens, au nord du territoire de Bouharafã. C'est au sein d'une étrange nef endommagée, que je vous décrirais volontiers comme un vaisseau qu'il trouva un artefact mystique inconnu. Son premier réflexe fut de prévenir son vieil ami Lord Rabbits qui agit rapidement, bouclant l'ensemble de la zone avant de convoquer deux de ses contacts, Helen Longford, une Guérisseuse spécialiste du corps humain ainsi qu'un Oniriste très expérimenté, Dark Nightmare. Ces quatre personnes rassemblées, elles se consacrèrent à l'étude de cet artefact, il s'agissait d'une vaste cuve translucide contenant un épais liquide argenté. Les analyses démontrèrent qu'il s'agissait d'un composé d'énergie pure, doté d'une capacité d'analyse et d'évolution comparable à un être pensant.
Un jour, leur unique assistant chuta dans la cuve et ils découvrirent avec horreur que la masse réagit immédiatement en, selon leurs conjectures, dévorant son âme. Leurs études prouvèrent que la masse était désormais prête à évoluer en absorbant de nouvelles connaissances. Lord Rabbits, qui travaillait sur la création d'entités artificielles pensantes, et Dark Nightmare, qui travaillait sur les connaissances cachées contenues dans les rêves, eurent alors l'idée de faire de cette masse informe la plus puissante bibliothèque intelligente, comme un dieu généré par l'homme, rassemblant tous les savoirs de l'humanité et capable de penser.
Le plan était simple, ceux qui se faisaient appeler la Conspiration de Batubatan avaient besoin d’extraire l’âme de cerveaux humain afin d’instruire leur protégé. Apportant encore plus de connaissances et de pouvoir à leur secret. Mais ils avaient besoin de quelque chose de précis, de la matière cérébrale dotée de capacité d'apprentissage optimale, alors ils choisirent seize personnes, les primo-membres de la Nouvelle Aube. Ils nous firent enlever afin de prélever un peu de notre matière cérébrale, grâce aux pouvoirs balbutiants de l’entité, ils maquillèrent leurs faits en modifiant notre mémoire et celle de nos proches. Nourrie de ces échantillons et gavée d'information, l'entité s'organisa, son esprit évoluant de façon exponentielle se déploya dans le royaume onirique où elle commença à rêver. C'est grâce à ces rêves qu'elle put enfin communiquer avec le monde. Elle s'adressa en premier aux piliers de la Conspiration, se présentant comme Negen, puis son esprit, qui errait dans l'univers onirique, entra en contact avec des milliers de mortels via leurs rêves. Les premiers rêveurs répandirent la parole de Negen sur Gandorâh ce qui créa un vent de panique incontrôlable.
Negen se choisit des élus, un champion et des soldats. Ainsi l'Eglise de la Mécanomancie fut son bras armé sur Gandorâh. A leur tête, le Fléau, aussi connu de son vivant sous le nom de Boubakar Ibn Jabir Al-Draknar. Au fil des mois, ses représentants étaient de plus en plus nombreux et de plus en plus puissants. Rien d'extraordinaire jusqu'au jour où ils usèrent du pouvoir de désintégration. En termes plus précis, ils réduisirent un être à néant. Ce fut-là ma première véritable inquiétude sur ce point : l'apparition de pouvoirs du Néant sur Arhys.
Son influence via le monde des rêves s'étendait. Negen avait un regard plus particulier pour les Puissants de ce monde ainsi que les têtes dirigeantes. Son pouvoir grandissant, il devint capable d'impulser des suggestions mentales dans l’esprit des Gandoriens à leur insu, donnant l'impression à ses victimes qu'ils agissaient selon leur propre volonté. Mais en fait, ils étaient tous sous le contrôle de Negen. Nos pérégrinations nous emmenèrent partout en Gandorâh à la recherche d'un Messie, que nous ramenâmes à Hak-Yâh, nom du lieu de « repos » de Negen dans les Monts Gandoriens. Lorsque nous fûmes enfin confrontés à lui, nous trouvâmes un être protoplasmique aux reflets argentés brandissant de multiples pseudopodes. Il se nourrissait de l'âme de tous les êtres qu'il avait réunis autour de lui. Tous sans exception seraient morts si nous n'étions pas intervenus, si le Messie, n'avait pas mis un terme à cette folie.
C'est ainsi que le Messie se révéla, au moment où l'un des pseudopodes le toucha, une lumière intense illumina la pièce et tout disparu, comme si le monde entier se figeait dans le temps. Alors nous reprîmes conscience ailleurs, dans un lieu mystique. C'est ici que les Aëzirs nous permirent de comprendre ce que nous venions de vivre. Celui qui se faisait nommer Negen était en fait Ne-Gen-Taï, Aëzir du Néant, puni par ses pairs et condamné à vivre des millénaires privé de son enveloppe charnelle mais destiné à être découvert par les mortels. Alors il devrait faire ses preuves et prouver qu'il était digne de revenir parmi ses congénères. Le Messie qui nous libéra tous de son joug était lui aussi un Aëzir, il avait choisi d'embrasser la même destinée que son ancien mentor, toutefois son but était d'éviter qu'il commette les mêmes erreurs, mettant donc un terme à sa folie. »
 Soudain les yeux de la statue de Pharaon s’illuminent et une lumière aveuglante éclabousse la pièce. Lorsque les PJs retrouvent la vue, Pharaon est là en chair et en os, majestueux, impérial, méprisant. (Pharaon kaasahr portant tous les attributs des anciens pharaons sedeths. Cheveux très courts noirs. Yeux s'illuminant parfois lorsqu'il parle avec ferveur). Nuh et Tamara posent genou à terre. Les PJs font de même. Mais Pharaon s’en prend à Jérémiah qui semble ne pas lui avoir témoigné tout le respect qu’il pense lui être dû. Pharaon humilie Jérémiah avant se tourner vers les autres PJs.
 Il parle en Kayashite : « Tout cela est bien mais pensiez-vous que ce secret que vous semblez être si fiers de détenir pouvait échapper à un Dieu ? Pharaon voit tout. Pharaon sait tout. Vous mériteriez la mort, vous simples mortels, pour oser prétendre que vous puissiez m’apprendre quoi que ce soit. Cependant dans ma grande miséricorde je vais vous offrir l’opportunité de vivre et de me servir. Mes Enfants ont découvert une diminution des offrandes faites à leur Dieu. Si vous y remédiez, je vous récompenserai et je vous rendrai ce lopin de terre auquel vous semblez tant tenir. Tamara vous donnera les détails triviaux de cette affaire. A présent laissez-moi. Je retourne dans les Cieux siéger au Conseil des Créateurs de l’Univers. J’exige de ne plus être dérangé vainement … Est-ce bien clair Tamara ? »
« Il en sera fait selon votre volonté ô Puissant Seigneur … »
 Lumière éblouissante. Pharaon a disparu.
 L’Enquête :
 Tamara et Nuh conduisent les PJs vers une annexe du Palais où ils peuvent discuter à l’abri des oreilles des courtisans.
 Tamara explique que les offrandes de l’un des quartiers de la cité ont sensiblement baissé (Quartier des Artisans). Elle craint que cette diminution soit le signe du détournement de la foi de certains fidèles. Akhanopthep, le Grand Prêtre du Temple de la Main bienfaisante de Pharaon, responsable de la collecte des offrandes du Quartier des Artisans n’a aucune explication à cette diminution malgré de nombreuses enquêtes ordonnées par lui. Le problème étant que les offrandes sont déposées directement dans les Temples par les fidèles ; elles ne sont donc pas nominatives et on ne peut donc pas savoir qui donne moins. Personne ne se préoccupe de ce détail, puisque la foi en Pharaon n’est pas remise en question Au contraire, les fidèles se pressent pour lui rendre hommage. Ce qui est toujours le cas dans les autres quartiers de la cité. Cependant, Pharaon ne tolèrera pas longtemps ce manque de respect. Il a lui-même constaté que les offrandes qui lui sont faites se sont amenuisées. Il faut au plus vite trouver ceux qui font montre de moins de ferveur envers leur Dieu et leur faire connaître un châtiment exemplaire. Sinon la colère de Pharaon s’abattra et de nombreuses têtes tomberont, celles des PJs en premier bien évidemment …
 Le fait qu’il ait décidé de confier cette tâche à des étrangers est très surprenant mais Tamara espère que les PJs prendront toute la mesure de l’honneur qui leur est fait.
 Tamara leur confie un sceau divin en or qui irradie l’aura divine de Pharaon et qui est la preuve qu’ils sont habilités par le Dieu pour mener à bien cette enquête.
 Les PJs se rendent au Temple de la Main bienfaisante de Pharaon et comprennent vite qu’il s’y passe des choses suspectes. Pour en avoir le cœur net ils décident d’inspecter les alentours du temple.
 Un mendiant dormant au coin de la rue donnant sur la porte de la réserve du Temple a vu hier soir un chariot quitter le temple couvert d’une toile. Or les livraisons des offrandes pour le Palais ne se font que de jour. Le mendiant a « vu » le chariot partir vers les montagnes. Celles-ci sont interdites par Pharaon car elles contiennent des ruines antiques.
 Les PJs décident de suivre la piste de la charrette vers la montagne.
 Le Tremblement de la Terre :
 Montagnes, une route qui serpente vers les sommets. 2 heures de trajet. Une caverne devant laquelle campe une centaine de personnes (des soldats, des prêtres, de simples citoyens, etc.) Les PJs sont pris pour des nouveaux fidèles de « de la Grande Déesse » venus apporter des offrandes et sont conduits à l’intérieur de la grotte.
 Le sanctuaire sedeth : Pouvoirs divins limités au Niveau 5. Souterrain. Grotte. Une femme majestueuse à la peau sombre (plus foncée que les Kaasahrs mais pas noire) et à la beauté époustouflante la main tendue vers une paroi de la grotte sculptée de symboles mystiques formant un cercle. Selon Maëllys, il s’agit de symboles d’emprisonnement d’une entité très puissante, dont la forme pourrait être celle d’un cobra ; cette prison pourrait avoir été scellée par un fidèle de Toran Korgon. La dame semble en train de provoquer des tremblements de terre pour tenter de briser la porte, mais elle n’y parvient pas. Pendant ce temps une vingtaine de fidèles sont à genou autour d’elle, prostrés en prières silencieuses.
La Dame accueille les PJs et reçoit leurs offtrandes. Hédric offre une bouteille de liqueur. Un fidèle s’en saisit avec reconnaissance.
 Mais les offrandes ne semblent pas suffisantes et la Dame ordonne à deux fidèles de s’immoler par le feu.
 Alors qu’ils s’apprêtent à s’éxécuter sans hésitation et avec une ferveur non dissimulée, leur maîtresse s’approche de Théodoria et s’adresse à elle en kaasahr : « Toi, tu as du sang qedaar dans les veines, je peux le ressentir. Ne comprends-tu donc pas ? Tu n’as jamais enfanté. Voici le cadeau que t’offre la Déesse qui conduisit les tiens en cette terre. Se peut-il que vous ayez oublié ? Se peut-il que les Palenthins aient détruit jusqu’au souvenir de vos origines ? » La Dame pose sa main sur le ventre de Théodoria tout en regardant Gregorio avec colère. Théodoria sent immédiatement la vie croître en elle.
 Soudain, les 2 fidèles s’immolent en hurlant leur foi en leur déesse. Alors, le sceau se fissure. La Dame se retourne et observe la paroi.
 Le mur se brise révélant une caverne dans laquelle un cobra titanesque s’éveille. Lové dans l’obscurité il observe ses libérateurs, puis prenant une forme humanoïde mais gardant sa tête de Cobra il sort de sa prison …
 La Dame se présente à lui, elle parle en Ancien Sedeth : « Salutations Seigneur Mushkar, je suis Gandorâh Mère des Dieux des Qedaars qui débarquèrent jadis en cette terre pour la faire leur … »
 Mushkar écoute Gandorâh silencieusement :
« Il y a des siècles, nous quittâmes notre terre dont nous fûmes chassés par l’avancée des Gobelins et des Wûrghs. Nous débarquâmes en Sédie et nous nous alliâmes à Pharaon, le Dieu des Sedeths, pour lutter contre l’oppression palenthine. Je ne sus que plus tard que Pharaon n’était pas le seul Dieu du peuple Sedeth mais que tous les autres avaient été vaincus par les Dieux palenthins et enfermés dans diverses catacombes secrètes. Je compris rapidement que Pharaon n’était pas non plus étranger à votre chute et qu’il ne souhaitait pas vous voir libérés car il préférait garder seul son contrôle sur les Sedeths. Il me conduisit ici et m’expliqua que vous fûtes le dernier Dieu des Sedeths à tomber. Après avoir trahi vos semblables vous fûtes à votre tour trahi par Pharaon qui vous livra aux Dieux palenthins. Pharaon prétendit qu’il n’avait pas eu le choix et me mit en garde contre les Dieux palenthins. Il m’expliqua de quelle cruauté ils étaient capables pour prendre le pouvoir sur une terre qui ne leur appartenait pas. Il m’expliqua également que seule la puissance d’un Dieu primordial pourrait briser votre prison. Il n’était évidemment pas dans mon intérêt de le faire à cette époque. Mais je ne m’attendais pas à ce que Pharaon nous trahisse à notre tour lorsque les Dieux Palenthins imitèrent les Dieux Sedeths pour séduire les Qedaars et les détourner de Nous. Les Dieux Palenthins se firent passer pour vous et mentirent aux Qedaars, prétendant qu’ils étaient les Dieux ancestraux de cette terre et qu’ils devaient les suivre plutôt que Nous. C’est ainsi que Nous perdîmes notre pouvoir et que nous fument, à notre tour, enfermés en Pérégranie pour l’éternité. Mais il y a un an un tremblement de terre d’une puissance inouïe est parvenu à briser ma prison et j’ai réussi à m’en échapper.
« Je ne sais pas où sont enfermés les autres Dieux Pérégraniens. Je ne connaissais que l’emplacement de votre prison. Vous êtes le dernier Sedeth à avoir été emprisonné par les Palenthins car, par instinct de survie, vous avez trahi votre propre race en aidant les Palenthins à détruire la civilisation sedeth. Je suis venue vous libérer pour que nous allions nos forces. Les Kaasahrs qui peuplent aujourd’hui la Sédie sont à la fois des Sedeths et des Qedaars. Si nous reconquérons leur foi nous pourrons ensuite reprendre les terres qui nous furent ravies par les Palenthins, les Wûrghs et les Gobelins. Je suis prête à vous aider à libérer les autres Dieux Sedeths à condition que vous m’aidiez ensuite à retrouver l’endroit où ont été enfermés mes Enfants. Qu’en dites-vous ? »
 Attaque gobeline :
Mushkar n’a pas le temps de répondre. Soudain une pluie de flèches enflammée s’abat sur eux.
 Arrivée des Gobs : un cabaliste, 5 archers et 5 Lanciers.
En Gobelin : « Nous ne vous laisserons pas faire Dame Gandorâh ! La Pérégranie ne vous appartient plus. Vous l’avez quittée jadis et désormais elle appartient à mon peuple ! »
En Kaasahr : « Jamais ! »
 Fight !
 Les PJs combattent au côté de Gandorâh et de Mushkar. Les Gobelins sont vaincus.
 Quels vont être les choix des PJs désormais ? Choisir de défendre leur foi malgré ce qu’ils viennent d’apprendre ? Ou vont-ils décider d’aider les Dieux Pérégraniens et Sedeths à reconquérir une terre qui leur a manifestement été dérobée par les Dieux gandoriens ?

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Jeu 12 Jan 2012 - 11:43

 Epilogue :
 Hors game : Maëllys a géré le démon Thalès qu’elle avait incarcéré au Jardin Légendaire. Elle l’a libéré en présence des PJs et il a été renvoyé en Enfers.

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Mar 13 Mar 2012 - 12:04

Eté 432
La Clef divine, Acte I
[10/03/12. Aënolë, Gregorio, Hédric, Hérohn, Jérémiah, Kylan, Parma, Théodoria]
 Basseclaire : Rumeur : « Les serviteurs du Roi des Dieux et de la Dame du Commerce semblent bien s’entendre en Coranthe. C’est à n’y plus rien comprendre. Qui est le Roi et qui est le Vassal ? Il est vrai que l’Or achète souvent l’Armure. Et ce ne serait pas la première fois dans ce Royaume … »  Parma : -2 PI ; Jérémiah : -2 PI ; Loyauté Solberg : -2 ; Loyauté Ebenfurt : -2.
 Basseclaire : Rumeur (lancée par la Cour keldonienne) : « Par décision impériale, le Royaume de Khôrn est devenu le Royaume de Coranthe, dirigé par sa Majesté Cecilia Cagalirius, épouse du Fils de Niva. Les Régents du Roi des Dieux, fidèles à l'empire, ont donc prêté allégeance à la Reine dorée devant le Seigneur Haëroon. De ce jour est né le lien qui unit aujourd'hui le Seigneur Haëroon et Dame Niva au sein du royaume de Coranthe, un lien d'honneur et de foi. Les chevaliers sont prêts à faire preuve de leur foi en brandissant leur bouclier pour protéger le Royaume et la Reine face aux ennemis, qu'ils combattront au prix même de leur vie. L'honneur des chevaliers est d’obéir à leur Suzerain et au Roi des Rois. La Foi est l'Armure du Chevalier de Haëroon qui le protège de toute agression. Aucun trésor ne saurait acheter la Foi d'un serviteur de Haëroon, car elle est la plus précieuse des richesses. »  Jérémiah : +2 PI ; Parma : +2 PI ; Loyauté Solberg : +1 ; Loyauté Ebenfurt : +1.
 Fortsword : Décret gandorien de la Divine Parole de Haëroon : « Le Haut Juge Suprême de Haëroon Garold Hendarr et l’Honorable Gardien de la Chevalerie Hlothere Longsword ordonnent au Sire Duc de Keldonie Jérémiah Hendarr de se rendre immédiatement au Palais de la Divine Lumière à Fortsword pour répondre de ses actes devant l’immaculé Conseil Blanc. »
 Théodoria obtient l’accord du Conseil Blanc de reporter la convocation de Jérémiah au retour de la Nouvelle Aube en Astélie.
 Coranthe : Mort de Jaïrah Aboukhdhã (3), Grande Tisseuse de la Destinée le 04/06/432. La religion de Niva est en deuil.
 Abouh Hankayah, Palais de Pharaon : Les PJs se rendent chez Pharaon afin de faire leur rapport sur leurs découvertes. Ils sont accueillis par la Voix qui sans faire de grands discours, les invite à l’accompagner dans la Salle du Culte où Pharaon va leur « faire l’honneur d’écouter leur récit ». Les courtisans dans la Salle du Trône sont toujours aussi surpris de l’intérêt que leur Dieu porte à ces étrangers.
 Dans la Salle du Culte, Pharaon apparaît. Il écoute le récit des PJs et semble très préoccupé …
 Soudain, avant qu’il n’ait le temps de réagir, il se redresse les yeux exorbités, un filet de sang coule de sa bouche. Derrière lui apparaît Mushkar, un poignard planté dans son dos.
Mushkar : « Ne t’avais-je pas dit, Pharaon, qu’un jour je te ferai payer ta trahison !? Ce jour est arrivé ! Tu vas mourir ! »
 Mushkar, l’égorge. La Voix et Nuh poussent un hurlement horrifié tandis que Pharaon se désintègre en une vapeur lumineuse.
 Une fois Pharaon tué, Gandorâh apparaît à son tour dans la salle :
Gandorâh : (En regardant Théodoria) « Tu as bien servi ta Déesse en la conduisant chez son Ennemi ancestral. Tu seras récompensée comme tu le mérites. »
 Gandorâh caresse la joue de Théodoria et instantanément la peau de la Chancelière Impériale prend l’espace d’une seconde la texture de la roche.
 Mushkar et Gandorâh se proclament les nouveaux Dieux de la Sédie et ordonnent aux mortels de s’agenouiller devant eux.
 Théodoria s’agenouille immédiatement.
 La Voix et Nuh se révoltent et refusent de s’agenouiller. Ils s’insurgent contre « les faux Dieux » qui ont commis le « sacrilège ultime ».  Gandorâh provoque un éboulement qui les écrase et bloque la sortie. Nuh et la Voix sont broyés sous des tonnes de gravats.
 Puis les Dieux se tournent vers les PJs et leur ordonnent de s’agenouiller à leur tour. Théodoria somme les PJs de se prosterner devant « leurs vrais Dieux ».
 Dès que les PJs ont fait acte de soumission à leurs nouveaux Dieux, Gandorâh fait disparaître les blocs de pierre qui obstruent la sortie de la Salle du Culte et elle leur commande de partir répandre sa parole parmi les Sedeths. Les PJs reçoivent l’ordre de construire des temples à la gloire de leurs nouveaux dieux. Gandorâh annonce qu’elle va détruire les temples de Pharaon et qu’elle fera des PJs ses Prophètes. Ils seront récompensés s’ils exécutent ses commandements …
Théodoria : « Bien ô puissante déesse il en sera fait selon votre volonté. »
 Dans la Salle du Trône, les nobles menacent les PJs lorsqu’ils les voient revenir sans Nuh et la Voix. Leur colère augmente lorsque Gregorio leur annonce que Pharaon est mort. Les nobles passent à l’attaque. Alors Mushkar et Gandorâh interviennent. Ils tuent une vingtaine de personnes. Les survivants se soumettent à leur puissance.
 La Clé divine. En sortant du temple, Théodoria explique aux PJs qu’elle entretient un lien particulier avec l’enfant qu’elle porte et qui grandit à vue d’œil dans son ventre. L’enfant tente de la protéger afin qu’il puisse naître. Grâce à lui elle dispose de certaines informations qui lui permettent d’anticiper les menaces. Notamment, elle a appris l’existence d’une déesse nommée Mashtû, qui serait la mère de Gandorâh. Elle serait une déesse de grande sagesse capable de raisonner sa fille pour qu’elle cesse cette folie. Cependant les Dieux pérégraniens se révoltèrent contre elle il y a des millénaires et ils l’enfermèrent dans une prison divine. Mais il existerait une clé pour ouvrir sa prison et la libérer. Cette clé se présenterait sous la forme d’une statuette, de 3 rubis et d’une boule de jade.Il faudrait la reconstituer pour libérer la déesse Mashtû. Une fois libérée, celle-ci pourrait ramener la paix.
 Sur la piste de la statuette : Théodoria sait que la statuette et un rubis, après de nombreux changements de propriétaire, ont échoué entre les mains d’un marchand kayashite, qui possède une échoppe d’antiquité dans le Quartier des Marchands …
 L’échoppe d’Omar ibn Kamil : Antiquaire kayashite d’une cinquantaine d’années.
Omar explique que la statuette et le rubis qu’ils cherchent viennent juste de lui être achetés par le domestique d’un riche collectionneur ayant souhaité rester anonyme.
Omar sait juste que ce riche collectionneur est arrivé récemment à Abouh Hankayah et qu’il a fait parler de lui dans le Quartier du Port en achetant une luxueuse résidence où il s’est installé avec ses gens dans la plus grande discrétion. « Cet homme semble beaucoup tenir à son anonymat, mais il est très fortuné et peut se permettre ce genre d’excentricité ».
 Alors qu’ils quittent l’échoppe de l’antiquaire, les PJs entendent des hurlements provenant du fleuve. En s’approchant, les PJs aperçoivent un crocodile géant qui sort du fleuve et croque quelques personnes qui tentent de s’enfuir. Une fois hors de l’eau il prend la forme d’un humanoïde avec une tête de crocodile. Gandorâh et Mushkar sont à côté de lui. Les mortels survivants s’agenouent. Gandorâh sourit et les 3 disparaissent. Aënolë reconnaît Sabhã le Dieu du Fleuve.
 La résidence du mystérieux collectionneur : Il s’agit d’un petit palais situé au bord du Sabhã. Magnifiquement décoré, jardins parfaitement irrigués, sculptures d’albâtre …
Un navire est accosté à un petit quai privé. Il ne s’agit apparemment pas d’un navire kaasahr. Le propriétaire doit certainement être un riche marchand étranger.
Les PJs se font éconduire dans un premier temps par le majordome de la résidence mais lorsqu’ils se présentent comme dignitaires de Palenthe et d’Astélie, le majordome les invite à entrer.
A l’intérieur ils découvrent que le mystérieux collectionneur est en fait un cabaliste gobelin nommé Esmézar. Il est entouré d’une dizaine d’archers.
D’abord suspicieux, le Gobelin finit par les inviter dans le salon pour discuter d’une éventuelle alliance entre le puissant Empire de Gorgozor et leurs nations.
Esmézar leur explique que Mashtû est une déesse maléfique et qu’il est hors de question de la libérer. Les Gobelins rassemblent les pièces de la statuette afin d’empêcher sa libération. Aënolë rétorque que cette déesse pourrait au contraire être la solution à un mal bien plus grand. Le Gobelin ne veut rien entendre.
Esmézar explique également qu’une flotte gorgoz est en route pour la Kaasahrim avec pour but d’éradiquer tous les fidèles éventuels de Gandorâh. Le but étant de l’empêcher de gagner trop de puissance sinon elle deviendra invulnérable. De nombreux cabalistes sont à bord de cette flotte avec pour mission de tuer tous les Dieux qui auront été libérés jusqu’à leur arrivée.
Le Cabaliste se prépare à partir pour les Monts Gandoriens à la recherche de la boule de jade, dernière pièce de la clé divine qui manque aux gobelins. Ils possèdent en effet les 3 rubis et la statuette. L’un des rubis a servi à confectionner un objet enchanté capable de détecter sur une grande distance les différentes pièces manquantes. Le dernier rubis se trouve à bord du navire amiral en route pour le Kaasahrim.
La statuette et le rubis du nombril qui viennent d’être achetés chez l’antiquaire se trouvent dans le salon, rangés dans deux écrins de bois différents.
Le détecteur se trouve à l’étage dans les bagages du Cabaliste.
 Aucun compromis ne peut être trouvé. Le Gobelin invite les PJs à demander à leurs nations l’autorisation de négocier une alliance avec eux contre les Qedaars avant que ceux-ci ne deviennent trop dangereux. Concernant la statuette il refuse catégoriquement de la leur remettre. Il estime que les PJs n’ont pas conscience du danger que la déesse Mashtû repésente et surtout qu’ils ont mal été informés à son sujet.
 Alors que les PJs quittent la résidence sous bonne escorte, une violente explosion se fait ressentir dans le salon. Dans la confusion la plus totale, les évènements se précipitent.
Dans le salon 3 mages kaasahrs tentent de prendre la fuite. Ils sont combattus par les gobelins, Kylan, Jérémiah et Aënolë. Parma protège tout le monde. Hérohn se dirige vers une fenêtre et semble observer le ciel. Hédric court récupérer les armes des PJs laissées à l’entrée.
Pendant ce temps, Théodoria et Gregorio courent à l’étage de la résidence. Ils arrivent dans la chambre du Cabaliste. Théodoria trouve et s’empare du détecteur des gobelins. Puis elle et Gregorio sautent par la fenêtre et filent en volant hors de la résidence.
Au rez-de-chaussée le combat a tourné court. Les mages sont tués mais les deux boîtes de bois ont disparu. Jérémiah et Aënolë s’envolent et poursuivent Théodoria et Gregorio.
Le Cabaliste comprend la trahison et se met en colère.
Parma ressent le danger et invite les PJs encore présents dans la résidence à se replier.
Aënolë et Jérémiah rattrappent Gregorio et Théodoria sur un îlot au large du fleuve au moment où un mage invisible réapparaît et confie les deux boîtes de bois à Théodoria.
Le mage disparaît.
Les PJs se retrouvent à la planque du Réseau Kahilien pour faire le bilan de ces derniers évènements troublants.
 Epilogue : Le détecteur se présente comme une sorte de boussole au centre de laquelle est incrusté un rubis gravé d’un symbole cunéiforme. Deux flèches lumineuses pulsant lentement indiquent l’emplacement des deux dernières parties de la clef (La flèche indiquant le nord pulse légèrement plus vite).





_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Mar 3 Avr 2012 - 15:13

La Clef divine, Acte II & III
[31/03/12. Aënolë, Gregorio, Hédric, Hérohn, Maëllys, Parma, Théodoria]
 On fait le bilan calmement : 27/05/432, les PJs se regroupent dans la résidence du Réseau Kahilien à Abou Hankayãh afin de discuter de la marche à suivre. Théodoria a assemblé la statuette et le rubis du nombril ; celui de l’œil gauche demeure dans le détecteur. Dans la cité, le changement de régence commence à se faire sentir : Des temples de Gandorâh et de Mushkar s’érigent rapidement.
 A la recherche de la Boule de jade : Le détecteur indique les Monts Gandoriens.
 Les PJs font appel à Iguane et à la Nef Céleste.
 Village d’éleveurs de chèvres accroché à la montagne.
 Le tavernier de l’unique échoppe du village, accueille les PJs avec un sens de l’hospitalité dans la plus pure tradition kaasahr qui plaît beaucoup à Hédric. Il leur raconte la légende des « Anges de Lumière » : « Vous savez que vous vous trouvez sur un lieu riche de mystère et de magie ! Nous nous trouvons non loin du sanctuaire sacré où vinrent jadis les Anges de Lumière ! De nombreuses légendes courent au sujet de ce sanctuaire qui se trouverait quelque part dans les environs. Selon ses légendes les Anges de lumière vinrent sur la Terre des Hommes pour leur faire don de Poignards divins, destinés à sauver le monde lorsque le mal tenterait de le détruire. »
 Guidés par le détecteur, les PJs traversent le village et tombent sur l’entrée d’une caverne. Apparemment ce qu’ils cherchent se trouve à l’intérieur.
 Soudain, les différentes parties de la clef se mettent à luire de plus en plus fort à l’approche du fond de la grotte.
 Arrivés à un mètre de la paroi, une porte lumineuse se dessine dans la roche. Y pénétrant les PJs découvrent une salle antique disparaissant sous un amas de poussière.
Apparemment l’endroit a subi un incendie. Il ne reste presque rien du mobilier qui est pour la quasi-totalité réduit en cendres. Les PJs découvrent des ossements, les restes de soldats sedeths et de ritualistes. Apparemment une bataille s’est déroulée en ce lieu et les assaillants étaient les soldats sedeths.
Au fond de la salle un autel est gravé de bas-reliefs représentant deux dragons s’affrontant, l’un d’eux semble disposer de tentacules et se faire tuer par l’autre doté d’une tête de serpent.
Derrière l’autel, les restes d’une gigantesque statue de pierre noire semblait représenter un dragon. Hérohn découvre les moignons de tentacules qui devaient être attachés au corps de la statue.
Sur les murs, Maëllys examine des fresques hideuses parlant de carnages et de fin du monde.
Dans le fond de la salle, les PJs découvrent les restes d’étagères sur lesquelles devaient être entassées des tablettes d’argile. Parmi les débris, ils découvrent 8 tablettes qui ont survécu au sinistre et qui sont presque intactes. Des textes cunéiformes sont gravés dessus. Théodoria semble capable d’en comprendre le thème général :
 2 tablettes semblent parler du mythe sedeth des Anges de Lumière qui descendirent un jour d’un navire de feu céleste en la Cité légendaire d’Hak-Yãh pour offrir à ses habitants de puissants poignards de cristal.
 3 tablettes racontent la dualité entre Mashtû et sa jumelle maléfique, la Bête Dévorante.
 Les 3 dernières tablettes semblent donner une localisation approximative de la cité d’Hak-Yãh qui se trouverait quelque part dans les « Monts de Gandorâh ».
 La récupération du dernier rubis : Le détecteur indique un lieu en pleine mer.
 Le dernier rubis se trouve à bord du vaisseau amiral de la flotte gorgoz.
 Les PJs se rendent sur place à bord de la Nef Céleste et survolent une puissante flotte gorgoz.
 Théodoria annonce qu’elle va utiliser les pouvoirs que lui confère son enfant pour s’introduire dans le vaisseau amiral et récupérer le rubis de l’œil droit. Quelques minutes plus tard elle revient avec le rubis. Aënolë s’est assuré que les Gobelins ne s’aperçoivent de rien.



 Acte III, l’invocation de Mashtû :
 Les PJs gagnent une plage déserte à la frontière de Gandorâh.
 Théodoria s’éloigne du groupe et entame le rituel d’invocation. Soudain elle s’effondre en hurlant ! Son enfant se prépare à naître !
 Une tempête se lève, une atmosphère électrique se condense autour de l’artefact, des rayons multicolores partent de chaque rubis et frappent la boule de jade. Un rayon vert part vers le ciel. Dans le ciel, d'étranges brumes se forment. Au-delà, une ombre gigantesque et inhumaine se rapproche à la lisière du monde mortel. Dans un écœurant bruit de succion, des appendices informes et suintants jaillissent, la Déesse arrive !
 Les tentacules fouettent le sol et des créatures monstrueuses naissent de la Terre. Elles se positionnent en cercle autour de la statuette.
 Soudain Parma sonne l’alerte. Les PJs sont attaqués par le sud. Venant de la mer des Gobelins débarquent de bateaux nuages. Des cabalistes et des archers surgissent et chargent les PJs.
 Fight. Les PJs se joignent aux lignes monstrueuses de l’armée naissante de Mashtû afin de faire front commun face aux Gobelins. Gregorio soigne le groupe et tente de soulager Théodoria qui hurle sa douleur en accouchant. Aënolë rejoint les premières lignes tandis que le reste du groupe reste prés de Théodoria.
 Bataille.
 Les PJs et leurs alliés monstrueux tiennent bon, mais les Gobelins parviennent à ouvrir des brèches. Ils menacent la statuette et le rituel.
 Soudain Théodoria hurle. Semblant reprendre le contrôle de son corps elle ordonne à Hédric de lancer la statuette par la porte en train de s’ouvrir pour la clôturer définitivement et empêcher le retour de la Déesse Mashtû. Apparemment ce rituel ne doit pas arriver à son terme !
 Les PJs changent alors de camp. Ils s’allient aux Gobelins et combattent leurs anciens alliés pour percer une brèche et s’emparer de la clé divine.Ils font face aux monstres qui se sont regroupés autour de l’artefact.
 Finalement, Maëllys parvient à banir l’ultime gardien de la statuette un énorme chien à trois têtes. Hédric saute sur la statuette et d’un geste agile la lance dans le ciel, vers la brèche dimensionnelle. Mashtû et toutes ses créatures sont alors aspirées par la porte. Le calme revient …



 Gregorio finit l’accouchement de Théodoria. La Chancelière Impériale met au monde un charmant et adorable petit garçon tout à fait normal en apparence. Il est né le 01/06/432.
 Epilogue :
 Débriefing avec les Gobelins. Esmézar rejoint les PJs. Il les avait prévenus. La fin du monde vient d’être évitée de justesse. Mais le danger est toujours présent. Les Gobelins vont débarquer dans une dizaine de jours et ils raseront le Kaasahrim, massacrant les éventuels fidèles des Dieux Qedaars et Sedeths, jusqu’à atteindre les Dieux eux-mêmes, les tuer et les enfermer à nouveau …
Théodoria rétablit la vérité concernant les trois tablettes traitant de la dualité de Mashtû. En réalité elles parlent du mythe sedeth de la Bête de l’Apocalypse qui pourrait être invoquée à l’aide d’un rituel nécessitant l’un des 6 Poignards de Lhukar, des armes faites de cristal.
 Nouvelles du monde :
 Bataille en Rayyakhbah. Défaite des gobelins. L’armée astélienne repousse les gobelins au-delà des frontières du Sultanat.
 Boukhabdhã : L’Empereur reçoit une lettre de Basseclaire, lui annonçant que son épouse l’Impératrice Héléonia, vient de mettre au monde un héritier. Kandar II Moondril est né au Printemps 432, le 15/03/432. La rumeur prétend que cette nouvelle a bouleversé l’Empereur et qu’il semble morose depuis qu’il l’a reçue … L’Empereur est encore en campagne en Rayyakhbah et sera de retour à Boukhabdhã vers le milieu de l’Automne.
 Fortsword : Annonce de la naissance au Printemps (le 09/03/432) d’Aedahn Longsword (9), 3e enfant et premier fils de Hérohn Longsword (9) et de Mélissandre Hendarr (Cool

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.


Dernière édition par Zortanos le Voyageur le Mer 4 Avr 2012 - 12:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Sam 21 Avr 2012 - 11:41

Automne 432
L’enlèvement de la Princesse de Boukhabdhã
[20/04/12. Aënolë, Gregorio, Hédric, Maëva, Parma]
 Boukhabdhã : Retour à Boukhabdhã à bord de la flotte impériale (le Météore + 2 Galions) qui les attendait à Abdeirkãl. L’Empereur est absent ; il n’est pas encore rentré de sa campagne en Rayyakhbah (son frère, le Connétable Impérial Kallister Moondril est avec lui). La Cour attend avec impatience les bonnes nouvelles des PJs, à savoir si Pharaon a consenti à rendre Bouharafã.
 Les PJs sont reçus par le Régent de Boukhabdhã Souleymane al-Yhusur (5) [402 AA], (Inquisiteur d’Haashkar). Celui-ci les informe de l’absence de l’Empereur et leur demande des nouvelles de leur mission en Bouharafã.
 Souleymane al-Yhusur annonce l’organisation d’une grande fête pour célébrer le retour des Héros de la Nouvelle Aube et la mort de Pharaon. Il va se retirer avec eux pour discuter des décisions à prendre pour le bien du Kaasahrim.
 Souleymane va rencontrer au plus vite les dirigeants Haashkarites pour travailler à l’élaboration d’un message transmis au peuple kaasahr afin d’éviter une hémorragie de la foi.
 Concernant l’invasion gobeline, la nouvelle n’est pas parvenue jusque dans l’ouest du Kaasahrim. Souleymane demande ce qu’il peut faire à son niveau pour aider les Héros de Gandorâh. Mais étant donné que la Fédération kaasahr n’a pas été constituée du fait de la mort de Salim al-Dharrim, il n’a pas le pouvoir de parler au nom de tous les domaines du Kaasahrim. Il ne peut donc pas proposer une grande aide militaire.
 En l’absence de l’Empereur et du Connétable Impérial, Théodoria détient le pouvoir de décider des actions urgentes de l’Empire, ou peut-être préfère-t-elle attendre le retour de l’Empereur et voir avec lui.
 Fête gâchée : Le soir. Festivités. Dépense de PI des PJs pour l’Automne. Présence de quelques hautes personnalités du domaine :
Souleymane al-Yhusur (5), Régent de Boukhabdhã
Tahra al-Dharrim (6), Maîtresse des Sciences Magiques. Elle demande à Aënolë des nouvelles de Lohéann.
Kamil al-Djalaïa (5), Maître Ingénieur du Dôme Doré, discute longuement avec Maëva au sujet de la foi solanianne dans le Nord.
Bashar ibn Jaïda al-Dharrim (6), Grand Inquisiteur du Kaasahrim.
Masud al-Ruzzik (7), Honorable Gardien de la Grande Muraille se montre particulièrement intéressé par le rapport des PJs concernant la muraille de Bouharafã.
Hakim al-Ghazi (5), Haut Sage Errant, intéressé par les découvertes archéologiques des PJs, il interroge Gregorio.
Amira al-Sukah (6), Régente de Djabelaïa, félicite les PJs pour leur réussite en Hankayãh. Elle déplore l’incapacité du Kaasahrim à réagir aux menaces qui se profilent à l’horizon. Tout serait plus simple si la légendaire Fédération kaasahr avait été reconstituée. Il est étonnant que Dame Théodoria s’oppose à sa proposition ; il semble en effet, qu’il n’’y ait plus de temps à perdre …
 On attend encore l’arrivée de la Princesse Soraya bint Salim al-Dharrim (10).
 Hédric organise une sarabande dans la cour du palais après un discours enflammé incitant les Kaasahrs à avoir foi en leurs Dieux.
 Soudain, les musiciens s’arrêtent de jouer, les danseuses s’immobilisent, les discussions s’interrompent. Une femme au teint pâle fait son entrée titubante dans la salle de bal. Sa nuque est couverte d’un sang frais qui dégouline sur ses épaules. Il s’agit de l’une des Dames de Compagnie de la Princesse Soraya. Elle tient un message qu’elle commence à lire à haute voix :
« Impératrice des Ténèbres Théodoria Leafstar, mon Maître a découvert vos manigances. Pensiez-vous pouvoir vous jouer de lui impunément ? Livrez-lui Rayyakhbah sans délai, comme cela avait été convenu entre vous. Dans le cas contraire, vous ne reverrez jamais votre petite cousine vivante et soyez assurée qu’elle connaîtra maintes souffrances avant de trépasser … »
 Une fois la lecture terminée, la jeune femme s’effondre raide morte.
 La chambre de la Princesse : Les PJs se rendent dans la chambre de la Princesse et y découvrent les cadavres de deux Dames de Compagnie égorgées. L’enquêteur de Maëva indique que la Princesse a été enlevée par un vampire.
 La piste dans le désert : Pendant ce temps un messager arrive au Palais. Apparemment il y a du nouveau au sujet de l’enlèvement de la Princesse. Parma propose au Régent d’aller l’annoncer aux PJs.
 Parma rejoint les PJs dans la chambre de la Princesse et leur annonce qu’une patrouille de gardes Khabdhaïtes a été découverte massacrée aux environs nord de la cité. Il se pourrait qu’il y ait un rapport avec l’enlèvement de la Princesse. Souleymane a l’intention d’organiser une traque. Les PJs proposent de participer à cette traque. Souleymane en semble rassuré.
 La patrouille massacrée : Sur place un périmètre de sécurité est tenu par des gardes de Boukhabdhã qui attendent les instructions du Régent.
 Les PJs découvrent 10 gardes Khabdhaïtes déchiquetés, vraisemblablement à coups de Rondes-Haches gobelines.
 Aënolë estime qu’il s’agissait d’une vingtaine de créatures lourdes venues du sud et reparties vers le nord à grandes enjambées. Deux créatures se déplaçaient ensemble, portant manifestement quelque chose de lourd ; une autre créature portait quelque chose de plus léger sans difficulté. Les traces peuvent-être suivies. Elles semblent éviter la route des caravanes et se diriger vers le nord par le désert.
 La poursuite des Gobelins : Les PJs rattrappent les Gobelins dans la matinée, près d’un temple antique en ruines.
 Le Temple en ruines : Sur les marches gisent des Gobelins morts récemment ; Leur sang est encore frais et dégouline sur les marches. Ils ont été égorgés.
 Symbolique de l’araignée très présente dans les vestiges des éléments décoratifs de l’édifice. Les PJs identifient la symbolique de la Déesse Usaïma, dont la description dans la version Ancien Sedeth diffère grandement de la version kaasahr.
 A l’entrée du temple plein de toiles d’araignées impressionnantes.
 En entrant les PJs peuvent voir de nombreux corps de Gobelins tous baignant dans leur sang. Puis ils entendent une voix susurrante …
« Ton père n’était pas un traître. Les Astéliens et même ta propre cousine t’ont menti, comme leurs dieux le font depuis la nuit des temps. Leurs Dieux ne sont pas les Dieux de cette Terre … »
 Avant de pouvoir avancer plus avant les PJs voient deux cobras géants jaillir de l’obscurité et glisser vers eux à vie allure.
 Fight.
 Une fois tués, les cobras s’évaporent dans une fumée noire.
 Salle principale du temple. Une dizaine de Gobelins morts, un cercueil brûlé. Devant une porte de pierre brisée portant les mêmes symboles cabalistiques que sur celle de la prison de Mushkar, la Princesse discute avec un beau kaasahr tranquillement assise près d’un feu de camp terminant de se consumer.
 A l’arrivée des PJs, Soraya se tourne vers eux : « Est-ce vrai ? Mon père était innocent ? Et la justice de vos Dieux l’a tué malgré tout ? »
 Discussion avec Soraya, le beau jeune homme esquisse un sourire.
 Mais en fait tout n’est qu’illusion. Soraya disparaît, Le beau jeune homme prend une forme d’humanoïde à tête de serpent, Mushkar, et leur dit que la Princesse a suivi l’une de ses sœurs vers la cité-oasis de Néhékara.S’ils veulent retrouver la Princesse, ils devront se rendre dans cette ville. Mushkar leur indique qu’elle se trouve à 4 jours de dromadaire au nord de Boukhabdhã et leur dit que Soraya les y attend …
 Maëva explique que Néhékara est le nom d’une ville de son monde imaginaire. Elle fut jadis la capitale d’une ancienne civilisation de style sedeth, florissante mais qui a décliné sous le joug de la nécromancie.

Usaïma
La Déesse créatrice de toutes choses. Déesse des architectes et des artisans. Usaïma est la déesse créatrice par excellence : Elle est considérée comme la démiurge qui a existé avant toute chose, et qui par sa volonté a pensé le monde. Elle l'a d'abord conçu par la Pensée, puis réalisé par le Verbe : « Usaïma conçoit le monde par la pensée de son cœur et lui donne la vie par la magie de son Verbe ». Ce qu’Usaïma a ordonné a été créé ; en elle les constituants de la nature, faune et flore, sont contenus. Elle joue également un rôle dans la préservation de l'univers et la permanence de la fonction royale. Usaïma est représentée en général sous les traits d'une femme à la peau sombre, des yeux « dans lesquels se reflètent l’immensité de l’univers », portant une coiffe en forme d’araignée et une robe noire sur laquelle sont représentées les constellations.

Néhékara
Ancienne civilisation style sedeth, florissante et ayant décliné sous le joug de la nécromancie. Dans le Vieux Monde la Cité de Néhékara est aujourd’hui en ruines.
Pendant plus de deux mille ans avant le règne de Sigmar, une civilisation puissante et florissante vivait là, le long des rives du Grand Fleuve et portait le nom de Néhékara. Son peuple construisait des cités, utilisait les chars, l'arc et la lance. Il était régi par un pacte passé par ses ancêtres sortis souffrants de la soif des jungles des Terres du Sud avec les divinités locales. Ce pacte fut scellé en un lieu où fut bâtie par la suite la cité de Mahrak, consacrant la foi et dévotion du peuple en échange de l'aide et de la bénédiction des Dieux (pacte qui fut scellé par l'apparition d'une source d'eau pure au sein d'un gigantesque rocher). À la suite du Pacte, ce peuple fut gouverné par les Prêtres-Rois, Seigneurs de droit Divin dont le moindre caprice avait force de loi. Ces derniers fondèrent par la suite de multiples cités dans chacune desquelles une nouvelle lignée de Prêtres-Rois fut instaurée pour diriger la population. Il n'y avait donc pas de pouvoir central, mais juste une fédération de cités états unies par une religion et une civilisation communes. Toutefois les rivalités et guerres entre cités furent très fréquentes. A mesure que passaient les générations, les Prêtres-Rois devinrent de plus en plus obsédés par l'immortalité et construisirent des tombeaux de plus en plus élaborés, convaincus qu'ils allaient devenir leurs demeures pour le reste de l'éternité. Leurs femmes et leurs serviteurs étaient enterrés avec eux lorsqu'ils mouraient. Cette pratique se répandit à travers toutes les strates de la société, jusqu'à ce que chacun finisse par n'amasser des richesses qu'en vue de se construire le plus beau des tombeaux. Bientôt, chaque cité avait sa nécropole, et les années passant, elles finirent par être plus grandes que les cités elles-mêmes.
Les Prêtres-Rois voulaient laisser des monuments de plus en plus grandioses et leurs tombes pyramides devinrent de plus en plus énormes, gardées par des statues titanesques, fortifiées comme des citadelles. Des ponts reliaient les pyramides entre elles, comme si leurs habitants étaient appelés à se rendre visite. Les pratiques d'embaumement se firent de plus en plus sophistiquées. Les princes guerriers étaient enterrés en armure, avec leurs chars et leurs chevaux. Chaque nécropole contint bientôt une véritable légion de morts …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Ven 4 Mai 2012 - 11:26

Néhékara
[28/04/12. Aënolë, Anahendiel, Gregorio, Hédric, Jérémiah, Kylan, Maëllys, Parma, Théodoria]
 Voyage de retour d’Hankayãh à Boukhbdhã : Sur le chemin du retour, à bord du Météore, Théodoria organise une réunion du Conseil des Terres Unifiées de Gandorâh (CTUG) : Projection des âmes des participants à l’une des tables rondes du Palais du Seigneur Kahil. Y assistent :
Les Membres du CTUG :
Cecilia Cagalirius (10), Reine de Coranthe
Evan Dreble (6), Grand Ambassadeur Impérial de Kahil
Kelthir Moondril (10), Empereur d’Astélie
Melgozor Gorizor (Cool, Roi des Gobelins
Olvirr Wolferson (6), Empereur des Terres Froides
Théodoria Leafstar (7), Dirigeante d’Auromalum
Torghrim Sageacier, Ambassadeur d'Ancalon
Victorius Palenthus (10), Empereur de Palenthe
Ysériel Dhosediel (10), Roi des Elfes de Gandorâh
Et les Régents kaasahrs :
Hamdour al-Yhusur (6), Emir d'Ikhanyhusur
Kaïm al-Sukah (6), Sultan de Rayyakhbah
Djabel ibn Warouf al-Saïda (Cool, Prince d'Aïmounsaïda
Souleymane al-Yhusur (5), Régent de Boukhabdhã
Amira al-Sukah (6), Régente de Djabelaïa
Nouhad ibn Adim al-Sebha (7), Emir de Haïsebha
Hilal ibn Ghazi al-Hasin (7), Sultan de Khamahasin
Un Emir Ecarlate, Co-Régent d’Ouarbhã
Hadda bint Kamal al-Ghazi (5), Reine de Zãfhar
Shayaan ibn Imad al-Zubaïr (6), Grand Vizir de Zhouera
 Théodoria prévient le Conseil de l’arrivée imminente d’une puissante armée gobeline venue pour empêcher la renaissance d’une ancienne religion.
 Consensus obtenu pour s’opposer aux nouveaux dieux. Mais les Gobelins expriment leur réserve car ils pronent la liberté de culte des Kaasahrs, comme cela est convenu dans la charte d’ailleurs : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Selon les Gobelins, les Terres Unifiées ne devraient pas déclarer la guerre aux Kaasahrs s’ils ont décidé de se soumettre à ces « nouveaux Anciens Dieux ».
 Objectif : Empêcher militairement le culte des « Faux Dieux ».
 Les Dhoûrks, les Gobelins et les Elfes doivent mobiliser des armées pour venir combattre au Kaasahrim.
 Les Régents kaasahrs doivent également mobiliser leurs armées pour marcher sur Bouharafã. Mais de nombreux régents kaasahrs semblent hésitants. Amira al-Sukah suggère de choisir au plus vite une personne pour prendre la direction du Kaasahrim.
 Boukhabdhã : Débriefing des PJs au sujet de l’enlèvement de la Princesse et des nouvelles neuves du monde.
 Nouvelles d’Ikhanyhusur : Théodoria informe les PJs que les troupes gobelines de Gorgozor ont débarqué en Ikhanyhusur et ont annexé fermement mais sans violence le domaine. Ce dernier s’est rendu devant la puissance impressionnante des Gobelins. L’Emir Hamdour al-Yhusur (6) dirige toujours le domaine mais sous tutelle gobeline. Les Gobelins s’installent et préparent leur invasion d’Hankayãh.
 Festivités en l’honneur du retour de l’Empereur d’Astélie et de sa victoire sur les Gobelins en Rayyakhbah.
 Sauver la Princesse : Préparation du voyage. Mushkar a indiqué que la cité-oasis de Néhékara se trouve à 4 jours de dromadaire au nord de Boukhabdhã. Mais cependant elle ne figure sur aucune carte …
 Néhékara : Les PJs voyagent pendant 4 jours dans le désert jusqu’à parvenir devant la présumée cité-oasis de Néhékara. Les PJs entrent dans la cité et découvrent une ambiance des plus déconcertantes. Ils ont l’impression de se retrouver dans un lointain passé. Monde imaginaire ou réalité, là est encore la question …
 La cité est sous totale domination palenthine. Des légionnaires sont visibles à chaque coin de rue. Les autochtones sont misérables et mendient dans les rues tandis que les patriciens palenthins se pavanent dans l’abondance.
 A peine arrivée, Théodoria demande à un légionnaire palenthin de lui indiquer le Temple de la Déesse Usaïma. Immédiatement le légionnaire ordonne l’arrestation de « l’Astélienne ». Apparemment le culte de la Déesse a été interdit il y a des siècles. Il faut tous les trésors de diplomatie de Gregorio pour parvenir à résoudre la situation. Il semble que les Palenthins soient les maîtres de cette cité et que les Sedeths, les Dhoûrks et les Astéliens soient des esclaves méprisés.
 Les PJs continuent leur visite de la cité de manière plus discrète et en découvrent les différents quartiers :
 Le Palais impérial : Bâti par des esclaves sedeths, il est la résidence de l’Empereur Lhüroon, un être vil et cruel. Il est entouré de nombreux courtisans tous plus malveillants les uns que les autres. Le méchant Lhüroon a comploté jadis et abusé de ses pouvoirs pour supplanter le pouvoir des nobles autochtones qui sont pour la plupart prisonniers, laissant leur peuple sans guide.
 Le Quartier des Docks : Situé au bord du lac naturel. Maisons de jeux, maisons de joie, places où s’organise la vente d’esclaves sedeths et xandiens (hommes à la peau noire).
 La Grande Bibliothèque : Ancienne demeure du Seigneur Manashkar. Bâtiment séculaire dans lequel s’accumulent d’innombrables textes sous forme de papyrus, de tablettes d’argile ou de recueils. Les textes en hiéroglyphes sont brûlés par des prêtres d’Orao sous le regard désabusé des scribes sedeths.
 Le Quartier des esclaves : Ambiance morose d’un peuple qui fut jadis grandiose et qui est aujourd’hui réduit en esclavage par un tyran. Certains esclaves portent encore les attributs de leur ancienne noblesse (sceaux, tiares, tatouages, …).
 La Nécropole : La ville des morts. Pyramides, tombeaux, silence.
 Les Rebelles : Dans le désert non loin de la cité, refusant la domination palenthine, vivent des tribus nomades, constituées de Sedeths, de Xandiens et de quelques Elfes. Les tribus lancent régulièrement des raids sur Néhékara dans l’espoir de libérer les dieux prisonniers.
 Le mendiant de la grande bibliothèque : Près de la Grande Bibliothèque les PJs sont alpagués par un vieil homme crasseux, décrépi et très affaibli qui mendie au coin d’une rue :
« Une petite pièce et je vous raconterai la triste histoire du peuple sedeth esclave des Palenthins en la maudite cité de Néhékara. »
 La tête du vieillard est couverte d’une capuche mais en s’approchant les PJs aperçoivent une tête d’ibis.
 Hédric donne quelques pièces au vieillard. Etrangement la bourse des PJs contient la monnaie locale. Le vieil homme raconte alors l’histoire de Néhékara :
« Il y a sept siècles les légions palenthines prirent la cité de Néhékara. Afin de s’assurer la loyauté du peuple, les Palenthins se montrèrent tout d’abord respectueux des traditions sedeths, garantissant ainsi que les valeurs sedeths ne soient pas supplantées par la culture palenthine. Cependant ils amorcèrent rapidement la construction de nombreux temples dédiés à leur propre panthéon. Et la foi palenthine étant une religion sans compromis, elle chercha très vite à gagner des convertis issus de la religion sedeth, menaçant ainsi les traditions religieuses populaires. Dans le même temps, l’administration ordonnée par l’Empereur Lhüroon se ferma aux Sedeths indigènes qui se retrouvèrent exclus de la gouvernance de leur propre cité. De nombreuses révoltes éclatèrent alors, menées notamment par Lhukar et d’autres Dieux sedeths. Ils furent vaincus et enfermés dans de sombres cachots. Les autres divinités sedeths préférèrent s’enfuir ou se cacher laissant leur peuple, privé de leurs guides, sombrer dans l’apathie. Un à un les rites sedeths furent interdits et les temples fermés. Néhékara devint le théâtre de grandes émeutes anti-sedeths au cours desquelles l'imagerie religieuse sedeth fut détruite. Par conséquent, la culture sedeth déclina progressivement. Alors que la population indigène continuait à parler sa langue, l'aptitude à lire les hiéroglyphes disparut avec la diminution du rôle des prêtres et prêtresses dans les temples sedeths. Ces derniers furent d'ailleurs parfois transformés en édifices dédiés aux Dieux palenthins ou abandonnés dans le désert. Ceci assura le pouvoir des Palenthins sur les Sedeths, détruisant leurs références culturelles afin de les assimiler « en douceur » à leur civilisation.
Aujourd’hui cette assimilation est presque achevée. Rares sont encore les Sedeths à tenter de préserver et restaurer leur ancienne culture … »
 Soudain se pose un titanesque dragon d’or, et 4 Séraphins. Xian (aka Pharaon) en descend. Il s’approche des PJs et du mendiant. Il soulève la capuche de ce dernier :
« Manashkar ?! Tu oses encore traîner tes sandales près de la Grande Bibliothèque !? Elle ne t’appartient plus depuis longtemps ! Gardes arrêtez-le et enfermez-le avec ses frères et sœurs. Quant à vous barbares astéliens, vous feriez bien de passer votre chemin si vous ne voulez pas être accusés de trahison contre l’Imperator ! »
 Voyant Gregorio, Xian se calme :
« Oh ?! Toutes mes excuses, je ne t’avais pas vu citoyen ! Tu ne devrais pas traîner dans le coin avec tes esclaves. Le quartier est mal fréquenté, dit-il en lançant un regard menaçant vers Manashkar. »
 Les 4 Séraphins se saisissent du vieillard divin malgré une vaine tentative de résistance de ce dernier et s’envolent vers le Palais.
 Xian remonte sur le dos du dragon d’or et s’envole à son tour.
 L’attaque des rebelles : Les Pjs ont à peine le temps de se remettre de leurs émotions. Alors qu’ils ont repris leurs déambulations dans les rues de la cité, l’alerte sonne. Des flèches enflammées embrasent le ciel et s’abattent sur les toits des demeures qui commencent brûler.
 Devant les PJs, saute une femme à tête de Lionne armée d’une lance. Elle massacre quelques légionnaires, déchiquette leur corps et bois leur sang.
 Soudain surgit le Seigneur Warlock. (Dieu en cotte de mailles abîmée par de multiples combats portant deux épées longues runiques, longs cheveux bruns en bataille, barbe mal taillée, nombreuses cicatrices sur tout le corps, cape en peau d’ours tenue par une tête d’ours en guise d’épaulette) Il lance sur la Furie une corde qui l’enserre. Elle se débat en vain.
 Sur les remparts, le Seigneur Toran Korgon dirige la défense de la cité. Les légions palenthines contiennent les assaillants sedeths qui ne parviennent pas à franchir les remparts.
 Soudain 4 guerrières elfes surgissent. Elles prennent une forme bestiale mi-lionne mi-elfe et attaquent Warlock. L’une d’elle tranche la corde qui enserre Khêfmet, la Déesse Lionne :
« Fuyez Maîtresse, vous ne devez pas être prise, sinon tout est perdu ! Il y aura d’autres batailles et nous finirons par être victorieuses ! »
 La Déesse s’enfuit à contrecœur, laissant les Elfes se faire massacrer par Warlock …
 Warlock à Kylan :
« Tu es un guerrier dhoûrk n’est-ce pas ? J’ai beaucoup de respect pour ton peuple. Ils se sont battus avec bravoure pour ne pas être asservis par notre Empire. Leur lutte fut vaine mais courageuse. Reçois ma Bénédiction pendant ton séjour à Néhékara … »
 Dans le désert : Après avoir assisté à l’attaque des rebelles, les PJs décident de se rendre dans le désert pour les rencontrer. Aënolë remontent leur piste. Les PJs tombent sur une patrouille qui les conduit au campement de Khêfmet, la Déesse Lionne. Les PJs paviennent difficilement à convaincre cette dernière de ne pas déchiqueter Gregorio. Ils apprennent également qu’il existe une rivalité entre Khêfmet et Khephêt, le Dieu Faucon, une autre divinité de la guerre. Les deux se disputent pour être la première à libérer Lhukar. Elles ne parviennent pas à collaborer, elles veulent toutes deux être la meilleure.
 Les PJs apprennent également que :
 La Déesse Usaïma est venue à Néhékara. Elle était accompagnée d’une princesse sedeth. Malheureusement, elle a été reconnue et elle a été tuée. Quant à la princesse, elle a été amenée au Palais et elle est désormais l’esclave personnelle de l’Empereur Lhüroon …
 Les rebelles tentent vainement d’atteindre la prison de Lhukar, la libération de leur roi devrait libérer les Sedeths de la cruauté des Palenthins. Cependant ils ne savent pas où elle se trouve et leurs incursions dans la cité sont toujours trop rapidement repoussées pour qu’ils aient le temps de la chercher.
 Khêfmet accepte de laisser en vie Gregorio à condition qu’il se rende au Palais Impérial pour chercher la prison de Lhukar et qu’il revienne donner ses informations.
 Le Palais impérial : Edifice s’étendant sur 5 hectares. Il se compose de 3 parties principales :
 La Partie publique du palais : Espace de représentation de l’Empereur destinée aux audiences et aux réceptions. Elle s’organise autour d’une cour à péristyle et à bassin ; d’un côté, on trouve l’Aula Regia, la salle d’audience, et de l’autre le triclinium, la salle de banquet.
 La partie privée du palais : Elle comprend deux niveaux. On y trouve des bibliothèques. Une grande exèdre constitue la façade sur le Circus Victorius.
 Le stade : Grand espace rectangulaire dont l’une des extrémités est courbe. Utilisé à la fois comme un circus miniature privé pour l’Empereur et comme un jardin.
 Le reste est une suite de salles et de chambres dantesques, d’escaliers vertigineux, de jardins intérieurs, où résident les vassaux favoris de l’Empereur : les Dieux palenthins : Melgaroth, Warlock, Eosillia, Solania, Wanaël Galendil, etc.
 Les Dieux, alliés ou ennemis ? : Lorsque les PJs pénètrent dans le Palais Impérial, ils comprennent rapidement qu’ils ne sont pas les bienvenus ; leur présence crée un certain malaise parmi les courtisans. On les regarde de travers, certains les observent des pieds à la tête et pouffent de rire sur leur passage. Soudain un patricien (un homme petit et musclé en toge de patricien, qui marche pieds nus. Sa tête est presque chauve et son corps est balafré de nombreuses cica¬trices) s’approche et les apostrophe :
Healmak (à Gregorio) : « Toi, laisse tes esclaves à l’entrée du Palais et rends-toi au Temple sur le champ. Transmets ma parole à mes prêtres : J’ordonne que les prix des soins donnés aux Sedeths soient augmentés. Je suis fort mécontent de leurs offrandes …
Solania : « Non mais regardez qui voilà ! Des Astéliens, vêtus comme des Patriciens palenthins ! A qui donc avez-vous dérobé ces précieuses étoffes, barbares ? Et pourquoi donc avoir quitté vos peaux de bêtes puantes ? Croyez-vous que votre accoutrement vous donne le droit de mettre les pieds dans le Palais de l’Imperator ? Vous êtes ridicules ! Disparaissez ! Vous insupportez mes sens !
Melgaroth : « Serait-ce une tenue de camouflage pour espionner vos maîtres, Astéliens ? Ha Ha ! Vous feriez bien de sortir d’ici au plus vite. A moins que vous ne préfériez que le Seigneur Tanhar vous interroge sur les raisons de votre présence en ce lieu sacré. Je suis certain qu’il pourrait vous faire avouer bien des péchés ha ha !
Toran Korgon et Warlock s’approchent en silence et menaçants.
Wanaël Galendil : « Seigneur Melgaroth, laissez-moi me charger des Astéliens. Je vais leur apprendre les bonnes manières.
Melgaroth : « Certes, Seigneur Wanaël Galendil, il est vrai que Vous et votre peuple êtes coutumiers de la bienséance des esclaves ! Que ces barbares ne nous importunent plus !
Healmak (à Gregorio) : « Toi ? Tu es encore là ? Ne t’ai-je pas donné un ordre ?! En plus de dresser tes esclaves dois-je t’enseigner à obéir à ton Dieu ?! »
Wanaël Galendil (s’éloignant avec les PJs) : « Avez-vous perdu la raison de vous présenter en ce lieu de perdition, Astéliens ? »
(A Aënolë) : « Tu es un Sauvage n’est-ce pas ? Tu aurais dû rester caché dans ta forêt. Les Humains sont trop puissants pour vous. Mes Croise-Lames protègeront vos derniers territoires, même si pour cela je doive me damner … »
 Discussion avec Wanaël Galendil qui leur déconseille de rester dans les parages. L’Imperator Lhüroon pourrait s’offenser de voir des barbares fouler les dalles de son palais. Et la cruauté de l’Empereur est légendaire. Lui a dû se soumettre à contre cœur à l’Humain pour éviter de voir son peuple exterminé. Wanaël Galendil leur apprend également que la Princesse, qu’ils recherchent, est devenue l’esclave privilégiée de l’Empereur Lhüroon qui se plaît à l’humilier quotidiennement. Elle est enchaînée au trône de l’Imperator.
 Les PJs souhaitent se rendre dans les cachots du Palais afin de retrouver la Déesse Usaïma. Wanaël Galendil les prévient qu’elle doit être soumise à la torture mais il décide de les accompagner et de les couvrir le cas échéant.
 Ensemble ils descendent dans les cachots. Soudain, apparaît d’un esprit ayant la forme d’une femme sedeth triste torturée de douleur et qui les invite à la suivre …
 La Déesse torturée : L’esprit conduit les PJs à la salle de torture. Là ils découvrent Eozinia, la Déesse de la Magie. Elle est enchaînée et suspendue à un mur de la salle de torture. Ses ailes sont brisées et ensanglantées. Sa robe est déchirée et elle porte de nombreuses marques de torture sur tout le corps. Elle est faible et mourante. Elle murmure aux PJs qu’ils doivent retrouver Mushkar car il est le seul à savoir où se trouve la clef de la prison de Lhukar. Cette clef c’est elle qui l’a fabriquée sur la demande de Mushkar mais elle ne se doutait pas qu’il s’en servirait contre Lhukar. Mushkar doit se cacher quelque part dans le quartier des esclaves. Les Palenthins la torturent chaque jour pour le découvrir mais elle ne leur parlera jamais. Elle préfère mourir que de trahir, son frère, le dernier espoir de libérer Lhukar. Le Roi Soleil est le seul espoir de libérer les Sedeths du Tyran palenthin …
 La Taverne du Dernier Espoir : Au cœur d’un dédale de ruelles mal famées du Quartier des esclaves, les PJs finissent par découvrir la Taverne du Dernier Espoir, une échoppe tenue par la Déesse Azahina, une femme sedeth à tête de chatte et au corps magnifique, vêtue de voiles transparents aux couleurs chatoyantes, et tenant un sistre dans la main qu’elle secoue régulièrement pour ponctuer ses paroles. Musicienne, poète et philosophe, elle accueille tous ses clients avec le sourire et elle tente de redonner la joie à tous ceux qui la côtoient en les invitant à boire un verre et à oublier leurs soucis. Elle ne cesse de chanter qu’un jour meilleur viendra lorsque le Seigneur Lhukar se réveillera.
 Dans un coin sombre de la pièce principale est assis Mushkar dissimulant sa tête de cobra sous des vêtements amples. Sale, faible et désabusé, il noie son chagrin dans d’innombrables verres d’alcool. Lorsque les PJs l’informent qu’ils cherchent à libérer Lhukar et qu’ils viennent de la part d’Eozinia, il dit disposer d’une petite bande d’assassins qui peut aider à faire diversion. Il explique qu’aucun Dieu sedeth ne peut pénétrer dans le palais de Lhüroon sans se faire arrêter. Mais il veut bien tenter une dernière expédition pour sauver son peuple même si le prix en est sa liberté. Il regrette d’avoir trahi Lhukar autrefois. S’il avait pris conscience des conséquences que cela aurait, il lui serait resté fidèle. Il souhaite se racheter aujourd’hui. Il lui manquait juste une opportunité.
 Au sujet de la clef de la prison de Lhukar, Mushkar raconte que c’est lui qui est à l’origine de sa création. Il a manipulé sa sœur Eozinia pour qu’elle lui crée une clef divine. Il a ensuite maudite cette dernière pour tendre un piège à Lhukar et l’enfermer. Mais c’est Xian qui a récupéré la clef lorsqu’il a trahi Mushkar et que celui-ci a été contraint de fuir le Palais. Mushkar explique que le verrou de la prison de Lhukar se desserre en permanence et qu’il faut y remettre un coup de clef tous les jours pour éviter que la porte de la prison ne s’ouvre. Mais Mushkar ne sait pas où se trouve cette dernière désormais, car après sa fuite, l’Empereur Lhüroon l’a faite déplacer pour empêcher toute tentative de libérer le Roi Soleil. Cependant Xian s’y rend tous les jours pour resserrer la serrure. Peut-être que son épouse Némésis sait où a été déplacée la prison de Lhukar, le souci c’est qu’elle aussi a été enfermée après avoir tenté d’assassiner son mari. Mushkar sait où se trouve la prison de Némésis mais elle est gardée par de puissants monstres et il ne peut s’y rendre seul …
 Que faire ?
 Libérer la Princesse Soraya semble impossible.
 Collaborer avec Mushkar pour libérer Némésis ? Mushkar sait que Némésis a été enfermée dans la pyramide d’un ancien pharaon sedeth. Cette pyramide se trouve dans la Nécropole.
 Tenter de coordonner les tribus rebelles pour une attaque massive sur la cité ?

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Mar 12 Juin 2012 - 12:18

[09/06/12. Aënolë, Hédric, Hérohn, Kylan, Théodoria]
 Introduction : Les PJs sont dans la Taverne du Dernier Espoir, attablés avec le Dieu Mushkar. Derrière son comptoir la Déesse Azahina dispense ses bonnes grâces et ses encouragements. Que faire maintenant ?
 Après une longue discussion sur la marche à suivre, les PJs décident de se rendre dans la Nécropole pour libérer Némésis.
 Visite de la Nécropole : Guidés par Mushkar, les PJs découvrent la légendaire nécropole de Néhékara. Impressionnante cité des morts. Pyramides, tombeaux, silence, obscurité. Le soleil semble masqué en permanence par de sombres nuages. Des nuées de vautours planent en silence au-dessus des sommets des pyramides. Des rumeurs lugubres montent parfois des profondeurs des cryptes.
 Soudain les PJs se retrouvent encerclés par une armée de morts. Mushkar parle alors en direction du sommet des pyramides :
Mushkar : « Ménophis, laisse-nous passer, c’est moi, ton frère Mushkar. »
 Arrivent alors deux êtres sur le passage desquels s’écartent les morts qui marchent. L’un d’eux est un Pharaon momifié, enveloppé dans un linceul et coiffé d’une couronne blanche (Ménophis), l’autre est un humanoïde à tête de chacal (Horibis).
Ménophis : « Que viens-tu faire ici espèce de lâche ? Je suppose que ce n’est pas pour te joindre à mon armée. Mon attaque sur la Palais du Tyran est imminente. Je libèrerai bientôt le Roi des Vivants et tu subiras son châtiment ! Donne-moi une seule raison de ne pas te faire exécuter sur le champ …
Mushkar : « Nous venons libérer Némésis pour qu’elle nous aide à libérer Lhukar.
Ménophis : « Ah ? Et pourquoi ne pas libérer Yahrôk également alors ? Il pourrait aider lui aussi …
Horibis : « Père vous n’allez pas encore profaner une autre tombe …
Mushkar : « Non Ménophis, tu sais très bien que Yahrôk n’est pas notre allié …
Ménophis : « Mon armée est prête à attaquer le Palais du Tyran palenthin. Si tu n’es pas venu pour me révéler où a été enfermé Yahrôk, tu n’as plus rien à faire ici, mon cher frère …
Horibis : « Père, laissez les morts reposer en paix, il y a certainement un autre moyen …
 Longue réflexion. Mushkar se tourne vers les PJs l’air ennuyé, puis il regarde à nouveau Ménophis :
Mushkar : « Très bien, tu as gagné. Laisse nous libérer Némésis et ensuite je t’aiderai à libérer Yahrôk. Je t’en donne ma parole …
Ménophis: « Ta parole ne vaut rien mon cher frère. Crois-tu que j’ai oublié ce que tu m’as fait jadis ? Si mon épouse Eozinia ne m’avait pas rendu la vie, je serais encore en petits morceaux dans la gueule de Sabhã … Je souhaite que les mortels qui t’accompagnent promettent à ta place … »
 Après une longue hésitation et des tentatives de négociation, les PJs finissent par s’engager sur leur honneur qu’ils feront en sorte que Mushkar révèle la prison de Yahrôk une fois Némésis libérée. Alors, les morts s’écartent et les laissent passer.
 La libération de Némésis : Une fois l’armée des morts passée, Mushkar guide les PJs jusqu’à la pyramide qui renferme la prison de Némésis. A la suite du Dieu Cobra ils s’infiltrent à l’intérieur.
 Dédale de couloirs. Ambiance terrifiante. Obscurité. Toiles d’araignées. Bruits étranges de succion. Sons de créatures semblant courir autour d’eux, sur les murs et les plafonds. Grincements et craquements inquiétants.
 Embuscade de grosses araignées noires cornues qui ont le pouvoir d’affaiblir leur protection avant le combat final.
 Dernière salle. Porte de la prison de Némésis. Devant la porte une dizaine d’araignées cornues et une Reine Araignée.
 La mort de la Reine Araignée provoque la dispersion de ses servantes. Mushkar plante l’une de ses dagues dans la paroi de la prison qui s’effondre instantanément. A l’intérieur, un sarcophage de pierre, d’où s’extirpe la Déesse Vipère.
 Némésis veut se venger de Xian. Elle propose à Mushkar et aux PJs de lui tendre une embuscade devant la prison de Lhukar qui se trouve dans les cachots de son propre Temple. Elle sait que Xian y descend seul. Le problème est qu’il est ultra puissant. L’Empereur Lhüroon lui a accordé moult protections car la domination du Palenthin sur les Sedeths repose sur l’enfermement de Lhukar. Seul le Roi Soleil possède le pouvoir de galvaniser son peuple et lui redonner suffisamment de volonté pour bouter les Palenthins hors de sa cité.
 Le Plan d’attaque : Les PJs, Mushkar et Némésis se rendent à la Taverne du Dernier Espoir pour mettre au point leur plan d’attaque sur le Temple de Lhukar. Il est décidé de tenter une approche discrète. Némésis explique les pouvoirs de Xian et les PJs en déduisent qu’il leur faudra l’aide de Wanaël Galendil. Azahina propose de se sacrifier en se rendant au Palais Impérial pour porter leur message au Seigneur Elfe. Tout le monde comprend qu’elle se condamne à l’emprisonnement et à la torture.
 La libération de Lhukar : Némésis conduit les PJs et Mushkar au Temple de Lhukar. Wanaël Galendil les y attend devant. Malgré sa réticence à collaborer avec les Dieux maléfiques, il y consent quand les PJs lui apprennent qu’ils s’apprêtent à libérer Lhukar.
 Le Dieu Lhukar est emprisonné dans les cachots de son propre temple. Tous les matins, Xian s’y rend pour resserrer la serrure de sa prison. Dans le temple, les visiteurs récitent des prières de façon mécanique, d’autres dorment, la foi ne semble plus y être. Le dernier prêtre de Lhukar toléré par l’Imperator déprime sur son culte. Les novices semblent incapables de mémoriser les textes sacrés. La Lumière divine s’est éteinte, les hommes qui la suivaient sont perdus sans elle.
 Infiltration dans le Temple. Mushkar informe les PJs que le Prêtre de Lhukar est toujours loyal à la cause sedeth. Cependant les Dieux et les PJs estiment qu’il est plus prudent de ne pas lui révéler leur plan. Xian pourrait en effet ressentir son regain d’espoir. De leur discrétion dépend la réussite de l’embuscade.
 Devant la prison de Lhukar, Némésis expose le plan d’attaque. Elle connaît parfaitement les capacités de combat de Xian et propose une stratégie. Mais Wanaël Galendil refuse de prendre Xian en embuscade. Il souhaite le défier en duel. Mushkar accepte sa proposition. Lui, Némésis et les PJs se dissimulent dans les cachots voisins. Ils comptent passer à l’attaque par surprise lorsque Xian et Wanaël Galendil auront commencé leur combat.
 Xian finit par arriver. Le combat s’engage. Intervention des PJs et des Dieux maléfiques au grand damne du Seigneur Elfe.
 Malgré sa grande résistance, Xian finit par tomber sous les coups des 3 Dieux et des PJs. Mushkar l’égorge et lui arrache la clé divine qu’il porte autour du cou.
 Mushkar ouvre la porte de la prison de Lhukar.
 Lhukar sort de sa prison. (Majestueux Pharaon à tête de Lion nimbé d’une aura de lumière et portant un cimeterre). Instantanément la puissance de son aura inonde la terre. A l’extérieur les Sedeths se redressent et prennent les armes contre les oppresseurs. Des bruits de combat parviennent jusqu’aux PJs, Lhukar semble les écouter et sourit. La révolte sedeth commence …
 Lhukar : « Mushkar, mon frère, Némésis ma fille, vos efforts pour me libérer ne pardonnent en rien votre trahison ! La prison qui fut mienne, sera la vôtre pour l’éternité ! »
 Les deux Dieux sont projetés dans la prison de Lhukar. Le Dieu Lion ferme la porte avec la clef divine et brise cette dernière dans la serrure.
 Mushkar et Némésis hurlent leur rage.
 Epilogue : L’environnement change. Les PJs se retrouvent ailleurs dans une salle souterraine devant un tombeau. Une porte de pierre est brisée. Présence de Lhukar, Usaïma et Soraya. (Usaïma : Femme sedeth à la peau sombre. Robe noire sur laquelle sont brodées au fil d’argent les constellations. Coiffe noire en forme d’araignée. Dans ses yeux vides passent sur un ciel nocturne, les étoiles et les planètes de l’Univers d’Helgirak.)
 Soraya regarde Usaïma l’air surprise :
Soraya : « Vous n’êtes donc pas morte ? »
Usaïma : « Non Princesse j’ai réussi à me libérer grâce aux Astéliens … »
 Lhukar fait quelques pas hors de sa prison :
Usaïma : « Bon retour parmi les vivants mon cher frère. Mushkar est déjà libre et il prend l’ascendant sur nos enfants. Nous avons besoin de votre autorité. Le monde a bien changé mais les Sedeths sont prêts à vous suivre à nouveau …
Lhukar : « Et les Elfes ?
Usaïma : « Ils se rassemblent Mon Roi. Ils seront eux aussi bientôt prêts à combattre. Apparemment d’autres vivraient plus au nord. Ils sont puissants et pourraient eux aussi rejoindre notre camp …
Lhukar : « Qui sont ses mortels ma sœur ?
Usaïma : « Des Astéliens, mon frère, ils vous ont sauvé.
Lhukar : « Qu’ils en soient remerciés. »
 Lhukar bénit les PJs d’un Rayonnement Royal .
 Soraya est libérée, mais elle semble avoir beaucoup souffert dans le monde imaginaire. Son regard est plein de dédain envers les Astéliens, même pour sa cousine Théodoria. Il semble qu’elle ait choisi le camp des Sedeths. Mais c’est elle qui est censée représenter la Fédération kaasahr au Conseil des Terres Unifiées de Gandorâh …
 Après une brève discussion avec les PJs, Lhukar, le Roi Soleil, décide de les accompagner à Boukhabdhã pour rencontrer Haëroon le « Dieu mortel ». Il compte négocier avec lui : Soit les Palenthins rendent la Sédie aux Sedeths, soit Lhukar promet une guerre dure qui aura pour fin la conquête de tout le territoire palenthin par les Sedeths …
 En attendant de rentrer à Boukhabhã, Lhukar congédie Usaïma et lui demande de rassembler ses sujets, notamment Mushkar. Il lui ordonne également de convoquer le Conseil des Envoyés afin qu’il rassemble les guerriers elfes pour la guerre qui s’annonce …
 Aënolë émet sa perplexité. Lhukar lui répond que si le Conseil des Envoyés l’en estime digne, il apprendra bientôt la vérité …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Mar 3 Juil 2012 - 14:38

Hiver 432
Les négociations n’auront pas duré …
[30/06/12. Aënolë, Hérohn, Kylan, Maëllys, Théodoria]
 Gandorâh, tristes nouvelles du Monde : Annonce officielle de la mort de Hashim ibn Hilal al-Saïbh (Cool, Sultan de Habhsaïbh le : 15/12/432.
 Voyage de retour par bateau. La prison de Lhukar se trouvait quelque part en Hankayah. Le Royaume d’Hankayah est désormais la possession de Gandorâh et Mushkar. Les Kaasahrs sont déjà sensibilisés au retour de leurs anciens dieux et pour la majorité se sont convertis de gré ou de force à Gandorâh et Mushkar notamment.
 Les PJs et Lhukar font le voyage de retour à bord d’un navire sedeth. Lhukar se présente clairement aux marins en tant que Roi des Dieux des Anciens Sedeths. De nombreux marins se convertissent volontairement à son culte. Parmi eux, Lhukar choisit son Grand Prêtre et le nomme Grand Pharaon du Soleil. Il bénit ses nouveaux fidèles de ses faveurs divines.
 Boukhabdhã : Retour des PJs et de Lhukar à la Perle du Désert.
 Qedaarion a 12 ans d’âge physique. Il accueille sa mère avec joie et s’incline respectueusement devant le Roi Soleil en lui souhaitant la bienvenue à Boukhabdhã.
 Préparatifs de la Réunion qui doit déterminer le destin du Kaasahrim.
 Arrivée d'Evan Dreble et de Garold Hendarr.
 Arrivée d’Usaïma accompagnée de :
Manashkar, le Dieu Ibis qui arrive avec tout un tas de rouleaux de papyrus sous le bras.
Nemneth le Dieu nain (nain robuste et trapu, vêtu seulement d’un pagne et ne portant ni barbe ni cheveux).
 Théodoria fait demander à Lohéann les Encyclopédies de Zortanos. Auromalum livre à Boukhabdhã les précieux recueils.
 Arrivée d’un elfe mystérieux aux cheveux blancs. Il n’adresse la parole à personne et reste sur le seuil du palais jusqu’à ce qu’Aënolë se présente. Les deux elfes se retirent dans lesjardins du palais pour deviser. Aënolë revient seul quelques temps plus tard. Il a l’air particulièrement troublé et il refuse de dire quoi que ce soit aux autres PJs sur la teneur de sa dicussion.
 La réunion :
Participants à la Réunion :
Lhukar, Soraya al-Dharrim, Manashkar, Usaïma, Nemneth


Evan Dreble

Garold Hendarr, Kelthir Moondril, Les PJs, Qedaarion

 Arguments de Lhukar :
Comment un Dieu qui se prétend juste peut-il laisser enfermés les Dieux légitimes de cette terre qui ont été trahis par leurs prédécesseurs ?
Les Astéliens ne reconnaissent pas les Dieux Sedeths mais les Dieux Sedeths ne prétendent pas être les Dieux de tous les hommes de l’Empire de Palenthe. Ils souhaitent juste récupérer la Sédie, la Terre qui leur a été injustement volée.
La menace d’Helgirak ? Lhukar n’y croit pas. Il pense qu’il s’agit d’un subterfuge des Dieux Palenthins pour dissuader les Dieux Sedeths d’entrer en guerre contre eux. D’ailleurs lors de la Première Guerre, le prétendu dragon n’est pas intervenu, pourquoi le ferait-il aujourd’hui ?
Haashkar est un usurpateur, il n’existe pas. Les Dieux palenthins ont menti aux Sedeths. Ceux-ci croient vénérer leurs propres Dieux mais en vérité ils adorent des Dieux Palenthins travestis. Haëroon cautionne-t-il un tel mensonge ?
 Arguments de Manashkar :
Le Dieu des Scribes sort toutes sortes de papyrus écrits en hiéroglyphes qui confirment selon lui la version du Roi Soleil concernant l’usurpation des Palenthins.
 Arguments d’Usaïma :
Helgirak n’est qu’une invention. Elle-même pourrait le faire apparaître ici à volonté. Elle ne doute pas que la Palenthine Solania se soit jouée des mortels pour les convaincre de garder foi en les « Usurpateurs ».
 Arguments de Garold Hendarr :
L’Ordre et la Justice règnent au Kaasahrim sous le règne du Roi Haashkar. Lhukar et ses sbires sont des rebelles qui apportent le Chaos, ils doivent être pourchassés et arrêtés comme des Skaarites.
 Arguments d’Evan Dreble :
N’y a-t-il pas moyen de trouver un compromis ?
Tout le monde ne peut-il pas vivre en paix côte à côte ?
 Les PJs tentent vainement de convaincre les Dieux Sedeths qu’une guerre divine pourrait engendrer la fin du monde. Aënolë récite l’histoire du Grand Chaos. Mais les Dieux Sedeths ne sont pas convaincus et ils nient l’existence d’Helgirak. Ils estiment que les Astéliens ont été formatés par les mensonges de leurs Dieux et qu’ils y croient si bien qu’ils n’envisagent même pas que la Vérité puisse être toute autre. Selon eux, la menace d’Helgirak n’est qu’un moyen pour les Palenthins d’asservir tous les peuples du monde sous leur domination.
 Le meurtre du Grand Prêtre :
 Pendant la réunion, alors que chaque parti semble arriver à bout d’argument, un garde du Roi Lion fait son entrée dans la salle. Après s’être excusé de son intrusion il s’approche de son Dieu pour lui parler à l’oreille. Lhukar l’arrête : « Je n’ai rien à cacher.» Alors le garde annonce devant l’assemblée que le Grand Pharaon du Soleil Jabir ibn Bakar vient d’être retrouvé assassiné dans une ruelle de Boukhabdhã.
 Cette nouvelle jette un froid dans l’assistance. Lhukar se lève immédiatement et lance un regard accusateur envers les Astéliens : « Vous n’êtes pas capables d’assurer la sécurité de vos hôtes ! Est-ce là une nouvelle manœuvre d’intimidation ?! Vous n’êtes pas si différents des Palenthins finalement ! J’exige explication et réparation ! » Lhukar quitte la pièce furieux suivi par les trois autres Dieux Sedeths et Soraya …
 Les Négociations sont donc interrompues.
 Que faire maintenant ? Abandonner toute possibilité d’accord ? Ce qui signifie la guerre totale.
Tenter de trouver le responsable de la mort du Grand Prêtre ? Ce qui signifie se plier aux exigences du Roi Soleil.
 Garold Hendarr se refuse à la moindre concession. Il quitte la pièce très en colère, en disant que si les Sedeths veulent la guerre et bien ils l’auront et ils seront à nouveau vaincus. Il a perdu assez de temps à vouloir négocier avec ces sbires du Chaos …
 Kelthir hésite mais semble du même avis que le Haut Juge Suprême. Il quitte la pièce et compte préparer ses armées …
 Evan Dreble regarde les PJs en faisant la moue : Peuvent-ils faire quelque chose ?
 L’enquête :
 Les PJs décident de mener l’enquête. Le corps du Grand Prêtre de Lhukar a été retrouvé par une patrouille de gardes et rapatrié à la caserne en attendant les instructions du Régent de Boukhabdhã.
 Kylan examine le corps. Il conclut à la mort par égorgement. Il découvre de plus dans la main droite du cadavre un morceau de tissu sur lequel est brodé un serpent (symbole du culte de Skaãr) et pliée à l’intérieur de sa veste une lettre :
« Bienvenue à Boukhabdhã, ô Grand Pharaon du Soleil. Nos ancêtres ne purent jamais reprendre cette cité aux Palenthins et aujourd’hui nous sommes implantés en ses murs. Il est urgent que nous nous voyions afin de mettre au point notre stratégie de conversion. J’ai invité des représentants de toutes les fausses religions. Certains sont encore sceptiques. Ils auront besoin de votre aura majestueuse pour être totalement convaincus qu’il est de notre devoir de restaurer notre ancienne religion. Nous organisons tous les soirs des réunions secrètes à l’Auberge du Grain de Sable. Nous attendions votre venue avec impatience. La prochaine réunion se tiendra ce soir. Nous espérons vous y voir. Signé le Contemplatif Scribe Hiéroglyphique Ahmad ibn Sunqur »
 L’Auberge du Grain de Sable. Les PJs rencontrent Ahmad ibn Sunqur et son disciple Hamid ibn Tarek deux scribes nouvellement convertis au « vrai Manashkar ». Les PJs leur mettent la pression et les contraignent à avouer qu’ils sont les organisateurs de réunions secrètes rassemblant des prêtres dissidents. Ensemble ils s’interrogent sur la conduite à adopter et la manière dont ils pourraient éventuellement organiser la remise en place des anciens cultes. Les Manashkarites ont appris la mort du Grand Pharaon du Soleil. Il était avec eux la veille.
 Les PJs leur parlent de la piste des assassins de Skaãr. Mais les prêtres de Manashkar sont perplexes ; deux Skaarites participent justement à leurs réunions et ils ont expliqué que l’Impératrice des Ténèbres envisagerait peut-être de se convertir à Mushkar et donc de faire basculer toute la religion de Skaãr vers Mushkar ce qui permettait au Dieu Cobra de gagner la puissance d’un Dieu incarné. Donc les prêtres de Manashkar ne pensent pas qu’il soit de l’intérêt de l’Impératrice des Ténèbres de s’afficher au côté d’Haashkar …
 Les PJs consignent les Manashkarites dans leur chambre sous la surveillance d’Hérohn. Une réunion doit avoir lieu le soir. Les PJs souhaitent rencontrer les autres dissidents. Ahmad ibn Sunqur accepte d’examiner le bout de tissu qui révèle l’emplacement de la planque de l’assassin. Les PJs décident d’aller y jeter un œil.
 La planque de l’assassin. Sous-sol d’une demeure abandonnée. Les PJs découvrent toutes sortes de déguisements, poisons et armes de poing ainsi que dans le fond d’un coffre, un ordre de mission :
« La Religion d’Haashkar désire éliminer les prêtres sedeths avant qu’ils ne prennent trop d’importance. Elle nous a confié le sale travail comme à son accoutumée. Tu as carte blanche. Ils doivent tous mourir afin que nos Dieux gardent la capacité de remettre les leurs en cage. »
 Le Réseau Kahilien. Théodoria reçoit par message une invitation à rencontrer deux membres du Réseau Kahilien. Théodoria s’y rend avec les PJs et trouve les cadavres des 2 Kahiliens poignardés et sur un mur écrit avec leur sang un seul mot : « TRAÎTRES ».
 Aënolë exlique qu’un Skaarite sous forme d’ombre a pénétré dans la pièce et a poignardé les deux Kahiliens alors qu’ils dormaient.
 La réunion des dissidents. Le soir les PJs attendent l’arrivée des prêtres.
 Arrive en dernier l’Inquisiteur Merwan ibn Messaoud blessé, une dague plantée dans l’épaule. Il s’effondre peu après être entré dans l’Auberge. Le Prêtre de Nemneth Melih ibn Qama le soigne. Merwan annonce que la Templière Faiza bint Jamil est morte pour le protéger. Ils ont été pris en embuscade par un assassin skaarite. Grâce au sacrifice de Faiza, Merwan a réussi à fuir.
 Sakina bint Naelle, Courtisane d’Azahina annonce la mort de l’Oniriste Ouassa ibn Taïb. Il a été retrouvé mort dans son lit, empoisonné.
 Les deux Kahiliens sont également manquants. Aucun dissident ne sait ce qu’ils sont devenus.
 Tous les prêtres survivants sont très inquiets et se demandent si tout ceci vaut la peine de risquer sa vie … Le Skaarite Naga rétorque que justement si les choses en viennent à ce genre d’extrémités c’est qu’ils ont touché du doigt un point sensible et qu’il faut creuser plus profondément.
 Enquête sur le lieu de l’embuscade. La Templière Faiza bint Jamil a combattu l’assassin mais elle est morte à cause d’un dard empoisonné fiché dans sa gorge. Il semble qu’un complice était embusqué dans l’ombre.
 Aënolë remarque des vautours qui planent au-dessus du corps de la Templière et qui partent vers le cimetière de la cité. Aënolë décide de les suivre.
 Le Cimetière : Aënolë revient auprés de ses compagnons et explique que des choses étranges se déroulent au cimetière.
 Les PJs se rendent au cimetière et remarquent un vautour qui entre dans un caveau ouvert.
 En entrant dans le caveau, les PJs arrivent dans une petite salle où repose un gisant de pierre à l’effigie d’un noble kaasahr. Un escalier mène à l’étage inférieur. Une odeur de putréfaction y règne. Des voix gutturales et du remue-ménage y sont audibles.
 Les PJs descendent et se retrouvent, dès leur entrée dans la salle, pris en embuscade par des zombies. Surgit également des ombres l’assassin des prêtres dissidents.
 Fight. Les PJs pris par surprise manquent d’être vaincus. Maëllys et Théodoria terrassées par le poison mortel de l’assassin manquent de trépasser comme Aënolë qui tombe sous les coups des zombies et manque de se faire dévorer.
 Le groupe doit puiser dans ses ultimes ressources pour maintenir en vie ses membres. L’exaucement d’une prière de Maëllys envers le Seigneur Haëroon permet finalement de renverser le cours dramatique du combat.
 Au fond de la salle dont les cercueils ont été déplacés pour agrandir l’espace, un tunnel a été creusé. Il mène à un autre caveau d’où part un escalier qui conduit à la surface. Il semble que des créatures se soient enfuies par là, probablement des Gnârks, selon Aënolë. Les PJs découvrent d’ailleurs la preuve que d’autres créatures vivantes résidaient ici mais elles sont parties sans rien laisser derrière elles. Dans les affaires de l’assassin, les PJs trouvent une statuette en or représentant l’Ancien Dieu Sedeth Ménophis, le Roi des Morts.
 Retour au Palais. Conclusion de l’enquête des PJs. Apparemment les Dieux Palenthins ne sont pas responsables de la mort du Grand Pharaon du Soleil. Lhukar est donc enclin à reprendre les négociations … Mais …
 Le Final : Arrivée de Gandorâh et Mushkar tandis qu’à l’entrée de la ville on aperçoit un crocodile titanesque qui semble attendre le feu vert pour tout démolir …
 Gandorâh annonce qu’Hankayah est tombé aux mains des Gobelins Gorgoz et que les Astéliens sont leurs alliés … Les Gorgoz sont les ennemis ancestraux des Qedaars, les Astéliens ont donc définitivement perdu toute chance d’une résolution pacifique de ce différend …
 Colère de Lhukar.
 Les PJs essaient de discréditer Gandorâh aux yeux de Lhukar mais le Roi Lion est trop en colère pour écouter.
 Lhukar proclame l’annexion de Boukhabdhã par les Dieux Sedeth. Il consent cependant à laisser les Astéliens quitter sains et saufs la cité.
 Soraya al-Dharrim prend le contrôle du Nouvel Empire de Sédie.
 Les Dieux vont rassembler leurs troupes pour chasser les Gobelins.
 Si les Astéliens décident de combattre aux côtés des Gorgoz, ils seront eux aussi anéantis « et bientôt la Sédie s’étendra sur toutes les anciennes terres de l’Empire de Palenthe ! »
 Epilogue : L’Empire d’Astélie se retire de Boukhabdhã mais pour quelle destination ? L’Empereur aimerait rentrer en Astélie. Quels seront les conseils des Sept ?
 Jérémiah Hendarr est découvert mort dans sa suite par sa garde. Une enquête montre qu’il a été tué de la même manière que les prêtres dissidents …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.


Dernière édition par Zortanos le Voyageur le Mer 4 Juil 2012 - 17:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zortanos le Voyageur
Président d'honneur
Président d'honneur
avatar

Date d'inscription : 25/03/2005

MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   Mar 3 Juil 2012 - 15:54


Ø Keldonie : Une délégation impériale haërite escortée par la Garde Pourpre à laquelle se joint l’Emissaire de la Divine Parole Karic Wellington se rend à Baumgarten pour constater de la révolte de la Cour Keldonienne contre l’Empereur. De nombreux courtisans sont arrêtés ainsi que le Chancelier lui-même, considéré comme complice des rumeurs à l’encontre de l’Empereur. Les prisonniers sont emmenés à Basseclaire pour y être jugés et exécutés … Le Duché de Keldonie se retrouve à nouveau sans Régent, la Divine Parole fait savoir qu’il serait souhaitable que ce domaine soit dirigé par un Chevalier digne de ce nom et s’apprête à faire des propositions à l’Empereur …

_________________
Lorsqu'il disserte les sages s'abreuvent de ses paroles
Mais lorsqu'il fait silence, même les Oracles plongent dans l'incertitude.
Tel est Zortanos le Voyageur, dit le Sage Errant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumés des épisodes précédents   

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumés des épisodes précédents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumés des épisodes précédents
» Résumé des épisodes précédents
» Résumé des épisodes précédents : Année 430 AA
» Résumé des épisodes précédents
» Résumé des épisodes précédents. Année 425.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
O.R.C.S. - Le Forum :: Les Games ORCS :: Chronique d'Arhys-
Sauter vers: